Valls n’a-t-il pas le droit d’être lucide sur le regroupement familial ?

Publié le 29 août 2013 - par - 794 vues
Share

Islamectomie1Que les verts et leurs amis de la gauche et une grande partie de la droite républicaine ainsi que Mélenchon, naïfs, aveuglés par leur humanisme farfelu et irresponsable, mus par des intérêts bassement électoralistes, aux ordres (?) des pétromonarchies, shootés au politiquement correct et à la limite anti-France aillent émigrer dans les pays musulmans et d’y vivre la vie de Monsieur- tout-le-monde, et surtout une vie de femme pour Duflot et pourquoi pas aller goûter aux joies de la vie des immigrés dans les pays du Golf ou en Arabie nazillonne avant de tirer à boulets rouges sur Manuel Valls.
D’ailleurs ils devraient aussi se demander pourquoi les immigrés préfèrent la France plutôt que les monarchies pétrolières.
Connaissent-ils l’attrait de la France sur les populations musulmanes ? Des citoyens algériens avaient manifesté un jour à Alger pour réclamer l’assouplissement de la politique des visas pour la France. Des jeunes algériens clamaient haut et fort qu’il il vaut mieux la vie d’un détenu en France que la vie en liberté Algérie.
Pourquoi plus de 90% des jeunes turcs et marocains rêvent-ils de l’Eldorado occidental qui est pourtant à bout de souffle ?
Est-ce par amour de la démocratie ? Ce dont il est à douter quand on sait qu’une partie substantielle des immigrés vote contre la démocratie dans leurs pays d’origine comme demain ils voteront pour l’islam en France. Savent-ils aussi que le regroupement familial présente des sérieuses menaces pour le fondement-même de la république et porte en lui tous les germes de la colonisation du pays. Avec le taux de fécondité des familles musulmanes, les bonnes âmes françaises pourraient dire adieu à la France, évidemment qu’elles ne seraient plus là pour vivre sous le diktat de l’islam. Où les Champs Elysées se transformeront en salles de prières en plein air et pire encore Notre Dame abritera la future Grande Mosquée de Paris.
Tous les symboles de l’histoire de la France seront détruits pour laisser la place aux seuls symboles de l’islam comme en terre Amazigh, où il est interdit de donner des prénoms amazighs à ses enfants.
C’est de la politique fiction, mais l’utopie du jour est bien la vérité de demain.
Avant l’avènement de l’islam, l’Arabie était une terre judéo-chrétienne, depuis plus aucune trace témoignant de cette présence.
Condamner Manuel Valls pour sa prise de conscience quant à la dangerosité du regroupement familial en provenance des pays musulmans c’est condamner à long terme la France à la disparition.
Et pas seulement, cela équivaut à donner toute sa mesure aux desseins hégémoniques de l’islam qui veut régner en maître absolu sur le monde.
Qu’ils commencent par décrypter le message politique de l’islam avant qu’il ne soit trop tard peut-être qu’à ce moment-là ils réaliseront que leur angélisme républicain est la ruine de la France.
Qu’ils apprennent que ceux qu’ils protègent au nom des lois antiracistes professent une idéologie qui est loin d’être dénuée d’arrière-pensées racistes et antisémites.
L’islam est plus qu’une religion c’est une doctrine politique de caractère impérial et fasciste, vouant à la mort tous ceux qui ne sont pas dans son moule.
Quant à l’intégration des musulmans dans un espace républicain qu’ils ne se fassent pas trop d’illusions là-dessus, elle est pour les musulmans une aubaine pour désintégrer la France.

Salem Benammar

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.