Valls : salauds de Français, fauteurs de guerre de religion !

VallsmalaufnTel est le verdict « pré-deuxième tour » de notre sémillant quoique très prématurément vieilli, Premier Ministre.
http://www.ouest-france.fr/politique/manuel-valls/valls-lextreme-droite-brandit-la-laicite-pour-diviser-3902546
Oui, mes chers compatriotes, en votant massivement pour le seul parti non encore compromis dans l’abject brouet que nous sommes sommés d’ingurgiter en urgence, vous êtes devenus les coupables d’une guerre qui dit enfin son nom. Vous et vous seuls.
Vous êtes la ré-incarnation diabolique de la caste papiste qui précipita la France dans les bains de sang du 16è siècle. À en croire Monsieur Valls, une nouvelle Saint-Barthélémy se profile, que vous aurez instrumentalisée jour après jour depuis une quarantaine d’années. Au corps défendant, bien sûr, de la succession des gouvernants qui nous ont menés droit dans le mur. Tous innocents ! En revanche, votre rôle néfaste, tragique, répugnant, dans l’Histoire, va enfin s’écrire. Soyons clairs : ce n’est pas celui du gentil.
Le gentil, adepte d’une religion aimante, pacifique et tolérante injustement stigmatisée ? C’est lui. Le dernier soldat d’Allah à ce jour identifié.

 « Un jeune Alsacien parti avec son frère et une dizaine de copains pour faire le djihad » nous dit la vox media en mode bavardage badin devant une tasse de thé à la menthe (comme ça s’oublie vite, un massacre…). Est-il mignon, ce futur martyr. Sa maman est sous le choc. Comme d’ailleurs les mamans de sa confrérie dont je dresse ici le portrait récapitulatif sous forme de cette très parlante galerie de visages.

Des « jeunes Français » donc, pour la plupart. Et c’est vrai, à bien regarder ces purs produits de la génétique gallo-romaine rectifiée Europe de l’immigration laborieuse, on reconnaitra d’emblée un certain nombre de types très « province profonde bien de chez nous ». L’Alsacien au teint clair et à l’oeil bleu, le Gascon râblé auquel il ne manque que le béret, le Normand rose de pommettes façon pomme-à-calva, le Berrichon auquel un grand-père italien a offert l’éclat juste coquin du regard, le Provençal rigolard mâtiné d’un zest de Maltais, (une vieille rencontre entre pêcheurs de sardines), etc.

Ainsi la France des « jeunes gens partis faire un jour le djihad malgré les efforts de la République pour en faire de bons citoyens » étale-t-elle cette originalité qui fait, aux yeux du reste du monde, son charme ineffable, éternel, son karma sans lequel le monde ne serait que tristesse, assèchement de l’âme et sombres errances dans le néant des cultures disparues.

Monsieur Valls, qui fut rarement aussi mal inspiré, pourrait sans doute, si le danger que cela représente pour sa future carrière de présidentiable ne le stoppait dans son élan, nous préciser au nom de quel texte sacré ces « jeunes français » ont déclenché ce qui ressemble bien à une bataille de plus dans une authentique et cruelle guerre de religion. Car enfin, il existe, même pour les les plus arriérés des signalés boute-feux qui ont voté Front National Dimanche dernier, une différence notable entre le Coran dont se réclamèrent, en ouvrant le feu pour clore des existences, ces tueurs du 13 Novembre (et ceux d’avant) et Le Contrat Social, Les Misérables, La Peste, La Divine Comédie ou Hamlet. Rappelons tout de même la différence en question : ces oeuvres et elles seules, nées de notre civilisation, ont fondé, avec un paquet d’autres documents de base, la capacité de raisonner des jeunes Français assassinés sur la rive droite de la Seine ; la leur ainsi que celle de bon nombre de leurs compagnons étrangers hélas présents aussi ce soir-là.

Lesquels Français sont donc quant à eux, si je comprends bien Monsieur Valls, les défunts amis, proches, parents, collègues d’un assez grand nombre de gens dont le crime de nature absolument religieuse est d’avoir rempli un simple devoir démocratique, républicain, parfaitement laïque et bien-commun des Français : voter en conscience et en totale liberté, pour qui l’on veut, sans avoir le moins du monde à s’expliquer.
Haro sur vous, mes chers-compatriotes-du-mauvais-côté-de-la-barricade. Des chapes de culpabilité pèsent sur vos épaules déjà bien fatiguées. Des torrents de haine de vous-mêmes emportent dans la boue ce qui reste de votre désir obsolète de survivre en tant que peuple, nation, pays. Déboussolés, en panique, vous avez déclenché le pire : une guerre de religion.

Ces « jeunes Français » immergés depuis deux ans dans un bain de violence absolue, de totale barbarie, sont vos victimes désignées, mettez-vous ça dans le crâne. C’est vous qui leur faites depuis toujours la guerre, à eux comme à leurs parents, et désormais au nom de Dieu. De Dieu? Parfaitement. Vous ne le saviez pas ? Manuel Valls vous le crache à la gueule, à sa manière de matamore en caleçon à fleurs.
Jean Sobieski

image_pdf
0
0

9 Commentaires

  1. ce gugusse valls n’ est pas français ! il s’ est juste approprié d’ une nationalité française ! pour moi ça ne compte pas et je ne reçois aucun ordre d ‘ un étranger ! pour moi il représente un ennemi de la France !!!! je suis gaulliste et j’ ai la haine du socialisme et de la gauche caviar qui sont à abattre !

  2. Jean, vous êtes absolument génialissime, le paragraphe décrivant nos « jeunes français », ces purs produits de la génétique gallo-romain m’a particulièrement fait rire. Même la photo du jeune »alsacien » volatilisé aux quatre coins du Bataclan est source d’étonnement, nos experts Paris sont tout aussi fort que ceux de Miami. Pour Manolo, c’est très bien qu’il ait mal au FioN, et j’espère que le 13, sa crise hémorroïdaire aura doublée en intensité. Pour vous Jean, Prix Nobel de littérature

  3. El niño veux tout balayer sur son passage !
    Les votants fn sont, pour lui, d’affreux connards racistes et ne comprenant rien au fabuleux vivre ensemble, ni à la religion de paix tant choyée par le gouvernement.
    Les Français, les vrais, vont dégager tous ces donneurs de leçons qui depuis trop longtemps sont aux manettes et ont amené le pays dans l’état déplorable actuel.

  4. non mais Manu !!!…la guerre de religion ,c’est maintenant avec Daesh. et on fait mine de le combattre !….plus c’est mensonger et violent dans l’outrance ,mieux c’est sen
    sé passer …La saison 4 du feuilleton éléctoral n’est somme toute pas mauvaise pour les patriotes …seuls contre tous et en tête d’affiche , chapeau ! . La graine est bien plantée , patience pour cueillir les fruits mûrs !

  5. qui me frappe sur la joue gauche ,reçoit mon poing sur sa joue droite et qui me crache a a la geule, je crache sur la sienne ,et comme je suis gentil garçon en cadeau (si. si . ça me fait plaisir )je chie dessus,(laissez c’est pour moi….) allez ..a dimanche soir! manu,laves toi , tu sent bizarre…la merde sans doute? ay,ay, cabron
    te come la mierda para desayunar ?
    .

  6. Ils font comme le Prophète de l’Islam de qui ils apprennent beaucoup.
    Ils sèment la haine en imposant par la terreur une idéologie mortifère … en sabordant nos croyances, notre culture … en nous accusant de mal penser … et quand le peuple gronde, ils hurlent au racisme, au complot, au danger de l’extrême droite, en diabolisant des millions d’opposants et en exigeant le respect de la démocratie par des invectives :  » Vous n’aimez pas la France  » !
    Sous entendu :  » Vous n’aimez pas notre Religion  » !
    Leur politique, par cette fameuse idéologie de « l’égalitarisme » à tout crin, a finalement crée plus de racismes qu’elle n’a tenté d’en éviter.

    • j’attends dimanche soir avec impatience sans espoir d’une vraie victoire néanmoins. Parce que la pourriture nous a déjà envahis depuis trop longtemps. La pourriture étant, bien entendu, ces gens de rien, ces gens de merde que sont les sarkozy, juppé, valls, hollande et ils sont tellement nombreux que je ne peux pas tous les nommer

Les commentaires sont fermés.