Valneva : le savoir-faire vaccinal français profitera aux Anglais

Publié le 22 juillet 2021 - par - 28 commentaires - 2 467 vues
Traduire la page en :


À titre personnel je n’ai rien contre les vaccins et ne suis pas un antivax, pour reprendre la terminologie actuelle. Au mois de juin, arrivant de l’étranger, je suis allé voir mon médecin traitant et lui ai expliqué pourquoi je refusais d’être vacciné contre le Covid, en particulier à l’AstraZeneca et au Johnson & Johnson, ce qui, d’ailleurs, fit l’objet d’une conversation tendue avec lui.

En revanche, ayant consulté mon carnet de vaccinations après avoir eu du mal à le retrouver, j’ai constaté un retard qui se comptait en années. Je lui ai donc demandé de me vacciner contre le tétanos, la diphtérie etc., ce qu’il fit bien volontiers.

J’aurais facilement accepté d’être vacciné contre le Covid si j’avais eu confiance dans les quatre vaccins qui sont autorisés en France. Mais je me méfie profondément de ceux qui nous les ont proposés, aussi bien les politiques incapables et menteurs qui ont montré leur capacité de nuisance depuis un an et demi et les laboratoires qui les vendent à bon prix. De plus ce que je lis sur la protéine Spike concernant Pfizer et les thromboses pour ce qui est AstraZeneca ne m’y encourage pas. Je considère et, visiblement, au vu de ce qui se passe dans toute la France je ne suis pas le seul, que c’est mon droit et ma liberté d’être en mesure de choisir le produit que l’on m’injectera dans mon corps auquel, malgré mon âge, je demeure attaché.

Cependant je ne refuse pas l’idée d’une vaccination contre le Covid. Mais ce, sous condition de trouver une solution vaccinale de rechange acceptable. Celle-ci ne peut que prendre la forme d’un vaccin avec un virus inactivé à l’ancienne, plutôt recommandé par le scientifique Vélot, identique aux vaccins classiques contre le tétanos ou la polio qui ont fait leurs preuves depuis longtemps.

Je me renseigne et je tombe sur deux vaccins chinois : Sinovac et Sinopharm. Ils sont à virus inactivé et le premier est en cours d’examen par l’EMA. Mais des vaccins chinois… ? Je vais finir avec des yeux bridés.

C’est alors que je tombe sur le projet du vaccin Valneva. C’est un vaccin à virus inactivé. La société qui le produit et qui s’appelle d’ailleurs Valneva, est installée à Nantes et est française, ce qui fait vibrer mon cœur tricolore. Les essais de phase 3 sont en cours et le produit devrait être disponible au cours du dernier trimestre 2021. Bingo !
Là-dessus je vais sur Internet et je regarde un article d’Allo docteurs. Que me dit-il ?
De l’expérience, des succès, mais pas de financement.

Le siège de Valneva se trouve à Saint-Herblain près de Nantes et son équipe a un projet qui “sauverait l’honneur” de la France. Son président, Franck Grimaud, a expliqué comment tout a commencé au printemps dernier dans leurs laboratoires de très haute sécurité. Pas comme le laboratoire de Wuhan qui fut inauguré en grande pompe par M. Cazeneuve et le mari de Mme Buzyn, l’ennemi de Raoult.

Cette infrastructure a été initialement construite pour créer des vaccins par exemple contre le Chikungunya, d’ailleurs avec succès.
Selon Franck Grimaud : « Quand on se lance en avril 2020, on n’a pas les financements, on a commencé, avec nos propres ressources, à faire des essais avec nos modèles de souris. D’autant plus qu’au début personne ne savait comment l’infection se passait ».
Un vaccin prêt cet automne ?

​Tous les salariés de cette entreprise y ont cru. Ils se sont tous mobilisés, c’est ce qui a permis à Valneva d’être dans la course encore aujourd’hui. Un des « anciens de l’équipe » souligne cet engagement, ces heures de travail et le nombre incroyable de combinaisons.
Grâce à cela, Valneva a mis au point un vaccin qui pourrait être prêt cet automne. Il s’agit d’un virus inactivé, comme le vaccin contre la polio déjà utilisé depuis plus de 50 ans.
C’est une technologie très sûre et les premiers résultats des phases I et II l’ont confirmé. Pour l’efficacité, Valneva espère dépasser les 80 %.

Un vaccin efficace contre les variants ? 
Ce vaccin pourrait surtout mieux stimuler les défenses immunitaires face aux nouveaux variants. Jusqu’à présent tous ceux qui sont utilisés, quelle que soit la technologie, ARN ou autre, « apportent » seulement dans l’organisme la protéine Spike que certains dénoncent comme un poison.

Un vaccin à base de virus inactivé
Les anticorps produits par les vaccins actuels risquent à terme de ne plus pouvoir “s’y accrocher” pour neutraliser le virus. La stratégie du virus inactivé est très différente. Ce virus est rendu inoffensif, incapable de provoquer la maladie, il n’en reste que l’enveloppe.
En présentant aux défenses immunitaires toute l’enveloppe et pas seulement la spike, ce vaccin stimule des anticorps contre plusieurs cibles. Même si la spike mute, le virus pourrait quand même être neutralisé à d’autres niveaux.

C’est là que ça se gâte. Les volontaires pour la phase III sont au Royaume-Uni.
C’est la mauvaise nouvelle ! Ce vaccin français n’est pas testé en France ! La phase III comme les autres, a seulement lieu au Royaume-Uni.
Cet été avec le recrutement des 4 000 volontaires britanniques de l’essai de phase III, l’efficacité sur le fonctionnement de ce vaccin face aux variants britannique et indien devrait être connue assez vite et pourrait être confirmée.
Mais pourquoi chez les Britanniques ?
Le financement est britannique.
Le gouvernement britannique a été le premier à soutenir ce projet nantais. Ils ont mis sur la table les centaines de millions d’euros nécessaires au financement de cette entreprise audacieuse dès le printemps 2020.

C’est Franck Grimaud qui le dit : “La dotation apportée par le Royaume-Uni va nous permettre non seulement de financer l’essai clinique mais également de construire une nouvelle usine qui va nous permettre de multiplier par vingt notre capacité de production existante !
En ce qui nous concerne, oui c’est le Royaume-Uni qui a servi de locomotive et la contrepartie des gens qui investissent très rapidement est qu’effectivement ils reçoivent aussi les premières doses”.

L’usine de fabrication se trouve en Écosse
Ces premières doses sont fabriquées en Écosse. L’entreprise d’origine nantaise est devenue assez internationale et c’est là-bas qu’elle produit ses vaccins. Cela a beaucoup compté dans l’engagement du gouvernement britannique.

Des perspectives très encourageantes
Valneva est un des vaccins testés alors même que sa phase III n’est pas terminée. Selon Info-Docteurs le coordinateur de cet essai explique que les résultats du candidat français leur semblent suffisamment encourageants.

Si tout va bien les autorités sanitaires donneront le feu vert à Valneva cet automne et la livraison serait immédiate. Dans ce cas il sauvera effectivement l’honneur français avec des perspectives de développement importantes même parmi les populations déjà vaccinées mais profitera en premier lieu aux Britanniques. L’Europe, et probablement la France, ne l’auraient pas avant 2022.

Conclusion
Ainsi nous avons France un laboratoire d’envergure modeste mais entreprenant qui est en mesure de trouver une solution vaccinale qui permette d’éviter les dangereux produits de Big Pharma. C’est le type même de ce à quoi on se réfère lorsqu’on parle de start-up.

Les pouvoirs publics et ceux qui sont censés gouverner la France n’ont pas été capables, ou bien n’ont pas voulu, malgré les torrents de financements qui se sont déversés sur le pays et qui ont fait exploser notre endettement, aider cette entreprise et y apporter les financements. Il n’y a pas eu d’encouragement ni de publicité publique de ce qui pourrait être une affaire extraordinaire.

C’est au Royaume-Uni qu’ont lieu les essais et que l’on a trouvé les volontaires. Mieux, la production aura lieu dans une ou plusieurs usines en Écosse.

Cette entreprise, pourtant cruciale, aura buté sur l’indifférence de nos gouvernants et peut-être l’intérêt majeur qu’ils accordent aux productions de Big Pharma. Elle se sera heurtée aussi à la bureaucratie médicale qui ravage notre pays et tyrannise les Français depuis le début de l’année 2020.

Pire, si notre vanité nationale est flattée, ce seront les Britanniques, bien évidemment, qui en profiteront financièrement et médicalement. Ils passeront les premiers et purgeront les premières productions de Valneva au détriment des Français auxquels le pouvoir veut imposer par la force des vaccins qui inspirent des doutes profonds.

Cette affaire montre à quel point la clique de hauts fonctionnaires : énarques, inspecteurs des finances, fonctionnaires des ARS et autres, manifeste la plus profonde indifférence à l’égard de la santé des Français et des intérêts de notre pays et de son industrie. Et ils viennent nous parler de la start-up nation ! Ce sont des incapables et des traîtres à la Nation.

Quant à Macron qui ne pouvait pas ne pas être au courant de cette entreprise, il aura démontré, une fois de plus, la haine profonde qu’il voue à notre pays et aux Français.

André Posokhow
22 juillet 2020

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
MARTINE ZERBIB

Comment accéder à ce vaccin puisque c’est ce vaccin qui me conviendrait. Que l’état qui veut une vaccination obligatoire nous laisse le choix et nous procure ce vaccin;;;;

François BLANC

La Solution c’est le traitement qui conduit a une immunité naturelle

thierry

la nature, encore elle, celle que ces tares veulent chasser a tout prix…elle reviendra au galop🤣

Hoplite
Henri-Alexandre Sautreuil

Si ce que vous dites est vérifiable, dans quel média puis-je trouver la confirmation afin de juger en toute liberté de conscience. Merci de me répondre et continuez je vous prie à nous informe.

Stentor

Vous, les français, vous êtes impayables !
Vous allez donc chercher dans des merdias occupés exclusivement à faire la publicité des poisons ARNm un article sur un vrai vaccin traditionnel – qu’ils ne risquent pas de publier !

J’ai envie de vous dire “débrouillez-vous”, mais vous faites tellement pitié que je vais vous donner l’adresse de Valneva :
6 Rue Alain Bombard, 44800 Saint Herblain · 02 28 07 37 10

Mais de toute façon, au point où vous en êtes, et atteint comme vous êtes, je doute que cela vous serve à grand-chose. C’est un vaccin pour autre chose qu’il vous faudrait, à vous…

bernard

une femme a appelé plusieurs fois le ministère de la santé (20 mn d’attente) pour avoir des précisions car on peut être exemptés de vaxxination si nous sommes allergiques à un des composants du vaccin !

la question était donc simple : quelle est la composition du vaccin pour que je sache si j’y suis allergique !

ILS NE SAVENT PAS !!! et ils ne savent pas où trouver cette composition !

demandez à votre médecin dit une des personnes qui répond.
c’est lui qui m’envoie vers vous !

regardez jusqu’à la fin , elle a enregistré ses conversations

https://emakrusi.com/video/38-20-07-2021-pass-sanitaire-astuce-pour-les-soignants/

et les personnes étant sous traitement médical ne doivent pas se faire vacciner car aucun test de compatibilité n’ a été fait!

Lucie

Bernard, j’ai regardé cette vidéo. Ema Krusi demande la composition du vaccin, ils ne l’ont pas (au ministère de la santé! Et on est censé faire confiance?). Elle téléphone à l’équivalent britannique: le 1er ingrédient c’est le polyéthylène glycol et il est recommandé de ne pas prendre d’autres médicaments … et on donne ça à des gens fragiles qui très probablement sont sous divers traitements? Pas sérieux du tout.

Jacques B.

Merci pour l’information et bien d’accord avec vos conclusions.

Il y a aussi les entreprises Sanofi et Novavax (US) qui ont mis au point un vaccin sur le principe traditionnel du virus inactivé. Le soi-disant antivax que je suis envisage d’étudier la question de la vaccination quand ils seront sur le marché, fin 2021 ou début 2022 ; en fonction de la réalité de la menace – très exagérée par la clique médiatico-politique – et de la balance bénéfices/risques me concernant.

Robert Jordan

Le Hic c’est que Big Pharma, Astra Zeneca, Moderna passent à l’as et si cette molécule est officielle, elle aura beaucoup d’ennemis.

pucciarelli

Un mot manque à votre joli papier: la corruption, qui a gangrené notre pays à tous les étages.

patphil

valvéna français
institut pasteur, sanofi, français donc pas intéressant pour macron

thierry

pauvre pays…pourriture de francs macons. fuyons a l est. Merci a la sainte Russie de barrer la route a cette vermine et leurs idees de merde : avortement (jq dernier jour de la conception pr tenez vous bien…”detresse psychologuque”), mariage omo, travelos, genrisne, pma gpa, euta nazie, et Dieu sait quelle saloperie demain. Il nous faudra du courage pr resister a des mesures orchestrees avec vice et diabolisme par la clique mondialiste degeneree en guerre contre les peuples. Mais la minorite est telle le diable : elle gagne jamais. Soyons ce grain de sable qui fera echec a leur sombre dessein.

pam25

Entièrement d’accord avec vous .Les francs maçons sont de la vermine.

Clamp

Vous savez, je fais covid après covid, j’en suis à mon 5ème cet été, heureusement, il est presque asymptomatique, juste l’épuisement et le besoin excessif de dormir, l’essoufflement, la durée interminable, quelques vertiges, des maux d’estomac mais à un niveau très inférieur à ce que j’ai connu précédemment. Tout ça pour dire que même avec un virus inactivé, je pense que l’une des caractéristiques majeurs de l’immunisation aux coronavirus, c’est qu’elle est à durée très limitée. Le corps ne considère apparemment pas la menace comme suffisamment sérieuse pour marquer dans le marbre les modalités de réaction. Si le précédent n’avait pas été aussi récent, j’aurais probablement eu des symptômes plus sévères encore cette fois. On n’est pas au bout du tunnel, et l’urgent, c’est les traitements!

Lucie

Clamp, comme vous dites, l’immunisation est limitée puisqu’il y a mutation, d’où l’intérêt pour les labos: à chaque variant son nouveau vaccin.
Tandis que pour la rougeole, c’est un virus stable, si on a eu la rougeole on est normalement immunisé. Par contre avec le vaccin on peut qd même attraper la rougeole à l’âge adulte et elle est alors plus grave.
Clamp, vous devriez prendre des vitamines C, D, du zinc et du magnésium, le ravintsara est utile aussi.

Clamp

Bien sûr Lucie, je ne manque pas de prendre des vitamines et du zinc, mais mon message ici aspire surtout à nuancer l’enthousiasme pour un vaccin à virus inactivé, car même avec un virus réel, l’immunité de dure pas, et pourtant, elle se fonde elle aussi sur tous les marqueurs du virus, autres que la seule protéine spike, unique arsenal des vaccins à ARN ; et c’est elle également qui mute le plus à ma connaissance avec les variants. Mais tout ça n’a rien d’étonnant, les coronavirus font partie de l’ensemble des virus qui participent aux rhumes banaux, d’ordinaire, et on fait très régulièrement des rhumes dans une vie, plusieurs par an parfois, on ne s’en immunise jamais, c’est pourquoi je pense que toute tentative de vaccination contre le covid est une pure arnaque.

Jean-Paul SAINT-MARC

La méthode du virus inactivé est une des plus anciennes, finalement comme deux vaccins chinois !
Difficile de dire si elle donnera un vaccin absolument efficace, mais elle offre une alternative aux vaccins ARNm et à virus “OGM” comme AZ, J&J et Spoutnik V…
Elle utilise un aditif à l’Alu !
Attention, le vaccin risque Valneva qui aussi de donner les yeux bridés…
:-))

L’actuel projet SANOFI est différent de tous, en somme de 4ème type (à protéine recombinante) !

Rho Binet

Bonjour,
Je voudrais vous posez quelques questions pour comprendre et faire aussi quelques remarques.
Pourquoi ne pas avoir confiance sur les vaccins autorisés ? Je peux comprendre la peur des effets secondaires mais ils sont peu nombreux par rapport aux nombre total de vaccinés. Ou est-ce le prix qui vous dérange ? Alors que la vaccination est gratuite…

Faire la démarche pour faire connaître ce vaccin est très louable de votre part et j’espère qu’ils passeront la Phase 3 sans soucis.
Vous dites “Ce vaccin pourrait surtout mieux stimuler les défenses immunitaires face aux nouveaux variants”, mais d’ou vous viennent ces affirmations ? Si aucune étude n’a été faite, cela pourrait aussi être le contraire.

Rho Binet

Il est possible qu’il ai d’autre(s) site(s) d’attache pour les anticorps, mais si Spike est choisie s’est par ce qu’il faut une accessibilité importante aux antigènes. Puis vous énoncez d’autres sites de fixation, mais la plupart des éléments qui recouvrent la membrane ne sont pas spécifique au virus.

Le fait d’utiliser une méthode “traditionnelle” ne nous garanti pas un meilleure vaccin. Les anticorps produits contre le SARS-CoV-2 lors de l’infection sont fait pour reconnaître spécifiquement la protéine spike. Si ce n’était pas le cas, les vaccins utilisant l’ARNm codant pour Spike n’auraient aucun intérêt et seraient inefficaces.
Il est même plus compliqué à rendre innofensif le virus, par ce que les manipulation peuvent être plus diffciles que produire un ARNm.

Rho Binet

Enfin je voudrais dire un mot sur les effets secondraires, il faut arrêter de croire que le taux de personnes avec des effets secondaires avec des séquelles est important. Dans ce lien vous pourraient trouver les suivis pharmacologiques des vaccins.
https://ansm.sante.fr/dossiers-thematiques/covid-19-suivi-hebdomadaire-des-cas-deffets-indesirables-des-vaccins
Par exemple, pour Pfizer, il y est noté que sur 42.5 millions de personnes vaccinés, il y a eu 62 406 cas avec des effets indésirables (soit 0.15%) dont 79 avec séquelle (soit 0.13% des 0.15%). On peut très faciblement concevoir que ce chiffre est dérisoir par rapport à tout le bruit qui en est fait. Certes il n’y a pas de rique zéro mais quand il est aussi faible c’est malheureux de jeter ce type de vaccin sans y préter attention.

Lucie

Rho Binet, lisez les articles des Delépine, lisez reinfo-covid, écoutez le pr Perronne, Pr Alexandra Henrion-Caude…Si vous comprenez l’anglais il y a des vidéos de professeurs américains qui tirent la sonnette d’alarme. Il y a des MILLIERS DE MORTS SUITE À CES INJECTIONS, sans compter les milliers d’effets secondaires très graves.

Rho Binet

Mais montrez-moi les preuves de celà, je veux bien être d’accord avec vous si c’est vrai. En attendant, le suivi pharmacologique des vaccins me fait dire le contraire. Ce n’est pas par ce que ces personnes le disent qu’il faut les croires sur paroles. Sans articles scientifiques fiables et papiers correctement exploités, on ne peux pas conclure correctement. De nombreuses fois les personnes dont vous parlez commentent des erreurs d’interprétation évidentes. Ne croyez pas tout ce qu’on vous dit. Que se soit l’état, les personnes que vous détestez ou celles que vous suivez, ils peuvent aussi avoir tord.

Lucie

Le ministère de la santé de l’Ecosse dit maintenant que le vaccin cause plus de morts que le covid.

Robert Jordan

RhoBinet le mieux est de vous faire un idée par vous même et vous faire piquer par ce que vous voulez ça s’appelle la Liberté.

Rho Binet

Ce n’est pas avec un témoignage qu’on peut tirer des conclusions. Que se soit un ou un millier. C’est pour ça que la science existe, le témoignage est la plus faible des preuves et il est peut ne pas être pris en compte à cause des biais et le contexte de l’anecdote.

Stentor

Robinet, eh bien si c’est si bien que ça, le “vaccin” Pfizer, allez-y, faites-vous vacciner, ne perdez pas de temps !
Mais ne venez pas pleurer ensuite…
Et surtout, cessez, dès maintenant, de nous assommer avec votre propagande “pro-vax”.
On ne vous demande rien. Votre avis (erroné), on s’en fout. Si vous êtes con, c’est et ça restera votre problème, mais au moins foutez-nous la paix !

Rho Binet

Mais tout ce que je cherche est de savoir où est la vérité dans cette histoire. Je ne cherche pas à imposer un point de vu, je contre-argumente. Si votre argument est “Vous avez faux.” Je ne peux que vous dire avec le même aplomb que vous avez aussi tord. Mais à partir de ce moment là, ce n’est plus débattre pour chercher la vérité. Je ne me considère pas comme “con” et ce n’est pas ici que j’emploirai ces mots, vos mots. De plus tout comme vous j’ai le droit de faire part de mon point de vu sur ce site. En tant que biologiste si je vois des personnes faire une erreur sur des domaines que je connais suffisamment je me permet de corriger leur raisonement si je le trouve erroné.

Lire Aussi