Pédophilie : Valls préfère salir Barbarin que balayer devant sa porte

Publié le 17 mars 2016 - par - 10 commentaires - 2 506 vues
Share

bergelangmitteCe matin, mardi 15 mars 2016, une question de Jean-Jacques Bourdin (BFM-TV) a déclenché l’ire (grosse colère, tout rouge, les yeux noirs d’une vachette des Landes) de notre « Franco-espagnol » : Qu’attendez-vous de l’Eglise catholique ?

Valls : «  la clarté, la clarté, la clarté parce que moi je suis touché, et bouleversé par les témoignages que j’entends et que je lis (il ne fait que cela) . Il faut d’abord penser aux victimes de ces actes abominables, ce sont des actes abominables et, heu, les victimes qui trouvent le courage, plusieurs années après, de parler. C’était enfoui en elle même. Et, heu, y’a une confiance qui a été brisée par ce prêtre, une trahison profonde, psychique, morale, avec des dégâts considérables dans la vie de ces hommes. Donc il faut de la clarté ».

Vous l’avez compris, il s’agit de l’affaire de pédophilie de Lyon, survenue entre 1970 et 1991. Affaire pour laquelle Monseigneur Barbarin est accusé de « non dénonciation » et de « mise en péril de la vie d’autrui »  et cela en 2015-2016 ! Soit 25 à 45 ans après les faits reconnus par le prêtre incriminé ! Les propos de M. Valls, né en 1962, sont tellement forts, tellement descriptifs qu’on pourrait penser (pure invention) qu’il faisait partie des scouts de Sainte-Foy-lès-Lyon !

Mais non ; non. Il n’était pas scout mais encore espagnol. Le voilà maintenant Premier ministre de la France : cela lui permet-il d’intervenir comme il l’a fait ce matin ? « Je demande à Mgr Barbarin qu’il prenne ses responsabilités. Moi je ne suis pas… je respecte la présomption d’innocence. Je ne suis pas juge. Mais un homme d’Eglise, Cardinal, Primat des Gaules, qui a […..] c’est de prendre ses responsabilités, et de parler et d’agir. »
-Parler, agir, démissionner ?
Manuel Valls « C’est sa responsabilité »

Ce Premier sinistre, dans les brumes de sa christianophobie, veut dire que le Cardinal n’a plus qu’à remettre sa démission ! Seulement il oublie dans son excès de colère trois choses :
1-La justice est saisie dans le dossier où le Cardinal est éventuellement mis en cause. De quel droit se permet-il de le pousser à la démission alors que les magistrats étudient le dossier ?
2-Valls oublie la Laïcité en ce sens que Mgr Barbarin a été nommé par le souverain pontife et que seul le pape peut le relever de ses fonctions ; et s’il ne l’a pas fait c’est qu’il y a de bonnes raisons.
3-Enfin, avant de donner des leçons, monsieur Valls devrait se rappeler le cas de l’instituteur pédophile maintenu en poste et même promu par l’Education nationale : il n’avait pas pour autant demandé la démission de sa ministre Najat Vallaud Belkacem !

Un peu d’histoire de gauche fera peut-être réfléchir ce minable. La pédophilie n’est pas un fait nouveau, mais elle n’a été portée sur le devant de l’actualité que très progressivement. Certains courants d’opinion  minoritaire, dans la seconde moitié du 20ème siècle, ont  pris la défense de la pédophilie avant que celle-ci ne devienne, dans les années 1990, l’objet d’une réprobation et d’une répression généralisée. Dans les années 60 et surtout 1970 les pédophiles sont parfois considérés, par certains activistes liés aux mouvances de la révolution sexuelle, ainsi que dans certains milieux politiques situés notamment à gauche et extrême gauche, comme une minorité sexuelle devant être défendue et libérée. L’apologie de la pédophilie, si elle demeure très minoritaire dans l’opinion, se retrouve à l’époque dans certains discours politiques et de prises de positions publiques qui considèrent comme « réactionnaire » le fait de dénoncer cette tendance sexuelle. Des journaux comme Libération, et plus discrètement le Monde, font la promotion de ces idées et défendent les pédophiles poursuivis par la justice.

Alors, monsieur Valls, qu’auriez-vous dit à Jean-Jacques Bourdin si nous étions en 1982 –vous aviez 20 ans- hein ? Ah, ils étaient de gauche, ils auraient eu droit à votre silence complaisant à défaut d’un soutien ? Ne vous prenez pas pour le Grand Juge de l’Ordre Moral en France, cela s’est fait progressivement depuis 1990 et les juges ont leur mot à dire avant vous. Par ailleurs, il serait bon pour vous de montrer autant de critiques, de réprobation face aux agissements des suppôts de Mohamed en France.

Pierre   Le Jeune

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
exomil

le con Bandit sur BFmerdeTV interrogé sur sa position a dit qu’il ne commentait pas ce genre d’affaire !
Ben tient mon cochon : le bougre est venu en France se faire (enfin) naturalisé parce que partout dans son pays les (vrais) journalistes le placent devant sa pédophilie déclarée dans ses propres livres !
ici, en France, contrairement aux curés , il y’a prescription …et omerta de gauche comme de droite…

Michel Sastre

Le fait qu’il était espagnol à un certain moment de sa vie n’a rien à voir dans cette discussion. Mon père était espagnol lorsque les nazis l’on envoyé à Dachau pour avoir aidé la résistance, et ma mère envoyée en camp de travail en allemagne. L’intégrité de l’homme – ou son manque d’intégrité, quelle que soit son origine est la seule chose qui compte. Je suis fier de mon ascendance espagnole. Michel J. S. Sastre, ancien pilote de chasse et d’hélicoptère de l’Armée de l’Air Canpagne d’Algérie, Croix de la Valeur Militaire avec étoile de vermeil émigré au Canada depuis… lire la suite

gutofsalins

concernant la phot c’est tout simplement 3 pédoph’s connus et reconnus mais combien de dizaines d’autres de ces politiques continuent de profiter de leurs déviances.

Hazel42 blog

ah ok merci
la grande question c’est, pourquoi sont il toujours en liberté ?
tous comme cohn bendit : http://hazel42.blogspot.fr/2016/03/cohn-bendit.html

Hazel42 blog

j’ai pas compris le rapport avec la photo en haut de l’article ?

Anonyme

moi non plus

François de France

Il vous suffit de taper les noms un par un des personnages sur la photo et de mettre pédophilie en recherche Google. Vous comprendrez. Tapez leur nom et Villa Majorelle, pédophilie, Hammamet,… On les tous trois retrouvés à la commémoration de l’anniversaire des 20 ans de la mort de Tonton la Francisque en début d’année 2016. On s’est fait la bise, copain copine avec le capitaine de pédalo. J’avais titré : commémoration de la mort de Tonton : bal chez les pédophiles. Cela se passe au sommet de l’Etat. Avec le violeur du Sofitel, c’est vraiment les ballets roses au… lire la suite

l\'Ancien du 11

La ruée sur l’Eglise n’est qu’un prétexte des merdias gauchistes pour « noyer le poisson » face à l’islamisme autrement plus dangereux ! Vous avez dit : pédophiles ? D’accord ! Mais regardez en face et vous prendrez conscience que c’est monnaie courante chez ces gens-là ! Je sais de quoi je parle pour avoir secondé un juge d’instruction, dans un Tribunal de Grande Instance, en Algérie. Ces affaires-là, nous en traitions des dizaines…

cayssials

mr vals a la mémoire bien courte, quand il y avais certains de ces pots au gouvernement qui allais jouer en taîllande ou ailleurs avec des petits garçons pas vrais mr fredéric mitterand ; et d’autres aussi illustres
messieurs les socialos balayez devant votre porte avant de faire chier les autres

Anonyme

et vals votre fameux MAHOMET lui qui viole des fillettes de 9 ans sa se n est pas grave ,votre islam de merde qui prône la haine à chaque prière dans les mosquées sa vous n en parlez pas ,alors m,,,fermez votre sale gueule vals l hitlérien ce n est pas vous DIEU et c est lui seul qui jugera ,d ailleurs dans vos rang combien avez -vous de pédophile j aimerais bien savoir vous n êtes pas tout blanc vous le nerveux de l assemblé alors il faut arrêter d en merder le monde avec votre morale de quatre… lire la suite