Valls à Matignon pour sauver le PS, olé !

le-pire-remplace-par-le-pireOyez bonnes gens ! Accrochez vous au pinceau, j’enlève l’échelle ! Manolo arrive sur son cheval blanc pour sauver ce qui reste d’un truc qui s’appelle le PS… Il est vrai qu’après une déculottée pareille, il fallait trouver un matamore, un rouleur d’épaule, bref un baraqué quoi ! Alors Normal 1er après avoir reçu la démission d’Ayrault, le non héros, se décide à nommer celui qui était dans les starting block depuis un petit moment déjà.. Il piaffait le p’tit, pour un peu il votait à droite tellement il avait envie d’aller à Matignon. Il est bien évident, que dans sa petite tête de piaf, Matignon est le marche-pied pour l’Elysée.

Je serai à sa place je me méfierais de Mimolette parce que si il y a un moyen de faire s’écraser en plein vol un candidat à l’Elysée c’est bien de lui confier le poste de premier ministre à deux ans des présidentielles (ou presque…ne chipotons pas ). A lui les mauvais coups, à lui l’impopularité, le pauvre Ayrault en a fait l’amère expérience. Il faut dire qu’il était gâté lui aussi, il suffisait qu’il ouvre la bouche pour annoncer une décision pour qu’un ministre de son gouvernement dise le contraire (la bonne blague, pas très sérieux tout ça…)

A lui la montée du chômage (cette fameuse courbe qui devait être inversée en décembre 2013 et qu’on attend encore), à lui les problèmes d’insécurité que, certes, il connaissait déjà en tant que ministre de l’intérieur mais là il devra composer avec le nouveau et il aura des fourmis sur la langue. Il ne pourra plus courir comme un lapin sur les lieux pour parler pour ne rien dire en faisant croire qu’il agit et en s’indignant avec des froncements de sourcils et des moues dégoûtées.. Tout en ne faisant…. rien du tout !

Le PS est au fond du gouffre, donc Normal nous sort son « jocker » Valls. Comme dirait l’autre « eh ben mes cadets, eh ben mes p’tits frères » si c’est tout ce qu’il a trouvé ça va pas aller loin, parce que même au sein du PS Manolo ne semble pas faire,  DU TOUT, l’unanimité. Déjà la p’tite Duflot déclare forfait (on ne va pas la regretter celle-là), je ne me priverai pas de dire que les « verts » sont « verts de rage » (ouarff !! j’ai mangé un clown ce matin au petit déj.). Taubira ne restera peut-être pas ou alors à la Culture (non je ne dirai pas de gros mots…polie je suis, polie je reste). Après avoir flanqué le boxon à la justice la voila qui va mettre le foutoir à la culture, remarquez bien qu’elle pourra toujours appeler à son ministère l’inénarrable Olivier Py qui saura certainement lui donner un coup de main, on ne sait pas, peut-être il voudra délocaliser le festival d’Avignon en Guyane on ne sait jamais… J’ai remarqué que ce type a des idées particulièrement brillantes. Par ailleurs, cela ferait un tandem de choc.

Ce soir Mimolette va parler dans le poste comme dirait Coluche, je crois savoir ce qu’il va dire. Qu’il a bien entendu le message des Français (ah bon ?) qu’il est fier du travail accompli par Jean-Marc Ayrault (ah ouais.) qu’il a accepté sa démission (ben tiens…), et que de ce fait il nomme premier ministre Manolo (olé !!) car il a toute confiance en lui pour former un gouvernement (de branquignols) afin, et pour finir, de redresser la France (je reste polie encore et toujours). Sinon je rajouterais volontiers :  « oh put… on est pas fauchés » !

J’oubliais ! Il va jouer du violon aussi. On ne pourra pas l’en empêcher. Avec peut-être un petit coup de patte au FN l’extrême droaaaaaate !

Mes ami(e)s nous allons devoir nous armer de patience avant de voir revenir des jours meilleurs. Parce qu’au fond, le plus mauvais dans toute cette triste histoire, ce n’est pas Ayrault, ce n’est pas Valls, ni tous les bras cassés de ce gouvernement passé et futur le plus mauvais au final c’est : Hollande.

Son plus grand titre de gloire : Etre le plus mauvais Président de la Ve République. Il fallait le faire… Il l’a fait. Respect.

Alexandra Dougary

 

 

image_pdf
0
0