1

Vaccin : à mon ami médecin qui bafoue la déontologie médicale !

À tel point qu’à ma demande de déontologie hippocratique, particulièrement pour éclairer le consentement des moutons que tu inocules, tu m’as répondu que « je galvaude le terme hippocratique qui désigne l’hippocratisme digital, une déformation du doigt et des ongles » !

Certes, mais si tu ne vois que par le petit bout de ton spéculum, on va avoir beaucoup de mal à élever le débat.
Car la doctrine d’Hippocrate, son fondement, n’est pas une question de déformation du doigt.
C’est une question de formation de l’esprit, de l’honneur et de la probité.

Ne réagirais-tu pas comme l’imbécile qui regarde le doigt du sage quand il montre le problème de fond ?

Je réitère donc qu’il serait plus déontologique que tu éclaires ceux que tu inocules, avec Pfizer ou Moderna, comme peut le faire le Dr Maudrux dans son dernier papier où il explique clairement les risques de cette vaccination expérimentale.

On comprend pourquoi il s’est fait viré du Quotidien du médecin pour dire ce qu’il ne faut pas que les gens sachent, et que les complices de l’escroquerie vaccinale taisent.

Extrait d’une analyse qui fait froid dans le dos :
« Un vaccin classique injecte le “toxique” atténué ou mort. Ici on l’injecte “actif”, non atténué, d’où les effets secondaires très nombreux, parfois mortels, comme jamais vus dans les vaccins autorisés à ce jour ».
https://blog-gerard.maudrux.fr/2021/06/02/covid-vaccins-et-mithridatisation/

Ainsi, comme tu l’as affirmé en prononçant ton serment, tu ne tromperais pas la confiance de tes patients et n’exploiterais pas « le pouvoir hérité des circonstances pour forcer les consciences ».

Alors la déontologie sur laquelle se sont assis tous les médecins aux ordres de Véran, de l’Ordre des médecins et de la clique sanitaire, on en reparle quand tu veux.
Comme ici, où j’ai dû exiger de mon médecin un traitement contre le covid :
https://ripostelaique.com/jai-du-exiger-de-mon-medecin-un-remede-contre-la-solution-veran.html

À ce sujet je t’ai suggéré de lire ce coup de gueule de l’urgentiste américain Kory contre l’OMS qui a favorisé Big Pharma et sa vaccination expérimentale à la terre entière, en faisant disparaître les données de l’efficacité du traitement ivermectine.
https://www.francesoir.fr/societe-sante/litteralement-criminel-pierre-kory-accuse-la-suppression-des-donnees-sur-livermectine?

Ce à quoi tu m’as répondu que « lui aussi n’aura pas raison seul ».
Tout en refusant depuis le début de nos échanges de qualifier le protocole paracétamol de Véran et d’y voir la soumission des pouvoirs politiques à Big Pharma.

Car c’est pour faire les profits des labos que nos gouvernants n’ont pas voulu soigner et sont responsables de la surmortalité covid.

Et tu auras beau répéter que tout cela relève du complotisme, le scandale sera démontré avec le procès de Nuremberg, début juillet, intenté par le Dr Reiner Fuellmich et sa cohorte d’avocats, contre l’OMS, Bill Gates et consorts…

À ce moment-là, ton spéculum te servira à voir par qui et par quoi ton fondement hippocratique a été abusé !
Ça risque d’être douloureux pour toi.

En espérant pour tous ceux qui ont été piqués que la vaccination ne soit pas plus létale que le covid, et en te souhaitant qu’après tes deux doses Pfizer, en attendant la troisième, ton autonomie et ta dignité soient préservées.

Quant à la perpétuation de l’honneur et des nobles traditions de la profession médicale, Véran et sa clique sanitaire, en refusant de soigner, ont parjuré leurs promesses hippocratiques.

On comprend donc qu’ils aient les mains sales, les doigts et les ongles déformés à force d’abuser les foules moutonnières, entretenues dans la psychose, qui se pressent à la vaccination.

Alain Lussay