1

Migrants : Utopia 56, payé avec nos impôts, trahit les Français

Voilà une association type, Utopia 56, financée par des entreprises Françaises qui sont responsables et dénoncées par tous les souverainistes qui affirment que les clandestins sont de la main d’œuvre à bas coût.

Cette Utopia 56 se vend comme un produit de markéting en utilisant des techniques de la valorisations de l’entreprise en vantant les avantages que va trouver l’entreprise en la finançant.

  • Vous saisissez l’occasion d’animer votre politique de RSE en concrétisant les valeurs de votre entreprise. (responsabilité sociétale des entreprises  définie par la commission européenne comme l’intégration volontaire par les entreprises de préoccupations sociales et environnementales)
  • Vous profitez d’un excellent outil de mobilisation et de cohésion interne pour fédérer l’ensemble de vos parties prenantes, renforcer la cohésion des équipes et leur fierté d’appartenance.
  • Vous agissez localement au service de l’intérêt général et développer l’ancrage territorial de votre entreprise.
  • Vous vous associez à l’image positive d’Utopia 56, qui bénéficie d’un important capital confiance, ainsi qu’à ses valeurs, telles que l’engagement, l’audace, la solidarité.

 En clair, Utopia 56 leur dit : votre financement nous permet d’occuper en masse les places de certaines villes bien situées comme à Paris, Lyon, Bordeaux et de générer une insécurité patente. Ce financement nous permait d’occuper les jardins, les parcs qui favorisent de fait, la petite et grande délinquance, et d’acheter des tentes pour que tous les clandestins puissent s’installer et nous permettre d’exercer un pouvoir de contrainte sur les politiques. (J’ai tout bon ? )

Cette même Utopia 56 est aidée par d’autres associations subventionnées comme la Fondation de France qui fût présidée du temps de son vivant, par Danielle Mitterrand, la femme cocufiée par son mari François Mitterrand, celui qui fût décoré de la Francisque par Philippe Pétain. On notera que la gauche a toujours su se taire à ce sujet contrairement aux horreurs qu’elle décrit sur Zemmour.

On remarquera au passage que les expressions évoluent.

Il fût un temps ou ceux qui venaient en France sans autorisation étaient appelés clandestins, puis immigrés, dernièrement c’était devenu des migrants et maintenant des exilés.

Eric Zemmour a parfaitement compris le rôle de la sémantique à gauche, et surtout à l’extrême gauche. « Donnez-leur le mot à manger, ils avaleront tout le reste » Georges Orwell décrit cela dans 1984 à travers la novlangue.

Les médias comme d’habitude, mange le mot, s’en régale, s’en pourlèche et nous le sert à toutes les sauces. Normal, la majorité des journalistes sont imprégnés de cette culture gauchiste, de ce prêt à consommer. A vous de ne pas tomber dans le travers. (Source)

Lorsque les clandestins, se sont fait virer par la police devant la Mairie de Paris, Utopia 56 nous a fait son petit numéro, et a sorti son habituel discours victimaire de pleureuse.

« Les policiers sont intervenus avec violence, des enfants ont été bousculés, les tentes que nous espérons pouvoir récupérer, ont été confisquées. 85 personnes ont été emmenées à bord de deux bus vers un gymnase où elles seront hébergées quelques jours. Mais il reste plus d’une centaine d’exilés sans solution, qui dorment sous des tentes dans la rue depuis plusieurs semaines Notre réseau d’hébergement solidaire, constitué de chambres chez l’habitant et de locaux mis à disposition par les paroisses, soit 50 places chaque soir, est submergé ».

Aucun responsables de cette association n’a été arrêté pour désordre à l’ordre public. On notera la part des paroisses, où officient des brebis catholiques. Elles n’ont toujours pas compris que ce sont les loups de demain qui viendront les bouffer lorsqu’ils seront en mesure de le faire.

Vous avez les noms des partenaires de cette association à qui vous pouvez toujours leur dire ce que vous pensez.

On notera des entreprise comme Monoprix, Nexity, les Fondations J.M Bruneau et Lemarchand, toutes deux sous l’égide de la Fondation de France, toutes les trois subventionnées par vos impôts.

 Il y a aussi Médecin sans Frontière (subventionnée par Georges Soros) qui ne doit plus avoir assez de boulot ailleurs dans le monde. On notera la Fondation Caritas, celle de l’Abbé Pierre et l’Auberge des Migrants qui va devoir changer son intitulé par Auberge des exilés.

On savait déjà que le Secours Populaire était gangrené par l’aide aux clandestins, tout comme le Secours Catholique et la Croix Rouge, comme le Service Civique.

Il reste une association qui, dans ce domaine ne fait parler d’elle, c’est la Société Protectrice des Animaux (SPA).

Il est vrai qu’elle a beaucoup de chiens en attentent d’adoption. Ceux-ci n’ont pas bonne presse auprès de l’islam, la religion pratiquée en majorité par les clandestins et qui place les chiens noirs, les ânes, juste avant la femme qui annuleraient la prière du musulman si l’un de ces trois-là, devaient passés devant le mâle à genoux. Ceci est affirmé dans les hadits, la parole frelatée de Mahomet.

On reste souvent hébété par le niveau de bêtise contenu dans le Coran, mais les hadits de Bokhari ou de Muslim sont des summums. (Source) Les interprétations modernes sont d’une indigence phénoménal. (Source)

Quand on voit le niveau de décrépitude des autorités Françaises, le laxisme des Maires de France, les énormes subventions qui grèvent les budgets de l’état, des régions, des départements, des communes, financés par vos impôts, on se dit que c’est une véritable tornade qu’il faudra à Eric Zemmour, le Hercule des souverainistes pour nettoyer les écuries d’Augias de France.

Gérard Brazon