USA : la propagande LGBT-mondialiste anti-Trump continue

trumphitlerUSA, la manipulation des LGBT-mondialistes continue. Washingtonpost – Morning Mix : « Anti-Trump protesters take to the streets in many cities for a third night. Anti-Trump protesters take to the streets in many cities for a third night« . By Leah Sottile, Samantha Schmidt and Brian Murphy. (12 nov 2016)

« L’élection de Donald J Trump pourrait être une journée sombre pour les droits LGBT – voici pourquoi écrit Rob Waugh pour Metro.fr : « La présidence de Donald J Trump pourrait être une journée noire pour les droits des LGBT en Amérique avec des attaques contre l’adoption (par des personnes) du même sexe et la parentalité et le soutien à la thérapie « gay cure« … Le candidat à la vice-présidence de Donald Trump, Mike Pence, est « connu pour être ouvertement anti-LGBT« … Plus tôt cette année, les législateurs républicains ont rédigé des projets de loi qui exemptent certains groupes religieux des lois LGBT anti-discrimination… »

« Mike Pence a dit qu’il allait abroger le projet de loi anti-discrimination de 2014 de Barack Obama, afin que « la question des WC transgenre » puisse être résolue avec le bon sens.

« Richard Gonzales : « Les militants des droits des LGBT craignent que Trump annule les protections créées sous Obama… après sa décision historique sur le mariage homosexuel. L’élection de Donald Trump a suscité des vagues de choc dans les organisations de défense et parmi les militants LGBT. Ils disent craindre un recul dans le progrès de leur mouvement fait sous l’administration Obama… alors que les opposants aux droits des gays et des lesbiennes voient un changement avec l’administration Trump. Depuis des années, les conservateurs, qui ont estimé que leur point de vue sur le mariage homosexuel a été attaqué, disent qu’ils ont (des choses à changer). « En septembre 2015, Trump a dit que sa première priorité en tant que président élu…  serait de préserver et de protéger notre liberté religieuse… mise à l’épreuve dans une affaire (portée) devant la Cour suprême de l’État de Washington où un décorateur floral est accusé de « discriminer un gay » après avoir refusé de faire les arrangements floraux (et de participer) à son mariage (gay). Ils attendent que Trump nomme des juges favorables aux revendications en faveur des libertés religieuses. Trump a promis d’annuler les protections d’Obama pour gays et lesbiennes travaillant pour les institutions fédérales ».

En France, le HuffPost suiviste de gauche avec l’AFP de gauche : « États-Unis : les manifestations anti Trump ne faiblissent pas… Plusieurs dizaines de milliers de manifestants ont défilé le 12 novembre contre Donald Trump aux États-Unis, tandis que le président élu intensifiait ses consultations… « Pas dAmérique raciste« , « Donald Trump doit sen aller » scandaient des milliers de manifestants dans les rues de Chicago (en) (soi-disant) solidarité avec les « minorités attaquées » par (Trump) pendant la campagne ». 13/11/2016

Une bonne nouvelle à propos des « minorités attaquées » par la réalité dans le monde réel : Éric Martin, écrit sur Nouvelles de France : « Malgré les aides en tout Genre, Yagg cest fini ! Selon le communiqué du média homosexualiste militant… Le tribunal de commerce de Paris a prononcé (sa) liquidation… En pratique, la liquidation signifie que l’entreprise n’existe plus. Tou.te.s les salarié.e.s sont licencié.e.s et tous les actifs de l’entreprise (cela va des ordinateurs à la marque, en passant par les archives) vont être mis en vente.

« L’équipe de Yagg est immensément triste. C’est la fin d’une aventure (homosexualiste)… Triste mais fière du travail accompli, des milliers d’articles, des milliers de rencontres. Yagg (média LGBT français) a été le témoin, engagé, des « évolutions de la société« . Yagg a été un média (homosexualiste) vigilant pour tous les combats qu’il reste à mener (contre la mystification homosexualiste de l’homophobie) ici et dans le monde ».

Éric Martin, sur Nouvelles de France : « Une organisation financée par Soros appelle à manifester contre Donald Trump : Dans la correspondance de John Podesta dévoilée par WikiLeaks, un échange entre le milliardaire Soros et le conseiller d’Hillary Clinton évoque le financement de l’organisation MoveOn.org, qui pousse aux manifestations anti-Trump. Juste après l’annonce des résultats des présidentielles le 9 novembre, la plateforme MoveOn.org, affiliée au milliardaire mondialiste Soros, a publié un communiqué de presse où les Américains étaient appelés à manifester. « Les citoyens sont invités à se rassembler par centaines afin de participer à des rassemblements pour exprimer solidarité, résistance et convictions face aux résultats des élections. Des centaines dAméricains et des dizaines dorganisations appellent à se réunir de manière pacifique, aux abords de la Maison Blanche et dans les villes et mégalopoles de tout le pays, afin de sopposer à la misogynie, au racisme, à lislamophobie et à la xénophobie« , lit-on dans le communiqué.

Explication : « Mike Pence, un vice-président évangélique aux commandes« , par Philippe Gélie sur Le Figaro : « Donald Trump a confié les rênes de son équipe de transition au gouverneur ultra-conservateur de l’Indiana, un contrepoids au tempérament enflammé du président élu« .

Jeanne de Baylan sur Médias-Presse.info : « George Soros est un criminel condamné par la justice, un milliardaire qui a (manipulé) des monnaies et déstabilisé des pays entiers, et qui aujourd’hui fomente des conflits ethniques et culturels de par le monde par le truchement de ses Open Society Foundations… De plus en plus de preuves indiquent qu’après l’élection de Donald Trump, Soros veut, via ses organisations, fomenter (des troubles) aux États-Unis. Bien que la légitimité de l’élection de Donald Trump ne souffre aucune contestation, des manifestations se sont déroulées dans dix grandes villes américaines dès le 9 novembre.

« À Chicago, New York, Los Angeles, Philadelphie, Boston, Washington, Portland, Saint-Paul, Seattle, elles ont parfois dégénéré en émeutes… Ceux qui ont plein la bouche de démocratie et d’acceptation du processus démocratique sont ceux qui (contestent) le résultat des élections… Il ne s’agit pas d’un mouvement spontané, mais d’une contestation financée, organisée, sophistiquée, subversive et dangereuse (comme les No-Border). Nous connaissons les Open Society Foundations de Soros…

« Soros est responsable de (l’invasion) de l’Europe promouvant activement le flot de réfugiés, en attirant et en infiltrant des millions de gens venant d’Afrique et d’Orient, sous couvert d’humanitarisme. Il veut (ruiner) l’Europe avec des gens appartenant à d’autres cultures et provoquer des troubles, des conflits et le chaos. Cela fait longtemps que Soros pratique ces mêmes activités subversives aux États-Unis qui consistent à promouvoir l’immigration massive illégale (venue) d’Amérique latine. Pour Soros, il ne s’agit pas de favoriser la paix et les droits de l’homme, mais d’attiser les haines et de « détruire la culture et les valeurs chrétiennes« .

« Soros a injecté 25 millions de dollars dans la campagne d’Hillary Clinton, ce qui fait de lui l’un de ses principaux bailleurs de fonds. Hillary est la marionnette de Soros et était sa candidate. (Hillary) à la Maison-Blanche, il espérait tirer les ficelles et détenir le vrai pouvoir. La preuve qu’Hillary est sous contrôle est fournie par la fuite des e-mails du DNC (Democratic National Committee) et leur publication par Wikileaks le 22 juillet 2016. (On lit) la façon dont le mondialiste et multimilliardaire (pilote) Hillary, secrétaire aux Affaires étrangères.

« Soyons clairs : être contre l’immigration de masse n’est pas l’expression d’un quelconque racisme ou xénophobie. C’est une résistance légitime contre l’oppression économique et politique des citoyens, par une (soi-disant) élite avide et criminelle qui contrôle des partis politiques transformés en pantins ».

Thierry Michaud-Nérard

 

image_pdf
0
0

7 Commentaires

  1. Et les mêmes doivent clamer qu’ils sont démocrates !
    Elle est belle leur démocratie, allez, tirer la chasse qu’ils disparaissent avec les étrons.

  2. Il n’y a pas pires nazis que les dégénérés de LGBT. Gazer tous les hétéros est leur plus gros phantasme.

  3. Nuit de Boue et reductio ab Hiltlerum version USA, maintenant ils ont eux-aussi leurs Antifas-NoBorders-Zadistes de daube. Bientôt les Femen amériacaines, merci George Sorrows.
    Toute cette fausse presse de faux journaleux et vrais propagandistes au service du Parti Occidental Unique Liberal-Socialiste devraient de grouper dans un journal unique lui-aussi, qui pourrait s’appeler « L’Ennemi du Peuple ».
    Il faudrait il est vrai, prévoir une très très grande salle de rédaction pour loger tous ces collabos. Aussi grande qu’un asile de cons.

  4. Mon frère est homo, il a des amis gays américains qui habitent Phoenix, une ville envahie par des latinos se tirant dessus en pleine rue, ils ont voté Trump. C’est juste qu’ils l’affichent avec moins d’ostentation que ces militants… les homos avec les musulmans, seront les premiers à passer au four.

  5. c’est tout à fait ça. rien à ajouter. ou plutôt si: pendant la guerre il a aidé les nazis à piller ses co religionnaires et a même déclaré que cette époque a été la meilleure de sa vie.

  6. JPC, le soros, bien qu’issu d’une famille de confession juive, vendait ses coreligionnaires, à l’âge de 14 ans, aux NAZIS, en Hongrie, ou il est né…

    http://www.dreuz.info/2015/10/18/george-soros-ecrit-et-signe-quil-veut-detruire-leurope/

    Il est certainement le « juif » le plus HAÏ par ses coreligionnaires, on se demande pourquoi le MOSSAD ne l’a pas liquidé…

    Article très révélateur en tout cas, sur la démocratie version démocrato-gaucho américaine …

    • simplement une question d’argent… Les juifs ne tueront pas la poule aux oeufs d’or, meme si c’est un pourri….

Les commentaires sont fermés.