Valérie Igounet : un autre négationnisme, au service de l’islam

Valérie Igounet, qu’on présente comme historienne, sera à Hayange ce mercredi 8 mars, et dédicacera son livre « L’illusion nationale », en compagnie de son co-auteur, Vincent Jarousseau. On peut supposer que toute la gauche dégénérée qui continue à se croire résistante en zone occupée, depuis l’élection de Fabien Engelmann, boira les paroles de cette femme, présentée comme une spécialiste de l’extrême droite et du négationnisme, rien de moins. Donc, bien que la ville soit sous la dictature du FN, pour reprendre la dialectique des milieux gauchistes, les deux écrivaillons pourront présenter librement un livre entièrement à charge contre le maire d’Hayange, mais aussi celui d’Henin-Beaumont et Beaucaire.

Sans doute histoire de se faire un peu de publicité, elle a cru bon de publier, ce jour, un article sur le site confidentiel « Derrière le Front », où elle évoque le « trublion » du FN, Fabien Engelmann.

http://blog.francetvinfo.fr/derriere-le-front/2017/03/06/fabien-engelmann-le-trublion-du-fn.html

Le but de cet article : démontrer que le maire d’Hayange est incontrôlable, mais que ses nombreux « dérapages » (comprenez dans le jargon bobo-gaucho critiques de l’islam et de l’invasion migratoire subis par sa ville) résument ce que pense réellement la direction du FN, mais n’ose pas dire.

Dans cet article, elle se permet de citer Riposte Laïque, qui a interviewé Fabien il y a quelques jours. Mais elle montre son incompétence, classant notre site dans la mouvance identitaire. Nos amis, qui nous reprochent notre jacobinisme, notre refus des revendications linguistiques régionalistes, et de tout ce qui remet en cause la « République une et indivisible », vont bien rigoler.

Le dernier paragraphe, crapuleux au possible, évoque les plaintes déposées contre le maire d’Hayange, sans dire une vérité pourtant simple : elles ne sont que les conséquences de l’acharnement des juges socialistes, et rien d’autre. De même qu’elle se permet d’évoquer la condamnation d’un élu, coupable de ne pas s’être laissé agresser le 19 mars, en oubliant de dire qu’il a fait appel.

Mais à part cela, qui est cette militante d’extrême gauche déguisée en historienne ? Elle bénéficie évidemment de la sécurité de l’emploi, étant entrée rapidement au CNRS. C’est donc une militante politique, qui est payée avec nos impôts dans un seul but : faire des travaux sur le négationnisme, et prouver qu’il est lié à l’extrême droite, donc au Front national, qu’elle diffame dès qu’elle en a l’occasion. Elle a également beaucoup écrit sur Robert Faurisson.

Le remarquable site Ojim parlait également de la bougresse, mais en des termes peu flatteurs.

http://www.contre-info.com/quand-france-television-abrite-une-chercheuse-tres-politique-et-voleuse-a-ses-heures

On y lit ce passage, qui montre l’absence totale de moralité de cette personne.

« Au titre des méthodes et de la « morale » qu’elle semble revendiquer, une anecdote dit tout de l’absence de limite décomplexée qui est la sienne vis-à-vis d’une « extrême-droite » furieusement haïe. Elle explique en effet comment elle a interviewé Maurice Bardèche (à qui elle a refusé de serrer la main) tout en lui volant des documents. Verbatim : « J’ai été surprise de voir que c’était un très vieux monsieur, qui marchait mal, qui avait du mal à se déplacer. Un moment il a dû aller aux toilettes, je me suis dit qu’il allait y passer un bout de temps et j’ai été fouiller dans sa bibliothèque pour y lire des documents ». Question de Nonna Mayer « Et tu les as remis en place ? » Réponse : « Non, pas tous, mais c’est la seule fois où cela m’est arrivé ». Petit rire faussement gêné, sourire complice des présents.

On résume donc les méthodes de cette historienne qui se dit anti-fasciste, et affirme militer dans le camp du Bien. Elle se fait inviter par un très vieux Monsieur, qui lui ouvre sa porte. Elle refuse de lui serrer la main. Et sans vergogne, sachant que l’homme se déplace avec beaucoup de difficulté, elle fouille sa bibliothèque et lui vole une partie de ses archives, quand il doit aller aux toilettes. Et elle s’en vante.

Nous trouvons ces pratiques particulièrement dégueulasses, quoi qu’on pense de Maurice Bardèche. Ce sont des méthodes dignes des pires régimes policiers, qui n’ont d’ailleurs jamais dérangé Valérie Igounet, du moment qu’ils ont un label de gôche.

Mais l’essentiel n’est pas là. Cette femme a passé sa vie, confortablement planquée au CNRS, à travailler sur l’extrême droite et le négationnisme, en cherchant à les assimiler. Pourquoi pas ? Mais là où l’affaire se complique, et où sa malhonnêteté est évidente, c’est quand elle occulte complètement la réalité de l’islam dans ce phénomène.

Pourquoi ne raconte-t-elle jamais, dans ses conférences, que c’est le mufti de Jérusalem, Al Husseini, qui a poussé Hitler à accélérer la mise en oeuvre des camps de la mort, lui fournissant par ailleurs des dizaines de milliers de soldats ?

Pourquoi ne dit-elle jamais que Mein Kampf est le livre le plus lu dans les pays arabes ?

Pourquoi ne dit-elle pas que le négationnisme de la Shoah est bien plus répandu dans les pays musulmans que dans une prétendue extrême droite qui n’existe pratiquement plus ?

En niant la réalité de la conquête islamique dans notre pays, en cherchant à « nazifier » ceux qui, comme le maire d’Hayange et nombre de patriotes, la dénoncent, elle se comporte en complice de l’envahisseur, comme d’autres collabos, aux « heures les plus sombres de notre Histoire », pour parler comme ses copains.

Enfin, en taisant que l’islam a tué, depuis 14 siècles, 270 millions de personnes, en ne révélant pas que depuis le 11 septembre 2001, il a commis 30.000 attentats mortels, en refusant de faire le lien entre les attentats de Paris et de Nice et les textes sacrés de ce dogme mortifère, en n’informant pas les Français du péril mortel qui les guette, Valérie Igounet et ses amis pratiquent un autre négationnisme, au service de l’islam, que ceux qui cherchent à nier l’existence des chambres à gaz.

Mais comme Faurisson et ses amis, ils nient une vérité historique, eux aussi.

Paul Le Poulpe

image_pdf
0
0

25 Commentaires

  1. la principale force du  » socialisme « ,c’est de diffuser ses métastases à grande échelle !!!
    Il serait judicieux de comprendre pourquoi il y a tant de  » receveurs  » consentant ?
    de bien pauvres individus membre d’une secte qui se cache derrière le mal !!
    cette valerie igounet est une victime certainement malfaisante……….

  2. je ne connais pas cette personne mais rien qu en voyant la photo je peux vous dire que cette femme est une junkie.

  3. paul le poulpe est juif ou simplement gauchiste ?
    Dans les 2 cas, sa croyance et ses certitudes historiques l’amènent à tenir le discours du système tout en prenant l’apparence de celui qui le dénonce.
    La liberté d’expression et la vérité historique ne faisant qu’un, il prouve ici qu’on peut donner l’illusion de défendre la première tout en se conformant au dogme des versions de l’histoire vis à vis desquelles il est bon de montrer un soutien sans faille avec au passage une énième vérification de la loi de godwin.

  4. Si elle cesserait de parler du groupuscule Extrême droite elle pourrait perdre son emploi de spécialiste au CNRS. Une intellectuelle doit manger aussi.

  5. Un petit refrain me revient :
    Elle a dû faire toutes les guerres pour être aussi moche aujourd’hui
    Elle a dû faire toutes les guerres  » et conneriiiiiiiiiiiiies « 

  6. Sauf que Faurisson ne nie pas « la vérité » mais analyse honnêtement les mensonges des vainqueurs !!!!!!!

  7. Valérie Igounet ?, connais pas.
    Et elle ose dire avoir volé des documents chez Maurice Bardèche…quelle honte! , quellle infâme bonne femme.

  8. valerie :tu ne t es pas convertie encore!!!c est tellement a la mode pourquoi pas toi.tu es une vendue comme beaucoup d autres.on te combattra nous les patriotes.on ne te laissera pas brader notre patrie contre tes fantasmes et tes magouilles de leche bottes

  9. Vous n’avez rien a faire parmi les patriotes , tirez vous semeur de troubles , vous avez le profil de Mehdi meklat!

    • Désolée, mais en effet, de nos jours, il est devenu impossible de critiquer le communautarisme juif. Pour ma part, j’ai de la sympathie pour les juifs, j’ai toujours aimé leur singularité, leur ténacité à persévérer, je suis même aller en Israël dans ma jeunesse. Mais je n’apprécie pas les lois qui limitent la liberté d’expression au prétexte de la Shoah et du négationnisme de Faurisson. Si ce dernier a prétendu nier l’existence de la Shoah, c’est son affaire, et pas un crime, les faits en cause étant trop patents pour que sa tentative puisse être crédible.

  10. Rien qu’à voir sa tête , on comprend pourquoi elle est au CNRS planque de tous les fainéants du régime en place.J’avoue que je n’ai jamais entendu parler de la donzelle sur le retour , et je crois que je n’en entendrai jamais plus parler.

  11. Elle devrait pourtant écrire dans ces thèses sur le négationnisme,qu’il est l’histoire raconté aux palestiniens, que chaque chaque année des concours des pires caricatures antisémites et sur la Shoah sont organisé en Iran! Qu’en effet « Mein Kampf » est enseigné dans les pays musulmans autant que le coran! Et qu’une nouvelle forme de négationnisme voit le jour celui des fondement du judaïsme et du christianisme en Islamisant des site historiques avec les bonnes grâce de l’UNESCO! Bethléem, les tombeaux des patriarches, le mont du temple, Jérusalem, la Judée Samarie renommée la Cisjordanie!

  12. Dieu qu’elle est laide. Si la beauté est vérité et la vérité beauté. Elle ment 😀

  13. S’il y a un lâche anonyme ici, doublé d’un con décérébré, c’est plutôt vous, non ? Allez donc faire vos provocations chez Macron, vous y serez à votre place.

  14. Atroce !! Ca fait peur de savoir qu’il y a des gens qui raisonnent comme vous Grand Colla-Laid.De la part des mânes de la Charlie Hebdo de l’époque, Asma bint Marwan, poétesse résistante assassinée sur ordre du « bon » « prophète ».

  15. Profiter de la vulnérabilité d’une personne âgée pour la voler, j’appelle ça être une grosse sal*******; et collabo en plus!

Les commentaires sont fermés.