1

Varennes : 200 migrants, 200 collabos et 3000 planqués…

Varennescollabos

Les apparatchiks islamo-collabos locaux

Ce qui s’est passé à Varennes, ce jour, est révélateur de la réelle situation de la France. Rappelons, en quelques mots, les faits.
L’ancienne caserne des gendarmes, que la municipalité envisageait de récupérer pour des projets locaux, a été réquisitionnée par le préfet de l’Allier, pour y loger deux cents clandestins, appelés migrants.
Courageusement, deux lecteurs de Riposte Laïque ont aidé un homme seul, qui distribuait un tract, à informer les habitants de Varennes de la réalité de la situation.
Ils ont été interrogés par des gendarmes qui n’ont pas hésité à leur demander leur pièce d’identité, et à contester, de manière scandaleuse, la légalité de leur distribution.
De nombreux habitants de la ville ont alors sollicité Claudine Lopez, secrétaire départementale du FN, afin qu’elle les aide à organiser un rassemblement de protestation, place de la mairie, puis une marche qui devait se diriger vers le lieu où on a imposé ces nouveaux venus, musulmans, à une population qui, majoritairement, n’en voulait pas. La manifestation se mettait en place.
C’est alors que les pressions ont commencé, l’appareil d’Etat et ses satellites mettant toutes leurs forces pour intimider Claudine Lopez, lui demandant de se démarquer des propos du tract, par ailleurs attribués à Riposte Laïque.
Peu courageux, disons-le, ceux qui paraissaient prêts à en découdre ont commencé à prendre leurs distances, craignant des représailles. Devant cet état de fait, mais aussi devant des pressions de la direction nationale et régionale du FN, la responsable départementale, qui a démissionné depuis de ses responsabilités, a décidé d’annuler le rassemblement, que la presse locale attribue à Riposte Laïque (on ne prête qu’aux riches).
Résultat, ce matin, il y avait deux cents contre-manifestants, venus soutenir la présence des clandestins. 200 collabos, 200 apparatchiks locaux, 200 vendus au système, 200 traitres, qui ont soutenu l’invasion de leur pays, et de leur région.
http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/2015/10/31/200-personnes-mobilisees-en-soutien-aux-refugies-a-varennes-sur-allier_11645553.html
Pendant ce temps-là, les habitants de Varennes étaient terrés chez eux. Chers compatriotes, si vous voulez garder vos libertés, et surtout votre cadre de vie, il va falloir sortir de chez vous, et vous organiser, comme essaient de la faire certains courageux Calaisiens.
http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/2015/10/31/200-personnes-mobilisees-en-soutien-aux-refugies-a-varennes-sur-allier_11645553.html
Sinon, vous n’aurez que ce que vous méritez.
Paul Le Poulpe
RAPPEL DES FAITS
Ri7Jugement RL
Deux lecteurs de Riposte Laïque se rappelleront longtemps leur mésaventure de ce dimanche 25 octobre, à Varennes. Ils étaient venus faire leur marché dans cette ville, connaissant d’autre part, par la lecture de leur journal préféré, la récente implantation de deux cents clandestins, que la presse locale appelle « migrants », dans une ancienne caserne de gendarmerie.
Amis de longue date, révoltés par la récente implantation de deux cents clandestins dans cette paisible petite ville de l’Allier, ils avaient décidé de venir prendre la température de la ville, en allant sur le marché. Ils rencontrèrent alors un homme seul, qui distribuait un tract, et se proposèrent de l’aider.
Comme l’explique Aline Poursain dans cet article, l’accueil de la population fut excellent, à la hauteur de la révolte devant ce qui est vécu comme une véritable invasion par les gens du cru.
http://ripostelaique.com/tractage-a-varennes-la-population-ne-veut-pas-des-200-clandestins.html
C’est alors que les choses se compliquèrent, pour eux, dans un mécanisme dont nous allons vous décrire les différentes étapes.
PREMIERE ETAPE
Alors que l’accueil est excellent partout, aussi bien par les commerçants que par les habitants de la ville, ils sont malgré tout pris à partie par la première adjointe de la mairie et son époux, qui déclarent que la population de Varennes est déjà très inquiète et leur reprochent avec véhémence de ne pas être de la ville, et de souffler sur les braises. La conversation prend fin, et nos amis s’éloignent.
DEUXIEME ETAPE
Gendarmes St Tropez et giletsQuelques minutes plus tard, trois gendarmes se dirigent dans leur direction (est-ce à l’appel de l’adjointe ou de son mari, nous ne le savons pas…) et exigent l’identité de nos amis, ainsi que celle d’un habitant de la ville, par ailleurs membre du FN, qui discutait avec eux. Les représentants de l’ordre se livrent à un véritable abus d’autorité, en leur affirmant que la diffusion de tract sur la voie publique était illégale, ce qui est totalement faux.
http://www.l214.com/legislation/tractage
Ils exigent alors les papiers de nos amis, qui, sous la menace d’être conduits au poste, finissent par décliner leur identité. Le moins qu’on puisse dire est que ces trois gendarmes, payés pour protéger nos compatriotes, ont fait un excès de zèle peu glorieux, qui leur vaudra sans doute les félicitations de leur hiérarchie, mais pas celles des patriotes.
TROISIEME ETAPE
Les deux lecteurs de Riposte Laïque font parvenir en le scannant un exemplaire de leur tract à Riposte Laïque et à Résistance républicaine. Christine Tasin décide de l’utiliser, tout en le remaniant, pour que le texte soit plus court, et plus conforme au style habituel de son association. La nouvelle version est mise en ligne sur les sites RL et RR.
Tract pour Varennes sur Allier tract-Varennes-sur-Allier
QUATRIEME ETAPE
bourbonnaisencolereLes choses remuent et les autorités apprennent qu’il va y avoir un rassemblement depuis la mairie, jusqu’à l’ancienne caserne, ce samedi 31 octobre. Que faire, se demandent les autorités locales ?
CINQUIEME ETAPE
arnaudcochetprefetdelalllierLe vaillant Préfet de l’Allier, Arnaud Cochet, courageusement, saisit le Procureur de Cusset. Il estime que le contenu de ce tract « peut faire l’objet d’une qualification pénale », et refile donc la patate chaude à son copain le procureur de la République.
http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/2015/10/27/migrants-le-prefet-de-l-allier-saisit-le-procureur-apres-la-diffusion-d-un-tract-actualise_11640052.html
Monsieur le Préfet, content de lui, communique cette information à la presse. Il a ouvert le parapluie, et donc son chef Cazeneuve peut être fier de lui.
SIXIEME ETAPE
EricMazaudprocureurcussetLe Procureur Eric Mazaud se retrouve donc avec la patate chaude que vient de lui passer le Préfet. Que faire pour préserver sa carrière et ne pas s’attirer le courroux de Christiane Taubira ? Diligenter une enquête pour « incitation à la haine contre un groupe de personnes en raison de son appartenance religieuse ». Ce que le bougre annonce immédiatement à la presse locale en précisant avoir confié l’enquête à la gendarmerie. Bref, lui aussi a ouvert le pébroque… L’AFP, après avoir téléphoné à Christine Tasin, relaie l’information, ce qui va donner une dimension nationale à ce qui est en train de devenir une affaire.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/10/28/97001-20151028FILWWW00163-allier-distribution-de-tracts-anti-migrants.php
Les informations régionales relaient l’information, uniquement à charge contre les auteurs du tract. Le maire de la commune se sent obligé d’ajouter son grain de sel, tandis que les responsables locaux du FN affirment ne pas en partager l’ensemble.
http://www.fdesouche.com/662657-varennes-sur-allier-03-la-justice-saisie-apres-un-tract-anti-migrants
SEPTIEME ETAPE
Jeunesocialiste40Bien évidemment, dans ce contexte, les collabos locaux ne pouvaient pas rester silencieux. Je veux parler naturellement de toute la clique des prétendus humanistes, syndicats, antiracistes, partis de gôche, pseudo laïques, parents d’élèves dégénérés (les Parents, pas les élèves), anarchistes d’Allah et autres pleureuses professionnelles dont voici la liste.
(*) Les signataires : FSU, les unions départementales CGT, CFDT, Unsa, les unions locales FO de Moulins, Vichy et Montluçon, Solidaires 03, l’Observatoire de la laïcité, la Libre pensée, la Ligue de l’enseignement, les parents d’élèves FCPE, le PS, EELV, PCF, Ensemble!, le Parti de Gauche, Alternatives libertaires Auvergne, Attac, le Mrap, Réseau Education sans frontières (RESF 03).
http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/2015/10/28/migrants-plusieurs-organisations-de-l-allier-disent-non-au-racisme_11641165.html
Ces islamo-collabos d’Etat (car tous passent à la caisse) appellent bien évidemment à une contre-manifestation, et nous font le coup du racisme, épouvantâââble. Bref, ils servent la soupe au préfet pour lui permettre d’interdire le rassemblement, au nom du trouble à l’ordre public. Que du classique, une méthode classique de la gauche totalitaire…
HUITIEME ETAPE
prisonA partir du moment où les gendarmes zélés, ayant pratiqué un abus de pouvoir, se sont permis de relever les identités de nos deux lecteurs, la suite est cousue de fil blanc. Nos amis vont dans un premier temps être interrogés par les gendarmes, et peut-être inculpés d’incitation à la haine contre les musulmans, et traînés devant les tribunaux, avec toutes les conséquences possibles pour eux, alors que le tract ne contenait rien de répréhensible.
CONCLUSION
socialaudsenprisonVoilà deux paisibles lecteurs de Riposte Laïque, qui, pour avoir eu un réflexe citoyen, voire patriotique, d’aider un homme à distribuer un tract sur un marché, vont se retrouver, nous le craignons, devant les tribunaux, à cause de la diligence des services de l’Etat, bien plus réactifs quand il s’agit de persécuter des patriotes sincères que lorsqu’il s’agit de protéger la population contre les exactions des clandestins (comme à Calais).
Signalons que ce tract ne peut pas être poursuivi, parce que nulle part l’ensemble des musulmans ne sont accusés (ni l’ensemble des 200 clandestins musulmans), mais seulement une partie d’entre eux (et une partie des 200 clandestins).
Par contre, le préfet de l’Allier et le procureur de Cusset peuvent décider de compliquer la vie de ces sympathisants en les convoquant éventuellement, et, bien que cela serait ridicule, en les poursuivant. De telles poursuites auraient le même résultat que celles contre Marine Le Pen, pour ses propos sur l’Occupation des rues par des musulmans : le procureur lui-même a requis la relaxe, car MLP visait une partie des musulmans (ceux qui occupent illégalement nos rues) et non tous les musulmans.
Dans cette affaire, ce qui est révélateur, une fois de plus, c’est la rapidité avec laquelle la hiérarchie de l’Etat s’en prend à des patriotes, pendant qu’elle ne fait strictement rien contre les hordes musulmanes qui nous envahissent, mais au contraire les soutient, les aide, les finance, les implante à travers notre pays, dans le but de le détruire.
Si nous étions dans un pays encore normal, nos deux amis auraient fait leur distribution de tracts, auraient bu un bon coup, et seraient rentrés chez eux, avec la satisfaction du devoir accompli. Or, pour avoir eu un réflexe patriotique, ils ont d’abord été menacés par trois gendarmes, et risquent de finir au tribunal.
Merci aux trois gendarmes, merci à ceux qui les ont appelés, merci au Préfet de l’Allier, merci au Procureur de Cusset, merci aux islamo-collabos de gôche pour l’énergie déployée contre deux Français, pendant que notre pays est submergé par des clandestins musulmans qui, s’ils respectent leurs textes sacrés, doivent tuer tous les non-musulmans et transformer la France en terre d’islam.
Habitants de Varennes, ne vous laissez pas intimider par ces grossières manoeuvres, tous devant la mairie, le samedi 31 octobre, à 12 h 30 !
Lucette Jeanpierre