Véran, Wargon, Hirsch ont-ils soigné en bande organisée ?

Quand début septembre nous avons assisté à une offensive concertée contre tout le camp anti-Pfizer, nous nous doutions que Véran et sa bande voulaient détourner le regard des Français d’une information, mais laquelle, précisément ?

Reprenons la chronologie. L’offensive a débuté le 5 septembre quand Didier Raoult est accusé par l’IGAS (Inspection générale des affaires sociales)  « de pratiques médicales déviantes« , « de dérives de management » ce qui permet au  gouvernement de saisir la justice contre lui ! Dans la foulée, le 13 septembre , »le professeur Christian Perronne était convoqué devant la chambre disciplinaire du conseil régional de l’Ordre des médecins d’Île-de-France, pour s’expliquer sur ses propos tenus lors de la crise sanitaire. Visé par deux plaintes, l’ancien chef de service des maladies infectieuses de l’hôpital de Garches (AP-HP) encourt des sanctions disciplinaires.« 

Pendant ce temps, Véran squattait les plateaux, il paradait, jouant les victimes… Sous prétexte de présenter son livre, que personne n’a lu ni envie de lire, Par-delà les vagues, il en profitait pour insulter Raoult et Péronne et c’était d’autant plus facile que l’actualité lui fournissait des munitions, tout en expliquant qu’il avait été proche du burn-out ! Le fumier !

Est-ce que cette offensive avait été lancée pour un placement de produit, le torche-cul de Véran ? Non, cela ne paraissait pas très crédible… Véran participait seulement à la manœuvre.

La stratégie gouvernementale devenait de plus en plus claire, il fallait détourner l’attention, organiser un contre-feu pour que les Français ne s’aperçoivent pas de quelque chose. Mais de quoi ?

Est-ce qu’ils ont voulu occuper le terrain, faire du bruit pour empêcher que l’on entende les plaintes du personnel suspendu, pompiers, soignants et autres ? Oui, c’était en effet l’anniversaire le 15 septembre de leur suspension, un an déjà ! Possible… mais cette hypothèse n’était toujours pas satisfaisante…

Est-ce également pour empêcher le triomphe des anti-Pfizer, afin de détourner les Français de l’actualité internationale ? En effet, de plus en plus de pays retournent à la vie d’avant, et les obligations vaccinales pour les soignants sautent les unes après les autres, pays après pays, comme en Australie, où la vaccination est laissée au libre choix du citoyen, tout  comme en Nouvelle-Zélande. Et pour quelles raisons ? Car le booster ARN Pfizer ne protège ni de l’infection, ni de la transmission, apprend-on des autorités médicales. N’était-ce pas la meilleure preuve que toute la gestion de la pandémie avait été une farce tragique ?

Hypothèse intéressante, mais qui n’explique pas leur opiniâtre méchanceté…

Malgré tout, cette offensive a eu des effets secondaires inattendus. Primo, Raoult est plus populaire que jamais, considéré comme une victime du harcèlement de Véran et de Braun, car chacun sait que la neutralité de l’IGAS est plus que douteuse, comme nous le rappelle Hélène Strohl au micro de Bercoff, elle qui a travaillé pour cette agence !

https://twitter.com/i/status/1572313257989349390

Secondo, Péronne a été acclamé par une foule importante quand il est sorti  de son audition par l’Ordre des médecins. Véran voulait l’accabler et il en a fait un héros !

Tertio, le livre de Véran n’est qu’un sujet de moqueries et de blagues, l’ex-ministre de la Santé a failli faire un burn-out quand il a lu les critiques sur Amazon, il est allé pleurer pour qu’on les efface ! Il y avait des commentaires du style « trop rêche pour bien essuyer! « .Image

Mais si tout ce barouf venait d’un autre livre ? D’un livre qui terrorise  l’Élysée ? Imagehttps://twitter.com/i/status/1572618216958197761

Image

Or que lit-on sur les recommandations de l’Agence nationale du médicament sur le Vioxx après que ce traitement a été arrêté aux USA pour avoir été responsable d’au moins 40 000 morts ? Eh bien l’ANSM recommande de ne pas arrêter le traitement et ajoute que si certains veulent l’arrêter malgré tout, ils n’ont qu’à se reporter sur du Doliprane ! Du Doliprane ! N’est-ce pas le meilleur moyen d’intimer l’ordre aux patients de continuer ? Et cela ne vous rappelle rien le Doliprane ? Quand vous étiez malade du covid ?

Mais chose plus qu’étrange, l’ANSM n’a jamais recensé le moindre mort dû au Vioxx en France ! Entre 40 000 et 80 000 morts aux USA, et 0 en France ? Et qui est intervenu ? Emmanuelle Wargon, après avoir rencontré les responsables de Merck ! Mais c’est le niveau du scandale du sang contaminé ! Elle a couvert un médicament mortel et elle a fait en sorte d’effacer les preuves de son méfait ! Mais c’est quel degré dans la monstruosité humaine ?

Doit-on s’étonner ? Elle est l’épouse de Mathias Wargon.

Ce livre explique donc qu’il y a collusion entre les politiques, l’IGAS, l’ANSM, les médecins et l’industrie pharmaceutique. Le titre est clair, c’est une mafia. Son fonctionnement est simple : les politiques corrompus (Kouchner par exemple) font nommer des amis de l’industrie pharmaceutique à tous les postes de contrôle, comme l’IGAS, ainsi les inspecteurs de cette agence vont bien noter leurs petits copains médecins corrompus dans les hôpitaux (Martin Hirsch !) pour servir à leur tour les intérêts des grands laboratoires ! Comme Pfizer ?

https://twitter.com/i/status/1572319925913686016

On se souvient également d’Irène Franchon menacée de mort, car elle avait dénoncé la dangerosité du Médiator de Servier, laboratoire bien protégé pendant des années par le tandem Sarkozy, Kouchner et leur larbin, Martin Hirsch !

Et on retrouve les mêmes pour Pfizer, la même bande ! Leurs méthodes de voyous ? Campagne de presse calomnieuse (bonjour Patrick Cohen), harcèlement, intimidation, procès, menaces de mort et évidemment contrôle de l’IGAS… comme pour Raoult ! Tous ceux qui se dressent contre cette mafia doivent être écrasés ! Et les mafieux ? Martin Hirsch, Emmanuelle Wargon et son mari Mathias !

Image

On comprend pourquoi ce livre fait trembler l’Élysée, on y relève les pratiques en bande organisée d’une mafia de médecins avec détails et preuves, au service de Macron. Et si on ajoute Mckinsey…

Marquis de Dreslincourt

image_pdfimage_print
26

9 Commentaires

  1. Avertissement : Doliprane (paracétamol). Le paracétamol aggrave le covid !!! – « Donnez-lui du Doliprane… » . Et cela tient, cette médecine-là, de l’entêtement, du déni, de la trahison éthique, et se pratique toujours. Et elle tue encore. Étude: Effets de l’acétaminophène (Paracétamol) sur les patients hospitalisés pour Covid-19. https://echelledejacob.blogspot.com/2022/02/effets-de-lacetaminophene-paracetamol.html Ce n’est PAS un remède mais tout l’inverse. C’est pour cela que les sinistres de la santé l’ont recommandé début 2020 !!!
    On constate qu’au Japon, où l’on soigne précocement les malades notamment avec Ivermectine, les décès Covid sont de 145 par million d’habitants contre 1888 en France où le paracétamol a été la pilule exclusive, soit 13 fois moins de morts qu’en France. https://ripostelaique.com/qui-va-denoncer-les-80-000-morts-faute-de-soins-precoces.html

  2. Le probléme c’ est que ces révélations ne sont suivies d’ aucune actions coercitives et que l’ on entend toujours Radio Paris mentir avec son « tous vaccinés tous proteges »

    • pourquoi veux-tu qu’il y ait une action coercitive en Notre faveur puisqu’ils ont pris les manettes pour Nous faire la peau.

      • Il est censé exister une justice d’ ailleurs abondamment saisie par Bon Sens.org
        Mais les magistrats semblent aussi frileux que les présidentielles US

  3. Les français sont des idiot bien fait pour leurs gueules,je ne plains pas ce pays de crétins,de toutes façons ça ne pourra pas être pire qu’avant ,ce pays est une nation de cons et de debiles

Les commentaires sont fermés.