Vaccin obligatoire : la méthode grecque, le citron pressé

la-grece

À partir du 16 janvier, nous les stupides, pauvres égoïstes qui n’avons pas compris tous les bienfaits du soi-disant vaccin, mais pas totalement idiots quand même compte tenu des résultats hautement historiques de décès, effets secondaires, et tout ce que nous n’avons pas encore expérimenté, allons nous faire presser le porte-monnaie de 100 euro par mois.

Notre faute : nous avons plus de 60 ans et n’avons pas accepté de prendre le risque de nous faire tuer ou au moins fortement endommager en acceptant ces injections qui sont les seuls « vaccins » à ne pas protéger et empêcher de transmettre une maladie.
Je vous rappelle la définition de vaccin selon Le Robert : « Substance pathogène qui, inoculée à un individu, lui confère l’immunité contre une maladie ».

Je suis basique et je me pose des questions bêtes :

– Je ne comprends pas que Boris Johnson admette que 90 % des gens hospitalisés avec le Covid soient vaccinés (double ou triple dose). Le Royaume-Uni a eu le droit au forcing pour se faire piquouser. Imaginez que sur l’île de Sercq, seuls deux témoins de Jéhovah et deux têtus ont résisté sur environ 350 personnes.
90 % c’est loin de ce qu’on nous raconte mais totalement en accord avec les chiffres des autres pays européens.
Ce même individu a d’ailleurs une enquête ouverte contre lui car il faisait de grandes fêtes à Downing Street pendant que la population subissait le lock-out.
Qui serait concerné chez nous par de pareilles entorses ?

– Je ne m’explique pas que les tribunaux, dont la cour d’appel des Yvelines cette semaine, considèrent que les morts après le « vaccin » contre le Covid (que Dieu seul sait qu’on nous pousse à faire) soient assimilées à des suicides, et en conséquence rendent caduques les assurances-vie. Alors c’est bon ou pas, ce « vaccin » ? Je suis gênée quand je vois les tribunaux l’assimiler à un tueur (ce qu’il est en fait).

Nous avons le même type de discours qu’en France de la part des officiels. Je vous laisse apprécier cet extrait de l’Indépendant :
« Le Premier ministre, Kyriakos Mitsotakis, a avoué qu’il n’avait pas pris cette décision de gaieté de cœur, mais a souligné que ces nouvelles mesures étaient nécessaires pour protéger plus d’un demi-million de Grecs âgés qui n’avaient pas reçu le vaccin.
« C’est le prix à payer pour la santé », a-t-il déclaré. »

Environ 63 % de la population du pays, qui compte environ 11 millions d’habitants, sont entièrement vaccinés et les rendez-vous pour les injections ont augmenté au cours des dernières semaines.
Toutefois, les données du ministère de la Santé montrent que 520 000 personnes de plus de 60 ans n’ont pas été vaccinées.
« Nous concentrons nos efforts sur la protection de nos concitoyens et c’est pour cela que leur vaccination sera désormais obligatoire », a déclaré le Premier ministre lors d’une réunion du cabinet.
« Les Grecs de plus de 60 ans qui n’ont pas été vaccinés doivent, d’ici le 16 janvier, prendre rendez-vous pour leur première dose, sous peine de se voir infliger une amende administrative de 100 euros par mois », a-t-il ajouté.

Il n’a pas précisé comment cette mesure serait appliquée. Une pension de retraite mensuelle en Grèce avoisine 730 euros.

Ce mois-ci, la Grèce a enregistré un pic d’infections et a interdit aux personnes non vaccinées d’entrer dans les restaurants, les cinémas, les musées et les salles de sport, même si elles ont été testées négatives.
Le pays a fait état de 931 183 infections et 18 067 décès depuis le début de la pandémie l’année dernière.

Bravo pour l’explication et la compassion mais si elles peuvent me faire sortir mon mouchoir, elles ne tiennent pas pour autant la route puisque tous les chiffres disent le contraire : ce sont les vaccinés qui sont le plus touchés (90 %). Ne parlons pas du vrai chiffre des infections et décès… je ne voudrais pas être désagréable.

Enfin, face à cette merveilleuse résolution du Parlement européen, dont on rappelle que le président, triple vacciné, est mort cette semaine, qu’en est-il de la légalité de cette amende ?

J’ai comme l’impression que cette loi grecque va totalement à l’encontre de ces résolutions européennes… « la vaccination n’est pas obligatoire… ».
Rappelez-moi SVP : à quoi sert le Parlement européen et plus généralement l’Union européenne ?
C’est uniquement fait pour pondre des résolutions non appliquées ?

J’ai des doutes… Ça doit être dû à l’âge… c’est le début des trous de mémoire…

Jeanne Bourdillon

image_pdfimage_print
12

7 Commentaires

  1. Toujours est-il que le B.J. ne devait pas avoir une grande amitié envers le défunt mari d’élisabeth ; oui, il faisait la java avec force whisky et bière… la veille des obsèques. C’est tout de même indécent. Les deux ne devaient pas s’apprécier.

  2. Tant que vous ne vous révolterez pas contre vos dirigeants et ne vous déciderez pas à les destituer par la force, vous continuerez à vous faire empapaouter. Mais peut-être est-ce que les Grecs aiment ça ?

  3. Bonjour
    Merci
    Pouvez vous donner votre source concernant la cour d’appel des Yvelines ? Je cherche en vain.
    Cdt

  4. C’est absolument effrayant ! Comment des gens supposés intelligents peuvent-ils accepter de la part d’une bande d’aventuriers (jeunes), une bande de dictateurs de pacotille, des gens sortis de nulle part, qui ont prouvé à maintes reprises, que leur seul Dieu était l’argent et les peuples de la merde à éliminer par tous les moyens, accepter de recevoir une saloperie dans leur peau quand des signaux et tous les tocsins sonnent depuis des mois et des mois ? Savent-ils seulement qu’ils ont pris un risque énorme ? et que « le plan » « le projet » est pourtant PUBLIC depuis des années ? L’hécatombe arrive, le pire est pour ceux qui ont du le faire par obligation, j’ai de la compassion pour eux

  5. Les lieux où l’on se contamine le plus sont connus : bars etc. Les non-vaccinés ne peuvent plus y aller. Mais on affirme que les non-vaccinés répandent le virus… Et qu’un non-vacciné non porteur du virus est plus dangereux qu’un vacciné contaminé et contaminant. Ben voyons.

  6. Explication universelle : c’est en allant se faire «vacciner» que les covidiés choppent le virus puis le propagent autour d’eux! Quand le remède est pire que la maladie…

Les commentaires sont fermés.