1

Ursula Von der Leyen, la criminelle, veut traduire en justice Poutine!

Ce mercredi 14 septembre, Ursula la Hyène a bien fait de venir devant les eurodéputés, oui, elle n’est pas venue pour rien, vu ce qu’elle a pris en pleine poire. Ce fut en effet un festival de bourre-pifs à son encontre !Image

Le plus combatif fut l’eurodéputé allemand Martin Sonneborn.

Image

Martin Sonneborn a qualifié Von der Leyen de « criminelle« ! Mais pour quelles raisons ? C’est que nous avons l’embarras du choix !

Faisait-il référence aux soupçons de corruption révélés par la presse germanique lors de signature de contrats avec des sociétés d’armement lorsqu’elle était ministre de la défense en 2019 dans le gouvernement Merkel ? Comme la justice s’intéressait à Ursula, la chancelière Merkel a dû l’exfiltrer pour la placer à la tête de l’Union Européenne pour éviter un scandale. Oui, cela se passe comme cela chez les teutons de la CDU, vous êtes accusée d’avoir touché des pots-de-vin ? Hop, présidente de la commission européenne !

Entre nous, c’est une tradition de nommer comme président de l’Europe une ordure, on se souvient de Barroso, le Portugais acheté comme une catin par Goldman Sachs, oui, cette banque qui avait maquillé les comptes de la Grèce et qui fut du même coup responsable de la grande crise financière de 2008. Cette banque a-t-elle payé pour ce forfait ? Que nenni, Barroso veillait et il a fait en sorte qu’elle ne soit pas inquiétée… Et quand il a quitté la présidence de la commission, Goldman Sachs lui a offert un poste bidon de président d’une de ses filiales, et vous pensez bien que c’était très, très, très bien rémunéré ! Et que dire  de Jean-Claude Juncker, l’ivrogne luxembourgeois ? Lui qui était mouillé jusqu’aux coudes dans une histoire de dumping fiscal, et qui s’est retrouvé propulsé au poste de président pour remplacer Barroso !

Mais Martin Sonneborn a été plus précis par la suite dans ses accusations, il a rappelé la colossale affaire des vaccins, les fameux SMS d’Ursula aux dirigeants de Pfizer. Comme les « contrats ont été très défavorables » pour les Européens, c’est le moins que l’on puisse dire, prix exorbitants, obligations d’achats, il y a eu une enquête… Et on a découvert à la lecture de ces contrats  que ce sont nos impôts qui financent la défense de Pfizer comme les indemnités qui sont versées aux victimes d’effets secondaires, et non le coupable Pfizer ! La triple peine ! Endettés, empoisonnés, nous payons des impôts supplémentaires pour nous défendre !

https://twitter.com/i/status/1569415864562204672

On comprend mieux pourquoi la médiatrice de l’Union, Emily O’Reilly, s’est interrogée  sur la teneur des négociations entre Pfizer et Ursula, car à ce stade, ce ne sont plus des soupçons de malversation, non, on est plutôt dans un pacte de corruption gigantesque ! Mais voilà, pour accuser, il faut des preuves ! Eh bien, elles ont toutes disparu ! Pfuit, envolées ! Oui, Ursula a effacé  tous les SMS  de sa négociation avec Pfizer ! Que craignait-elle ? Que l’on apprenne que son mari Heiko avait joué un rôle dans les transactions ? Oui, il se trouve que son mari Heiko a été recruté pour une filiale de Pfizer, juste au début de la crise du covid, a un poste très bien rémunéré ! Là encore, un hasard certainement, surtout quand il faut négocier un contrat de 36 milliards de dollars pour acheter des vaccins à une société connue pour sa corruption, et enfler ainsi 400 millions d’Européens !

Ensuite, Martin Sonneborn explique qu’elle a une « liberté morale impressionnante« , formule polie pour signifier que c’est une saleté. En effet, Ursula Von der Leyen a donné de sa personne en allant signer des contrats gaziers liant l’Europe à l’Azerbaïdjan, en se rendant en juillet en personne à Bakou, la capitale…. Oui, cela ne l’a pas dérangée de rencontrer le président Aliev, ce dictateur, et de festoyer en sa compagnie ! Et quand on connaît les mœurs des gaziers de ce pays, il ne serait pas étonnant que la conscience ou l’avidité d’Ursula ait été calmée par une compensation sonnante et trébuchante !

François-Xavier Bellamy, qui succède à la tribune à l’eurodéputé allemand, résume la situation par une formule cinglante : « vous nous avez rendus dépendants d’une dictature ! » Et c’est d’autant plus épouvantable qu’Aliev en a profité pour attaquer militairement la démocratique Arménie !L’Europe d’Ursula la hyène a donc une responsabilité morale et financière dans l’agression d’un pays chrétien et pacifique par l’Azerbaïdjan ! Mais comment s’en étonner ? Ursula Von der Leyen arborait les couleurs  jaune et bleu du régime de Zelensky, ce président qui célèbre Stepan Bandera, le nazi !Image

Bellamy poursuit et insiste sur la responsabilité de la boche dans la tragédie énergétique, car elle a obligé les états à investir dans le renouvelable au détriment de la filière nucléaire qui a perdu ainsi les investissements indispensables à sa continuité. Si nous nous gelons cet hiver, si nos factures d’électricité explosent, c’est elle ! Il a aussi dénoncé les « nouvelles règles agricoles » qui font « faire baisser la production » et « entretiennent l’inflation des prix alimentaires », et qui peuvent entraîner des pénuries ! Non seulement nous allons souffrir du froid, mais aussi de la faim !

Que dire ? Des fous furieux ! Ils sont en train de créer les conditions d’une famine en Europe !

Enfin, Bellamy accuse Ursula « daffaiblir Frontex« , le machin qui garde les frontières européennes !   Pour que le grand remplacement se fasse plus vite ?

Quand Bardella  prend la parole à son tour, il porte l’estocade, ses anaphores sont autant de coups qui pointent  la responsabilité écrasante de cette diabolique Ursula, dans les malheurs de notre pays, oui, après Macron, elle est la pire ennemie des Français !

https://twitter.com/i/status/1570007575222960128

Et que répond la Hyène ? Elle veut traduire Poutine devant la justice ?

Image

Attendez, celle qui soutient des régimes dictatoriaux, celle qui est responsable des pénuries d’énergie, qui est belliciste, qui a empoisonné nos vies avec ce vaccin, qui a des affaires de corruption XXL, qui œuvre pour des pénuries alimentaires, qui travaille au grand remplacement, c’est cette personne désignée qui veut mettre en prison un président élu, qui défend son peuple, lui ? Une dingue, qui pratique l’inversion accusatoire !

Oui, nous avons affaire à une grande criminelle, et sa place est en effet derrière les barreaux…

Louis de Dreslincourt