Vaccination : faites bien gaffe, les médecins et les assureurs !

Avertissement aux médecins et aux assureurs. Si comme tout le laisse penser, malgré le brouillard organisé, les laboratoires ont l’air de vouloir se faire exonérer de responsabilité en cas de catastrophe sanitaire, il n’en sera pas de même des médecins vaccinateurs dont les responsabilités civile et pénale seront engagées et, derrière eux, celle financière de leurs assureurs. Nous leur lançons ici un avertissement solennel. Si la manipulation de masse dont ils sont l’objet, quelques intérêts d’argent et, pour certains l’absence de morale ou de conscience, les empêchent de mesurer les risques qu’ils encourent ; qu’ils en soient persuadés, en cas de problème, les cohortes de victimes ne manqueront pas de rechercher leurs responsabilités civile et pénale devant les tribunaux. Le risque financier pour les assureurs pourrait être colossal.

Les médecins seuls devant leurs responsabilités. Nous le leur disons solennellement, les médecins ne doivent pas vacciner sans avoir eu le réflexe de sauvegarde de s’interroger sur ce à quoi ils s’exposent. Qui les relèvera de leur responsabilité pénale, et même financière ?  Sur ce dernier point, que les plus lucides d’entre eux pensent au comportement des assureurs et à leur refus de garantie pour les pertes d’exploitation des restaurateurs. Ce précédent devrait les alerter et, à défaut d’autres considérations, éthiques ou morales, les inciter à la prudence.

Le jour où ça ira vraiment mal, si les laboratoires disposent de totems d’immunité accordés par la commission de Bruxelles, qu’en sera-t-il des médecins seuls en dernier recours devant les tribunaux ?

Un risque colossal pour les assureurs. De leur côté, les assureurs feraient bien de mesurer les risques qu’ils prennent en assurant en responsabilité civile, les professionnels de santé qui prendront le risque de vacciner dans ces conditions. Si les labos se dégagent, ils feraient bien de prévoir de solides clauses d’exclusion de garantie. Nous le leur disons ici, les assureurs devraient sérieusement de poser la question du refus d’assurer les actes médicaux liés à l’injection de ces vaccins.

Jérôme Marty se dit menacé de mort. Les médecins devraient s’interroger. Nous ne l’approuverions pas, mais il se pourrait en effet que certains médecins aient à répondre de leurs actes sur leur vie. Qui sait de quels actes il pourrait se rendre coupable, si la douleur d’une disparition venait à lui faire perdre la raison ? Par ailleurs, chaque médecin qui a pu mesurer la dégradation de l’état psychique de sa patientèle devrait s’interroger sur ce genre de risque personnel, quand une grosse partie de la population est déjà à la dérive.

https://www.ladepeche.fr/2020/12/13/antivaccins-linquietude-grandissante-des-medecins-generalistes-qui-recoivent-des-menaces-de-mort-9255553.php

Des vaccins mis sur le marché dans des délais beaucoup trop courts pour être honnêtes. Comment ne pas douter ? Quelle confiance peut-on avoir dans ces vaccins qui vont nous être massivement injectés, sans que les procédures habituelles et surtout les délais d’études aient été respectés ; surtout pour des thérapies géniques sur lesquelles on n’a aucun recul ? Quelle confiance dans toute cette affaire de covid-19, dont on se rend bien compte que tout le monde nous ment à tour de bras sur tous les sujets depuis le début. C’est bien la question que tout le monde se pose, avec pour corollaire celle de la responsabilité civile, pénale et financière, des acteurs ; sans parler des politiques et de la technostructure de santé, largement impliqués dans ce qui s’annonce comme une énorme manipulation et, très probablement, comme le plus grand scandale de santé de tous les temps. 

L’industrie de la santé et les laboratoires, coutumiers de fraudes et d’abus entraînant des catastrophes. On se souvient en effet du scandale du sang contaminé et des nombreux précédents où l’industrie pharmaceutique s’est illustrée dans de gigantesques procès les opposants aux cohortes de victimes. Et pourtant, les sanctions souvent très lourdes sont toujours restées sans effets, tellement les profits sont colossaux dans ce secteur. Thalidomide, Distilbène, talc Morhange, chlordécone aux Antilles, hormones de croissance, sang contaminé, Isoméride, implants mammaires PIP, Dépakine, Médiator, implants vaginaux…

Une industrie corruptrice, de nombreux médecins et la technostructure médicale d’État impliqués dans des conflits d’intérêts.  Quelle confiance peut-on avoir dans une industrie aussi vorace et corruptrice qui arrose à jet continu les technostructures médicale nationales et, encore plus, européenne. On a déjà pu entrevoir l’ampleur de ces conflits d’intérêts au plus haut niveau avec la ministre Buzyn qui a dû libérer son poste d’urgence pour écarter un scandale imminent.

Jérôme Salomon, directeur de la Santé, impliqué dans le maquillage d’un rapport d’experts concernant les masques. Encore un scandale qui confirme  la pourriture ambiante, sans doute le dernier connu d’une longue liste à découvrir. Affaire quasiment étouffée par les médias et le pouvoir. Comment ce type est-il encore en place ?

covid-19-les-senateurs-accusent-jerome-salomon-d-avoir-fait-pression-pour

25 000 lobbyistes à Bruxelles. Le chiffre est tout simplement hallucinant. On imagine les sommes colossales dont ces gens disposent pour acheter les parlementaires, les fonctionnaires et les commissaires européens. On imagine la corruption colossale qui existe dans ce milieu. Au regard des sommes disponibles, rien ni personne ne peut y résister.

http://eurojournalist.eu/leurope-cest-ca-aussi-malheureusement/

Brouillard médiatique et politique concernant l’exonération de la responsabilité des laboratoires. Depuis le mois d’octobre la polémique court et un épais brouillard, pour ne pas dire un brouillage orchestré, recouvre le projet d’exonération de responsabilité des laboratoires en cas de catastrophe sanitaire. Manifestement, le gouvernement français bafouille ses éléments de langage et la pauvre Agnès Panier-Runacher ne parvient pas à convaincre. Au contraire. On croirait réentendre le type d’argument vaseux que le gouvernement avait développé pour nous expliquer que le pacte de Marrakech n’engagerait à rien. On sait ce qu’il en est advenu. Par conséquent, il y a tout lieu de penser que ce brouillage recouvre une réalité qu’on ne doit pas connaître et que les labos sont bel et bien en train de se faire exonérer de responsabilité par Bruxelles. Comme d’habitude, quand on le saura, il sera trop tard et on nous objectera qu’il n’y a plus aucun recours et que la loi européenne prime sur les lois nationales. Et puis surtout, en cas de procès, on aura tous largement le temps de mourir avant de savoir quoi que ce soit.

vaccin-contre-le-coronavirus-y-a-t-il-vraiment-une-clause-de-non-responsabilite-des-labos-7800923458

L’exonération, preuve de la dangerosité potentielle de ces vaccins. Pas besoin d’être grand clerc pour comprendre que si les labos cherchent à se faire exonérer de responsabilité, c’est qu’ils savent pertinemment que la probabilité d’une catastrophe est énorme ; sinon quasi certaine.

Pas de consentement au vaccin dans ces conditions. Dès lors on comprend la réticence du public à se faire vacciner alors que le pouvoir use de moyens pervers pour l’y contraindre par passes successives. Car c’est bien de cela qu’il s’agit. En imposant la vaccination par couches successives, le pouvoir compte créer les conditions de l’irréversibilité et contraindre les réticents en invoquant leur responsabilité sanitaire vis à vis du reste de la population. C’est le principe même des régimes totalitaires que de faire soumettre les opposants par la partie déjà consentante de la population. 

Dans ces conditions, l’opinion publique majoritaire doit massivement refuser le vaccin et s’associer aux plaintes pénale et aux recours judiciaires en cours. cf infra.

Toujours pas d’explications claires du côté de Bruxelles. Ne soyons pas dupes. Aux dernières nouvelles du 2 décembre, le black-out de la Commission européenne est maintenu sur les négociations en cours et, officiellement, on ne sait toujours pas ce qu’il en sera de l’exonération recherchée par les laboratoires. Bien entendu, on nous fait le coup du calendrier et on nous tient le bec dans l’eau jusqu’à ce que les doses de vaccins commencent à être injectées. Toujours est-il que les négociations se poursuivent et que l’exonération est encore à l’ordre du jour. Axel Kahn a beau dire qu’il demande de la transparence, il peut toujours se brosser. Une fois encore, tout se passe au-dessus de nos têtes et nous ne découvrirons la manœuvre qu’une fois le coup joué et les choses définitivement irréversibles. Plus personne ne peut-être dupe de manœuvres aussi triviales.

vaccin-contre-le-covid-19-les-laboratoires-doivent-en-assumer-la-responsabilite-4009431

L’avocat Carlo Brusa et l’association Réaction19 à la manœuvre. Au- delà de la réinformation et des alertes lancées de toutes parts en direction de l’opinion publique, et d’ici-même tous les jours, certains sont dans l’action sur le terrain judiciaire et lancent des procédures pénales contre ces décisions. 

Tel est le cas de Carlo Brusa et de son association Réaction 19. Leur technique : formuler des recours extrêmement étayées et y associer la population. (Class action ou action collective). À cet effet, on trouve sur le site de l’association les textes des plaintes et recours et, pour chaque cas, les modèles de lettres à adresser à la justice au renfort de ces actions.

https://reaction19.fr

Ces recours extrêmement bien ficelés au plan technique ne pourront pas être ignorés par la justice. L’association Réaction 19 a reçu le concours de juristes, de techniciens et de médecins de très haut niveau, tous bénévoles qui fournissent un travail extrêmement étayé. 

Concourrons à la mise en échec de la vaccination. Venons massivement au renfort de ces actions, relayons ces plaintes. Diffusons autour de nous sur les réseaux sociaux. Associons-nous à ces plaintes. Adhérons à l’association Réaction 19. (10 € l’adhésion pour une personne physique)

Exigeons des médecins qu’au moment de nous injecter le produit ils signent un document reconnaissant leur responsabilité civile pénale. On verra qui osera assumer ce geste et qui osera injecter le produit.

https://reaction19.fr/action-en-cours/

  • formulaire témoignage masque enfant école
  • Formulaire adhésion au référé liberté contre le décret du 29 octobre
  • plainte contre les vaccins thérapies géniques
  • Plainte contre le port du masque et courrier à adresser au procureur de la République pour association à la plainte

 

Martin Moisan

image_pdfimage_print

27 Commentaires

  1. Je pense que Louis PASTEUR doit se retourner dans sa tombe s’il constate l’état de la médecine d’aujourd’hui !

    Le serment d’Hippocrate est foulé aux pieds par la soif de fric.
    Il n’y a plus de morale, plus de cœur, on teste n’importe comment et on tue sans compter.
    Expériences HONTEUSES effectuées sur les animaux, anges d’innocence qui subissent sans pouvoir se défendre, alors qu’il y a d’autres solutions :
    https://www.petafrance.com/actualites/myopathie-appel-afm-telethon-cesser-financer-experiences-sur-animaux/?utm_source=PETA%20FR::E-Mail&utm_medium=E-News&utm_campaign=1220::viv::PETA%20FR::E-Mail::December%20E-News::::peta%20e-news
    Et ils se disent « médecins » ?…
    OUI, ayons peur de ces fous apprentis sorciers incontrôlables !

    • C’est tout le problème de cette société occidentale qui a délaissé sinon renié sa foi et sa culture chrétienne, pour se vautrer dans les draps (souillés) d’un scientisme dont nous voyons les (tragiques) conséquences aujourd’hui !
      Science sans conscience n’est que ruine de l’âme !

  2. Les médecins et les assureurs ne risquent rien .
    On a eu le cas au sujet du sang contaminé et bien entendu à chaque fois après chaques scandales ils retirent un peu de responsabilité de leur contrat (assureurs ) ou de leur profession (medecin ).
    Les patrons font de même pour leur responsablité par rapport aux accidents du travail .
    A la fin personne n’est responsable , sauf bien sûr celui qui est mort !!!!
    C’est le drame depuis 50 ans plus personne n’est responsable de rien et même si quelqu’un est responsable pénalement, au civil c’est la société (nous) qui paye .

  3. Porter plainte est plus qu’un véritable parcours du combattant puisque vous devez apporter la preuve que les effets secondaires seront bien liés à la « vaccination » ( ce n’en est pas une à proprement parler) . Comment le faire des années après?

  4. De toute manière, je pense qu’a plus ou moins long terme les médecins sont aussi appelés à disparaitre :
    j’ai reçu il y a quelques jours 2 mails un de ma caisse de retraite Malakoff et un autre de AGIRC-ARCO. Tous
    deux me proposaient un un bilan de prévention (en période de confinement, le bilan de 2h avec un médecin et un psychologue se fait à distance, par téléphone ou internet via doctolib) et gratuit.
    Financés par les caisses de retraite complémentaire Agirc-Arrco, les centres de prévention proposent des parcours de prévention aux salariés (dès 50 ans) et retraités du secteur privé. Ces parcours comprennent un bilan de prévention suivi de conseils personnalisés et d’un programme de conférences et d’ateliers proposé en fonction des problématiques propres à chacun.

  5. Salut Martin. Je relaie ton article au maximum. La plainte de Me Brusa monte en cadence.
    France Soir a interviewé le Pr Montagnier : le coronavirus a été fabriqué et lâché dans la nature.
    Sur le « vaccin », Montagnier refuse de se faire vacciner dans ces conditions. Vidéo à voir sur France Soir (nouvelle version uniquement en ligne d’une presse qui fait son boulot).

  6. Il faut essayer le vaccins sur les membres du gouvernement
    S’ils sont sauvés, le vaccin est bon.
    S’ils meurent, le pays est sauvé.

    • Ils y ont certainement déjà pensé et « en même temps » trouvé la parade : quelques membres du gouvernement n’auront qu’à se faire vacciner, en direct, devant des caméras TV… mais c’est de la flotte que sera dans la seringue !
      Et ils arriveront encore à berner des millions de gens de cette manière !

  7. On n’a Jamais acheté une Bagnole sans garantie d’au moins 2 ans !
    La moindre… Friteuse en bénéficie aussi…
    Le Vaccin, « Open Bar », sans preuves, en est déchargé ?
    Mais il s’agit… Simplement de la Vie ! Quelle importance ?

  8. Oui pour la crainte aux généralistes et leurs assureurs, mais il faut savoir que les labos sont habitués à payer. Ils ont des dizaines de condamnations pour des millions et des millions. Ils s’en fichent complètement ! C’est pinuts pour eux !

  9. J’ai la crainte du corps médical dans son ensemble : est-ce qu’on vous a dit que les dons d’organes se pratiquent sur des gens encore vivants lorsqu’on leur retire les organes ?
    Que vous vous retrouvez « donneur d’organe » par défaut si vous n’avez pas pensé à vous inscrire auprès de l’agence de la biomédecine au Registre National des Refus !!
    J’ai reçu l’attestation d’inscription au Registre National des Refus en 2017 et depuis je la garde constamment dans mon portefeuille à côté de ma carte vitale.
    Maintenant, le personnel médical peut toujours profiter de mon comas pour prendre un organe et faire semblant de ne pas avoir vu mon attestation de refus…
    Nous ne sommes même pas assurés d’agonir dans la paix !!
    Ils feront ce qu’ils voudront. Un mort ne porte pas plainte…

    • « d’agoniser » et non pas « d’agonir »…..
      Excusez-moi, je fais souvent l’erreur !

  10. https://www.medias-presse.info/images-de-linfirmiere-secroulant-en-direct-devant-les-cameras-de-la-tv-americaine-apres-avoir-recu-le-vaccin-anti-covid/137732/

    Cette séquence parle d’elle même . Et en UK suspension de la vaccination à cause de multiples cas d’effets secondaires + ou – importants !
    Personne ne parle des essais « moderna » Emballement des cytokines . réalisés sur des animaux comme : chats / visons/ . TOUS MORTS . Emballement des cytokines

    • Assez impressionnant : la pauvre !
      Elle a applaudi l’infirmière qui venait de la piquer, puis elle a été prise de vertiges avant de s’écrouler de sa chaise.
      C’est hyper rapide… juste quelques minutes après la piqûre !
      Je plains de tout cœur les pauvres animaux pris pour cobayes. Eux aussi, auraient aimé vivre un peu leur petite vie de nounours…
      Cruauté humaine.

  11. Exact : les « piquouzeurs » (médecins, infirmières, pharmaciens) ne sont pas assurés puisque une thérapie génique n’est pas un vaccin et leur assureur déniera toute garantie ; si les actes d’injection sont pratiqués dans une structure (hôpital/Ehpad), la responsabilité de l’établissement sera recherchée; s’ils s’agit de libéraux, ce sera pour leur pomme avec saisie de leurs biens personnels et des actions pénales devant les tribunaux correctionnels pour homicides ou coups et blessures. L’ONIAM ne couvrira pas puisqu’il s’agit de vaccination « recommandée » et non obligatoire. Les accidents vaccinaux pouvant entraîner des invalidités voire la mort sont indemnisés de plusieurs centaines de milliers d’euros et ne comptez pas sur l’aide des labos US qui ont négocié leur propre garantie.

    • Excellent remarque, s’agissant de vaccins (thérapies géniques) non obligatoires, la responsabilité des médecins sera totale. De mon point de vue, elle le resterait même si le vaccin était obligatoire. Les médecins ne pourront pas invoquer l’obligation légale pour se dégager, surtout après les nombreuses mises en garde déjà émises par certains de leurs pairs. Certes, il y aura des débats, mais l’expérience démontre que dans ce genre de clash, les tribunaux cherchent toujours qui est le plus solvable autour de la table pour lui coller la responsabilité. Et ce sera encore pire si les assureurs émettent des exclusions de garanties. Donc oui, il y a de fortes chances pour qu’au final, les médecins restent seuls les doigts coincés dans la tapette. À eux de voir.

  12. Ils auraient bien aimé rendre la vaccination obligatoire mais n’ont pas osé…
    Alors ils vont essayer de rentrer par la fenêtre puisque la porte est fermée.

    Ils contraindront les gens à se faire vacciner de manière indirecte. Vous verrez que des compagnies aériennes exigeront de leurs voyageurs qu’ils présentent un certfiicat de vaccination pour pouvoir monter dans l’avion, des grands groupes privés en feront une condition à l’embauche de leurs employés, etc… etc…

  13. très bon article, la peur doit changer de camp
    par contre, la médicalisation d u comportement humain, une constante sociale favorisée par les progressistes collectivistes de toutes couleurs est le summum de l’intolérance sociale et le summum du mépris de l’individu. Les français ne sont pas un bétail mais une somme d’individu dont beaucoup sont furieux du préjudice qu’on leur fait subir . Ce comportement n’a rien d’anormal même dans ses formes violentes.
    Par contre, que dire des dérives des gouvernants actuels, ils ne sont peu être pas tous des malades mentaux mais surement des dingues (Alexandes, Sors, Gates, Attali, Macron, etc.. des fous !

  14. Mon médecin devra piquer un oreiller et marquer mon passeport vert
    «  couillon vacciné «  ou je lui pete la gueule 😈🦹‍♂️😎

  15. Merci de tout ce que vous faites avec autant d’amour, je suis très touchée par vos paroles et votre engagement de nous aider dans ce combat contre les indésirables et manipulateurs qui n’ont qu’un but celui de faire disparaître l’humanité par ce vaccin qui soi disant nous fera du bien.
    Je vous fais confiance et vous rejoins de tout cœur.
    Mille mercis

Les commentaires sont fermés.