Venez rendre hommage à Sarah Halimi, victime d’un crime raciste

Assez perdu de temps ! : hommage à Sarah Halimi, dimanche 4 mars à 16h devant la synagogue 35 rue Lepeu – Paris 11ème

Sarah Halimi a été assassinée dans la nuit du 3 au 4 avril 2017. Il a fallu presque un an pour que soit reconnu le caractère antisémite de ce crime. Véronique Chemla reconstitua sur son blog dès juin 2017 l’enchaînement des événements depuis cet homicide. C’est essentiellement le traitement de cette affaire par les médias qu’elle aborde par le menu. Alors qu’il avait été très vite établi que madame Halimi était menacée parce que juive, par son futur tortionnaire, la minoration voire l’occultation de la nature de ce meurtre sembla aller de soi. Aujourd’hui, l’évidence s’impose et le juge chargé de l’instruction vient enfin de décider de qualifier le martyre et l’assassinat de Sarah Halimi d’acte antisémite.

http://www.veroniquechemla.info/2017/06/assassinat-antisemite-de-sarah-halimi.html

« Quelques journaux ont évoqué cette tragédie, mais sans mentionner la judéité de la victime et le fait que l’assassin est musulman. Ainsi, le 4 avril 2017, BFM a titré « Paris : mort d’une femme après une chute d’un balcon, un homme interpellé », Le Parisien a annoncé « Une femme meurt défenestrée à Paris, un voisin interpellé », 20 minutes a écrit, dans un article émaillé d’incohérences, « Paris : Un homme soupçonné d’avoir tué une femme en la poussant du balcon », et Ouest France a indiqué le 5 avril 2017 « Paris. Placé en psychiatrie pour avoir défenestré sa voisine ». Quant à France-Soir, il a surtitré « Transféré en psychiatrie… Paris : Un homme soupçonné d’avoir tué sa voisine en la poussant du troisième étage ». Ces journaux indiquaient pourtant le nom du bailleur social Paris Habitat, l’adresse de la victime – numéro 26 de la rue Vaucouleurs (75011) -, ou les actes de « petite délinquance » commis par le meurtrier. Pourquoi ce consensus médiatique dans le « politiquement correct » classant ce crime parmi les « faits divers » ? Pour que les lecteurs n’établissent pas le rapport avec l’assassinat antisémite en 2006 d’un homonyme, Ilan Halimi ? Pour ne pas faire de vague lors de la campagne électorale, à l’approche des deux dates de l’élection présidentielle ? « Pour-ne-pas-faire-le-jeu-du-Front-national » ? Pour ne pas susciter de questionnements sur le « vivre ensemble » si vanté par journalistes et politiciens ? »

Véronique Chemla précisa que « Le 6 juin 2017, dix-sept intellectuels français, dont Alain Finkielkraut, Michel Onfray, Jacques Julliard, Elisabeth Badinter, Marcel Gauchet et Sonia Mabrouk, lancent un appel exhortant à ce que la vérité soit établie sur cet assassinat. « Tout laisse penser, dans ce crime, que le déni du réel a encore frappé » ».
Je ne suis pas juive, ce n’est donc pas par communautarisme que je me sens concernée par cette affaire mais il me semble particulièrement important d’assurer la diffusion de cette information le plus largement possible, au-delà des seuls milieux juifs. L’hommage rendu à madame Halimi, si modeste soit-il, est une façon de refuser le négationnisme ambiant. J’ai cherché sur le Net un appel à ce rassemblement de dimanche : aucune trace ! Pourtant je l’ai lu quelque part – mais où ? – et, prise d’un doute, j’ai vérifié auprès de la synagogue : il y a bien invitation à se réunir autour du souvenir de cette femme de grande dignité.

Florence Tilde

image_pdf
0
0

25 Commentaires

  1. Merci pour cet article et votre appel Mme Florence Tilde ! Ce combat est essentiel !

  2. Reposez en paix chère madame Halimi, loin, très loin, d’où vous pensiez poser définitivement vos valises après avoir perdu le pays de vos ancêtres, cette Algérie, française à l’époque, et que d’aucuns bradèrent !

  3. Ce crime est infâme et il fallait à tout prix le dissimuler pour ne pas stigmatiser les muzz…
    A présent, il est beaucoup plus important de parler du cas de Laetitia Avia et d’ignorer le martyr de Sarah Halimi.
    Merci à l’auteur et à Riposte Laïque de lui rendre hommage par cet article.

  4. Oui la justice exemplaire et for-mi-da-ble de ce pays a bien reconnu après 11mois un crime antisémite mais elle à omis la préméditation, les tortures, la défenestration. Circulez y’a rien à voir.

  5. Tout à fait d’accord avec votre analyse. Le pas d’amalgame est en sens unique en France.

  6. Rue de Vaucouleurs, ça ne vous rappelle rien, en ces temps de Mathilde à Orléans ?
    La « prudence » du Juge et des Médias n’a d’égale que leur incompétence…
    Les Ordres venaient sûrement de Haut !
    Mais un Blanc défenestrant un muzz aurait fait plus de bruit !

  7. L’assassin l’a défenestrée aux cris de « Allah Akbar » et avait profere des propos’ antisemites à son’ encontre les jours précédant le meurtre.

  8. Pauvre cloche il t’arrive de cesser de répandre ton antijudaisme puant?

  9. Tu peux ne pas dire de sottises ? Non c’est au dessus de tes capacités ?

  10. On a avancé que l’assassin était déséquilbré ;ce n’est pas tout à fait faux .Pour reconnaître, imposer,et appliquer les préceptes infâmes du coran,il faut être un peu fêlé de la cafetière .

  11. Il en a fallu du temps pour reconnaître le crime raciste et antisémite .Toutes les protections avaient été déployées en faveur du barbare islamique .

  12. Moi non plus je ne suis pas juive mais j’ai honte de vivre dans un pays où les juifs sont à nouveau en danger de mort et alors que c’est le mutisme ambiant qui règne. Cela me rappelle une période sombre et horrible. La seule différence est que ces crimes sont commis individuellement mais la haine est bien collective et partagée par la communauté musulmane.

    • Qu’ils s’en prennent aux responsables de leur communauté.
      C’etait Bien eux qui refusaient qu’on en parle parce qu’on était en pleine campagne électorale.
      Alors ras le bol du double jeu.

      • Pas faux ce raisonnement. Ce crime pouvait faire élire le FN alors il a fallu le taire le dissimuler un Max avec la complicité des responsables de la communauté juive. C’est indigne.

      • C’est tout ce que vous avez trouvé ? Ce n’est pas les Juifs qui ont refusé qu’on en parle, mais bien le pouvoir et la presse. En effet pour des raisons bassement électoralistes.

        • Observez bien le rôle du CRIF et du consistoire dans cette affaire. Reprenez tout à la source vous ne pourrez pas me contredire Dov.שלומ.

  13. et une agression/crime d’un gitan, d’un africain, d’un musulman contre un Blanc, perpétrés au quotidien, c’est raciste ou c’est motivé par un esprit de « justice » ?

  14. C’est bizarre, les merdiats n’en parlent pas beaucoup de ce meurtre . . . je pense que la haine anti sémite et haine anti blancs vient surtout des manipulations de médiats de France ! ils attisent la haine, se font de super scoops, et provoquent les envahisseurs (M) à commettre plus d’atrocités « on parle que des assassins islamistes, pas des victimes qui ont peu d’intérêts pour nos merdiats », tout le FRIC qu’ils amassent sur nos tombes ! ! ! !

  15. ⚠️⚠️⚠️ Crime antisémite commis par un muz qui suit les textes fondateurs de sa religion, notamment les passages en rapport avec la seconde et dernière phase de sa fondation à Médine et indiquant aux muzs de tuer, convertir de force, discriminer, exiler les juifs, les chrétiens, les apostats, les opposants, les homos, etc. Une religion n’est pas une race.

Les commentaires sont fermés.