Ursula a imposé l’anglais comme langue de l’UE !

En 2020 avec l’officialisation du Brexit, la Commission européenne, le Parquet européen et  la Cour des comptes de l’UE avaient décidé de  promouvoir l’anglais « langue commune », en en faisant leur unique langue de travail.

Un énième coup d’État d’Ursula, telle décision ne relevant en fait que du seul Conseil des chefs d’État et de gouvernement de l’Union.

Il s’agit aussi d’une décision totalement illégale, en violation des textes de base de l’Union : le traité de Rome de 1957, la Charte des Droits fondamentaux, et le Règlement n° 1 de 1958 sur les langues officielles et de travail.

Saisi d’un recours par Avenir de la Langue française (ALF), le Tribunal européen s’était déclaré, en août 2021, incompétent sur le fond…

Avec beaucoup de naïveté, le Haut Conseil international de la Langue française et de la Francophonie en avait appelé à Manu pour qu’il agisse fermement contre cette décision : « une dérive doublement inadmissible : elle est contraire aux traités qui régissent la politique linguistique de l’ UE, donc illégale, et absurde après le départ du Royaume-Uni (Brexit) ».

Le Haut Conseil international de la Langue française et de la Francophonie (HCILFF), ses 34 associations et 186 personnalités membres, viennent de lui rappeler sa promesse du 7 mars 2021, réitérée le 15 février 2022, d’utiliser son tour de présidence du Conseil de l’Union, au premier semestre de 2022, pour mettre fin à cette situation.

Il attend donc toujours qu’honorant son engagement, il annonce publiquement les résultats de ses démarches.

Foutriquet haïssant la France, les promesses n’engageant que ceux qui les écoutent, le HCILFF va attendre longtemps sa réponse…

Pour preuve, il y a belle lurette que nombre de rapports de l’UE ne sont plus rédigés qu’en anglais.

Il faut toujours une langue véhiculaire pour communiquer. Le français s’est effacé… l’anglais s’est imposé comme langue européenne. Il n’y a jamais eu une majorité de pays pour se rebiffer…

L’anglais, c’est so smart…

L’anglais, c’est aussi la langue de Biden…

Mitrophane Crapoussin

image_pdfimage_print

10 Commentaires

  1. L.anglais une langue si belle,et qui le serait davantage si elle voulait bien torcher nos culs.

  2. Les élus qui veulent s’exprimer et travailler dans leur langue natale à l’UE ne sont que des « facho » tel est l’idéologie dominante actuellement.

  3. Les temps ont bien changé depuis l’époque où les princes et les généraux alliés contre Napoléon parlaient tous français lors de leurs réunions d’Etat-major…

    • L’anglais est la langue parfaite de la manipulation, la langue des esclaves.
      Partout dans le monde, elle est enseignée comme 2ème langue car il ne faut qu’une langue pour le NOM, le nouvel ordre, la nouvelle commande, la marchandisation finale du monde.

  4. La dernière phrase de l’article résume tout…L’anglais est la langue de Biden. L’UE n’est pas autre chose qu’une chaloupe à la remorque du grand bateau USA. Si ces derniers parlaient le javanais, l’Europe en aurait fait sa langue officielle. That’s all !

  5. Qu’est ce qu’on aurait entendu si elle avait imposé directement l’ Allemand,…. bon, c’est sûr que l’ Anglais, langue des Angles et des Saxons , c’est un peu de l’ Allemand archaique…….

  6. Le même phénomène précédent fut le discours d’ouverture des Jeux Olympiques, qui à l’origine remis au goût du jour par de Coubertin, les langues officielles étant le Français Et le pays d’acceuil et organisateur, furent remplacées par l’anglais… comme d’habitude.

  7. Cette boche commence a ns gonfler sérieusement. Il est temps de sortir de cette Europe.

Les commentaires sont fermés.