Valls et ses ruptures de jeune poignarde les 500 Algériens qui osent manger en plein ramadan

Publié le 7 août 2013 - par - 3 354 vues
Share

Manuel Valls, qui  fait office de ministre de l’Intérieur mais surtout ministre du Culte musulman, et qui semble en connaître un rayon sur l’islam autant que je suis incollable sur la vie sexuelle des scarabées d’Amazonie, a rappelé que « la République, c’est la liberté de croire ou de ne pas croire. »

Nous en sommes fort aise. Sauf que ce n’est pas exactement de cette façon que la vivent les musulmans apostats, ou les musulmans qui n’en ont pas grand chose à fiche de respecter le dogme à la lettre, ou des musulmans qui ne se sentent plus musulmans et pour lesquels le mot « liberté » prend ou reprend tout son sens : être libre de ne pas observer les injonctions d’une religion, qui plus est, une religion qui est imposée dès la naissance et qui vous colle à la peau, comme le disait le sage Hassan 2 bien plus qu’un cadre, aussi rigide soit-il ne le fera jamais.

« Les valeurs de la République imposent que chacun puisse librement pratiquer sa religion« .

C’est qu’il insiste, le Manuel ! D’abord, de quelles « valeurs » au juste parle-t- il ? On ne sait plus très bien, à vrai dire, tant tous les politiciens de droite et de gauche, du centre et des extrêmes se réclament des mêmes « valeurs », du même « socle républicain », de la « défense de la laïcité » sans qu’aucun d’entre eux ne soit jamais parvenu depuis 40 ans à les expliquer réellement et à fortiori à les faire respecter. Pour exemple, plus nos irresponsables politiques entendent imposer le respect, moins ce dernier se manifeste. Plus nos « élites »  invoquent la laïcité, moins cette dernière est appliquée. Plus les gouvernements de bras cassés qui se succèdent depuis des décennies en appellent à la tolérance et à la liberté d’expression, plus certains groupes sont victimes d’intolérance et sont muselés quand ils ne sont pas gazés et tenus en garde à vue comme de vulgaires criminels.

LES PHRASES DE MANUEL VALLSEt quand Manuel Valls affirme que « la République protégera toujours les musulmans de France« , nous espérons qu’il parle aussi des musulmans « pas ou plus trop » musulmans qui subissent l’intolérance notoire de la part de leurs pieux frères très regardants sur l’observance de certains rites islamiques.

En effet, plusieurs centaines de musulmans selon Le Point ont bravé les jeûneurs du ramadan, samedi 3 août, en organisant un pique-nique géant,  afin de dénoncer « l’islamisation rampante » du pays et le « climat de terreur » qui s’exerce à l’encontre de ceux qui n’observent pas l’un des 5 piliers de l’islam.

 Ce mouvement atypique et très courageux eu égard aux sanctions qui pleuvent contre les non pratiquants du ramadan, pourrait nous conforter dans l’idée que sur notre sol existent parmi les personnes de confession musulmane, des Français -ou non- qui souhaitent vivre leur religion (ou s’en dispenser) dans l’intimité de leur foyer,  et surtout à minima. La non pratique d’une religion se trouvant aussi bien être du côté des catholiques qui ont déserté le sermon du dimanche que du côté des musulmans pour qui les 5 piliers de l’islam ne sont pas des injonctions irrévocables.

Hélas, serait-on tenté de l’écrire, ce pique -nique en plein mois de ramadan ne s’est pas déroulé en France mais… en Algérie !

L’attitude de ces Algériens kabyles et Berbères force d’autant plus l’admiration que les sanctions à l’égard des non pratiquants peuvent selon les pays s’avérer extrêmement sévères.

En 2008, 6 Algériens écopèrent de 4 ans de prison ferme et de 1000 euros d’amende pour avoir mangé en public.

http://www.lefigaro.fr/international/2008/10/07/01003-20081007ARTFIG00743-algerie-ans-ferme-pour-ne-pas-avoir-respecte-le-ramadan-.php

Stricte application de l’article du code pénal algérien 144 bis 2 :

« Est puni d’un emprisonnement de trois (3) ans à cinq (5) ans et d’une amende de cinquante mille (50.000) DA à cent mille (100.000) DA, ou l’une de ces deux peines seulement, quiconque offense le prophète (paix et salut soient sur lui) et les envoyés de Dieu ou dénigre le dogme ou les préceptes de l’Islam, que ce soit par voie d’écrit, de dessin, de déclaration ou tout autre moyen.»

L’Arabie Saoudite déclare en 2013 que les contrevenants résidents et non musulmans « feront l’objet de mesures radicales dont la rupture du contrat de travail et l’expulsion du royaume ».

http://www.seneweb.com/news/International/l-arabie-menace-d-expulser-les-etrangers-ne-respectant-pas-le-ramadan_n_99999.html

Au Maroc, conformément à l‘article 222, c’est 1 à 6 mois de prison ferme qui attend les « déjeuneurs » du ramadan. Mais pas n’importe lesquels. La religion mahométane se montre d’autant plus tolérante envers les apostats s’ils habitent dans les quartiers luxueux qu’elle fait preuve d’intransigeance envers ceux qui résident dans les quartiers populaires et miséreux.

La justice d’Allah ou la justice des hommes, c’est du pareil au même : le pouvoir est toujours du côté du plus fort.

Pour une religion de paix, d’amour et de tolérance, elle a beaucoup de progrès à faire.

http://www.lemag.ma/Maroc-Arrestation-d-un-groupe-de-dejeuneurs-du-ramadan_a73387.html

http://www.panoramaroc.ma/fr/jeune-obligatoire-par-sanaa-elaji/

 En terre islamique, nous venons de le voir, on ne traite pas par dessus la jambe l’une des 5 obligations que tout bon musulman, s’il n’est plus un enfant, s’il n’est pas malade, s’il n’est pas trop vieux, s’il ne s’agit pas d’une femme enceinte, doit respecter à la lettre sous peine de sanctions et de punitions comme des coups de bâtons ou des tabassages en règle :

http://www.laprovence.com/article/actualites/1906615/menace-et-agresse-parce-quil-ne-faisait-pas-le-ramadan.html

http://www.dreuz.info/2012/07/la-sharia-arrive-en-france-une-femme-est-rouee-de-coups-par-7-musulmans-parce-quelle-ne-respecte-pas-assez-le-ramadan/

http://www.blog.sami-aldeeb.com/2010/10/04/indonesie-flagellees-pour-avoir-vendu-a-manger-durant-le-ramadan

Le moins qu’on constate, c’est que les jeûneurs du ramadan ont bien du mal à se mettre au diapason avec la sourate 2 verset 183 laquelle explique que « quand le jeûneur sent son estomac se tordre de faim, il vit l’expérience des pauvres. C’est alors qu’il éprouve de la compassion à leur égard« .(…)

http://sajidine.com/les-piliers-de-lislam/ramadan/recommandations.htm

En terre islamique, c’est un peu la Russie quand elle était soviétique : tout le monde se surveille et chacun dénonce celui ou celle qui ose pratiquer librement sa religion.

En terre islamique, on est à des années lumières des propos niais et creux à souhait de notre Valls dont tous les imams et recteurs des quatre coins de la France doivent se gausser, eux pour qui la taqqyyia (la ruse,la duplicité, le mensonge, la tromperie) est de mise dans le Coran.

http://www.meforum.org/2577/taqiyya-regles-guerre-islamique

Si le Coran exige une stricte observance de ses préceptes afin de connaître un au delà plein de jolies et pures jeunes femmes, si la loi islamique ne fait aucun cadeau à ses contrevenants, nous sommes bien d’accord avec Hamid, sage retraité algérien à propos de ce pique- nique géant à Tizi Ouzou et qu’il soutient avec ferveur :  »

« Il faut mettre un hola à tout cela. ( l’interdiction de manger en public pendant le mois du ramadan). On ne peut pas forcer tout le monde à aller au paradis, la fin ultime promise à tout pratiquant ».

http://www.lepoint.fr/societe/des-algeriens-mangent-en-public-en-plein-ramadan-une-premiere-04-08-2013-1711307_23.php

 

Caroline Corbières

http://www.terrafemina.com/societe/international/articles/28296-ramadan-2013-en-tunisie-ils-ne-jeunent-pas-et-se-prennent-en-photo.html

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/pour-manuel-valls-la-laicite-n-est-en-aucun-cas-une-negation-de-la-spiritualite_1267569.html :

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.