USA-Union européenne, ou l'alliance des faux culs

Dans un article publié sur Riposte laïque (en 2 parties) et repris sur d’autres sites (canempechepasnicolas) j’avais, avec l’aide du centre historique de Montargis et des chercheurs, dénoncé et analysé le projet européen  » L’ Europe, empire allemand  » avec
– la création de la RÉGION dans et par l’Europe
– l’activation de l’espace-frontière PAR l’Allemagne
Il faut reconnaître que la guerre-éclair Russie- Géorgie est venue apporter une démonstration hélas ! à notre théorie.
L’Europe centrale à créer comportait la Roumanie, l’Ukraine, la Biélorussie et les États Baltes (qui sont déjà l’Union).
C’est par la Géorgie que l’opération a commencé, mais c’est bien l’activation « espace-frontière » par l’alliance USA -UE (UE sous domination allemande) que la déstabilisation de la Russie a commencé.
« Si les Etats-Unis deviennent consciemment maîtres du monde, vous verrez jusqu’où ira leur impérialisme. » Est-ce un dangereux communiste qui a dit cela ? Pas du tout. C’est le général De Gaulle (à Malraux)
On voit que De Gaulle avait une vision fort juste des visées impérialistes des USA.
Mais Sarkozy n’est pas De Gaulle ! Il s’est empressé d’intégrer l’OTAN (ce que De Gaulle refusait) sans demander son avis au peuple. Mais est-ce bien étonnant, il s’est assis sur la souveraineté du peuple en le forçant à accepter un traité qu’il avait majoritairement refusé par référendum ! Tout comme il a renié ses promesses de retirer les troupes françaises en Afghanistan  » On n’a rien à faire là-bas » en envoyant de nouvelles troupes en renfort pour aider son copain Bush.

Comprendre ce qui s’est passé en Géorgie

Pas possible en écoutant notre presse dite libre ( ? ) qui nous a asséné mensonges et désinformations. C’est le même scénario ou presque que les « raisons  » de l’invasion en Irak, c’était la recherche des armes de destruction massive et apporter avec les chars , la DÉMOCRATIE .Ce sont les armes qui ont détruit ce pays, celles de la coalition, déclenchant la venue de tous les kamikazes du monde avec la guerre civile pour achever le travail ! Beau bilan .
La Géorgie est au centre d’une région riche en pétrole. ( la mer Caspienne) au carrefour d’autoroutes de l’énergie de l’Europe .

Le BTC

Le BTC, c’est le pipeline Bakou-Tbilissi-Ceylan. Il a été ouvert en 2005. Le consortium BP est propriétaire du pipeline Bakou-Tbilissi-Erzurum ouvert en 2007. Un autre pipeline traverse la frontière de l’Ossétie du sud, traverse la Géorgie (une carte est très parlante pour comprendre). Le pétrole, qui fut jadis la ressource naturelle de l’ancienne Union soviétique, est maintenant, en quelque sorte commercialisée par l’UE et les USA. L’Europe est le bras armé de l’impérialisme américain (et de la mondialisation ).
Il y a aussi des réserves énormes de gaz naturel partout dans la région de la mer caspienne.
Un consortium de 11 compagnies pétrolières s’est installé là ( Atlantic Richfields, Chevron, Exxon, Mobil etc. )

Les mensonges et les menaces sont stupéfiants

C’est la même clique qui a détruit la yougoslavie qui se trouve aux portes de la Russie . Mais là, avec force déclarations st coups de menton , les deux compères complices Bush et Sarkozy veulent défendre  » la souveraineté  » de la Géorgie ! et  » l’intégrité de ses frontières  » !
Mais voilà, les populations de ces régions déjà autonomes ne veulent pas de la Géorgie . Elles ont subi l’assaut des troupes de Géorgie et la ville de Tskhinvali a subi des bombardements à coups de missiles.
Car c’est la Géorgie qui a attaqué l’Ossétie
Contrairement à ce que les médias laissaient entendre , à longueur d’antenne et avec une quasi unanimité.
Sarkozy, qui se sert dans le vivier des socialistes qui ont viré socio-démocrates et socio-libéraux a fait venir le soldat Kouchner ( il a presque les mêmes coups de menton ) :  » Vous allez voir ! Vous menacez l’intégrité de la Géorgie !  »
Alors là, chapeau , quel culot !
De la part de Washington soutenu par l’Union européenne et l’Allemagne ! C’est trop fort !
Avec l’exemple de la Yougoslavie qu’ils ont dépecée, et mise en morceaux à partir des années 90, avec Belgrade bombardée « sans aucun mandat de l’ONU pour défendre la sécession kosovare ? Peut-on vraiment défendre le droit à l’autodétermination dans les Balkans et lui opposer, dans le Caucase, le principe de l’intégrité territoriale sur lequel on vient de s’asseoir en reconnaissant l’INDEPENDANCE du KOSOVO ?  » (Marianne n°592).
Nous avions dénoncé cette guerre de Yougoslavie, cette indépendance octroyée après la Slovénie, la Croatie aux dépens de l’intégrité territoriale de la Serbie .
Mais l’indépendance est à géométrie, variable, n’est-ce pas , pour les États-Unis et l’Union européenne ?
Car le but de l’opération, Merkel l’a clairement dit : que la Géorgie et l’Ukraine intègrent l’OTAN.
Avec le bouclier antimissile en République tchèque ( 2006 ) les fusées en Pologne , la Russie est encerclée : la Géorgie pro-occidentale a déclenché elle-même la riposte russe.
 » Le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée l’orage  » disait Jaurès.
Comme nous l’avons vu avec la Yougoslavie, c’est la même politique qui est menée dans le Caucase. Il n’y a guère de médias qui nous donnent le dessous des cartes, les vraies raisons de cette guerre-éclair pour alerter les citoyens, leur permettre d’agir contre les graves menaces engendrées par cette alliance des faux culs : les États-Unis et l’Union européenne.
Mireille Popelin
PS : Ce lundi 1er Septembre : lecture du Monde. Un dossier de 5 pages sur le conflit Russie-Géorgie. Les raisons seraient le  » réveil des nationalismes  » par l’attribution de statuts d’autonomie par le « pouvoir bolchévique » qui a favorisé  » les identités locales.  » Tout est dans le réveil de ces identités dans le Caucase, c’est » l’Ours soviétique « qui a instrumentalisé la carte ethnique ! Rien sur les manoeuvres de l’alliance UE – USA. A peine un petit article p 6  » pour évoquer le sommet européen sur la Géorgie. « La dépendance énergétique de certains pays envers la Russie » et le diplomate qui dit » si les Russes coupent le robinet du gaz , que fait-on ? On se précipite à Moscou à genoux pour qu’ils le rouvrent ? »
Ah bon, il y a donc du gaz en Russie ?
Nous avons retrouvé a guerre froide et ses accents belliqueux.
Seuls  » Marianne  » et « l’Humanité » ont essayé de donner une information différente et poser toutes les raisons du conflit.

image_pdf
0
0