Valls signe l’arrêt de mort de la police républicaine

Publié le 3 juillet 2013 - par - 3 494 vues
Share

Ceci est une lettre d’adieu, car nous ne nous reverrons sans doute bientôt plus.

En effet, tes jours sont comptés : j’ai appris avec tristesse que tu es en phase terminale suite à un cancer socialiste généralisé.

Nous sommes nombreux à ne jamais avoir eu de problème avec toi, et il y a encore des policiers qui croient en leur mission. C’est pour cela que je leur adresse cet adieu amical. Je me le permet car  je ne vole pas, ne tue pas, ne deale pas, et ne blanchit pas l’argent ; je n’agresse pas les mémés et ne braque pas les pépés. Donc les rares fois où je t’ai côtoyé, je n’ai pas eu à me plaindre de toi, et tu me manqueras.

Tu vas surtout manquer aux Français, mais tant pis pour eux.

J’ai donc appris que les gouvernements successifs, après t’avoir rogné les ailes, coupé les oreilles et la queue (comme dans les corridas), t’avoir extirpé les tripes, et arraché la langue (pour éviter que tu la ramènes…), terminent le travail avec un projet de loi du Ministre de l’Intérieur ; il paraît que les pires ennemis sont toujours ceux qui noyautent de l’intérieur.

Nous apprenons donc ce jour, que n’importe quelle racaille faisandée et menteuse, n’importe quel fraudeur, truand, voleur, voir assassin (voyons grand), pourra s’offrir le luxe de vous traîner devant de la police des polices. Dés fois qu’un policier aurait un mot plus haut que l’autre, ou qu’il dégainerait son arme en état de légitime défense. Un comble ! Quelle démocratie socialiste anormalement constituée peut permettre qu’un policier se défende ou protège les citoyens.

Scan_VallsHeureusement la gauche va mettre un bon ordre définitif à tout cela !

Quel est votre crime ?  Vous êtes policiers, et vous représentez un des derniers remparts qui protégeait encore (un peu) les citoyens.

On en a dézingué pour bien moins que ça ! Maintenant c’est votre tour.

Les racailles qui pourrissent la France et la vie des braves gens, pourront désormais dormir du sommeil de l’injuste. Avec la bénédiction de la Gauche et de ses laquais-roquets. Comme il doit être doux à une racaille de dire se dire qu’il existe un pays sur cette terre où la pourriture prime sur tout le reste ! Où elle est élevée au rang d’art et de valeur !

Pour ma part, amis policiers, je vous conseille de fermer les yeux la prochaine fois qu’un magistrat Sado-Maso, un avocat véreux, un journaliste malfaisant ou un député sans cervelle qui cautionneraient cette saloperie rencontrera un gorille.

Nul doute que le gorille vous attaquerait, avocat droits de l’hommeuhhhh à l’appui, pour l’avoir empêché d’accomplir sa fonction érectile au détriment d’un quidam!

Je présume que pour vous empêcher de nuire à la société française, à qui il doit manquer encore quelques sains coups de pieds au derrière pour qu’elle se réveille, on vous recasera dans la surveillance des maisons de retraite et des maternelles. Vous verrez on va bien achever les chevaux de la Police !

Mais là aussi faites attention, on vous attend au moindre faux pas, pour vous mettre en retraite anticipée, et diminuez vos droits.

Vous détruire, vous éradiquer en vous empêchant d’accomplir votre fonction au service de la Nation est un des derniers coups de boutoirs pour achever la Nation.

Sans police active et fonctionnelle, les mafias, les réseaux, les cellules, etc…ont de beaux jours devant eux.

Ne vous prenez plus la tête, ne prenez pas de risques, amis policiers, attendez paisiblement votre retraite, vos familles ont besoin de vous.

Tout  ce que vous direz ou ferez pourra être retenu contre vous.

Donc, n’allez pas vous  faire trouer la peau pour ça.

En tant que citoyenne responsable, je ne vous le demanderai pas.

Car maintenant c’est aux Français à savoir quel futur ils veulent et à se battre pour.

Quand le Peuple aura compris à quel point il a besoin de vous, il saura élire des hommes et des femmes qui vous rendront votre vraie fonction et les moyens de l’accomplir.

A bon électeur, salut !

Lucie Clavijo

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.