Valérie Traîtresse, déjà en vente dans la presse pipole !

 

La direction de Paris Match a beau avoir changé, ses soutiens vont aux mêmes ! Cela s’était passé à l’identique, en 2017, avec les Macron pour métamorphoser en un couple glamour ce duo qui commença par une histoire sordide entre un gamin et une quadragénaire…

Et ça continue, même si l’on en salarie qu’un, il faut toujours qu’ils se vendent à deux !

On ne voyait quasiment jamais monsieur Merkel, Angela assurait les réceptions seule. Le rôle de potiche du moment peut être dévolu à un ministre ou au directeur du musée que l’invité gouvernemental visite. Il faudrait vraiment en finir avec cette tradition obsolète qui pousserait à voter Marine car elle se dit célibataire.

Et  nous voici avec un nouveau storytelling : il était une fois…

Donc une semaine après que Valérie Pécresse fut promue candidate LR, la presse lui offrit d’abord d’excellents sondages… puis quelques articles dans Closer et Gala et, pour le week-end, la Une de Paris Match.

Les temps changent, les manipulations médiatiques demeurent…

Une Une partagée avec les frasques de feu monseigneur Aupetit en balade avec celle qui serait sa dulcinée, ce qui fait un peu désordre…

Certains gauchistes fustigent Bolloré et son empire médiatique, lequel ne serait que dévolu à l’extrême droite, preuve en est que c’est faux : le récent propriétaire de ce magazine et des deux précités faisant d’abord servir la soupe à Valérie Traîtresse.

Le nez, le teint, la coiffure… les logiciels de correction photo faisant des merveilles, elle est plus jolie qu’à la télé !

Après vingt-sept ans de mariage et trois enfants, plus présentable que les Macron, le couple Pécresse est plus facile à commercialiser ; d’ailleurs, ils ont posé en famille pour faire chic et choc, selon un vieux slogan de cet hebdomadaire. Il y a même le toutou de la famille, un beagle, chien de chasse britannique et onéreux.

Ils nous ont raconté leur rencontre en Corrèze, si romantique et tellement originale : dans un mariage.

Évidemment, le couple est aussi moderne que fusionnel. La trame est toujours à l’identique…

Pour complaire à l’époque, Jérôme, l’époux polytechnicien, fait du neuf avec du vieux : « On a été un couple paritaire avant l’heure », « Happés par nos carrières, on a réussi à se partager les tâches. On s’est toujours dit que les enfants ne pouvaient pas passer plus de deux soirées seuls par semaine », seuls avec leur gouvernante…

Et Valoche de renchérir : « C’est tout sauf un prince consort. Il ne m’accompagne pas partout. Plutôt que de venir dans un meeting, il préférera toujours rester avec les enfants. Nous avons des vies professionnelles très séparées ». Il en est ainsi chez tous les carriéristes, dont souvent les intérêts se rejoignent et s’entraident…

S’il continue de mener de front sa carrière, celui qui  fut successivement directeur général adjoint d’Imerys, vice-président exécutif d’Alstom et président d’Alstom Renewable Power, n’oublie pas son rôle de mari. Pour la mère de ses enfants, Jérôme Pécresse refusa un poste chronophage dans la finance, privilégiant les ambitions politiques de sa femme aux siennes. Quelle abnégation !

 « J’essaie de soutenir ma femme pour qu’elle s’épanouisse dans sa carrière. La politique est une ascèse qui serait impossible sans le soutien du conjoint », confiait-il dans les colonnes de Paris Match, en 2010. Et Valérie Pécresse d’ajouter : « Il est le plus féministe de nous deux. Sans lui, je ne me serais pas sentie capable d’aller jusqu’au bout. »

La politique, une ascèse ? Pourquoi s’infliger telle épreuve ?

Pourquoi les politicards se battent-ils tous comme des chiffonniers à la moindre élection ?

Séquence émotion : avant de se lancer dans la course à la présidentielle, Valérie a évidemment eu une pensée pour les siens : « Ça a été le plus dur pour moi d’emmener ma famille avec moi, je le dis en tant que femme. Ils ont déjà beaucoup souffert de ma carrière politique, ils n’ont pas été épargnés et nous avons eu pas mal de cicatrices mais ils sont derrière moi. Et c’est une force », a assuré l’ancienne ministre à Laurence Ferrari , à l’antenne de CNews, le 2 décembre dernier.

Une mère indigne ? Quel aveu ! À vouloir nous apitoyer, cette inconsciente se rend-elle compte de ce qu’elle dit ? Usant de tous les poncifs, elle fait de sa féminité un argument marketing ridicule et éculé.

Et comme Zemmour est devenu incontournable… il lui faut en parler. En 2010, dans l’émission de Laurent Ruquier, à ses dires, ça ce serait  très mal passé entre eux. Elle garde en mémoire ses « ricanements » quand elle a raconté l’agression sexuelle dont elle avait été victime dans une cage d’escalier. Elle avait détaillé son état de choc et son incapacité à déposer plainte, mais étrangement la séquence fut coupée au montage…

Débutant sa campagne à la Macron, il est certain qu’elle ne fera que du Macron, pour au pire (pour nous) terminer Première ministre de Macron !

Si les Macron avaient été un vrai couple, ils n’auraient pas eu besoin de se vendre en permanence. Qu’en sera-t-il avec les Pécresse ?

À suivre.

 

Daphné Rigobert

 

 

 

 

image_pdfimage_print
28

15 Commentaires

  1. Je ne la supporte pas cette bécasse. La voir plébiscité, vu le vide de ses convictions, me rend fou!!! On ne devrait mm pas en parler et pourtant, le systeme la met sous les feux de la rampe!!…

  2. Bravo ! Je n’en attendais pas moins de vous, Super Daphné ! Vous êtes si douée que j’ose a peine publier….. (Pas de problème, les décorations de noel me prennent beaucou de temps !!) merci pour votre verve !

  3. C’est bien pour cela qu’une grande partie des médias{Presse et audio visuelle} n’a plus qu’une utilité = celle de papier cul. Et, le fait de voir des gens qui ,dans leurs pays d’origine n’auraient même pas le droit à la parole ; se croire apte à venir nous conseiller , me fait fortement chier .

  4. C’est une très bonne idée cet article sur Valérie Pécresse, ainsi on comprend mieux son parcours politique et tous les sacrifices qu’elle a dû faire.
    Je ne savais pas que son mari était polytechnicien et qu’elle était mère de 3 enfants.
    Valérie est une vraie femme, un modèle pour toutes les femmes, je lui souhaite bonne chance et que son rêve de devenir Présidente de la République se réalise.

    • Que son mari vende à la découpe l’industrie Française ne vous pose aucun souci.
      Que cette femme soit une bonne gestionnaire dit-on, n’en fera pas pour autant une bonne Présidente.
      Qu’elle ait eu trois enfants relève de sa nature de femme, de son plaisir, ses désirs, et non de son intelligence.
      Epargnez-nous « le modèle de toutes les femmes », c’est vraiment affligeant.

      • Pourquoi êtes-vous agressif envers moi?
        Parce que je suis une femme? Vous n’aimez pas les femmes.
        Seriez-vous un peu macho?
        Macho: est un homme qui se croit supérieur aux femmes et qui le fait ressentir par ses paroles et dans son comportement.
        Et épargnez-nous votre: «relève de son plaisir…» Pas fort pour rester polie.
        Avez-vous lu le pâté de Carole? Elle nous parle de la presse pipole et d’astrologie.
        Valérie Pécresse, cancer ascendant Bélier. Franchement, on n’en a rien à foutre et à elle, vous n’avez émis aucun commentaire discourtois, pas de: «affligeant»

    • Becassine a parlé ! et ne sera écoutée et crue que par les bécasses, forcément. Avec de tels propos, pas étonnant qu’ elle se nomme Bécassine.

      • Se lever à 4h27 du matin pour m’écrire une lettre d’amour, moi, votre humble servante, j’en suis bouleversée, vous m’avez touché le coeur, sachez que j’accepte avec joie votre demande en mariage.
        Enfin un homme qui m’aime.
        Que Dieu est bienveillant. Dieu est vraiment tout-puissant.
        Maintenant, tu ne peux plus reculer, te défiler, maintenant tu dois te présenter chez moi et demander à mes parents ma main, sinon gare à toi! Mon rouleau à pâtes n’est jamais bien loin.

  5. La presse pipole est aux ordres et il n’y a pas que Match. La propagande a commencé tous azimuts. Femme actuelle s’est fendue, le 6 décembre d’un portrait astrologique dithyrambique et bidouillé de la candidate aux présidentielles, faisant d’elle la présidente idéale. Il fallait oser car ce portrait dressé par le magazine féminin fait totalement l’impasse sur les très mauvais aspects astrologiques et vraiment peu rassurants du thème astral de Valérie Pécresse.
    Femme actuelle : « Cancer ascendant Bélier, Valérie Pécresse s’avère être une femme d’action dotée d’une grande sensibilité. Eléments de portrait d’après sa carte du ciel. »
    Il ne s’ensuit qu’une liste de bobards, ou presque ! Tout est magnifié et ce qui apparaît néfaste, repéré par une mienne amie astrologue, est totalement occulté. Il n’y a guère malheureusement que ceux qui s’y connaissent en astrologie qui peuvent s’en rendre compte.

  6. 🎶 « Ciotti, il s’appelle #Ciotti
    Je suis folle de lui
    C’est un garçon pas comme les autres… »

    Notre Star(mania) à nous c’est Sandrine Sarroche !! 😂❤️

    📺 La Super Semaine de Sandrine @sarroche, chaque mercredi à 21h dans #RESTONSZENPP

    👥@vpecresse @ECiotti VIDEO SANDRINE SAROCHE

    https://twitter.com/i/status/1469193663205023747

  7. Le système utilise le syndrome d’Hillary Clinton… C’est une femme ! Le seul argument qu’ils ont à la bouche. Rien que les magazines cités le prouvent.

  8. C’est une « LIONNE » elle nourrit bien ses enfants… MAIS… Elle se couche devant n’importe quels « LIONS » Et Valérie la TRAITRESSE se COUCHERA aussi et la FRANCE pour retrouver sa grandeur n’a pas besoin de ce scenario

  9. journal pareil à lui même : centre gauche et droite molle, ne craignant pas le ridicule en en faisant des tonnes avec ce qu’il y a de pire en terme de trahison, insincérité, – il faut rien attendre de ce canard juste bon à faire passer le temps dans les « cabinets » divers et variés

Les commentaires sont fermés.