Vers une dégringolade de l’acceptabilité des vaccins

Si vous voulez demander une pièce à quelqu’un, demandez lui d’abord l’heure. Vous multiplierez vos chances par 4. Cette expérience date de 1972 et est due au chercheur Harris. Si vous avez accepté la 1ère dose, puis la seconde, il sera difficile de dire non à la 3e. Ces techniques d’engagement sont pratiquées par tous les commerciaux.

Et pourtant… 77 % de la population une dose, 69,6 % les deux doses. Nous sommes quasi sur un plateau où les chiffres n’évoluent plus que très lentement. Nous pouvons dire que 30 % des Français de plus de 12 ans n’ont donc pas un schéma vaccinal complet. Nous avons des chiffres très proches de ceux du Royaume-Uni. Ce qui m’interpelle c’est cet écart de 7 % entre les 1 dose et les 2 doses. Pourquoi des personnes qui ont entrepris la démarche de se faire vacciner interrompt-elles le processus? Sans obtenir le fameux sésame, le passe vaccinal ? La défiance s’installerait-elle après une première dose ? Que penser alors de l’adhésion des français à la 3e dose ? Et si une partie des vaccinés se rebellait ? Le discours : « la 3e très peu pour moi » est assez répandu.

Un ami infirmier cumule les problèmes de santé, perte de vision de loin, arythmie cardiaque, il se pose des questions sur ce vaccin et va essayer d’obtenir une dispense auprès de son médecin pour la 3e dose.

Le cas d’Israël en avance sur nous dans le calendrier, est parlant. Il est arrivé à un plateau : 68 % 1 dose, 62 % 2 doses et 44 % 3 doses. Il y a une dégringolade de l’adhésion à cette vaccination. Que va alors devenir ce passe vaccinal, boycotté par plus de la moitié de la population ?

Toutes les personnes doublement vaccinées qui ont subi des effets secondaires graves y réfléchissent à deux fois avant d’accepter la 3e. C’est hélas le cas pour mon grand frère qui enchaîne les péricardites et est en arrêt de travail depuis des mois (double dose de Moderna). Il ne se fera pas piquer pour une 3e.

Ce qui m’impressionne, c’est que beaucoup de témoins d’effets secondaires graves vont quand même se faire vacciner. Des personnes de ma famille, malgré ce qui est arrivé à mon frère, croient plutôt la parole gouvernementale ! A ce niveau, c’est de l’endoctrinement. Ils opposent des arguments stupides du style, « ah oui mais on ne sait pas si c’est dû au vaccin, on n’est pas sûr… »Même des victimes ont du mal à reconnaître que ce vaccin est la cause de leurs problèmes de santé.

Le nombre phénoménal de signalements d’effets secondaires devrait néanmoins avoir une incidence sur l’acceptabilité de la 3e dose.

La première vague de tripicousés est constituée d’afficionados pur sang, ils accourent au coup de sifflet de Macron, se disputeraient presque pour bénéficier du saint vaccin. Inutile d’essayer de les sauver.

Mais il y a ceux qui doutent, qui ont entendu parler de cas où cette vaccination a eu des effets désastreux. Ceux qui n’ont pas envie de cette société où, pour être libre il faut un abonnement à vie à la seringue. Ceux qui ne veulent pas d’un apartheid. Ceux qui feront tout pour protéger leurs enfants. C’est pour ceux-là qu’il faut continuer à se battre, à témoigner, à rester debout.

La question qui se pose est : que se passera-t-il quand le passe deviendra intenable, si plus de la moitié de la population ne l’a pas ? La réponse est évidente, soit il tombera, ramenant de fait la vaccination à un acte médical librement consenti, ce qu’elle n’aurait jamais dû cesser d’être. Soit le passe sera remplacé par la vaccination obligatoire pour tous, ce qui vu la violence et le jusqu’au boutisme de ce gouvernement me semble être la seule option sérieusement envisageable.

Christophe Sévérac

image_pdfimage_print
30

20 Commentaires

  1. JUSQU OU IRA LE JUSQU AU BOUTISME de ce gouvernement a la derive totalitaire POUR GARDER LE POUVOIR ? jusqu au moment ou le PEUPLE FRANCAIS lui dira le psaume 38 .11 de JOB : TU VIENDRAS JUSQU ICI MAIS TU N IRAS PAS AU DELA … les GAULOIS REFRACTAIRES ne sont pas des DHIMMIS !

  2. Et que va t-il se passer si la picouze létale devient obligatoire ? Que vont faire les Francais ?

    • Quelle question? Ils vont se faire piquouzer……regardez le nombre de moutons pour la 3ième injection. Ils font la queue……

    • Obligatoire pour et par qui. Si demain je te donne une corde et je te dis d’aller te pendre, tu vas m’envoyer promener mais quand l’idiot qui nous gouverne te dit de t’injecter un poison alors le mouton que tu es cours au suicide. Étains ta télé et allume ton cerveau.

  3. Toutes les personnes avec qui j ai parlé n ont même plus voulu de la seconde dose car malades à la première, et très fatiguées depuis. Ces injections à la chaine sans aucun bilan serologique sur le degré d immunité ne présage rien de bon. Imaginer que c est pour notre bien alors qu ils ignorent jusqu’à notre existence. Non merci. Je connais macron,veran. Mais eux? Ils me connaissent?

  4. @ Christophe Sévérac
    « Mais il y a ceux qui doutent, qui ont entendu parler de cas où cette vaccination a eu des effets désastreux. » Il y aussi ceux qui doutent mais qui y courent quand même pour avoir leur ausweis zanitaire alors que rien ne les y oblige fondamentalement : restau, ciné, café, événementiels… et les résignés. Vous comprenez, ça n’arrive qu’aux autres.

  5. Une dame en excellente santé, se fait vacciner. Depuis, elle a des problèmes de santé qui semblent assez sérieux.
    Voilà, voilà…

  6. Pour répondre à la question : pourquoi certaines personnes n’ont qu’une seule dose et pas les 2.
    Parce que (et je connais pas mal de personnes dans ce cas) elles ont chopé le covid juste après la 1ere.Dans ce cas, pas besoin de faire la seconde et on obtient un pass quand même.

  7. autour de moi 2 cas: un mort post 2eme dose Pfizer et un autre qui a fait un AVC, dans les 2 cas famille et personne avc sont dans le déni total: c’est pas le vaccin

    • Seules les statistiques de mortalité générale permettront de mettre en évidence les effets secondaires mortels du vaccin (si par exemple on voit une hausse de la mortalité « toutes causes » au moment d’un pic de vaccination). Les données vont commencer à sortir.
      Il serait aussi intéressant d’avoir les statistiques de consultations et/ou accidents cardiaques, pour voir si on constate une hausse significative depuis la vaccination massive – à condition que les instances ne les dissimulent pas.

    • (ah, les 1000 caractères…)
      suite :
      Voir aussi cet article : https://www.francesoir.fr/politique-monde/un-medecin-americain-demonte-la-politique-vaccinale-en-sept-minutes où il semble bien que Pfizer lui-même a constaté, lors d’un essai sur 44.000 personnes, que la mortalité totale des vaccinés n’était pas significativement inférieure (voire qu’elle est supérieure) à celle du groupe des non vaccinés. En d’autres termes, le vaccin semble sauver des vies, mais au détriment d’autres vies dans à peu près les mêmes proportions. (dans un délai de 6 mois après vaccination)

  8. « Même des victimes ont du mal à reconnaître que ce vaccin est la cause de leurs problèmes de santé ». Vous avez parfaitement raison, nous en connaissons 2 dans notre entourage proche qui ont eu des problèmes graves une dizaine de jours après la seconde piquouse l’un avec coma de plusieurs semaines l’autre avec perte complète de mémoire pendant une semaine qui ne veulent pas envisager qu’il s’agit d’un effet secondaire.
    C’est stupéfiant cette tétanisation intellectuelle des personnes.
    Compte tenu de la gravité des faits nous préférons parler d’autre chose pour ne pas retourner le fer dans la plaie.

  9. seulement 10% des cas graves se voient répertoriés dans leur cahier des charges ; simplement ça démontre que tout ça est louche plus que louche et que n’importe qui dépassé le cm2 aurait dû, déjà, exprimer une rhétorique de protestation claire et en bonne et due forme, au lieu de quoi………la soumission est elle innée ou acquise par l’environnement culturel ?

  10. Face aux menaces contre nos enfants, nous avons tous les droits de prendre les mesures necessaire y compris avec les armes si necessaire.Les criminels genocidaires au pouvoir ne sont rien si on refuse leurs injonctions. Le pays nous appartiens, ils ont perdus toute legitimite. Le temps de la desobeisance civil est venue.

  11. A envoyer aux crédules du ‘vaccin’ : « Mais où est la limite ? Dans leur « logique » officielle, moins le vaxxin marche et plus il faut l’injecter, il n’y a donc aucune raison de ne pas envisager un rappel tous les 3 mois, voire tous les mois. Cela vous semble « impossible » ? Mais auriez-vous cru possible quelques mois en arrière… Que l’Australie déplace de force, avec le soutien de l’armée, ses cas positifs au Covid et cas contacts dans des camps de quarantaine ? Et qu’elle a acheté 14 doses de vaccins par personne, soit l’équivalent d’une dose de rappel par citoyen tous les 6 mois pendants 7 ans ?! Que l’Autriche re-confine toute sa population, même vaxxinée, et impose des amendes de 3600 € à ceux refusant de se faire vacciner ? Qu’Israël vaxxine de force tous ses enfants à partir de 5 ans ? »

  12. « Soit le passe sera remplacé par la vaccination obligatoire pour tous, ce qui vu la violence et le jusqu’au boutisme de ce gouvernement me semble être la seule option sérieusement envisageable. »
    les essais cliniques des vaccins seront tous prévus être finis au printemps 2023
    MACRON réélu il pourrait effectivement instaurer la vaccination obligatoire, à moins de quitter le pays pour ceux qui peuvent
    il ne faudra pas se tromper à la présidentielle et aux législatives
    ne pas oublier que la loi sur le pass sanitaire du 5 août a été voté car il a manqué 20 21 élus RN pour s’y opposer, oui RASSEMBLEMENT NATIONAL de MARINE LE PEN car eux ont fait barrage, contrairement aux LR les ripouxblicains
    MOI je voterai MARINE LE PEN

  13. pas de 3ème dose : l’opposition, la lutte, la dénonciation forte de ce pseudo vaccin aussi inutile que dangereux doivent être féroces face à ce crime contre l’humanité

  14. « Le samedi 20 nov2021, l’infirmière en chef du Centre médical universitaire de Ljubljana, qui s’occupe de l’administration des flacons de « vaccins », a démissionné de son poste, s’est rendue devant les caméras de télévision et leur a amené des flacons de vaccins.
    Elle a montré que chacun comportant le chiffre 1, 2 ou 3, puis en a expliqué la signification:
    n° 1 est un placebo, une solution saline.
    n° 2 est le « vaccin » à ARNm.
    n° 3 contient un bâtonnet d’ARN, avec le gène ONC, apparenté à l’adénovirus, qui contribue, entre autres, au développement de cancers.
    Selon elle, les inoculés avec de flacons chiffre 3, auront un cancer des tissus mous dans les 2 ans.
    Elle a dit qu’elle avait assisté aux « vaccinations » de tous les hommes politiques/magnats, et qu’ils avaient tous reçu le n° numéro 1
    Les médias ont reçu l’ordre d’enterrer cette information »
    https://twitter.com/anna_kukkulalla/status/1463312045164548104

  15. Mais enfin Christophe Severac ,votre frère est un vil complotiste . Comment peut-on encore douter de l’efficacité miraculeuse de ce vaccin , véritable prodige de la science ? Il ne sait donc pas qu’il n’y a aucun rapport entre l’injection et la survenue d’ effets secondaires graves voire mortels , ainsi que le répètent en boucle les medeçins des plateaux TV et les medias ?
    Untel meurt d’une crise cardiaque 2 semaines après sa 2ème dose alors qu’il n’avait aucun antécédents ? Aucun lien de causalité entre les deux . Un autre se retrouve paralysé 1 semaine après la 3ème injection alors qu’il était en parfaite santé avant ? Aucun rapport entre les deux . Circulez , il n’y a rien à voir .Dormez , braves gens. Le conspirationisme ne passera pas ! Non mais !

Les commentaires sont fermés.