Vaccination obligatoire des soignants et silence syndical

Saluons les milliers d’Américains descendus dans la rue le week-end dernier, dénonçant le « bull shit » (la merde) ; c’est ainsi qu’ils appellent le produit expérimental Pfizer et ses semblables, que des insensés et des esclaves d’intérêts prédateurs veulent imposer coûte que coûte à toute la population, y compris aux enfants. À Paris, les comptages officiels mensongers reconnaissaient que les 4 manifestations représentaient deux fois plus de personnes dans la rue que la semaine précédente, en dépit d’un quadrillage policier rappelant le 9 février 1962 (manifestation dite de Charonne).

Saisi par l’UGTG, la principale centrale syndicale ouvrière de Guadeloupe, le tribunal administratif de Basse-Terre a annulé les décisions « sanitaires » de l’ARS et du préfet. Il a enjoint de fournir hydroxychloroquine et Azithromycine, autant que de besoin, étant donné leur efficacité avérée contre le C-19.

Bien évidemment, les agents des Brinvilliers gouvernementales, œuvrant 24/24 pour imposer les intérêts de Pfizer et Cie à toute une population, vont contre-attaquer, en utilisant les institutions légales et par le déferlement du mensonge et de l’organisation méthodique de la peur panique qui est leur principale arme de pouvoir depuis bientôt deux ans.

Un hôpital américain vient d’être contraint, par la justice administrative, d’administrer l’Ivermectine à des personnes reconnues malades du C-19…

Quelques chiffres

L’épidémie se meurt avec une personne contaminée en contaminant 0,82, soit moins d’une (en statistique). On est alors en « R zéro ». En France, ces derniers jours, on en est à 0,77 ; on est donc sous « R zéro »…

Et les vaccinés ?

La France est le 4e pays, en pourcentage de personnes vaccinées, devant Israël et Angleterre, avec 73 % en population générale et 90 % de vaccinés en « population cible ».

Les hommes de l’art médical, non inféodés à Pfizer ou non intimidés par les menaces ordinales, le disent : les tests produisent beaucoup, beaucoup, beaucoup trop de faux positifs. C’est dire autrement qu’en réalité, on en est bien en dessous de 0,77.

On observe aussi, au-delà du déni de la gouvernance, de ses acolytes et des comparses, que ce ne sont pas des non vaccinés que l’on trouve en réanimation, en majorité. Pour prouver l’inverse, le ministre Véran a demandé que les personnes en réanimation et vaccinés depuis moins de 2 semaines ou n’ayant qu’une dose, soient déclarées personnes non vaccinées, pour les besoins de la statistique et de la propagande destinée à inciter les non vaccinés à aller se faire injecter. Véran ment, une nouvelle fois, renouant avec la sinistre tradition de Radio Paris…

Vaccination obligatoire des soignants

Ce qui est plus qu’étonnant, c’est le silence des organisations syndicales de personnels de santé sur un point juridiquement capital : le décret d’application n’était pas encore voté quand les directions d’hôpitaux et d’Ehpad ont exigé la vaccination, sous peine de perte du travail. Ce silence est curieux. L’UGTG restera-t-elle l’unique organisation légale de salariés de ce pays à ne pas se soumettre à l’arbitraire ?

Passe sanitaire, vaccin, le quotidien britannique le Guardian fait état de conséquences graves du vaccin prétendu, chez les enfants. B. Johnson, de son côté, indique que le « passe sanitaire » ne sert à rien du point de vue médical. Par contre, il sert à quelque chose, du pont de vue de la fin de la liberté personnelle définitivement aléatoire, d’aller et venir, travailler, se distraire, voyager.

Et l’OMS ? Elle joue la prudence. La semaine passée, elle déclarait qu’elle « ne croyait pas à la capacité du vaccin de juguler le C-19 », contredisant formellement Macron, son conseil soi-disant scientifique (en fait une sorte de bureau politique formé de Diafoirus et de Lyssenko fixant les impératifs de la « ligne générale » dite sanitaire) et leur communicants.

Alain Rubin

image_pdf
0
0

8 Commentaires

  1. Fake news
    La décision du juge des référés du TA DE BASSE TERRE est une décision provisoire… Si date d’avril 2020 (soit y’a un an et demi). Ce n’est pas une décision de justice au fond. De plus, elle a été annulée en appel aussitôt par le conseil d’État…

    Enfin, le juge des référés n’a absolument pas affirmé l’efficacité de la chloroquine…(ce n’est pas son rôle).

  2. L’efficacité « avérée » de l’hydroxychloroquine et de l’azithromycine ?

    Merci pour ce moment de farce.

  3. Israël : bientôt une quatrième dose de vaccin contre le Covid-19 !

    https://fr.theepochtimes.com/israel-bientot-quatrieme-dose-de-vaccin-contre-covid-19-1831739.html

    A VOIR ABSOLUMENT !
    Une infirmière oui, mais une lionne, et elle a tout à fait raison et elle vous explique très bien le problème de la mascarade, magnifique Bravo.

    https://videopress.com/embed/lzGXVoIQ?controls=0&preloadContent=metadata&hd=1

    Montélimar :

    « Sur 8 personnes qui ne veulent pas de Vaccination, 4 sont anesthésistes.

    De nombreuses opérations planifiées doivent donc être déplacées.
     » N’est qu’un Exemple.

    Il y a des villages entiers qui restent sans soins médicaux.

  4. La désindustrialisation de la France a conduit à la fin du parti communiste , au changement de clientèle du PS, à la fin du syndicalisme .Faute d’adhérents , les syndicats sont maintenus en vie artificiellement par l’état , pour sauver les apparences , et ne jouent plus leur role .Seuls la police a encore des syndicats audibles , allez savoir pourquoi , il ne la ramènent quand mème pas trop.Les syndicats ne servent plus à rien , il faut trouver des modes d’action plus « calibrés « .L’histoire nous prouve que depuis 1789, les zélites n’ont peur que pour leur vie , si bien réussie .

  5. Tous les réseaux en périphérie des structures étatiques « syndicats, associations diverses et variées » sont soumis aux intérêts et aux ordres du gvt ! Pour ma part aller se faire piqouser c’est d’une part se rendre malade en plus de perdre son travail en finalité !!! Donc un conseil de bon sens aux soignants: Vous faire « vacciner » ne fait que reculer le problème en plus de risquer d’en crever !
    Je comprends la souffrance de la prise de décision, mais la piqouse vous fait perdre 2 fois en plus des angoisses sur votre santé !!!

  6. C’est l’Etat qui paye leurs salaires. Après il ne faut pas s’étonner, que la résistance soit très molle. Pareil pour les médias généralistes, TV et presse papier.

  7. Après le mélenchiotte, le « marti-niez » demande un poste de sinistre pour 2022.
    Ordure soviétique!!!
    Au goulag.

  8. Ce bidochon aux belles bacchantes de Martinez est occupé à faire cuire ses merguez dans le jardin de l’Élysée ??
    Grosse gueule de beauf !

Les commentaires sont fermés.