1

Vaccin : c’est officiel, on en est à plus de 10 335 morts

Il y a un peu plus d’un an, lorsque nous disions que cette fausse pandémie n’avait pour but que d’empêcher la réélection du Président Donald J. Trump aux États-Unis, afin de nous imposer plus facilement le Nouvel Ordre Mondial, avec « vaccination » et puçage numérique, les « intellectuels » fonctionnaires (ils sont surtout fonctionnaires) de tous poils nous qualifiaient de « complotistes », dont la place serait en hôpital psychiatrique ou en prison (une pensée pour les Gilets jaunes canal historique du 17 octobre 2018 toujours emprisonnés et pour le professeur Fourtillan, 78 ans, en prison pour avoir simplement exprimé ses opinions).

Aujourd’hui, au 15 mai 2021, les faits nous donnent raison sur toute la ligne : oui, nous sommes des complotistes, dans ce sens que nous dénonçons les complots des mondialistes et psychopathes cocaïnomanes de Davos.

UE : Plus de 10 335 morts « officiels » dus aux injections d’ARNm et d’adénovirus de chimpanzé (au 8 mai 2021).

Selon le travail de compilation des chiffres officiels de la base de données de l’UE « adrreports » effectué par Brigitte Fau, au 8 mai, nous en étions à 10 335 morts, 242 266 cas d’effets secondaires graves non résolus et 12 847 cas de séquelles dus aux injections d’ARNm et d’adénovirus de chimpanzé.

La banalisation de certains morts, une technique néo-nazie bien rodée

Pour les cliques de néo-nazis qui sont aux commandes ou qui souhaitent les remplacer, toutes les morts ne se valent pas.

Il y a celles qui doivent nous faire pleurer, nous faire trembler de peur, et qui doivent justifier tous nos sacrifices, et les autres, celles que l’on doit ignorer.

Il y a celles que l’on doit aux effets indésirables dus aux injections d’ARNm et d’adénovirus de chimpanzé dont il ne faut surtout pas parler, et celle dont il nous faut parler matin, midi et soir : celles des personnes très âgées (âge moyen 84 ans), et en très mauvais états de santé qui succomberaient au pseudo- coronavirus de cette fausse pandémie (nous attendons toujours de connaître l’état général de chaque personne décédée à cause de ce prétendu coronavirus, ainsi que leurs traitements médicamenteux et vaccinaux).

Pourquoi ne pas exiger un néo-naziPass pour le Sida ?

Les arguments des néonazis adeptes de ces « Pass » peuvent s’appliquer à toutes les maladies infectieuses. Parmi ces dernières, il y a le Sida, maladie hautement mortelle et qui serait terriblement contagieuse, alors pourquoi ne pas exiger un néonaziPass pour le Sida ?

*

*  *

Ehpad, cela fait froid dans le dos

Le rapport du Défenseur des droits « Les droits fondamentaux des personnes âgées en Ehpad » vient d’être publié : cela fait froid dans le dos.

Ainsi commence ce rapport : « Le Défenseur des droits, autorité administrative indépendante chargée par la Constitution de veiller au respect des droits et libertés, est régulièrement saisi de réclamations de personnes accueillies en établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) portant sur les atteintes à leurs droits et libertés. »

Sa lecture est instructive, on y apprend qu’avec « près de 7 600 Ehpad qui « accueillent » 600 000 personnes âgées en perte d’autonomie ou handicapées (260 000 souffrent d’une maladie neurodégénérative), la France est l’un des pays européens qui comptent la proportion la plus élevée de personnes âgées en Ehpad (8,8 % des 75 ans et plus) ».

« Le respect de la dignité de la personne humaine constitue la base même des droits fondamentaux ».

Que c’est beau, dit comme cela.

Mais sous la Ve « République », ce ne sont que des mots vides de sens et de réalité, d’ailleurs le Défenseur des droits semble le confirmer, car après avoir rappelé que « Toutes les personnes accueillies en Ehpad ont le droit au respect de leur dignité et à la protection contre toute forme de maltraitance. Le respect de la dignité de la personne humaine constitue la base même des droits fondamentaux. Ce principe implique de ne pas réduire l’être humain à son corps en le traitant comme un objet et que la personne humaine ne soit pas instrumentalisée (…) Il exige également que les besoins vitaux de la personne soient assurés », il précise : « Pourtant, les situations portées à la connaissance du Défenseur des droits montrent que la réalité n’est pas toujours conforme à ce principe. »

Deux exemples de maltraitance « soft » relevés dans ce rapport qui grouille d’euphémismes par litotes

  • « Pour pallier le manque de personnel, des couches étaient systématiquement mises aux personnes âgées, sans considération de la réalité de leur situation. De la même manière, les horaires de lever et de coucher des résidents sont parfois fixés uniquement pour s’adapter aux emplois du temps des personnels. »
  • « Le non-respect des protocoles concernant l’hygiène, la fréquence des douches et des toilettes ».

Sans doute pour justifier sa fonction, le Défenseur des droits prend la peine de préciser : « De tels actes, qui sont facilités, voire rendus possibles par la vulnérabilité liée à la perte d’autonomie des personnes accueillies en Ehpad, sont constitutifs de maltraitance et de discrimination ».

Des morts déshydratés sur leurs excréments, il n’en est fait nulle part allusion, pourtant les témoignages de personnels traumatisés foisonneraient

Comme toujours avec les organismes étatiques qui ne servent strictement à rien, on cache l’extrême gravité avec le moins grave, ce qui nous fait dire que ce rapport n’est qu’un contre-feu inoffensif pour les tortionnaires de tous poils qui sévissent dans ces Ehpad.

Il ne changera rien aux conditions de vie dans ces mouroirs qui rapportent des centaines de millions à leurs actionnaires, qui se foutent du tiers comme du quart des vaches à lait que semblent être uniquement à leurs yeux, leurs pensionnaires.

Quelques recommandations qui en sous-entendent long…

Recommandation n° 9

« De renforcer les contrôles des Ehpad par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) portant sur la vérification de l’absence de clauses abusives dans les contrats de séjour. »

Recommandation n° 21

« De s’assurer, lors des contrôles et des inspections, que le médecin coordonnateur de l’Ehpad n’exerce pas, à titre habituel, la fonction de médecin traitant des résidents, hors convention spécifique ou prises en charge en urgence. »

Recommandation n° 29 (on pense au mépris des sans-dents du néonazi, tendance Daesch, François Hollande)

« De veiller à ce que les directions des Ehpad organisent la réalisation d’un bilan de stomatologie à l’arrivée du résident et s’assurent de la réalisation d’un suivi dentaire tout au long de son séjour. »

Recommandation n° 32

« D’inscrire dans le plan de contrôle des ARS de s’assurer que les restrictions de la liberté d’aller et venir de la personne désorientée sont nécessaires à la préservation de sa sécurité, strictement proportionnées au but poursuivi et limitées dans le temps.

Recommandation n° 37

« De mener des actions de sensibilisation de personnels des Ehpad sur le respect du droit à l’intimité et à la vie privée. »

Recommandation n° 46

« De prendre des mesures appropriées pour protéger le résident en Ehpad de toutes représailles à son encontre à la suite d’une plainte de ses proches concernant des défaillances liées à sa prise en charge. »

Pour télécharger le rapport, cliquez sur « Ne jamais finir en EHPAD ! »

Ils pillent, ils tabassent, ils crèvent les yeux, ils détruisent le christianisme et nous imposent l’islamisme

Ils nous pillent, ils nous tabassent, ils crèvent les yeux des Gilets jaunes, ils détruisent le christianisme pour nous imposer l’islamisme et ils transforment la France en goulag où nous seront injectés d’ARNm, « Qrcodés » et surtout déshumanisés.

Allons-nous continuer à les laisser faire ?

Allons-nous continuer à attendre passivement, soumis, qu’ils nous imposent leur néonaziPass ?

Occuper l’espace politique

Nous devons occuper l’espace politique, il faut présenter des listes et des candidats aux élections qui défendent nos valeurs. Ce n’est pas sur Tweeter ou sur Facebook que le combat se gagnera, mais dans la rue et dans les urnes.

Nous devons proposer un autre choix que ceux de la nouvelle « bande des quatre », le RN, LREM et ses satellites, les Verts et la France Islamiste qui se sont mis d’accord pour nous piller et nous esclavagiser encore plus en nous privant cette fois de tous nos droits.

Pour ceux qui en auraient la motivation et le courage, écrivez-nous, c’est important.

Si nous n’arrivons pas à leur imposer nos droits d’êtres humains et nos libertés fondamentales, il faudra se soumettre ou s’exiler.

Pierre Lefevre

Pour nous rejoindre, cliquez sur « Libre Consentement Éclairé »

https://www.libre-consentement-eclaire.fr/