Valeurs Actuelles essaie de justifier la Légion d’honneur au Saoudien !

VAlegionhonneurIl y a des fois où je me demande ce qui passe par la tête du comité de rédaction de Valeurs actuelles, au demeurant l’un des rares journaux à ne pas servir à ses lecteurs la soupe socialiste habituelle. J’avais, d’ailleurs, dans ces colonnes, déjà pointé leur dérangeante idolâtrie sarkozyste.

Ainsi, dans le numéro de cette semaine (N°4138), Camille Pascal, une plume d’ordinaire autant stylisée qu’acérée, semble nager à contre-courant du bon sens paysan, si j’ose dire, avec son article titré : « Mauvais procès pour une décoration ». Certains d’entre vous l’auront deviné, il y est question de la Légion d’honneur remise récemment au prince héritier d’Arabie saoudite de passage à Paris.

Forcé de reconnaître du bout des lèvres les écarts de conduite de cette théocratie musulmane déguisée en monarchie, l’auteur nous assène cependant qu’« il se trouve que l’Arabie Saoudite est un pays souverain, membre du G20 et doit être traité comme tel ». Serait-ce là l’expression d’un aveuglement économique dans le respect de la ligne éditoriale de Valeurs actuelles qui, par ailleurs, ne fait pas mystère de son admiration pour le libéralisme décomplexé, d’où qu’il vienne ? Je pose la question.

Monsieur Pascal oublierait-il que ce pays souverain entretient des relations troubles avec de redoutables et efficaces exterminateurs de chrétiens, particulièrement actifs ces derniers temps ? L’hebdomadaire, pour lequel il écrit chaque semaine, prêche pourtant depuis longtemps dans un désert d’indifférence sur le sort de nos frères au Moyen-Orient. La contradiction devient ici schizophrénique ! Il serait temps pour Valeurs actuelles de choisir son camp et ne pas louvoyer entre une nécessaire morale et d’obscurs intérêts économiques et politiques. Car, à ce jeu, on perd toujours ; les Etats-Unis l’ont cruellement éprouvé, eux qui avaient jadis armé les moudjahidin contre l’URSS, ces mêmes moudjahidin qui allaient envoyer s’écraser des avions sur les tours du World Trade Center.

L’auteur peut dérouler un bref historique de la Légion d’honneur, en effet héritière des ordres d’Ancien Régime, cela ne nous fera pas mieux avaler la pilule. Nous ne sommes justement plus au temps des alliances entre puissances religieusement antagoniques mais identifiables, où la diplomatie prenait une grande part. Désormais, l’islam conquérant frappe dans l’ombre, sans se soucier des frontières. Il se fiche éperdument des règles diplomatiques. Et des nations comme l’Arabie saoudite œuvrent, de manière insidieuse pour l’instant, dans le sens d’une islamisation du monde, notamment grâce à leurs importantes réserves d’argent. Les Saoudiens achètent un Airbus d’une main et financent une mosquée salafiste de l’autre.

Camille Pascal peut donc écrire  que « cet acte protocolaire ne juge ni ne cautionne les mérites ou les qualités du récipiendaire, elle reconnaît en lui un statut et elle honore le pays qu’il représente », la Légion d’honneur, souvent dévoyée, a été, dans ce cas, carrément souillée.

Nous parlons d’un pays qui défie toutes nos valeurs, tant chrétiennes que laïques. Nous parlons d’un potentiel ennemi qui, le jour où la taqiya ne lui sera plus nécessaire, faute d’un adversaire courageux en face, pourra imposer sa loi coranique chez nous. Or, on ne décore pas ses ennemis, surtout quand c’est la guerre ! Pour reprendre un bon mot du chroniqueur Kamel Daoud, « l’Arabie saoudite [est] un Daesh qui a réussi ».

Alors non, Monsieur Pascal, cette décoration ne sert en rien les intérêts de la France ; elle est une nouvelle marche gravie vers le temple de la soumission à l’islam. Cet événement n’était donc pas « strictement protocolaire », comme vous l’écrivez : il était un affront à nos valeurs, qu’elles soient actuelles ou passées !

Charles Demassieux

image_pdf
0
0

11 Commentaires

  1. Étant abonné à Valeurs Actuelles, j’ai lu cet article qui m’a fortement déçu !

  2. On ne mélange pourtant pas les torchons et les serviettes !
    Ceux qui ont mérité cette légion d’honneur devraient la renvoyer avec pertes et fracas !
    Y’en a d’ailleurs quelques uns qui l’ont tout bonnement refusée !

  3. Cette Légion d’Honneur au passé prestigieux portée par de grands hommes, n’a aujourd’hui plus aucune valeur, et pourrai être donnée aux élèves de CP qui travaillent bien. Alors à un émir , qu’elle importance?

  4. Une décoration de l’Empire pour une monarchie musulmane totalitaire. Mais au fait qu’à fait cette illustre pays wahhabite musulman totalitaire et obscurantiste pour La France ?

  5. Camille Pascal, cet ancien conseiller sarkozyste (il a été mêlé à une affaire trouble, « la signature de deux contrats litigieux, en exécution d’une commande », que la justice a bien vite oubliée) prouve la parfaite concordance des idées de l’UMP et de celles du PS.

  6. Remettre la légion d’ hoRReur
    à Adolf H
    aurait donc été simplement
    honorer ( ou hoRRorer ) l’Allemagne
    SoZialiste ?

  7. La preuve que l’attribution de cette décoration excéde les usages diplomatiques réside dans l’absence de divulgation spontanée par l’Elysée, contrairement à la pratique habituelle.
    L’argumentation de cet article de Valeurs Actuelles, souvent mieux inspiré, n’est donc pas fondée.

  8. Comme on le dit souvent, encore des rigolos qui tentent de justifier l’injustifiable.

Les commentaires sont fermés.