Valls veut recruter des hackers pour casser les sites résistants

Publié le 6 février 2014 - par - 6 058 vues

VALLS GUESTAPODécidément, à chaque jour qui passe, Manuel Valls tombe de plus en plus le masque. Après avoir manipulé grossièrement l’opinion lors de l’affaire Méric, et caché la vidéo qui prouvait que les antifas étaient les agresseurs, il avait procédé à des dissolutions que rien ne justifiait, se livrant à un véritable mensonge d’Etat.

Ensuite, avec son complice Boucault, il a multiplié les provocations et les arrestations arbitraires contre les militants de La Manif Pour Tous, ou de Jour de colère, quand, dans le même temps, il faisait preuve d’une mansuétude étonnante pour les antifas et pour les islamo-racailles.

Vint l’épisode Dieudonné, où il parut faire une affaire personnelle (il a déposé plainte contre lui, en son propre nom) de son duel avec l’humoriste, allant jusqu’à violenter les lois de la République pour le faire taire à tout prix. Résultat : il fut son meilleur impresario, et à présent, le complice de Soral, que la moitié de la France ne connaissait pas, fait salle pleine tous les soirs !

Il s’était encore distingué, la semaine dernière, en faisant des parallèles déplacés entre la période actuelle et les années 30, et en répondant au député Pierre Lellouche, qui lui faisait remarquer la grossièreté de la comparaison : « Je t’emmerde ! », ce qui, pour un ministre, est un peu court, et quelque peu déplacé.

Puis il veut traquer les sources d’un journaliste du Figaro, au détriment de la loi de la République.

http://lelab.europe1.fr/t/manuel-valls-demande-a-ses-services-d-identifier-les-sources-d-un-journaliste-du-figaro-13000

Comme si cela ne suffisait pas, il vient de franchir une étape. Sur le plateau du journaliste Laurent Bazin, il répond favorablement à la sollicitation d’un auditeur, qui lui offre carrément ses services pour jouer le rôle de hacker contre des sites politiquement incorrects.

[youtube]y2OWDgmUxuo#t[/youtube]

http://www.youtube.com/watch?v=y2OWDgmUxuo#t=136

L’apprenti-caudillo tombe le masque. Avec ses gros sabots, il nous fait croire que les hackers qu’il recruterait seraient utilisés contre des sites émettant de l’Arabie saoudite. Exactement la même imposture que quand il prétendait nous faire croire que la lutte contre Dieudonné, c’était un combat contre l’antismétisme. De nombreux articles de Riposte Laïque avaient démontré que si le ministre de l’Intérieur voulait réellement lutter contre l’antisémitisme, il devait s’attaquer à l’islam, à l’immigration musulmane, et au Coran, principaux instruments de la montée de ce fléau en France. Or, Valls inaugure des mosquées, rompt le jeûne du ramadan avec les imams, et favorise une immigration musulmane de plus en plus importante, sans parler des naturalisations toujours plus nombreuses. Nous osons donc dire que celui qu’on surnomme, dans certains milieux, Adolfo Ramirez, ignoble collabo interprété par Gérard Jugnot dans « Papy fait de la Résistance », est le principal responsable de la montée de l’antisémitisme en France.

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/x44ddc_adolfo-ramirez_shortfil[/dailymotion]

http://www.dailymotion.com/video/x44ddc_adolfo-ramirez_shortfilms

Cette fois, il ose utiliser, pour justifier la future répression des sites jugés dangereux (pour lui), l’argument des blogs jihadistes venus de l’Arabie Saoudite. Comment mieux se moquer aussi cyniquement du monde ? Faut-il lui rappeler que son président, Hollande, est allé lécher les babouches des princes saoudiens, et, encore plus grave, qu’en brandissant le glaive de l’islam devant eux, hilares, il a encore davantage ridiculisé la France. D’autre part, de qui se fout Valls, dont le gouvernement vend des pans entiers de l’économie au Qatar, quand il nous raconte qu’il va lutter contre des sites… financés par les princes qataris et leurs alliés !

HOLLANDE ET LE SABREEn réalité, Valls se lâche, et, utilisant l’alibi de l’antisémitisme et de la lutte contre le jihad, il donne son accord pour hacker le site de Farida Belghoul, par exemple, qui dénonce la théorie du genre à l’école. Nous n’avons pas une tendresse particulière pour cette militante d’Egalité et Réconciliation, comme l’a montré l’article de Lucette Jeanpierre, de même, nous considérons Dieudonné comme un adversaire. Mais nous défendons leur liberté d’expression, notamment quand un apprenti-dictateur, Valls, phantasme sur le recrutement de hackeurs (comme s’il ne les avait pas déjà…) pour faire taire les sites mal-pensants.

Nous n’oublions pas que ce régime veut mettre au pas les sites de réinformation. Il lance des campagnes haineuses contre la presse internet patriote, quand il amnistie les dettes de L’Humanité (4 millions d’euros) et celles de Médiapart (3 millions d’euros), par ailleurs déjà gavés de subventions. Il veut mettre la liberté d’expression de la toile sous le contrôle du CSA. Il encourage les cerbères de l’antiracisme, et les associations musulmanes, à multiplier les plaintes contre ceux qui, comme Riposte Laïque, osent démasquer sa politique. La dernière plainte, grotesque, de son complice, le préfet Boucault, contre Josiane Filio, en est une nouvelle preuve.

Donc, si Valls veut regrouper des hackeurs, ce n’est certainement pas pour se faire les jihadistes ou les antisémites (souvent les mêmes). Non, c’est pour les lancer sur des sites comme TV-Libertés, Prorussia, Fdesouche, Boulevard Voltaire, Polémia, Riposte Laïque, et tous ceux qui osent, que l’on soit d’accord ou pas avec eux, contester sa politique de petit matamore servile avec les forts, et impitoyables avec les faibles.

Plus que jamais, ce ministre de l’Intérieur, qui ne pense qu’à sa propre carrière, est dangereux pour nos libertés, pour la démocratie. Il divise les Français, sème la haine, et a de plus en plus un discours de guerre civile.

Même s’il essaie d’habiller ses postures derrière un alibi républicain, il ressemble de plus en plus à Franco, et de moins en moins à Clemenceau, à qui il rêve d’être comparé. Faut-il rappeler la célèbre phrase du Tigre : « Pour les traîtres, douze balles dans le peau. Pour les demi-traitres, six balles suffiront ».

Martine Chapouton

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi