Valls découvre qu’il n’y a plus d’autorité en France, mais appelle Boubakeur à la rescousse !

Publié le 30 juillet 2013 - par - 2 370 vues
Share

Ces derniers jours nous voyons apparaître un Manuel Valls complètement à la ramasse. Un Manuel Valls qui semble découvrir son complexe de Peter. Un Manuel Valls qui cesse de se regarder dans la glace tant ce qu’il y voit est loin de ce qu’il pensait de lui. Manuel Valls sortant de son adolescence politique et de ces jeux de surhomme.

« Vallsman » n’existe pas !  Il n’est qu’un petit bonhomme sans envergure, dans la posture-imposture permanente. Il s’est pris pour un artiste sur glace et se ramasse sur la piste. Un pompier de Paris alors qu’il a peur du feu. Un grand flic alors qu’il se ferait virer en tant que simple assistant de sécurité!  Bref, il commence à réaliser que pour jouer les bateleurs à la Nicolas Sarkozy, il lui faudrait au minimum un peu de talent. Au moins celui de l’esbroufe ! De l’enfumage à grande dose. Il n’a même pas celui d’être pris au sérieux lorsqu’il se prend pour le matamore de la Place Beauvau.

valls-ramadan-parisIl n’est qu’une image, un fantôme, un ersatz  de Ministre de l’intérieur. Sa crédibilité depuis les arrestations et le gazage de manifestants pacifiques (femmes, enfants) par rapport à son action pitoyable si ne n’est lamentable lors des émeutes au Trocadéro et à Trappes, ne peut plus laisser de doute.

Comme il a encore une bonne dose d’inconscience, et qu’il se croit encore capable d’inverser une réalité incontournable, il se fend d’un commentaire d’ouvreur de porte déjà grande ouverte!

Manuel Valls, a estimé dans un entretien à « Aujourd’hui en France/Le Parisien » lundi que « la sécurité n’est ni de droite, ni de gauche. (Ben voyons) C’est une valeur de la République ». Il poursuit par une évidence qui peut nous confirmer qu’il prend les français pour des imbéciles: « Nous vivons une crise de l’autorité. La voix des parents, de l’enseignant, du juge, du policier, de l’élu est trop souvent contestée »(…) Quelle découverte vraiment !

Nous vivons une crise de l’autorité ? Serait-il idiot notre Ministre ? C’est une certitude, une évidence, une réalité qui est niée depuis plus de 40 ans, depuis un certain Mai 1968 ou ses amis ont banni l’autorité, le respect des parents. Où ils ont mis l’enfant au centre de l’école les transformant en « apprenant » avec à son service, des profs sans arme, sans autorité surtout, car considérée comme dépassée, voire fasciste. Ses amis ont fait du policier un citoyen ordinaire qui doit cirer les pompes du délinquant. Que penser de ce qu’ils ont fait de la justice ou la victime est celui qui agresse! A qui il faut tendre la main, offrir une deuxième chance car après tout, celui qui fût assassiné est mort depuis n’est-ce pas, la violée n’est pas morte après tout, elle devrait s’en remettre un jour…  Les coups et autres agressions peuvent se soigner finalement. Alors que donner au coupable, à l’agresseur, au violeur, à l’assassin, une seconde chance, c’est parfaitement humaniste, parfaitement républicain, typiquement socialiste !  Bref, complètement scandaleux, écœurant et lamentable. Il poursuit le bougre: « il faut restaurer pleinement l’autorité »!  En ajoutant que « les relations entre les forces de l’ordre et la population doivent être des relations de confiance ». Plus minable que cette interview c’est impossible car au fond il souligne son hypocrisie politique et son incompétence. Ses quelques phrases sont tout le contraire de la doxa socialiste. De son parcours politique dans ce parti de la Socia-lie. Cela revient à dire qu’il n’est plus en phase avec ce qu’il a défendu pendant toute sa carrière politique. Qui peut le croire alors que ce sont ces amis, les socialos-communistes qui ont démantelé  toutes les lois sécuritaires de ce pays.

Mais il y a encore pire:

A propos de l’affaire de Trappes, Monsieur Valls rappelle que « ceux qui continuent à prôner le port du voile intégral dans l’espace public défient les institutions ». « L’Islam de France doit être plus fort. Aujourd’hui il y a trop d’espace pour ceux qui le contestent, mais contestent aussi la République ». Affirmant de fait qu’il faudrait que « l’islam de France« , cette entité improbable devrait-être plus fort alors même que chaque jour, en France comme dans le monde, nous pouvons voir l’influence néfaste de cet islam.

Comment peut-on parler d’islam de France comme si il y avait un islam de Belgique et d’autres islams comme l’Egyptien ou le Tunisien si ce n’est l’Afghan. Il n’y a qu’un islam Monsieur Valls. Un islam qui plonge ses racines dans le même livre « incréé » et dans la vie du même homme, devenu l’homme parfait, l’exemple à suivre qui fût pourtant dans sa vie, successivement un gigolo, un génocidaire et un pédophile.

Pour conclure, M. Valls assure que « cela nécessitera du temps » pour revenir à une situation apaisée. La solution serait qu’il parte et qu’il emmène avec lui sa bande d’incapables et d’inconséquents. Non Monsieur Valls, il ne vous suffira pas de dire le contraire de tout ce que vous avez défendu jusqu’ici pour faire avaler au Français que tout va bien, qu’il faut juste un peu de temps…

Partez et emmenez avec vous La Taubira et celui qui nous sert encore de Président en ce moment. Vous rendrez service à la France et surtout, vous ferez un véritable acte de courage! Le seul qui soit apparemment à votre portée.

Gérard Brazon (Puteaux-Libre)

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.