Valls et l’islam : la collaboration assumée

Publié le 14 avril 2016 - par - 4 commentaires - 644 vues
Share

valls-et-la-bataille-de-l-ideologieQuelle bassesse de la part du Premier ministre français qui s’est rendu à Alger samedi et dimanche derniers. Pas le moindre mot, pas la moindre réaction face au refus de l’Algérie de recevoir deux journalistes français (l’un du Monde, journal ayant participé aux révélations « Panama Pepers » et l’autre du Petit journal de Canal +), refus ayant entraîné le boycott de tous les journalistes prévus pour ce voyage. « La Honte » de la France a débarquée là-bas à quatre pattes, à reculons et le derrière à l’air.

Les raisons de ce bref séjour : « renforcer le partenariat d’exception entre nos deux pays ». Que cachent ces mots en cette période de troubles mondiaux et de difficultés dans nos pays respectifs ? N’auraient-ils pas un arrière goût de campagne présidentielle de 2017 ?

Mais notre Franco-français va au-delà de l’inacceptable en déclarant : « Rien ne doit ni ne peut entraver cette relation exceptionnelle. Nous voulons bâtir un pont entre l’Algérie et la France. Il existe par Notre histoire et par Notre culture tournée vers l’avenir plus que jamais ». Le caporal Franco ne peut se départir de son tempérament de dictateur suant dans son vocabulaire « rien ne peut, rien ne doit » (oublié le rejet des journalistes français !). Toujours emporté dans ses discours emphatiques, il en perd toute logique puisqu’il veut « bâtir un pont » Algérie-France, mais que ce pont « existe par… » Faut savoir, mon Caporal !
Ça, c’est pour la forme, alors que sur le fond, 2 affirmations sont fausses, mensongères, racoleuses :
-Une relation exceptionnelle par Notre histoire ! Celle-ci n’aura duré que 130 ans ! Causée par des pillards et les esclavagistes d’Alger, la conquête de l’Algérie et son unification l’amenant au premier rang des pays africains (agriculture, infrastructures routières et ferroviaires, écoles, hôpitaux, pétrole) mena son peuple à une immense reconnaissance envers la France ! L’hymne national algérien en atteste : « Ô France ! Le temps des palabres est révolu / Nous l’avons clos comme on ferme un livre / Ô France ! Voici le jour où il faut rendre des comptes / Prépare-toi ! Voici notre réponse ! » Depuis plus d’un demi siècle, ils nous disent que nous avons des comptes à rendre et ils ne savent même plus pourquoi ! Les Berbères d’Algérie ont aussi une histoire commune avec les musulmans dont ils ne semblent pas très satisfaits puisqu’ils y on tout perdu, même leur âme prise par Allah. Ils ont été soumis « bessif » (par le sabre).
-Une relation exceptionnelle par Notre culture ! Si nous avons eu un gros siècle d’histoire algérienne commune, nous n’avons pas pour autant, Monsieur Franco, une culture commune. L’Algérie, que je sache, est de culture musulmane (que la France a respectée) inscrite dans sa Constitution comme religion d’Etat, alors que la France était, depuis 1905, une République Laïque – ce qu’elle n’est plus avec vous –. Cette différence, vous la connaissez, alors pourquoi tant de mensonges, tant d’hypocrisie qui nous rendent médiocres, inférieurs aux yeux de vos interlocuteurs et qui nous font Honte, à nous Français. Au nom de qui vous permettez-vous de dire tant de conneries ?
Mais vous n’en avez que faire, pourvu que votre mandat de premier incapable dure encore un an afin de réaliser votre ignoble rêve : mettre l’islam sur des rails pour qu’il accède un jour à l’Elysée !

Tous vos propos, toutes vos déclarations vont dans ce sens. Par exemple :
– Le 20 août 2013 (AFP) : « l’autre défi pour la France est de prouver que l’islam est compatible avec la démocratie ». Interrogé par Libération, vous vous défaussez sur votre patron normal et d’ajouter sur BFM TV: « Pourquoi il y a des attaques à mon endroit ? Précisément parce que je fais la démonstration que la gauche peut réussir, qu’elle a changé dans ce domaine (la sécurité), qu’elle a fait mieux que la droite » ! Propos navrants, dignes d’un simplet qui n’envisage pas du tout l’avenir (2015 !).
-Le 17 février 2015 (un an et demi plus tard, un mois après Charlie Hebdo): « Pour combattre cet islamo-fascisme, puisque c’est ainsi qu’il faut le nommer (Valls se fait violence pour dire cela), l’unité doit être notre force ; il ne faut céder ni à la peur (oui, mais la peur est là, crétin) ni à la division (racoleur !). Mais il faut en même temps poser tous les problèmes : combattre le terrorisme, mobiliser la société autour de la laïcité, combattre l’antisémitisme ».
Monsieur le caporal Franco, lisez le coran ou quelques uns de ses versets, ou bien lisez les nombreux textes d’apostats musulmans, tel Salem Benammar, qui expliquent, prouvent, démontrent avec on ne peut plus d’expérience et de véracité, que le terrorisme est initié et propagé par ce triste livre. Vous sauriez mieux où et comment combattre l’islamo-fascisme.

-La laïcité vous est inconnue. Il n’y a qu’à voir les directives données à votre ministre franco-marocaine de l’Education Nationale Française (curieuse association) et les programmes des collèges ! La laïcité est bafouée chaque jour en France où aucune loi devant la défendre n’est appliquée. Vous avez peur de prendre des décisions ; vous n’êtes tout simplement qu’un poltron braillard sous votre habit de Premier ministre usant de sa situation – qui n’est que provisoire heureusement.

-Ah ! L’antisémitisme ! Deux choses à vous dire. 1/ être antisémite, c’est refuser, rejeter, les sémites anciens (akkadiens, araméens, phéniciens) et les peuples sémites actuels : les Arabes et les juifs. Ce n’est pas un « amalgame », mais la réalité originelle. 2/ Pourquoi ne combattre que les « anti-juifs » (ce terme vous convient-il) alors que les actes « antichrétiens » sont les plus nombreux ? Et pourquoi ne pas admettre que ces actes sont pour la plupart causés par des musulmans qui sont les plus « racistes personnages » de nos sociétés à la vue des impies que nous sommes.

– Le 3 mars 2015, lors de votre rencontre avec les responsables musulmans de la grande mosquée de Strasbourg, vous expliquez vouloir « vous attaquer au défi de tout ce qui retarde un islam de France [….] Des mosquées plus dignes, plus grandes, se sont construites et à présent c’est le champ de la formation qu’il faut investir… et l’Etat veut y mettre les moyens [….]; L’extrémisme islamique et l’extrême droite sont les deux dangers majeurs pour la République ; ils se nourrissent l’un l’autre et la seule réponse, c’est la laïcité ( !! ), c’est l’éducation, c’est l’université, c’est le savoir, c’est l’intelligence, c’est la capacité de vivre ensemble ». Monsieur, cela fait 6 réponses au lieu d’une annoncée ! Pour la laïcité, vous repasserez puisque vous portez à 12 les formations des responsables musulmans à l’université de Strasbourg ! Et qui paient ces formations de religieux ? De plus, vous souhaitez que le financement de nouvelles mosquées (2500 ne suffisent plus !!) soit assuré par la France « où il y a toutes les énergies et toutes les ressources nécessaires au développement de l’islam ». Connard, tu viens de dire que l’islam et l’extrême droite se nourrissaient l’un l’autre, c’est-à-dire plus de mosquées et plus de droitisation des Français ! A moins que tu n’espères remplacer un jour les uns par les autres ? Tu penses au fameux « pont » Algérie-France !

A l’IMA, Institut du monde arabe, vous avez visité l’exposition « Hajj pilier de la Mecque », le 26 juin dernier et vous y êtes allé de votre léchage de… habituel. « Au-delà des musulmans de France, c’est toute une nation qui se reconnaît ici (Allah n’aime pas les associateurs – coran – et nous non plus !), la grandeur, la finesse et la diversité de l’islam (que des technique empruntées, surtout en Inde et en Asie). C’est toute une nation qui dit aussi que l’islam a toute sa place en France (Il ment pensent les auditeurs, mais très mal ; il faudrait que Tariq Ramadan lui donne des cours de Taquyya) parce que l’islam est une religion de tolérance (argument usé), de respect (sale roumi), une religion de lumière et d’avenir (Les musulmans n’ont rien apporté au Monde depuis des siècles d’obscurantisme, d’assassinats et de guerres entre eux) à mille lieues (soit 4000 Km.) de ceux qui en détournent et salissent le message (décidément, il a besoin d’une formation pour adulte – ce mec est tout much, ce mec est trop… ! » Et il en rajoute une couche « lors du repas de la rupture du jeûne j’adresserai aux musulmans de France un message de confiance ; un message qui souligne combien la France est une terre de liberté qui respecte les croyances de chacun et qui considère que l’islam est la deuxième religion et une chance pour la France ! » Vendu, traître et hypocrite par-dessus le marché, car, mon caporal Franco, tu souhaites qu’elle passe en première place !

Quelques jours avant cette visite, vous défendiez ces mêmes musulmans face aux amalgames dus aux attentats de janvier 2015. « Je ne veux plus qu’on se sente complices d’actes qu’on n’a jamais voulus ». Manuel, l’amalgame, le lien est automatiquement fait par les croyants eux-mêmes car ils sont musulmans, soumis au même dieu Allah qui les guident nuit et jour ; ils ont tous le même livre malsain comme référence. Ils suivent quotidiennement ce qui se passe dans le monde musulman qui les « travaille » par télés interposées. Petit capo, tu prêches dans le vide.

– Quant à la formation des jeunes musulmans, elle vous échappe lentement mais surement. Déjà 500 écoles privées musulmanes dans le pays où 35000 jeunes apprennent l’arabe pour s’intégrer et le coran +la sunna+la charia, et vous le savez, bon à rien qui laisse faire ces braves croyants respectueux et tous tolérants. 5 000 écoles dans dix ans = 350 000 non Français désireux d’avoir certains pouvoirs locaux et plus ! Et ça, vous le taisez, mais il faudra bien un jour que vous expliquiez à vos enfants pourquoi ils devront se convertir ou fuir en Espagne, ou risquer de se faire raccourcir !

-Informé par les services de casevide, vous avez connaissance de formations, ici et là, de partis se disant musulmans démocrates ; ils ont raison puisque majoritaires dans certains quartiers de banlieues. Plus proche encore : les législatives de mai prochain en Alsace. Le grand mufti de Turquie s’est rendu lui-même à Strasbourg dimanche pour commémorer la naissance du prophète (en 569 ou 570 ou 571 ?). Il a appelé les parents présents (plus de 7000) à garder leur foi, mais aussi leur langue et leur culture (au diable l’intégration, mon cher) pour qu’aucun de leurs enfants ne s’éloigne de leur grande religion (ça promet des jours heureux). La sortie était agrémentée d’une distribution de tracts du parti P.E.J. (parti égalité et justice).

Faites donc venir des migrants, accordez des visas aux gens du sud, régularisez le plus possible de sans-papiers, etc, pour contribuer à votre manière au progrès de la France, avec des gens qui passent leur temps le derrière en l’air pour invoquer la grâce ultérieure d’Allah. Encore un an à poursuivre votre entreprise destructrice, puis après convertissez-vous, Allah vous attend déjà grâce à vos bonnes œuvres.
Pierre Le Jeune

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Dorylée

 » Si nous faisons la démonstration que l’islam, sous toutes ses formes, est compatible avec la démocratie, la laïcité et l’égalité homme-femme…  » Il n’y a que El Moron pour dire de semblable conneries. Le korampf affirme exactement l’inverse : pas de démocratie, c’est allah qui commande. Pas de laïcité, allah est partout. Pas d’égalité homme femme puisque allah a placé les hommes au dessus des femmes. Essaie donc de faire la démonstration que la neige est chaude et que le père Noël existe. T’as plus de chance de réussir. Comment peut-on occuper un poste aussi élevé et être aussi… lire la suite

BALT

Valls est le champion des phrases qui ne veulent rien dire. La langue de bois, quoi!

Nicole

« Franco-français »… Excellent !

La chienlit non merci

« L’ISLAM EST COMPATIBLE AVEC LA RÉPUBLIQUE ISLAMIQUE ! »
Adolfo d’El Matignon et sa caste qui nous prend pour des cons feraient mieux de s’intéresser aux textes fondateurs de cette secte, notamment aux passages relatant la deuxième et dernière phase de sa fondation, la période médinoise, et à son histoire passée et contemporaine, et ils découvriraient que c’est une religion suprémaciste, totalitaire, rétrograde, anti-démocratique et également violente et sanguinaire notamment contre les « mécréants ». Peut-être le savent-ils déjà et peut-être souhaitent-ils nous remplacer ?