Valls poursuivi par le Mrap : je me marre…

Comme  dit  la  chanson, « y’a des  jours  comme ça  où rien ne  va », et  puis soudain, un événement  me réjouit et  me rassure  sur  la drôlerie  de  ce monde : le  MRAP porte  plainte  contre  Valls. Il est vrai que le  moment  où le  jardinier  se  prend  la  flotte  dans  la  figure et marche  sur  le râteau resté  à terre, où le  clown se prend  l’eau de la  fausse  fleur sur  son veston, où le  pauvre  vil coyote  se  prend  l’énorme  rocher  qu’il destinait  à ce coquin de  bip bip m’a toujours  fait  rire aux  éclats. Je  suis un esprit  simple.

Ces braves gens  nous  ont  concocté  des lois  liberticides, des  lois qui doivent  inscrire  dans  le  marbre des  évènements  historiques ce qui correspond au niveau stalinien  de  la  politique, des  lois  nous  obligeant  à penser  tous  la  même chose, bref, des  lois où il  est  interdit  de  penser  ce  que  l’on pense  comme  dirait  ma  concierge  et  là, ça  lui revient  dans  la  figure ! Notre  cher ministre  de  l’intérieur  apprend qu’il n’est pas  bon de dire  ce que  l’on pense, de sortir  des  idées battues dans notre  bon  pays  de la  liberté. Curieusement Le MRAP attaque  ceux qui sont  là, nous  dit-on pour les  défendre de la  bête immonde, la  bonne  gauche  bien comme  il faut, celle  qui est  censée  représenter  la  vérité, la  morale, les  lumières enfin ! Ils se tirent  peut-être  une  balle  dans  le  pied si on imagine  que  ce  brave  Valls  pourrait  être notre  futur  président ? Ou tentent-ils  par  ce  biais à le  descendre, afin de  pouvoir mettre  au pouvoir, quand  ce sera le tour  de la « gôche » à s’y coller pour  nous  entuber, un élément  moins… fasciste comme  ils  disent ? Je  me  marre !

André Valmi

image_pdf
0
0