Vaccin : l’assassin s’appelle Macron, il habite au 55 rue du Faubourg St Honoré

Aux USA le gouvernement n’a pas encore osé trop toucher au Premier Amendement qui garantit la liberté d’expression. Les médecins peuvent s’exprimer plus librement qu’en France. Et les statistiques qu’ils publient ont de quoi faire frémir les plus braves.

Des chiffres qui parlent mieux que tous les grands discours

Dans les années 2016 à 2019, le nombre de décès aux USA était de l’ordre de 2 millions 850 000 par an. Soit 7 800 par jour, en comptant les maladies, les accidents, les suicides et les crimes.

On peut comparer ces chiffres avec ceux de la période critique, entre l’automne 2021 et mai 2022. Juste après que le sénile ait rendu obligatoire la vaccination des fonctionnaires et des militaires, la Cour Suprême ayant limité les dégâts en annulant le diktat vaccinal pour les salariés du privé.

Comme par hasard, le nombre de morts s’est mis à augmenter brusquement, tournant entre 12 000 et 14 000 par jour. Soit un chiffre près de deux fois supérieur à la moyenne nationale auparavant. En compilant les résultats partiels établis État par État voire comté par comté. Un vrai travail de bénédictin.

Coïncidence ? Les « morts en trop » avaient été vaxinés dans une période comprise entre deux jours et quelques mois avant leur trépas.

Pour ne pas être taxés de parti pris, on a sorti des statistiques les gens souffrant de diverses pathologies même légères avant leur décès, ainsi que ceux âgés de plus de soixante ans. Même si on peut soupçonner les vaxins malsains d’avoir aggravé leur état de santé.

Sinon les vaccinators enragés auraient toujours pu arguer que leurs saloperies n’y étaient pour rien. En prononçant le mot magique qui les exonère de la responsabilité de leurs crimes : les comorbidités.

Restent quand même 3 000 à 4 000 personnes de moins de 60 ans, en bonne santé auparavant d’après leur dossier médical, qui décèdent chaque jour après avoir subi la funeste piquouse. Ou plutôt les piquouses car, là aussi, les observations ne laissent guère de place au doute. On crève plus vite et plus sûrement après trois ou quatre injections qu’avec une seule. Effets cumulatifs.

Ces chiffres ne peuvent évidemment prendre en compte les troubles de santé provoqués par les poisons de Big Pharma qui tueront dans les deux ans après les shoots. RV est pris en 2024 pour actualiser l’évaluation de l’hécatombe.

Athlètes, artistes, vedettes et parasites des médias, ils tombent comme des mouches !

Leurs points communs ? Ils ont tous fait une promo effrénée pour les prétendus vaccins. Utilisant la sympathie aveugle et l’admiration béate que leur porte un public panurgique pour le convaincre de se faire piquer. Plusieurs fois si possible. En donnant eux mêmes l’exemple.

Car tous n’ont pas trompé leur monde comme les politicards, pas fous, se faisant injecter du sérum physiologique devant les caméras. Pour honorer leurs pactes de corruption avec Big Pharma.

Beaucoup de ces « people » étaient de bonne foi car pour eux, l’ARN messager modifié était un concept aussi abscons que la théorie des particules élémentaires dans la physique quantique. Et leurs cibles partageaient leur ignorance.

En outre, beaucoup de gens influençables vouaient une confiance aveugle aux blouses blanches, ou vertes, ou de toute autre couleur, du moment qu’il y a un badge avec « docteur » accroché dessus. Si en plus le docteur passe à la télé, c’est qu’il est plus calé que les autres. Il ne peut pas se tromper !

Si la plupart de ces cobayes volontaires ne sont pas tous morts, beaucoup ont souffert, et pâtissent encore de divers troubles de santé. Après les allergies, fièvres, céphalées, insomnies, troubles menstruels, frissons et diarrhées, effets secondaires bénins qui peuvent pourrir la vie des piqués pendant plusieurs semaines ou mois, les maux les plus sérieux sont occasionnés par les thromboses. Des caillots sanguins s’accumulant dans les veines et les artères.

Les cas symptomatiques graves commencent avec les phlébites, causes de douleurs et de difficultés à se mouvoir lorsqu’elles se situent dans les membres inférieurs, cas le plus fréquent.

Si un caillot se détache, cela va provoquer une embolie. Celle-ci peut être pulmonaire avec douleur thoracique et gêne respiratoire. Avec fréquemment une évolution en défaillance cardiaque fatale. C’est un accident souvent observé chez des sportifs et des artistes jeunes, généralement moins de 40 ans, qui n’avaient jamais présenté auparavant de pathologies cardiaques ou cardio-pulmonaires.

Le caillot peut également provoquer un infarctus cérébral caractérisé, du plus anodin au plus grave, par des troubles neurologiques, vertiges, amnésie… Jusqu’à une destruction des cellules cérébrales privées d’oxygène, causant des paralysies partielles ou totales, et enfin la mort.

L’assassin s’appelle Spike, et son gang se planque 55 rue du Faubourg St Honoré

Dans son édition du premier juin 2021, le journal France-Soir ouvrait ses colonnes à Byram Bridle, professeur d’immunologie virale au Département de physiopathologie de l’Université de Guelph (Ontario). Une sommité mondialement reconnue, comme Raoult et Perronne, appelée en consultation par ses confrères quand ils se sentent dépassés par les événements.

Bridle mettait en garde contre les effets nuisibles des vaccins à ARN messager. Par ignorance, manque de recul et expérimentations insuffisantes au départ. Par tromperie délibérée ensuite pour servir les intérêts de Big Pharma.

Résultat : le 30 novembre 2022, soit 18 mois après, le paltoquet psychopathe et ses médicastres de cour se vengent en punissant France-Soir. Pour ces menteurs professionnels, FS n’est plus un média d’information et donc ne peut plus prétendre aux facilités accordées au moindre torchon gauchiste ou islamiste.

Même si le tribunal administratif de Paris vient de désavouer le pouvoir en rendant à France-Soir son agrément de presse, je doute que les macronards en restent là. Une longue et onéreuse procédure est prévisible.

Heureusement, malgré la cenSSure des dictatures stipendiées par Big Pharma comme la France, et malgré la corruption abjecte d’une partie du corps médical, de plus en plus de médecins, de biologistes et de généticiens ont alerté sur les risques anormalement élevés et souvent mortels liés à la protéine Spike.

Scènes de crime parfait et modus operandi du tueur

Spike aide le virus SARS-CoV2 à pénétrer dans les cellules humaines grâce à son récepteur : l’ACE2. Une fois bien ancré, celui-ci va libérer son ARN et se répliquer avant d’infecter d’autres cellules.

Le prétendu vaccin ne reste pas localisé au muscle deltoïde où la mixture est injectée, contrairement à la désinformation assénée par l’État voyou.

Le récepteur ACE2 ou Angiotensin-converting enzyme 2 est une protéine qui traverse la membrane des cellules qui la contiennent. Elle aide à réguler la pression sanguine et tient un rôle clé contre les inflammations dans l’organisme. Il est donc criminel de la détourner pour favoriser l’expansion du COVID qui est une pathologie inflammatoire !

En se liant à ACE2, la protéine Spike du virus SARS-CoV2 aggrave l’inflammation que l’on observe dans le COVID. Laquelle peut produire un maelstrom de cytokines, prélude à la pneumonie et au syndrome de détresse respiratoire aiguë avec coagulation, conduisant à la mort.

Une autre interaction décuple la toxicité de cette convergence Spike-ACE2. Elle tient au fait que les récepteurs ACE2 sont présents partout dans l’organisme : pharynx, trachée, poumons, sang, cœur, vaisseaux, intestins, cerveau, testicules, ovaires et reins, et aussi dans les liquides organiques : mucus, salive, urine, liquide céphalo-rachidien, sperme et lait maternel.

Cela facilite la nuisance du prétendu vaccin en colportant son inflammation dans de nombreux organes.

Ainsi la majorité des patients atteints de COVID post vaccinal présentent divers symptômes alarmants tels que troubles respiratoires, dysfonctionnements neurologiques, troubles mentaux, pathologies intestinales, rénales et cardiovasculaires.

Info truquée comme partout quand ça dérange le Nouvel Ordre Mondial

Bien évidemment, dans les dossiers de désinformation remis aux médias qui les ont répliqués sans en changer une virgule, les firmes vaccinales corruptrices ne présentent que des informations partielles et partiales, minimisant la toxicité de l’ARNm. Et rien du tout sur la nocivité de la protéine Spike.

C’est assez sournois car s’il n’est pas démontré que la protéine Spike seule suffit à causer des thromboses, il est prouvé qu’une fois associée aux vaxins à ARNm qui la modifient, Spike produit, en plus des caillots et des thromboses, une perte d’intégrité de la barrière hémato-encéphalique (qui sépare les vaisseaux irriguant le cerveau du système nerveux central) déclenchant une inflammation dans les vaisseaux du cerveau et dans le cerveau lui-même. Mais ça, on se garde bien de le dire. Et on interdit d’exercer leur profession aux médecins qui en font état.

Vacciné et maboul, peut-être ou peut-être pas, le ticket d’une loterie vicieuse bien dans l’esprit des Macronescu

Beaucoup de personnes au caractère assez fort pour refuser de servir de rats de laboratoires à des médicastres véreux, ont observé parmi leurs proches «vaccinés » des comportements aberrants :

Variations d’humeur, éclats de rire et pleurs sans raison, pouvant évoluer en cyclothymie. Crises d’angoisse ou d’hyper activité, entrecoupées de pics d’agressivité que rien ne justifie. Pulsions suicidaires. Libido perturbée avec exhibitionnisme et coprolalie compensatoires. Aboulie, grimaces, tics, pertes de mémoire, inaptitude aux raisonnements basiques ou dysphasie.

Quant aux piqués qui se rassurent en clamant avec force : « Mais moi je n’ai rien de tout ça ! », qu’ils n’oublient pas que ces troubles mentaux peuvent se produire jusqu’à dix ans après la piquouse.

Car il ne s’agit pas seulement d’un virus respiratoire trafiqué qu’on injecte aux cobayes. C’est un virus systémique qui peut provoquer, en plus des perturbations plus ou moins durables, un déclin cognitif à moyen terme.

Si vous ne me croyez pas, courez vite réclamer votre cinquième dose !

Christian Navis

https://climatorealist.blogspot.com/

image_pdfimage_print
38

36 Commentaires

  1. peut-on obliger les gouvernants et tous les pro-vacx à fournir la preuve médicale qui dit qu’ils ont bien subi l’attouchement pfizer ? normalement ça laisse des traces semblables à celles laissées dans les corps torturés et tués.

  2. Merde!
    C’est avec cette infirmière que j’aurai dû partir à Doha !
    Et croyez moi que j’endosserai le rôle du docteur, et que c’est moi qui la piquerait.
    Bon, en attendant je me tape Sandrine, étonnamment docile, sous X H24, et que Anastasia est une petite peste.
    Comprenne qui pourra. 😉

  3. Pas piqousé et content de ne pas l’être il est évident que bon nombres de nos concitoyens ont été obligés pour pouvoir travailler mais s’il y avait eu plus de solidarité peut-être que l’obligation n’aurait pas pu voir le jour quant à véreux et le guignol qui nous sert de président je serais curieux de savoir la vérité sur leur vaccination et je pense qu’ils sont comme moi

  4. Rems @Qu ‘ est-ce que ça peut bien vous faire? À croire que ces cons que vous nommés si gentillement vous ont injectés le vaccin.Je suis pas vaccinė c ‘ est mon choix.Que chacun s ‘ occupe de ses oignons.Tout comme je déteste aussi les gens vaccinés qui se permettent de faire la morale aux non vaccinés.Libre à chacun.

    • Au Francistan, il n’est pas question de libre choix.
      La vaccination est imposée de façon illégale, en violation des lois de Nuremberg, sous la menace d’empêcher de travailler, sans les indemniser, tous ceux qui refusent de servir de cobayes.

      • absolument! Rainer Fullmich, l’avocat allemand qui s’est attelé à la tâche il y a deux ans, prépare activement un Nuremberg II

  5. on met tout sur les intérêts de bigpharma.
    N’y aurait il pas tromperie sur le raisonnement?
    les pommade au radium sans radium à cause du prix, cela au début du siècle.
    ils auraient put faire la même chose. Mais la technique utilisée pour le produit est trop sophistiquée pour que ce soit un problème financier.
    le prétendu argument financier n’est pas recevable

  6. Si malgré toutes ces révélations il y en a qui vont se faire injecter, c’est qu’ils n’ont plus leur cerveau intact ! Quand va-t-on enfin juger ces criminels de tous les grades ?

    • Chacun fait comme bon lui semble.Je comprends pas cette obssession maladive pour le vaccin et les vaccinés sur RL.La drogue est mauvaise pour la santé et pourtant des personnes se choutent.Combien d ‘ overdoses mortelles chaque année et poutant les personnes continuent à se chouter . Je suis pas vacciné mais je m ‘ occupe de moi-même.On ne vous a pas injecté le vaccin?Donc libre à chacun.Mais les non vaccinés décédés du COVID ne sucitent rien pour vous?Pas d ‘ articles?C ‘ est devenu une véritable hystérie des antivax sur RL.Dans mon travail les gens sont vaccinés à 100% et franchement c ‘ est pas mon problème,ils sont libres de se faire vacciner ou pas.Le même manège sur RL pour les masqués où vous dédiez des articles sur l ‘ inifficacité du masque.Et alors si le gens se sentent plus protégés en portant le masque ,ça ne regarde que eux.Ceux qui veulent pas le vaccin libre à eux ,je ferais jamais de remonstrances pour leur libre choix.

  7. Je ne risque pas de pleurer sur ces cons qui se sont faits piquer, ils payent leur idiotie moutonnière et leur arrogance pour nous !

  8. https://m.youtube.com/watch?v=oKcJ78smQGA Il y a des salopes qui peuvent être des hommes ? Ils savent tous que la piquouze c’est danger ! Ils continuent leur manège pour le pompon mais les jeux sont faits ! Ce qui arrive va être pire pour celui du 55 ? He who lives by the sword dies by the sword !

  9. C’est tellement énorme que je refuse de transmettre cet article à mes proches qui ont été injectés pour ne pas les effrayer. Il ne me reste plus qu’à conforter ceux qui ont refusé de se faire trucider par ces docteurs Mabuse et prier avec eux la Providence pour qu’elle épargne ces pauvres victimes de cette doxa criminelle.

  10. Vaccins …c’et le grand départ assure …un seul pour moi …et de nombreux problèmes ..nos dirigeants sont pires encore que ces poisons

  11. « La laisseriez-vous vous piquer ? » Nous placerions notre main au feu pour vous répondre « OUI », non pas à titre personnel mais en songeant aux bataillons de gogos prêts à succomber au charme de la « piqueuse » et à tendre leurs fesses dans l’espoir de voir leur soumission récompensée. C’est exactement le mécanisme manipulatoire mis en place par le pouvoir et ses conseils pour expédier le troupeau en bas de la falaise. Et, comme l’a dit le prof. Raoult « Pour rejoindre le troupeau, pas besoin de cerveau les jambes suffisent »

  12. « Beaucoup de ces « people » étaient de bonne foi car pour eux, l’ARN messager modifié était un concept aussi abscons ».
    Mais quand même, juste avant l’arrivée de la COVID 19 on n’arrêtait pas de nous tarabuster les oreilles avec les dangers potentiels liés aux OGM. Même, certains pays les interdisaient. Et là, avec la mise sur le marché de ces injections, on dit aux gens c’est vous qui allez vous transformer en OGM et il y en a qui vont faire la queue pour se transformer en OGM. « People » ou pas l’être humain reste aussi con que ses pieds. Et, peut-être même que la « peoplelité » rend les gens encore plus cons.

    • Les « people » fonctionnent au cul, toutes options, et au copinage, tous services.
      On ne leur demande pas un gros QI pas plus que d’avoir fait des études sérieuses.
      Là, en l’occurrence, leur médiocrité intrinsèque les a condamnés.

  13. +25% accident cardiaque en Angleterre cette année, idem Allemagne, +10% mortalité en France 2022/2019, -10% de naissance, bref un vrai massacre…

  14. Bon article mais qui, comme toujours, cède à la surenchère… »ils tombent comme des mouches ! » Or au début de la farce covidienne c’est les pro vax qui utilisaient cette terminologie. Il faut arrêter avec ces surenchères inutiles. Le nb de morts augmente, mais ils ne tombent pas comme des mouches. Si 1 humain sur 2 ou 3 meure, là on peut dire « ils tombent comme des mouches » mais là… les chiffres sont contradictoires et non sûr, mais il ressort que moins de 20 % des vaccinés ont des ennuis et sur ces 20 % il y en aurait moins de 10 % qui trépasseraient. Donc en gros cela fait du 2 % des vaccinés. C’est triste mais cela me mérite pas le « ils tombent comme des mouches ».

    • Anodin le nombre de morts multiplié presque par deux après l’obligation vaccinale pour une partie de la population aux USA ? Pays critiquable à bien des égards, mais qui n’empêche pas les scientifiques de sonner le tocsin.
      À la différence du Francistan qui embastille ses savants sans procès comme Fourtillan à 78 ans, les vire comme Perronne, les persécute comme Raoult, les démissionne comme Alexandra Henrion Caudé, les fait couvrir de crachats par ses nervis médiatiques comme feu le Nobel Montagnier, et annule les diplômes des toubibs qui s’insurgent contre les mensonges officiels.
      Pourquoi cet acharnement à les museler ? La réponse est facile à trouver !

    • N’oublie pas que seuls 30% des vaccins sont dangereux, les autres sont soit des placébos soit sans graphène ! ça relativise beaucoup tes arguments !!!

  15. Spike et ses thromboses encéphaliques ne passeront pas par moi (on disait la même chose du SIDA, rappelez-vous !)
    Pour ma part spike n’est pas entré dans mon corps grâce à ma culture générale scientifique (mais assez faible en biologie), et en accordant ma confiance plutôt aux pontes et Prix-Nobel comme Raoult et Montagnier qu’en des membres du gvt ou des médecins de plateaux nullissimes à l’exemple du bon dr marty.
    Et de plus (et je l’ai dit sur RL) simplement en lisant la définition du mot « vaccin » qui se trouve dans le Larousse.
    La facilité de manipulation des foules connes et débiles est étonnante surtout lorsqu’il s’agit de les transformer en cobayes pour un produit en phase de test, c’est inique mais vrai.
    J’espère que la leçon sera retenue dans le futur et qu’ils ne généraliseront pas les mixtures à ARN pour des traitements de prévention.

    • Il y a indiscutablement un déficit de culture scientifique lié à la déliquescence de l’inéducation anti nationale, aggravée par l’abrutissement médiatique.
      Parce que, mon propos de vulgarisation est du niveau d’un honnête bachelier Sciences Ex de 1965, qui aurait actualisé ses connaissances.
      Une époque où l’on cultivait le cartésianisme et l’esprit critique.

  16. Dans l’article en lien sur les comportements abherants qui seraient liés au vaccin, je viens de lire que ces agissements seraient provoqués uniquement à la maladie et non à la vaccination. Je ne comprends pas pourquoi vous nous expliquez que c’est uniquement la vaccination qui provoque ces confusions mentales.

    • J’ai employé l’expression « COVID post vaccinal », parce que le virus transféré par cette voie est souvent plus dommageable que celui transmis naturellement, la Spike n’étant pas boostée à l’ARNm pour faire simple.

1 Rétrolien / Ping

  1. Vaccin : l’assassin s’appelle Macron, il habite au 55 rue du Faubourg St Honoré – PAGE GAULLISTE DE RÉINFORMATION . LES MÉDIAS NOUS MANIPULENT ET NOUS MENTENT, SACHONS TRIER LE BON GRAIN DE L IVRAIE

Les commentaires sont fermés.