Vers un gros krach immobilier : Macron face à une révolution bourgeoise ?

L’effondrement des transactions immobilières va entraîner la chute des prix. C’est doublement une bonne nouvelle : pour le pouvoir d’achat et pour la disparition du soutien de la parasitocratie social-démocrate par la bourgeoisie.

Les promoteurs immobiliers en faillite exigent des gouvernements (qui s’empressent d’accepter) de racheter leurs biens invendables pour y installer des clochards et autres migrants.

Nous ne sommes qu’au début d’un phénomène qui va prendre de l’ampleur et finir en révolution.

Retranscription

Immobilier : le krach du siècle,

la fin du système social-démocrate.

Certains l’attendaient depuis des décennies comme le messie, comme le mahdi, comme le prophète, comme Jésus… Il est là ! Il est là, le krach immobilier, ça y est, c’est parti. Les prix s’effondrent sur toute la surface de la planète.

C’est une bonne chose sur le plan économique, notamment pour tous les jeunes ménages qui s’installent. Les crédits immobiliers représentent en général le tiers des revenus. Et quant aux locataires, eh bien ils consacrent souvent jusqu’à 50 % de leurs revenus dans l’immobilier, donc la chute des prix de l’immobilier, une des conséquences de ce bon vieux Coronavirus, est plutôt réjouissante et même totalement réjouissante sur le plan économique car l’inflation créée par les banques centrales au cours des dernières décennies avait provoqué une bulle sur le prix des actions, sur le prix des obligations, mais aussi sur le prix de l’immobilier.

C’est également une très bonne chose sur le plan révolutionnaire, ce krach immobilier.

Écroulement des prix de l’immobilier : la spirale infernale

L’écroulement des prix de l’immobilier provoque une véritable panique, notamment chez les constructeurs et les promoteurs immobiliers qui se retrouvent avec des dizaines de milliers de logements en cours de finition, en cours de livraison qui ne pourront pas être livrés, qui ne pourront pas être vendus. À l’échelle des pays industrialisés, cela représente des centaines de milliers, peut-être des millions de logements.

Et dans ce contexte, les autorités, à travers des associations subventionnées naturellement, volent au secours de ces promoteurs et, notamment dans un pays comme la France, eh bien les associations vont racheter 50 000 logements qui auraient dû être vendus à des personnes privées.

EDIRNE, TURKEY - MARCH 09: Refugees and migrants wait in field near the Pazarkule Border Crossing between Turkey and Greece on March 09, 2020 in Edirne, Turkey. Thousands of refugees and migrants continue to wait at a makeshift camp at Pazarkule Border Crossing between Greece and Turkey after Turkish President …

Ces logements seront rachetés par des associations pour y mettre des migrants, pour y faire du logement social à très grande échelle, donc une personne qui aura acheté son appartement 400 000 ou 500 000 euros va devoir partager sa résidence. Sur son palier, on va voir débarquer quelqu’un qui ne parle pas la langue du pays, qui ne travaille pas, qui ne travaillera jamais, qui est un réfugié, qui est un parasite planétaire, ce qui faire s’écrouler encore davantage le prix de l’immobilier.

Une répression fiscale sans précédent sur les propriétaires

Ça, c’était la première catastrophe, catastrophe de l’intervention publique. Deuxième catastrophe, elle sera au niveau fiscal puisque, aujourd’hui, l’économie étant complètement à l’arrêt, les gouvernements vont vouloir frapper, et frapper d’abord les propriétaires, les propriétaires fonciers, les propriétaires de maisons, d’appartements. Donc là, la répression va être absolument totale. C’est la deuxième punition.

Faillites, émeutes, violences

La troisième punition, je l’ai dit dans la précédente vidéo (Faillites et Violences bestiales : vous n’avez rien vu !), c’est la violence, la violence extrême, puisqu’il va bien falloir que des milliers de parasites, qui avaient un petit job ou une petite subvention, se mettent à monter à l’assaut des propriétaires et notamment des propriétaires dans des maisons individuelles.

Émeutes de la faim en Afrique du Sud. Pillage d’un magasin.

Ces agressions se font en plein midi, se font toujours en plein jour. On sonne à la porte, on vous défonce la gueule et puis on va vous détrousser de ce que vous avez chez vous après vous avoir torturé. Ça, c’est la violence ordinaire.

Femme blanche de 79 ans attaquée par trois noirs dans sa ferme. Drame quotidien en Afrique du Sud. 13 avril 2020.
Danger révolutionnaire pour le pouvoir : les classes moyennes et bourgeoises, soutiens de la social-démocratie, sont touchées par la crise

Alors, ce qui est intéressant d’un point de vue révolutionnaire, c’est que la classe bourgeoise, petite, moyenne, grande bourgeoisie était le soutien principal de la social-démocratie. La social-démocratie a écrasé les ouvriers, a écrasé les pauvres, d’où la révolte des Gilets jaunes. Cette révolte des Gilets jaunes qui était méprisée par la classe politique et par la classe parasitocrate.

Rappelez-vous de ce que disait le petit Benjamin Griveaux des Gilets jaunes : c’étaient les « types qui fumaient des clopes et qui roulaient au diesel ». Il disait ça – à l’époque, il était ministre, porte-parole du gouvernement, numéro 2 du gouvernement – entre deux branlettes sur internet, le petit Benjamin Griveaux. C’était la philosophie.

Aujourd’hui, l’écroulement de l’immobilier va frapper la classe moyenne. L’écroulement de la Bourse et des obligations ne touche que l’épargne, ne touche qu’un petit pourcentage de la population. L’écroulement de l’immobilier touche toute la population, plutôt positivement pour les pauvres et négativement pour toute la classe bourgeoise qui était le soutien de ce système.

Rappelez-vous Jean-Luc le millionnaire, Jean-Luc Mélenchon le millionnaire. Millionnaire pourquoi ? Pas seulement parce qu’il touche une retraite de ministre, retraite de conseiller général, retraite de conseiller régional, retraite de sénateur et puis évidemment indemnité de député. Pas seulement pour ça mais aussi parce que son patrimoine, il l’a placé dans l’immobilier. Je rappelle qu’il n’a jamais placé un centime en obligations (= que contiennent massivement les assurances-vies par exemple) puisque Jean-Luc le millionnaire est intelligent, il sait que les obligations sont des fonds qui sont prêtés aux gouvernements français et internationaux, gouvernements qui ne rembourseront jamais leurs emprunts. Donc les obligations, c’est hyper casse-gueule et Jean-Luc le millionnaire n’a pas investi un seul centime de sa fortune en obligations. Par contre, il a mis tout le paquet en immobilier.

Donc l’immobilier frappe toute la bourgeoisie au sens très large du terme – bourgeoisie de gauche, bourgeoisie de droite, la bourgeoisie de gauche étant bien souvent la plus riche, c’est paradoxal mais c’est comme ça.

Ce qui est le préalable à la révolution. J’ai toujours dit que la révolution viendrait par l’écroulement de l’économie. Mais l’écroulement de l’économie arrive – et c’est un signe – par l’écroulement de l’immobilier.

Donc je ne suis pas optimiste, je suis extrêmement optimiste sur les événements qui vont avoir lieu après le déconfinement. Il va y avoir répression fiscale totale sur l’immobilier, écroulement de l’immobilier et révolte cette fois-ci pas seulement des pauvres, des pauvres retraités ou des pauvres culs qui arrivent pas à vivre avec leur boulot à 1 000 euros par mois, mais également la bourgeoisie.

Là, cette fois-ci, on va avoir des Gilets jaunes un peu plus haut de gamme, un peu plus bourgeois et là, ça va être beaucoup plus problématique pour la macronie et pour la parasitocratie au pouvoir.

Commandant Aubenas.  

Retranscription : Julien Martel

image_pdfimage_print

24 Commentaires

  1. Merci pour cet article, qui est très très réaliste, Julien :-)))

    Je vois les choses un peu différemment :

    Au vu des milliers de plaintes, le gouverneMENT va montrer son vrai visage de FACHO, et là, il va y avoir une ou des victimes de répressionS – voir les LBD et autres grenades achetées par cet ORDURE de gouverneMENT- ça pourra aussi être des racailles, soient tuées, soient qui qui tueront des policiers !!

    quoi qu’il en soit, le chaos devrait donc arriver au beau jour, pendant la période dite de « vacances »…

    L’intérêt du gouvernement est donc de bloquer le plus longtemps possible les Français qui respectent – encore mais plus pour bien longtemps – les décisions imposées par ce même gouverneMENT de PUTES…

    Rappelez-vous : « lls » SAVENT et VEULENT le CHAOS !!!!

    • Je suis tombé par hasard sur sa chaîne l’autre jour et j’avoue que cela m’a bien plu. Tu devrais écrire plus articles pour RL et RR. C’est vraiment un moment où on peut voir que certaines thèses jugées délirantes et complotistes sont en fait des thèses réalistes.Et que cest le gouvernement et les medias mainstream qui n’arrêtent pas de cracher des fake news.

    • Afin d’accompagner cette révolution je propose de continuer à limiter au stricte minimum nos achats afin d’achever cette économie scandaleuse pour repartir sur des bases respectueuses.
      Des décennies de démagogies politicardes et de corporatismes =2541milliards € de dette aujourd’hui.

  2. Parfait, parfait. Et en plus on va rire car Bruno le Maire est très contrarié parce que les Français épargnent à tout-va (chiffres à l’appui). Je suis en train de préparer un article là-dessus : « Ce n’est pas d’épargne dont nous avons besoin aujourd’hui, pour notre économie, mais d’investissement » dit le tocard de Macron en opposant l’une à l’autre. Ça va leur exploser à la gueule, d’autant que à partir du 15 juillet le G20 affolé par la cryptomonnaie veut encadrer la fuite de l’euro.

    • Il faut suivre tout ça de près. C’est peut-être parti pour un effet domino qui va anéantir de proche en proche toute l’économie ou un effet papillon qui risque de se transformer en gigantesque maelstrom.

    • Afin d’accompagner cette révolution je propose de continuer à limiter au stricte minimum nos achats afin d’achever cette économie scandaleuse pour repartir sur des bases respectueuses.
      Des décennies de démagogies politicardes et de corporatismes =2541milliards € de dette aujourd’hui.

    • Merci de bien vouloir faire, Monsieur CHASSAING, un article avec ma proposition ci-dessous pour une diffusion à grande échelle…!!!
      Bien à vous

      • Ça fait des mois et des mois que je n’ai de cesse de dire qu’il ne faut plus consommer et se limiter au strict minimum.
        Vous et moi pissons dans un violon.

        Cordialement.

  3. Les belles résidences secondaires a l’ile de Ré vont etre des boulets fiscaux a trainer pour ceux qui passaient l’hivers tranquilous a Neuilly et de Paques a la toussaint pres du bois de troussechemise . Nos agriculteurs méprisés n’ont plus qu’a se vanger et faire payer au prix fort leurs produits a ces égoïstes qui n’ont jamais eu pitié de personne
    …….Le gouvernement de pourris a fait tirer et envoyé les blindés face aux GJ quand les banlieues faisaient cramer les écoles et que la police ne bougeait pas !!! les GJ n’auront plus a défiler ,ils leurs suffira de rester les bras croisés en attendant que les prix flambent

  4. Effectivement, les jours prochains ne s’ouvriront pas sur une belle perspective.
    Et outre, l’écroulement économique, il en est un autre que j’attends de voir tomber au sein même du gouvernement, c’est à dire sa majorité parlementaire.
    Combien de temps, cette majorité composite continuera à faire bloc derrière ce gouvernement ?
    Il n’est pas exclu que des rats envisagent de quitter ce rafiot prenant eau quand ils verront que ça commence à sentir mauvais pour eux !

  5. Ah bon ! Ce sieur me semble bien péremptoire.
    Il doit prendre ces désirs pour des réalités.
    Actuellement, toutes les transactions sont gelées par le confinement.
    Et les prix, actuellement hauts, le sont forcément aussi.
    Il est possible que le chômage du aux suites de la maladie génère bientôt une baisse relative des prix,, mais de là à voir un effondrement ?
    Il faudrait une profonde déflation pour que les prix s’effondrent.
    Mais, nous ne sommes probablement pas sur ce chemin à moyen terme.

  6. Non, il n’y aura pas de krach immobilier.
    La crise du virus n’est que passagère.
    Tout au plus, l’effet du confinement va renchérir les biens avec un lopin de terre, et réduire un peu la valeur des appartement sans balcon ni terrasse.
    Le vrai krach aurait pu survenir dans une quinzaine d’années, avec la disparition massive des boomers.
    Mais en réalité tout a été préparé pour encaisser le choc : des normes de constructions écolo/bobo de plus en plus drastiques qui tirent les prix du neuf vers le haut, des systèmes de droit de préemption par les collectivités si le prix de cession dans l’ancien est trop bas, une masse de migrants logés gratuitement pour raréfier le parc de logements disponibles, etc, etc…
    Donc le français moyen devra toujours s’endetter pour loger dans un clapier.

    • Je propose de continuer à limiter au stricte minimum nos achats afin d’achever cette économie scandaleuse pour repartir sur des bases respectueuses.
      Des décennies de démagogies politicardes et de corporatismes =2541milliards € de dette aujourd’hui.

  7. Des gilets jaunes Bourgeois siglés Channel, Dior et consort ça va avoir de la gueule sur les Champs Élysées !
    Vont ‘ils se prendre des bombes lacrimo dorées à l’or fin siglées Macrotte ?

  8. Pourriez-vous avoir raison? Je n’en suis pas sûr. Pourtant, je me suis passionné tôt sur les analyses et le tunnel de Jacques Friggit. Les choses sont plus compliquées car il y aurait tellement de leviers de force majeure pour 1 maintenir les prix (allongement de la durée du crédit, pourquoi pas sur plusieurs générations comme en Suisse ou en Suède), 2 renflouer les caisses (hausse des plus-values, plus-value sur la résidence principale, hausse taxe logements vacants…3 fermer es yeux sur l’état des logements et inciter les gens de plus en plus modestes à l’investissement « social »: tant que les APL existeront, ils suffiront à rembourser les crédits et alimenteront les caisses en taxe par vase communicant, je ferai un article. Réajustement oui, krach pas encore nous serons vieux ou morts

  9. « …..la révolution viendrait par l’écroulement de l’économie…. ». Enfin est écrite la cause nécessaire pour un changement en profondeur….Les corporatistes, eux aussi, doivent chier dans leur froc.

  10. Je pense à  » Prophétie auto réalisatrice  » avec un tel article.
    En voici une : tous ceux qui suivront le Christ seront sauvés.

  11. Gilet jaunes de gauche ? Oui, mais de chez Chanel ! Ah mais, on se respecte même dans la détresse que diable.
    Faut pas confondre les bobos de gôôôĉhe avec le menu fretin des sales pauvres. Non mais . . . . .
    Salivons par avance du joyeux spectacle qui nous attend.

    • On ne nait pas antisémite Avi, on le devient … L’homme porte en lui sa destruction par ses paroles et ses actes.

  12. Il a entièrement raison.
    Et s’il se trompait, ce serait par pusillanimité.
    Car toute peste amène la famine et la famine , la guerre : aux sens propre.

    Il ne faut pas regarder les cours de bourse remontés au cric avec nos impôts : ce n’est pas (plus) l’économie réelle.

    Il faut regarder le prix du oil WTI (West texas intermediate), passé en quelques semaines de 50 à 14$ ce matin : – 72% . Ou le prix du baril a chuté de 55% depuis janvier (https://www.dailyfx.com/francais/cours-de-petrole

    Ce sont les indexes « mères »des matières premières et de proche en proche de toute l’économie : de nos revenus et de l’immobilier.

    Ces indexes sont intrafiquables par les gouvernements.

    Nous avons perdu 50 % de notre richesse mais nous ne le savons pas encore !

  13. Maintenant qu’ils ont essoré les pauvres, les retraités et les classes moyennes, comme il n’y a plus de jus à presser de ce côté là, ils vont commencer à s’en prendre aux CSP + qui ont voté en masse pour le leader minimo pour faire… barrage. En réalité, ces pseudo-
    élites ont fait barrage à la France et vont peut-être un jour se rendre compte que c’est irréversible. Leur champion est encore élu pour 2 ans. Deux années qui vont leur paraître longues, mais longues….. car ils a encore quelques surprises à leur réserver, ils les découvriront au moment du « déconfinement »

  14. l’effondrement immobilier, c’est de la fake news.
    Dans un premier temps, ce serra vrai, mais c’est un piège.
    L’argent ne vaudra plus rien et ce sera le meilleur placement six mois plus tard.

Les commentaires sont fermés.