Vers la conversion obligatoire à l’islam ?

Publié le 30 janvier 2015 - par - 440 vues
Share

l-islam-cest-maintenant.CaptureNous avons assisté ces derniers temps à une série d’événements tous plus étonnants les uns que les autres. On croyait avoir tout vu, mais on était chaque fois loin du compte. On croit avoir à chaque fois atteint le summum mais avec les semaines qui se suivent on a affaire à toujours plus grave, toujours plus mensonger, toujours plus négateur de notre pays, de ses racines et de ses valeurs. Jusqu’où allons nous aller trop loin dans cette course sans fin ?…

Grande manipulation de la manif pro Charlie, prévue initialement pour défendre la liberté d’expression et complètement détournée au final pour défendre les musulmans, on se demande bien de quoi. Il paraît que ce sont eux les premières victimes de l’islamisme, comme si les nazis avaient été les premières victimes de Hitler, mais passons. On est allé de déclarations surréalistes en déclarations à se taper la tête contre un mur. Par exemple on a réussi à entendre Copé dire sans rire que l’islam n’avait rien à voir avec l’assassinat de Charlie Hebdo, non-non rien, et une certaine Nathalie Saint Cricq exiger que tous ceux qui ne sont pas Charlie soient repérés, traqués et rééduqués (on se croirait sous Staline). Le choeur des vierges dhimmies est à écouter ici :

[youtube]qc03SlaK_KA[/youtube]

https://www.youtube.com/watch?v=qc03SlaK_KA&feature=youtu.be

Le grand gagnant de l’affaire, à part les islamistes, est Normal I er dont la cote de popularité remonte, alors qu’il a réussi le non-exploit de faire marcher avec lui des hommes d’Etat qui, après avoir fait semblant d’accorder leurs violons avec lui, dès le lendemain se sont empressés de condamner la parution d’un nouveau Charlie dans leurs pays : Niger, Sénégal, Turquie, Algérie, Tunisie. Il n’y était de toute manière jamais paru. Alors qu’étaient-ils venus faire à Paris, sinon assister au triomphe de l’islamisme ? Au bal des faux-culs tout le monde est roi.

Pour couronner le tout, un prof, en France, pendant la même semaine se faisait suspendre pour avoir… montré des caricatures.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/01/15/97001-20150115FILWWW00336-mulhousecaricatures-un-prof-suspendu.php?

Pendant tout ce temps-là, dans toutes les mosquées de France et de Navarre on a sans désemparer tous les vendredis y compris celui qui a suivi le massacre, prié l’ineffable allah de donner la victoire aux…musulmans. Sans que cela ne gêne qui que ce soit.

Une chose pourtant semble être passée inaperçue, c’est l’interdiction par les dhimmis ad hoc du film « l’Apôtre », de Cheyenne Marie Carron. Prévoyante, j’étais allée le voir dès sa sortie, difficile. Pourquoi difficile ?…Parce que le thème de ce film n’est absolument pas politiquement correct, pensez : il traite, ô scandale, de la conversion d’un musulman au christianisme. Or il semble que ce qui est prévu, organisé, demandé, et appelé des voeux de certains, c’est la conversion dans un seul sens : celui des chrétiens, juifs, apostats, athées vers l’islam. Nous devrions tous, disent-ils, six par six et en rangs serrés, aller déclarer que l’islam est la seule vraie religion, faire allégeance à allah par couardise, mollesse ou sottise suicidaire comme le décrit Houellebecq dans « Soumission », et le plus tôt serait le mieux. L’ ennui, c’est que nous ne l’entendons pas de cette oreille et ne voyons pas pourquoi nous devrions entrer dans la secte sanguinaire de buveurs d’urine de chameau.

En islam le contraire de la soumission à l’islam, c’est à dire la conversion des musulmans au christianisme, au judaïsme (pourquoi pas ?…), à l’athéisme ou simplement leur abandon de l’islam, n’est pas du tout prévue. Les musulmans devenir chrétiens, juifs, athées ?…Cela leur paraît une inimaginable obscénité. Et c’est pour eux une apostasie, punissable de mort. C’est une manière d’insulter Mahomet. Combien de musulmans croupissent à cause de cela dans les geôles d’Arabie Saoudite, du Qatar, ou même, du Maroc ?

On avait déjà entendu parler de la conversion de Joseph Fadelle, musulman irakien converti au christianisme, et converti comment ?…Rencontre d’un prêtre, révélation dans une église ?… Pas du tout : tenez-vous bien, il s’est converti après avoir…lu le coran, et l’avoir trouvé parfaitement débile. Sa conversion a été plus que houleuse : il a passé deux ans en prison, et à sa sortie ses propres parents ont envoyé des tueurs à ses trousses. La conversion de Akim dans le film « L’Apôtre » elle aussi est houleuse, mais elle se termine par une image très politiquement correcte : Akim prie le Christ à côté de son frère imam priant allah, dans le jardin de leurs parents. Tout à fait entre nous, comment un chrétien peut-il prier aux côtés d’un musulman en sachant que celui-ci, frère de sang ou pas, pour obéir à allah, doit l’égorger  avec une lame bien aiguisée aussitôt la prière finie, ou dès que possible ?…Cheyenne-Marie Carron a fait là selon moi le choix de plaire aux dhimmis précités, sortie de film oblige. (Cette scène finale devrait plaire énormément aux cathos bobos gauchos collabos bénis-oui-oui irrémédiablement et béatement aveuglés par le sordide dialogue islamo-crétin à sens unique…)

L’ interdiction de ce film paraît tout à fait dans le sens de tout ce qui s’est passé ces derniers jours et de la charia qui s’annonce avec le diktat qui nous interdit de critiquer l’islam. Houellebecq dans « Soumission » serait-il prémonitoire ? Zemmourisé par Caron, l’ineffable énergumène à la mèche savante et surtout, méchante et accusatrice, Houellebecq paraît-il, est sous protection. Est-il islamophobe  en prédisant que nous allons tous devenir musulmans ? Cet apprenti sorcier ne se fout-il pas, plus simplement, de nous,  en long, en large, et en travers ? Cela semble la véritable explication.

Quoi qu’il en soit l’obscurantisme et l’obscurité sont en train d’abattre leur chape de plomb et leurs tentacules sur nous. Et, abandonnés de nos gouvernants qui nous ont vendus, plantés au beau milieu d’une guerre totalement différente de tout ce que nous avons connu dans notre histoire (auparavant il y avait d’abord les troupes d’assaut puis les troupes d’occupation, avec l’islam c’est le contraire : nous avons eu d’abord des troupes d’occupation et maintenant nous avons les troupes d’assaut), tétanisés, mais avec notre instinct de survie toujours en état de marche, nous ne pouvons compter que sur nos propres forces pour nous défendre et éloigner ce danger mortel.

Sophie Durand

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.