« Vaccins » anti-Covid : des journalistes condamnés pour « complicité de crime » ?

Le code pénal est parfaitement clair sur ce qu’on doit entendre par « complicité de crime »

https://www.legifrance.gouv.fr/codes/article_lc/LEGIARTI000006417212/

Article 121-7. Version en vigueur depuis le 01 mars 1994 :

« Est complice d’un crime ou d’un délit la personne qui sciemment, par aide ou assistance, en a facilité la préparation ou la consommation ».

« Est également complice la personne qui par don, promesse, menace, ordre, abus d’autorité ou de pouvoir aura provoqué à une infraction ou donné des instructions pour la commettre ».

***

Un exemple parmi bien d’autres : le 25 mai 2021,  Catherine Ducruet, journaliste aux Echos, publiait un article au titre et chapô sans ambigüité :

« Covid : le vaccin de Moderna efficace à 100 % chez les adolescents. Le vaccin de la biotech américaine tout comme celui de son concurrent Pfizer/BioNTech est très efficace chez les jeunes. Les vaccins à ARN constitueraient l’outil de choix si la vaccination de cette population est décidée. »

https://www.lesechos.fr/industrie-services/pharmacie-sante/covid-le-vaccin-de-moderna-efficace-a-100-chez-les-adolescents-1317737

Et Catherine Ducruet de poursuivre :

« Et de deux. Après Pfizer/BioNTech, c’est au tour de Moderna de montrer que son vaccin est efficace et bien toléré chez les jeunes. L’étude de Phase III, TeenCove, portant sur plus de 3.700 adolescents de 12 à 18 ans, a montré que l’administration à quatre semaines d’intervalle de deux doses du vaccin de Moderna induisait une réponse immunitaire de 100 %, deux semaines après la deuxième injection (et une réponse de 93 % dès la première) ».

« Chez les jeunes, les effets secondaires sont par ailleurs les mêmes que ceux observés chez l’adulte (maux de tête, fatigue, douleur au point d’injection. . .). « Nous allons demander dès début juin l’autorisation d’utiliser notre produit chez les adolescents », a expliqué dans la foulée de la présentation de ces résultats Dan Staner, le vice-président de Moderna pour l’Europe. »

***

La totalité de l’article de la journaliste est dans la même veine dithyrambique. A croire – mais on n’ose l’imaginer – que cette dame a reçu quelques espèces sonnantes et trébuchantes pour donner libre cours à l’enthousiasme de sa plume.

***

Ça, c’était il y a six mois. Mais hier, la Haute autorité de santé (HAS) a déconseillé l’utilisation du vaccin Moderna pour les personnes de moins de 30 ans.

La HAS s’appuie sur une étude menée par la structure Epi-Phare, qui associe l’Assurance maladie (Cnam) et l’Agence du médicament (ANSM) :

https://www.legeneraliste.fr/actu-medicale/sante-publique/vaccins-arn-epi-phare-confirme-un-risque-de-myocardite-rare-mais-plus-important-avec-spikevax

D’après cette étude, le vaccin Moderna est « suspecté » d’être à l’origine d’un nombre important de myocardites et de péricardites chez les personnes ayant reçu soit une, soit deux doses de ce « vaccin ».

On peut imaginer que ce nombre a été sciemment minoré par les autorités sanitaires, voire que des décès liés à ce type de « vaccin » ont été occultés… Les enquêtes le diront.

***

Chers journalistes, on vous aime bien (enfin…). Mais prenez quand même garde : quand la vérité éclatera – et elle éclatera nécessairement – certains d’entre vous pourraient se retrouver pour de longues années derrière les barreaux, en vertu de l’article 121-7 du code pénal que j’ai rappelé au début de ce petit article.

A bon entendeur ?

***

Henri Dubost

In girum imus nocte ecce et consumimur igni

image_pdfimage_print
18

10 Commentaires

  1. Oui, si par bonheur et par la grâce de Dieu (j’aime bien cette expression, je vais la rebalancer partout) on pouvait éviter d’avoir un pion de la finance à la prochaine élection, on pourra aussi faire la fortune des entreprises du BTP parce qu’entre la racaille à couteau et la crapule financière et/ou génocidaire et la grande entreprise de suppression des vieux et tous ses employés qui sévit depuis deux ans, ce sont des millions de place de prison qu’il faut construire. Et, en plus, c’est même pas exagéré. C’est vraiment en millions que se comptent les nécessités réelles.

  2. La prison ? NON ! Quand les actes; les articles; les contre-vérités pondues par ces journaleux de la Propagande Macroniste ont entraîné des infirmités; des handicaps lourds irréversibles ou la mort chez les lesteurs et auditeurs qui les ont suivis, alors une seule peine pourra réparer le préjudice subi : la Peine de Mort ! Exécution sur la place publique ou retransmise via TOUS les médias; juste pour que la Peur change de camp…

  3. absolument, l’incitation coûte plus cher que l’action, sauf évidemment si le pouvoir judiciaire se trouve du côté de l’accusé, comme d’habitude quoi.

  4. « Vous ne devez jamais recevoir Comirnaty
    • si vous êtes allergique à la substance active ou à l’un des autres composants contenus dans ce médicament
    (mentionnés dans la rubrique 6). »
    Jamais personne ne m’a dit avoir pris rdv avec un allergologue.
    Pourtant c’est la moitié de la population qui a des anticorps au polyéthylène glycol…!
    Il y a donc publicité mensongère.

  5. La reprise épidémique va faire mal aux non vaccinés.
    Il faut parfois ça pour comprendre et arrêter de débiter des conneries au kilomètre en se croyant plus malin que 50 millions de personnes.
    Bon hiver les petits malins.

Les commentaires sont fermés.