Valeurs Républicaines et Idéaux maçonnique, mêmes combats !

Publié le 6 décembre 2010 - par - 663 vues
Share

J’ai lu avec attention l’intervention de notre frère Arsène Rossi, qui entend s’extérioriser, après hésitation, sur le concept de la discrétion, si chère aux obédiences maçonniques, non pas pour cacher quoi que soit mais pour donner de la force à la réflexion libre, opposable et contradictoire dans les débats permanents, divers et très variés, qui animent les discussions tous les soirs et tous les jours de la semaine dans notre Pays, toutes les loges de France.

Le tout dans les respect de chaque rituel et de chaque parcours initiatique. Au-delà de ces concepts qui peuvent parfois interpellés celles et ceux pour qui le discret secret de l’autre peut être interprété ou ressenti comme une menace de complot ou d’organisations malfaisantes, n’oeuvrant que pour ses membres.

Mais au-delà de cela, les francs maçons d’obédiences libérales, d’origines exclusivement OCCIDENTALES, sont de respectueux fidèles à leur République Laïque une et indivisible, à leur idéal de liberté absolue de conscience, à l’Égalité et à la Fraternité qui doivent rassembler tous les hommes et les femmes des deux hémisphères, qu’ils soient libres ou dans les fers.

Qu’en est-t’il que notre frère Arsène dénonce à juste titre ?
Que certains de nos élus nationaux négligent les dangers que l’islam fait courir, justement, sur les concepts d’idéaux maçonniques que nous ne cessont de prôner et de défendre mais aussi et surtout sur tout notre système Institutionnel Républicain.

Et pour ce, ces frères élus seraient deux fois prisonniers de leur pensée et de leur discours. A savoir, l’un sur le choix de leur engagement politique, l’autre sur le choix de leur idéal maçonnique.

En quoi le premier bloque et entrave le second ? Le premier est partisan, l’autre est universel. L’engagement partisan se heurte donc et de plein fouet suivant la hauteur de l’engagement, à celui de l’engagement universel, lui aussi suivant la hauteur de l’engagement.

Quel peut-être ce pont sur l’abîme qui pourrait que la sagesse fasse que ces irréconciliables puissent se rencontrer non pas pour se heurter mais pour se « toléranciser » pour mettre au-dessus de tout les intérêts supérieurs de la République, pour le vivre ensemble et non pas supporter des intérêts communautaires, pour le vivre séparé.

Un pas que personne n’a encore franchi dans l’Obédience. Comment la vox orbi doit elle entendre la vox urbi ?
La encore ce sont les voix des » maçons peuples » qui donneront le ton, bon gré mal gré, pour que cet appel à l’inquiétude pour notre système politique ne soit pas occulté au nom de notre Universalisme du respect des autres et de nous-mêmes. Parque tout simplement « les autres » doivent, aussi, nous respecter dans cet idéal de toutes les libertés de l’humanité.

L’islam est essentiellement et uniquement dogmatique et le G.O.D.F SE REFUSE A TOUTE AFFIRMATION DOGMATIQUE. Si nous, nous nous refusons à cette affirmation pourquoi donc serions-nous donc réceptacles à ceux qui l’affirment ?

L’islam, ce mot imprononçable au même titre que Yahvé, affirme son dogmatisme et il se doit d’être dit haut et fort y compris pas les Francs maçons parqu’ILS SAVENT que celui-ci constitue un danger pour tout NOTRE CULTURE et notre vivre ensemble depuis des siècles de Cultures Européennes.

La tradition islamiste ne peut pas se fongibiliser dans les nôtres. C’est sans doute la seule qui ne le pourra jamais, parce qu’elle est liberticide, séparatiste, ségrégationniste, dogmatique et totalitaire.
Le contraire absolu de l’idéal maçonnique.

Alors, mon B.A.F.. Arsène les rites de notre G.O.D.F, qui est une fédération de rites, n’est pas, à mon avis, le problème.
Que l’on soit du rite français en loges bleues ou du rite écossais dans les grades dits supérieurs cela ne fait aucune différence pour que les Francs-Maçons, quels que soient leurs rites et leurs obédiences, ont ou auront à défendre avec forces et convictions LES IDÉAUX de La République Française, parque ELLE les reconnaît toutes et tous.
Il n’en sera pas du tout de même de la république islamiste chariatiste.

Jean-Robert BERNARD

P.S : Je pense, moi aussi, qu’un débat maçonnique sur les ressenties de notre obédience, notamment sur le grave problème de l’slam en Europe, ne soit pas occulté et puisse être ouvert sur Riposte laïque, et bien sùr dans le respect le plus absolu de la ligne rédactionnelle de ce site qui nous fait l’honneur de nous lire et de nous publier.

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.