Vers des milices populaires : mythe ou réalité future ?

Portarmes.jpg

Je vous livre l’extrait d’un document avec 2 questions :

1- ce document est-il réel ou une oeuvre de fiction ?

2- qu’en pensez-vous ?

« Manifeste – Préambule des 58

Aujourd’hui, 17 août 2022, sur mandat des 58, nous rendons public le présent manifeste.

Nous parlerons ici surtout de préambule puisqu’un certain nombre de variables sont encore à définir et que le futur se chargera aussi, au gré des réponses institutionnelles ou gouvernementales, à affiner le plan d’organisation de ce qui vient d’être initié par l’avant-garde.

« Les travaux préparatoires des 58 ont permis de clarifier les points-clés suivants :

– Premièrement le constat : la France est parvenue à un point de déliquescence quasi absolue entraînant dans sa chute tout ce qui avait pu faire, à une autre époque, sa grandeur et sa fierté : détérioration fatale de ses services publics, en particulier son hôpital, son école, sa sécurité sociale, mais aussi ses acquis culturels et historiques, la haute tenue d’éducation de sa population, etc. De l’exemple qu’elle pouvait inspirer au bénéfice du progrès humaniste et universaliste, les politiciens de tous bords l’ont tirée depuis les années 80 vers un recul social et culturel difficilement imaginable à l’époque mais permettant aujourd’hui de mesurer l’immense dégât infligé à notre pays, ouvert désormais à tous les reniements et toutes les dérives semi-féodales ou ultra-libérales : ubérisation de la société et destruction des liens de travail, paupérisation et précarisation de notre jeunesse, augmentation sans limites des privilèges accordés généreusement et sans contrepartie aux nantis, aveuglement systématique face aux dangers manifestes de l’immigration non contrôlée et subséquemment ouverture à la délinquance et à l’islamisation progressive. Les politiciens renégats, depuis 1982 avec le tournant dit de « la rigueur », tournant le dos aux aspirations du peuple français, ont progressivement et exponentiellement, avec la complicité des gouvernements successifs jusqu’à aujourd’hui, disloqué le cadre républicain de notre pays et détricoté tout ce qui avait pu être construit de positif pour notre peuple depuis 1945. Ceci est un fait et non une opinion.

– Deuxièmement la conviction que nul progrès social ni inversion idéologique n’est à attendre des politiciens en poste, qu’ils fassent partie du personnel macronien ou qu’ils leur soient complices ou inféodés de par leur participation au fonctionnement anti-démocratique de la Ve République. Le deuxième mandat du Président Macron, entamé avec l’espoir que sa défaite relative aurait permis qu’un semblant de démocratie s’exprimât à l’Assemblée nationale et pût tempérer ou s’opposer aux plans anti-populaires du gouvernement, montre déjà que l’Assemblée-croupion reste définitivement et malheureusement une chambre d’enregistrement des volontés de l’exécutif. Il n’y a donc de ce côté rien à attendre ni pour sauver les services publics de la France ni pour redresser son économie ni pour améliorer le sort de la fraction la plus pauvre de sa population ni pour mettre un frein aux décisions supranationales de l’Union européenne. Il en va de même pour toutes les problématiques auxquelles tout un chacun est désormais exposé en permanence dans notre pays : l’immigration sauvage, l’islamisation, la délinquance, les agressions anti-policières, etc. L’ancienne boussole démocratique et laïque républicaine est désormais entièrement remplacée par le discours ultra-libéral et les dérives intellectuelles sectaires ou sommaires (café du commerce ou wokisme).

– Troisièmement, et faute de continuer à « espérer » un énorme virage historique, politique ou révolutionnaire qui viendrait tous nous surprendre, les 58 se devaient de construire la réponse politique face à un tel dilemme.  Nul ne croit actuellement, après une large discussion sur le « Que faire ? » que le salut puisse venir rapidement des objectifs politiques d’un quelconque parti politique fonctionnant ou pas dans le cadre des institutions de la Ve République. Pas davantage du côté de la démocratie syndicale que les graves atteintes à la représentation syndicale par les gouvernements des présidents Hollande et Macron semblent avoir réduite à un fantôme social.

Le temps est donc à l’action, aussi bien sur le plan individuel que sur le plan collectif. Cela signifie que les 58 considèrent légitime toute action individuelle et collective exprimant le rejet des conséquences sociales des politiques gouvernementales suivies jusqu’à présent ou exprimant le refus du laxisme ou des manquements de l’État. Ceci excluant malgré tout et jusqu’à nouvel ordre la brutalité disproportionnée ou l’atteinte physique des personnes sans motif de légitime défense ou de conditions liées à une situation d’urgence. Venir en aide à la police ou aux pompiers en cas d’agression par des bandes, intervenir pour stopper des rodéos ou des actes de délinquance, punir cambrioleurs, dealers, squatters, agresseurs de toutes sortes, par exemple, ne seront pas considérés comme illégitimes ou exagérés : la force du peuple remplacera si de besoin la sanction que l’État est incapable d’apporter à la malveillance. De même toute action visant à réprimer, gêner ou empêcher l’exercice du pouvoir par le personnel macronien, qu’il soit parlementaire, membre de l’exécutif ou allié objectif de ce personnel, sera apprécié positivement. Cette réponse populaire, apportée individuellement ou par association, sera toujours considérée comme la première expression d’un acte de résistance louable et méritant et le premier pas vers ce que l’on pourrait dénommer la nouvelle Armée clandestine républicaine.

L’émergence graduelle de la résistance populaire ne se fera pas par la constitution d’un groupe ou d’un parti ni par toute autre organisation formelle. Elle n’existera que de par la cooptation a posteriori, de façon anonyme et clandestine. Aucun nom ne sera jamais communiqué afin de protéger le dispositif en construction. Une seule instance sera à même de refléter la doctrine des travaux d’organisation des 58 ; en l’état actuel des choses, ce sera le porte-parolat, confié sous mandat sur un temps actuellement indéfini à xxx [1], lequel s’abstiendra, par sécurité envers l’actuelle organisation, de toute action personnelle ou de tout fait répréhensible. Son rôle consistera principalement à donner du sens aux actions individuelles ou collectives et à expliciter au public les visées réelles du manifeste des 58. Il est donc le seul interlocuteur possible.

« Donner du sens » consiste à préciser les limites de l’exercice d’une action ainsi que, a posteriori, légitimer ou non ce qui fut fait et reconnaître celui ou celle qui a agi comme soldat de l’organisation. »

Patrick Loiseau

[1] Par décision du Bureau provisoire, et pour des raisons de sécurité globale, le nom du porte-parole ne sera diffusé qu’après le lancement réussi de la campagne d’information.

image_pdfimage_print
17

18 Commentaires

  1. Excellente initiative patriote , il est minuit à la maison France et l’incendie fait rage ! Serions-nous les premiers pompiers volontaires à intervenir , à montrer le chemin ? Dans tout les cas je le souhaite et je l’espère puisse votre manifeste des 58 s’étoffe prenne de l’ampleur et ouvre les yeux aux dhimmis de Français qui ne veulent rien voir ni entendre et continuer leur petit train de vie tranquille qui a pris du plomb dans l’aile !

  2. Je suis la seule à commenter ?….personnellement, je n’ attends plus rie de mon pays
    La France est pourrie du sol au plafond le salut ne viendra que de l’ extérieur
    Sait on ce qu’ il va advenir après le nettoyage complet de l’ Ukraine ? Les forces obscures sont blessées mais sont encore dangereuses …la France sera la conclusion inévitable de la lumière blanche purificatrice… Le soleil se lève à l’ Est

  3. je constate que ce dernier mois les policiers ont utilisé leurs armes de service pour se protéger, il font souvent mouche mais ça reste à s’améliorer! malgré les menaces qu’ils subissent, ils ne se résignent pas

  4.  » Donner du sens  » devra aussi consister à extraire le sujet à traiter ( squat, rodéo, etc.), à le sortir du contexte victimaire dans lequel l’occupant et ses complices l’enferment pour mieux le dissoudre, et à le replacer dans notre perspective identitaire. Résister c’est d’abord choisir son champ de manœuvre et ne pas se laisser entraîner sur les terrains minés avec talent par les porte-paroles de la doxa officielle.
    Il conviendra aussi de s’entourer de conseillers avertis avant d’ envisager et de discuter autour de projets concrets, car, pour une justice politisée et mal intentionnée, toute vélléité d’action équivaut rapidement à projet organisé et planifié…Pour les patriotes, on saura toujours trouver des places en prison…

  5. « Armée clandestine républicaine » : POUAH , on y retrouve le mot république qui exhale la pestilence idéologique gauchiassique .☠☠☠☠☠☠💀
    Je propose le terme anodin « groupes spéciaux d’ intervention » dans un 1er temps suivi plus tard par « groupes spéciaux de liquidation  » en charge de l’ épuration des gauchiasses, racailles muzz, politichiens de drauche et groite , antifas,
    « intellectuels » de bazar façon BHL, Enthoven , Attaluche …

    • Autrement dit , une révolution armée, préparée , avec prise de pouvoir ? C’est le seul moyen, qui reste aux quelques uns, qui ont encore, ce pays dans les trippes ,et ne veulent pas le laisser, se disséquer dans cette UE , future fédération ,sur le modèle américain ! Reste t il encore suffisamment de vrais français, pour refaire le coup de 1789 ? J’en doute !

  6. Effectivement, nous avons besoin urgemment d’une ligne directrice pour une nouvelle Résistance (mais pas par un De Gaulle qui, une fois la victoire arrivée, a laissé entré les loups dans la bergerie et s’est carapaté aussi sec).

  7. « Parcours universel et humaniste », « république » à toutes les sauces. Ça pue l’électorat mechanconniste à plein nez.
    Les rouges nous préparent un « grand soir » et espèrent que les gogos tels des gilets jaunes de base viendront faire la chair à canon.
    Assis dans mon canapé, avec mes pops-corns je regarderai les républicains rouges se battre contre les républicains roses.

  8. macron se fout totalement de ce qui se passe a la maison France ( délinquance,agressions etc…),par contre dés qu’un truc se passe a l’exterieur exemple Ukraine …il accourt jusqu’en Russie rencontrer méme Poutine pour tenter de discuter,en fait les francais peuvent se faire egorger il s’en tape,mais ce qui est sur c’est que les francais se reveillent,perso et ce depuis 4 ou 5 années a mon stand de tir les inscriptions pleuvent,beaucoups de monde,de couples veulent s’inscrire,les gens « sentent » que quelque chose a radicalement changer en France et prenne les devants pour s’armer legalement et par la méme occasion se protéger.Alors soit un/une patriote arrive a la téte de l’etat et fait le ménage,soit les francais se prendrons en main et se défendrons par eux mémes,il n’a plus rien a attendre de nos politicards vivant dans leur bulle et de cette justice actuelle trop portée a gauche.

  9. Enfin, ça remue ? Car rester en l’état, c’est crever les yeux ouverts ! Dans un pays où le français de souche, a moins de droits,(mais a tous les devoirs à sa charge), que le dernier des migrants, venu se rassasier sur son dos, ou bien , que ce français là, doive fermer sa gueule ,et laisser faire le squat de sa baraque ,ce pays là, est en passe de disparaitre ! Que dire encore de ce pays, devenu un coupe gorge, avec l’assentiment des politicards et de sa justice idéologique ? Alors oui aux polices parallèles , ou groupes d’auto défense, pour suppléer le laxisme volontaire des dirigeants !

  10. Excellent,!! Il est urgent de constituer la Résistance comme en 40 !!…en commençant aussi par dénoncer que nous ne sommes pas face à des délinquants mais bel et bien face à des djihadistes ! c’est au peuple de remettre les choses en place puisque nous sommes gouvernés par les complices de cette destruction.

  11. Le deuxième mandat de Macron est illégitime vu l’importance de l’abstention, et donc le réel pourcentage de voix pro Macron !! Quand va t’on enfin mettre cette question sur le tapis ???

  12. Bonjour,
    Déjà un bon point: « 58 » c’est mon année de naissance !😎
    J’aimerais tant que ce soit réel…J’attends la suite !
    Sinon nous sommes nombreux (je pense), à souhaiter/désirer cette « milice citoyenne »…
    Perso, Chasseur, j’ai de quoi « répondre » 🤩
    Bon dimanche…

1 Rétrolien / Ping

  1. Vers des milices populaires : mythe ou réalité future ? | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Les commentaires sont fermés.