Vers une Europe de l’Ouest islamo-libérale

CTtzUOJWwAAW1L3

Dans le Journal Officiel de la République Française est paru le décret de francisation de plus de 1200 personnes.

Art. 1er. – Sont naturalisés français, réintégrés dans la nationalité française et saisis par l’effet collectif attaché à l’acquisition de la nationalité française par leurs parents, les étrangers dont les noms suivent:

021516261666_web

ABAKAR ROZZI (Mahamat), né le 03/05/1976 à N’Djamena (Tchad)

ABBA (Linda), née le 26/08/1968 à El Harrach (Algérie)

ABBASSA (Oussama, Mohamed), né le 02/08/1995 à Mostaganem (Algérie)

ABBASSI (Rachid), né le 26/07/1979 à Hajrat Gnaoua Bab Marzouka Taza (Maroc)

ABDANE (Jamila), née le 16/11/1978 à Agadir (Maroc)

ABDEL AHAD (Maya), née le 21/08/1984 à Douar (Liban)

ABDELHEDI (Bassem), né le 20/09/2001 à Marseille 06e (13006

ABDELHEDI (Iptissem), née le 15/03/2007 à Marseille 06e (13006)

ABDELHEDI (Ridha), né le 01/01/1970 à Midoun (Tunisie)

ABDELHEDI (Wissem), né le 24/05/2004 à Marseille 12e (13012)

ABDUL (Hina, Malik), née le 01/10/1991 à Rawalpindi (Pakistan)

ABDURZAKOVA (Dilara), née le 09/02/1994 à Grozny (Russie)

ABICHOU (Amira), née le 26/03/1986 à Médenine (Tunisie)

L’immigration entre par tous les pores (les ports ?) de la peau de notre pays avec la signature du personnel politique pour la légitimer. Ils signent ainsi notre acte de décès en tant que peuple, en tant que civilisation.

Ils nous sortent de l’Histoire. De notre histoire. Avec la bonne conscience de ceux qui permettent à un monde nouveau d’éclore.

Demain, si Oussama, Rachid, Jamila et Mohamed hurlent «Allahou Akbar» en nous trouant la paillasse ou en nous éparpillant dans l’atmosphère de manière à ce que nos proches ne puissent jamais nous reconnaître, ce ne seront pas des musulmans, pas des tueurs islamiques, pas des adeptes du Coran qui auront assassiné des Français, mais des Français qui auront massacré d’autres Français.

Des Français que nos politicards et nos médias diront premières victimes des attentats qu’ils auront commis à cause de l’islamophobie des affreux, sales et méchants souchiens, à cause de la misère sociale des ghettos où sévit l’apartheid, à cause de l’école qui n’est pas adaptée, à cause des CV pas anonymes, à cause des employeurs qui interdisent la prière en direction de La Mecque pendant le travail, à cause des fachos qui stigmatisent la religion d’amour et de tolérance…

Pas question de parler de guerre civile ou de guerre de civilisation.

La litanie des naturalisés est celle du Grand Remplacement camusien (qui n’existe pas selon la caste), la matérialisation de notre soumission prochaine. Les « élites » qui l’imposent au peuple de France – pas celui de papier qui se crée sous nos yeux – mais celui de l’histoire, de la géographie, des frontières, de la Nation, savent que ce peuple-là n’a pas sa place dans le nouvel ordre mondial.

Son remplacement n’aura que des avantages.

Mais la France d’hier ne cède pas assez vite sa place.

Il faut accélérer le mouvement.

En Allemagne, Merkel a appuyé sur l’accélérateur en ouvrant les portes du pays à des millions d’envahisseurs. L’Italie sous les ordres du pape (qui a pris trois familles syrienne sous son aile Alitalia à Lesbos), se prépare au débarquement de centaines de milliers de migrants sur ses plages.

Ici, les socialauds (mais leurs frères Les Ripoublicains en feraient autant) naturalisent en masse. C’est leur manière de faire comprendre aux Français que la nationalité ne vaut plus rien, que c’est une formalité administrative sans aucune portée symbolique, leur façon de dire que le sentiment national est vieillot, dépassé.

Pour les dirigeants et le patronat européens, il s’agit de se procurer une main-d’œuvre bon marché (l’Allemagne prévoit la création de 100 000 emplois payés entre 1 € et 2,50 € de l’heure sans perte des allocations auxquelles ont droit les envahisseurs) pour remplacer les autochtones.

Les dirigeants de l’Europe de l’Ouest ne haïssent pas leurs peuples, ils les trouvent seulement inutiles avec leurs racines, trop vieux avec leur retraites trop élevées et leurs demandes de soins. Alors, ils les somment de s’intégrer aux nouveaux arrivants: appel aux femmes à se vêtir «décemment» pour ne pas troubler les mâles musulmans; wagons réservés aux femmes pour éviter, comme à la mosquée, la promiscuité; interdiction de présenter des modèles trop dénudés dans les publicités pour ne pas insulter les croyants.

Les gouvernements européens veulent que l’islam impose sa loi.

Marwan Muhammad, ex-porte-parole du Collectif contre l’islamophobie en France, déclarait à la mosquée d’Orly, en août 2011: «Qui a le droit de dire que la France dans trente ou quarante ans ne sera pas un pays musulman? Qui a le droit? Personne dans ce pays n’a le droit de nous enlever ça. Personne n’a le droit de nous nier cet espoir-là. De nous nier le droit d’espérer dans une société globale fidèle à l’islam. Personne n’a le droit dans ce pays de définir pour nous ce qu’est l’identité française.»

«Personne», confirment le patronat et les politiques.

Ils ne croient pas à une guerre civile. Elle a déjà eu lieu au Liban à partir de 1975 et les musulmans ont gagné. Ils ne croient pas davantage à un conflit entre libéralisme et islam.

Ils parient sur une économie européenne dans laquelle l’islam jouera le rôle du parti communiste dans la Chine actuelle. Une zone à l’économie ultralibérale tenue d’une main de fer sans gant de velours par un système ultra autoritaire.

Là-bas, les chefs communistes, ici les chefs religieux musulmans.

Plus d’opposition. Seulement des ouvriers qui prieront cinq fois par jour sur leur lieu de travail.

Ils en rêvent depuis si longtemps.

Ils sont en train de réaliser leur rêve. Et de bâtir notre cauchemar.

Marcus Graven

 

image_pdf
0
0

7 Commentaires

  1. Très bon exposé.
    Il est de plus en plus clair que les milieux d’affaires et les marxistes trouvent au même moment une solution conjointe, les uns pour leur nouveau prolétariat et les autres pour un totalitarisme de rechange: L’immigration musulmane massive.
    Quant aux Eglises chrétiennes, ce qu’elles y trouvent est peut être une population imprégnée de foi qu’elles espèrent associer, « amalgamer », à l’ensemble religieux européen.
    Et tant pis pour la vieille Europe que tous ces gens, dirigeants, leaders d’opinion, leaders religieux, politiciens et affairistes, méprisent ou détestent.

  2. L’état français ses une vermine autant que ses religieux l’état pour justifier son emprise sur nous est capable de tout méfier vous. Même de commettre des attentats des attaques comme l’état algérien. Et prétende que ses un groupe obscur qui les a perpétrés nous l’avons vue et nous le reverons mr Marcus merci pour l’article et la liste prenez soin de vous

  3. « De nouveaux Français  » ? De nouveaux demandeurs de pognon, oui! Ils ne seront jamais Français , ignare de ministre.

  4. Cette liste de noms est effrayante! Et pas un député pour la dénoncer, pour gueuler au grand jour afin que chacun soit au courant. Combien y a-t-il de Français (vrais) qui vont chercher cette info et en tirent les conséquences?

Les commentaires sont fermés.