UOIF, voile, burkini : Macron avec les islamos, Marine avec la France

Concernant l’oppression de la femme dans l’islam, cette vidéo YouTube à quel point la position de Macron relève de l’infamie :

En préambule de l’article, je commencerai par citer ce commentaire sur la vidéo que j’ai publiée sur YouTube :

https://www.youtube.com/edit?o=U&video_id=__QpsrBNCOg

« INCROYABLE !! Macron ne rejette pas le soutien de l’organisation de l’UOIF, la filiale des Frères Musulmans en France dont les idéologues invités au Bourget tels Safwat Hijazi, Mahmoud Al Masri, Youssef Al Qaradawi et Rateb Al Nabulsi appellent publiquement, devant des millions de téléspectateurs sur les chaînes de télévision arabes, à l’extermination des Juifs. MACRON EST DANGEREUX ! CHOISISSEZ MARINE !!! »

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/03/29/01016-20120329ARTFIG00740-paris-interdit-la-venue-de-predicateurs-islamistes.php
http://islamineurope.unblog.fr/2016/06/16/le-predicateur-noureddine-aoussat-propage-sa-doctrine-antisioniste-et-anti-occidentale-dans-les-mosquees-de-france-le-mal-est-fait-au-nom-dune-ideologie-colonialiste-raciste-et-atheiste-quon/
http://islamineurope.unblog.fr/2016/07/15/antisemitisme-detat-francois-hollande-negocie-lislam-de-france-a-lelysee-avec-ahmed-al-tayeb-limam-antisemite-et-antioccidental-de-luniversite-dal-azhar-tout-le-monde-deteste-le/

On nous matraquait quotidiennement qu’il ne fallait pas faire d’amalgame entre l’islamisme extrémiste qui ne représente qu’une infime partie des musulmans, et l’islam. Mais dès que Marine Le Pen veut combattre réellement l’islamisme et le terrorisme, alors les musulmans et leurs organes représentatifs, s’amalgament le plus naturellement du monde, pour s’opposer à toute forme de lutte efficace contre l’extrémisme islamique.

Après avoir matraqué : « pas d’amalgame », ils revendiquent l’amalgame.

Ces organisations qui disaient et martelaient quotidiennement, qu’il ne faut pas faire d’amalgame, aujourd’hui ces mêmes organisations musulmanes revendiquent l’amalgame.
Les prétendus frères ennemis, CFCM et UOIF, se mettent ensemble et soutiennent Macron, le protecteur de l’islam. Et Macron ne trouve rien à redire au soutien d’organisations qui se revendiquent des frères musulmans comme l’U.O.I.F. Cette association soutient et invite les pires imams qui soutiennent ouvertement le terrorisme, les attentats suicides et les massacres des juifs par Hitler :
( http://www.lexpress.fr/actualite/societe/qui-est-ce-predicateur-islamiste-interdit-de-sejour_1097717.html ,
http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2016/02/05/31003-20160205ARTFIG00415-uoif-freres-musulmans-salafisme-le-dessous-des-cartes.php )

Macron considère que la haine et le racisme soutenue par l’U.O.I.F. relève de la liberté d’expression. Il accepte sans la moindre honte le soutien de cette association et refuse de condamner les prêches néonazis, antisémites, anti femme et racistes que relaye cette association. Macron et ses soutiens considèrent que cette association respecte la légalité républicaine. Il refuse de la dissoudre, puisqu’il la considère comme républicaine et compatible avec la démocratie.
Macron donne le droit aux musulmans de ne pas être modérés.

Toute honte bue, Macron précise que les musulmans ne sont pas obligés d’être des modérés : quand Jean-François Kahn, lui faisait remarquer que les musulmans qui « n’acceptent pas » que la loi républicaine passe avant la loi de Dieu « sont des extrémistes », Emmanuel Macron s’inscrit en faux.
« Non, je ne suis pas d’accord. Dans le champ public, je ne leur demande qu’une seule chose : qu’ils respectent absolument les règles », lance-t-il.

S’agissant de leur rapport à Dieu, « je ne demande pas aux gens d’être modérés, ce n’est pas mon affaire », ajoute Emmanuel Macron. A ses yeux, « la laïcité n’a pas vocation à promouvoir une religion républicaine ». Il dénonce ainsi ceux, comme Jean-Pierre Chevènement, qui « demandent à des citoyens d’être ‘discrets' ». « Demanderait-on à des catholiques d’être modérés ? Non ! » insiste-t-il. Dans la logique de Macron, il n’y a aucune raison de demander aux musulmans d’être modérés et de condamner l’extrémisme islamique !

Pour avoir l’électorat musulman, Macron jette le masque. Il n’est plus question de ne pas faire d’amalgame entre musulmans modérés et extrémistes. Pour Macron, l’extrémisme musulman est un droit qu’il reconnait et qu’il refuse de condamner. Il affirme que ce n’est pas son affaire. Avec une hypocrisie abjecte, il laisse sous-entendre que l’extrémisme catholique est de même nature que l’extrémisme musulman : l’idéologie barbare qui ensanglante la planète quotidiennement (attentats monstrueux dans les églises, massacre sauvage par des camions dans les rues piétonnes, esclavage sexuel des femmes Yézidies, génocide de ces mêmes Yézidies et des chrétiens d’Orient…) : Macron ne voit aucune différence entre les musulmans qui commettent ces barbaries monstrueuses, et les catholiques de la Manif pour tous ou ceux qui militent dans Sens Commun.

Ainsi, l’enseignement de l’incitation à la haine et à la violence raciste contenu dans le Coran ou la Sunna de Mahomet, sont légitimes. Et Macron ne trouve rien à redire.
« Dans sa conscience profonde, je pense qu’un catholique pratiquant peut considérer que les lois de la religion dépassent les lois de la République », déclare-t-il encore.
Pour Macron, les catholiques de Sens Commun valent bien les musulmans de l’Etat islamique (Daesh), d’Al Qaeda, des Talibans ou de Boko Haram.

La discrimination de la femme est acceptable quand elle est institutionnalisée par l’islam.

Concernant la discrimination de la femme dans l’islam, la position de Macron relève de l’infamie. Alors que l’islam institutionnalise la discrimination de la femme, Macron diabolise tous ceux qui luttent pour libérer la femme musulmane de cette idéologie obscurantiste. En s’attaquant à ceux qui dénoncent cet instrument d’oppression que représente le voile islamique, Macron soutient ouvertement l’oppression de la femme dans l’islam et ses lois racistes et discriminatoires. Lutter contre les instruments d’oppression que constituent le voile islamique et le burkini, c’est diviser la France :
« Le piège dans lequel vous êtes en train de tomber, Mme Le Pen, par vos provocations, c’est de diviser la société. C’est de faire que les plus de quatre millions de Françaises et de Français dont la religion est l’Islam… des ennemis de la République. Eh bien moi non !»
Par de telles infamies, Macron est dans l’hypocrisie la plus totale. Son déni de vérité n’a d’égal que son ignorance abyssale de l’islam.

Marine Le Pen dénonce à juste titre le burkini et le voile islamique. Toute personne censée, comprend que le voile islamique ou le burkini ne sont pas des accessoires vestimentaires librement choisis et n’ayant aucun lien avec l’idéologie islamique. Bien au contraire, celles qui les portent savent très bien que leur geste relève de l’activisme musulman : c’est la revendication affichée d’une manière ostentatoire de l’adhésion aux lois musulmanes qui fixent le statut de la femme. Et toute personne sensée connait ce que le statut de la femme dans l’islam comporte d’injustices, de discriminations et de mépris envers celles qui constituent la moitié de l’humanité. Pour Macron, dénoncer l’obscurantisme de l’idéologie islamique et appeler à libérer les femmes musulmanes de cette emprise machiste, c’est « diviser les Français ». En fait, Macron apporte lui-même la démonstration de son mépris total envers les millions de femmes victimes des discriminations et des injustices instaurées par l’islam.

Et en ce qui concerne la division du peuple français, Macron apporte la preuve de sa duplicité abjecte avec le racisme musulman qui prescrit dans le Coran, la supériorité de la communauté musulmane ainsi que le mépris et la haine des infidèles :
(Coran S3, V110) : « Vous êtes la meilleure communauté qu’on ait fait surgir pour les hommes vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah. Si les gens du Livre (les chrétiens et les juifs) croyaient, ce serait meilleur pour eux, il y en a qui ont la foi, mais la plupart d’entre eux sont des pervers. »
De plus, le Coran et l’islam prône ouvertement la haine de l’autre :
(Coran S58, V22) : « Tu n’en trouveras pas, parmi les gens qui croient en Allah et au Jour dernier, qui prennent pour amis ceux qui s’opposent à Allah et à Son Messager, fussent-ils leurs pères, leur fils… »
(Coran S60, V1) : « Ô vous qui avez cru ! Ne prenez pas pour alliés (ou amis) Mon ennemi et le vôtre, leur offrant l’amitié, alors qu’ils ont nié ce qui vous est parvenu de la vérité ! »
(Coran S9 : V23) : « Ô vous les croyants ! Ne prenez pas pour alliés (ou amis), vos pères et vos frères s’ils préfèrent l’incroyance à la foi. Et quiconque parmi vous les prend pour alliés… ceux-là sont les injustes. »
Cette haine de l’autre vise explicitement les chrétiens et les juifs :
(Coran S5 : V51) : « Ô vous les croyants ! Ne prenez pas pour alliés (proches ou amis sincères) les Juifs et les Chrétiens ; ils sont alliés (amis) les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes. »
La Charia est meilleure que les lois humaines.

Conformément à ces préceptes coraniques, les musulmans veulent suivre l’exemple de Mahomet, le « modèle parfait que tout musulman se soit d’imiter », pour imposer la Charia à tous les peuples. Pour cela, la communauté musulmane a le devoir de proclamer que la Parole d’Allah révélée dans le Coran, doit être la plus haute, parce qu’elle est la seule vérité. En conséquence, les lois d’Allah telles qu’elles sont fixées dans la Charia, sont supérieures aux lois humaines.

Comme le montre l’étude de l’institut Montaigne (http://www.bfmtv.com/societe/islam-francais-un-rapport-accablant-1038242.html ), 30% des musulmans français partagent cette opinion. L’islam considère qu’il n’y a que la Charia qui peut garantir la justice et la paix sur terre : tôt ou tard, les nations doivent « se soumettre aux lois de l’islam pour que règne la paix et la justice sur terre ». En appelant à la soumission (islam), les fidèles musulmans ne font qu’obéir aux préceptes coraniques qui leurs ordonnent de soumettre l’ensemble de l’humanité aux lois scélérates qu’Allah a révélé à Mahomet dans le Coran.

Pour Macron, tout cela est acceptable. Non seulement il considère qu’il n’y a rien à condamner dans les préceptes racistes, antisémites, anti-femmes de l’islam. Mais il se félicite du soutien des association musulmanes. Avec un cynisme abject, Macron apporte la démonstration qu’il n’y a que le pouvoir qui l’intéresse. La satisfaction de son ego démesuré explique parfaitement son mépris infâme des millions de femmes, d’enfants et de personnes innocentes, victimes du fascisme islamique.

Zohra Nedaa-Amal

image_pdfimage_print

5 Commentaires

  1. N’oublions pas qu »il n’est que le pantin de toute une gauche « progressiste » pro GPA, mariage pour tous, loi du genre. Cela pour les français. Les musulmans, eux sous prétexte de tolérance, d’ouverture vers l’autre et ses coutumes, même les plus barbares, pourront enfermer leurs femmes dans une idéologie d’un autre temps… Ils ( Macron et sa bande de cyniques) sont progressistes, disent-ils! Non racistes, non sexistes, égalitaristes. Ils nous préparent une France apocalyptique! Si Macron devient Président, il sera le Président des mafiosi socialo-gauchistes, c.a.d d’une caste qui risque bien de mettre le pays à feu et à sang…avec la complicité d’une droite pas droite du tout dans ses bottes! Ainsi se mettra en place le fascisme qu’ils prétendent tous combattre. Bande d’hypocrites!

    • UN AVIS.

      Vous avez dit MAFIA,Et c’est d’une part ce que je ressens aussi !!!

  2. Tens vous aussi Zohra Nedaa-Amal, vous donnez du crédit à cette  » étude  » de l’institut Montaigne…
    Décidément…

  3. Vous avez raison, Zohra, mais il est difficile de lutter contre le pouvoir de la médiacratie.
    À la minute, il s’agit de ne pas laisser hollande exercer un second mandat par contumace. Trois choix possibles, le plus mauvais: s’abstenir, indiquant par là que l’on se range du côté des j’menfoutistes. Seconde solution; aller dire que vous renvoyez dos à dos Lepen et macron et voter blanc. enfin, la plus efficace: voter M Lepen.
    Vous n’aimez pas le personnage, la femme politique, mais vous voulez sauver la France de » l’homme de l’homme » qui n’aime pas les riches… mais qui les gâte. Alors votez Lepen. Si elle fait 30% ils s’assiéront sur la colère des électeurs.Si elle dépasse 40%, l’establishment LRPS devra composer avec le mécontentement populaire.
    http://www.lingenue.net/?p=14309

Les commentaires sont fermés.