Vardon agressé : le silence politico-médiatique est un permis de tuer accordé aux miliciens du régime

Rappelons les faits. Venu en voisin assister au deuxième tour des élections municipales de Fréjus, marqué par la victoire de David Rachline, Philippe Vardon, sur un parking, s’est fait agresser par quatre racailles, armées de couteaux et de démonte-pneus, rien de moins.

Le leader niçois des Identitaires s’en sort plutôt bien, avec une blessure à la main, et rien d’autre. On peut considérer que sa pratique des sports de combat lui a sans doute sauvé la vie. Je n’ai pas oublié cette scène, où j’étais présente, à Paris, suite à une manifestation des Identitaires contre la qatarisation de la France. Une quinzaine d’antifas avaient courageusement attaqué Philippe Vardon, lors de la dispersion. Aucun n’avait été capable de le toucher, grâce à sa détermination et sa maîtrise des sports de défense.

Pourtant, seule, ce matin, la presse Internet, et notamment Boulevard Voltaire, relaie l’agression de Fréjus.

http://www.bvoltaire.fr/gabrielrobin/frejus-les-valeurs-republicaines-en-question,55054

Nous sommes donc dans un pays où la très grande majorité des journalistes considère normal qu’un leader politique, candidat aux élections municipales de Nice, puisse être victime d’une tentative de meurtre, tout simplement parce que quatre racailles armées, furieuses du résultat d’une élection, le reconnaissent sur un parking.

On peut se poser la question : si Philippe Vardon avait été tué, en aurait-on parlé autant que Clément Méric, qui, faut-il le rappeler, était l’agresseur ?

Par ailleurs, le président des Identitaires, Fabrice Robert, a appris récemment, par un juge anti-terroriste, que le groupe Forsane Alizza prévoyait de passer à l’action contre lui, et quelques autre cibles précises.

http://www.bvoltaire.fr/fabricerobert/ces-adeptes-du-djihad-qui-voulaient-sen-prendre-aux-identitaires,51699

N’oublions pas les menaces de mort que subissent des contributeurs de Riposte Laïque, comme Christine Tasin ou Salem Benammar, les agressions physiques fréquentes de distributeurs de tracts du Front national ou d’autres tendances patriotiques, comme Réseau Identités et Richard Roudier.

https://ripostelaique.com/quinze-antifas-loupent-leur-agression-contre-richard-roudier.html

Nous sommes donc dans un pays où nous assistons à l’alliance des islamo-racailles et des gauchistes, pour refuser d’abord le suffrage universel quand les Français ne votent pas comme il le faut, notamment à Fréjus, Hayange et Béziers. Cela s’appelle tout simplement une déclaration de guerre au suffrage universel, et au peuple de France, quand il vote pour conserver la maîtrise de son destin. Mais ce dimanche, on est passé à autre chose.

En effet, le silence autour de l’agression au couteau de Philippe Vardon n’est ni plus ni moins, de la part des instances médiatiques et politiques, un permis de tuer, qu’accorde ce régime à ses milices, ceux dont le crime principal est de ne pas penser comme il faut, et de séduire trop de Français.

N’oublions pas que ce permis de tuer n’est que l’application de certains discours, comme ceux de Malek Boutih ou de l’avocate de Mélenchon, par ailleurs épouse Corbière, Raquel Garrido.

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/x15paph_mots-croises-les-mots-graves-de-malek-boutih-a-l-egard-du-front-national-si-marine-le-pen-est-elue_news[/dailymotion]

http://www.dailymotion.com/video/x15paph_mots-croises-les-mots-graves-de-malek-boutih-a-l-egard-du-front-national-si-marine-le-pen-est-elue_news

[youtube]55RoSQixO8E[/youtube]

http://www.youtube.com/watch?v=55RoSQixO8E&feature=player_embedded

Sachons nous souvenir que celui qui a couvert, depuis deux années passées place Beauvau, les exactions des milices gauchistes et islamo-racailles vient d’être nommé à Matignon.

Lucette Jeanpierre

image_pdf
0
0