Vichy : petite leçon d’histoire au faussaire Macron

Salut Manu, c’est encore moi !

Oui, je sais, tu vas croire à de l’acharnement de ma part, mais avoue que tu cherches le bâton pour te faire tripoter ! Tiens, au hasard, je pioche dans le chapeau rempli à ras bord de tes conneries ; je prends un papier en fermant les yeux pour pas tricher ; je l’ouvre et là, je découvre ton discours au Camp des Milles, dans les Bouches-du-Rhône. Discours prononcé ce lundi 5 décembre, avec ta tronche à la Roger Giquel, dont Coluche disait : « Quand y’a un avion qui s’écrase dans le monde, c’est sur les pompes à Roger Gicquel ! » Bon, avec toi, manque de chance, aucun n’avion ne daigne tomber sur ta tronche de premier de la classe qui fayote avec la maîtresse et plus si affinités !

Avant de t’entreprendre entre deux portes verbales – tu t’imaginais quoi, cochon ?! –, laisse-moi le temps d’expliquer ce qu’est le Camp des Milles, en reprenant mot pour mot l’encyclopédie multimédia de la Shoah (qui en sait un peu plus que toi sur la question, Manu !) : « Le camp des Milles sert de camp d’internement entre 1939 et 1942. Il a été créé sous la Troisième République pour enfermer les ennemis étrangers au cours de la Drôle de Guerre, surnom moqueur du conflit sans presque aucun combat des premiers mois de la Seconde Guerre mondiale, à l’ouest de l’Europe. Avec le régime de Vichy, Les Milles devient un camp pour les Juifs étrangers en attente de quitter le pays ou, dans la plupart des cas, qui allaient être déportés vers des camps de concentration et des centres de mise à mort allemands. »

https://encyclopedia.ushmm.org/content/fr/article/les-milles-camp

On parle du « régime de Vichy » ou, un peu plus loin, du « gouvernement collaborateur de Vichy » et toi, dans ton incommensurable ignorance de la France, depuis ses plateaux de fromage jusqu’à son Histoire, tu nous fais du Jacques Chirac – un autre spécimen présidentiel d’ignorance ! – en déclarant : « Le camp des Milles, ce furent les crimes de l’État français »… Mais d’État il n’y avait point en France à ce moment, sombre gnou ! Car, selon la définition du Larousse, un État c’est une : « Société politique résultant de la fixation, sur un territoire délimité par des frontières, d’un groupe humain présentant des caractères plus ou moins marqués d’homogénéité culturelle et régi par un pouvoir institutionnalisé. En droit constitutionnel, l’État est une personne morale territoriale de droit public personnifiant juridiquement la nation, titulaire de la souveraineté interne et internationale et du monopole de la contrainte organisée. »

En quoi le régime de Vichy était-il souverain et avait-il le monopole de la contrainte organisée (sans prétendre être son défenseur) ? Avec ou sans lui, les Nazis auraient fait ce qu’ils voulaient faire, comme ils l’ont fait dans tous les pays qu’ils ont occupés. Mais elle t’apprend quoi ta prof à domicile, Manu ?! Arrête de mater le foot chez tes copains esclavagistes islamiques et révise un peu, bordel ! J’ai pas que ça à faire, moi, de corriger tes impérities ! « Impérities » c’est pour pas trop répéter le mot « conneries », même si, toi, dans ce domaine, tu aimes les répétitions…

Tu vas me dire, tu t’es rattrapé aux branches en ajoutant : « La France aux mains de Pétain et Laval », qui auraient raturé « les principes de 1789 ». Techniquement, non. C’est pendant la Révolution qu’ont été, par exemple, expérimenté des systèmes de gazage d’êtres humains et d’extermination rationnelle et systématique. Mais comme je suis un facho, je ne suis pas crédible dans cette matière, pas plus que Reynald Secher, écrivant La Vendée-Vengé, le génocide franco-français, ou Michel Chamard commettant son ouvrage : Les Guerres de Vendée pour les Nuls. Cela dit sans jeter le bébé avec l’eau du bain, car la Révolution portait effectivement des espoirs…vite déçus.

Toujours dans ton discours, Manu, tu persévères dans l’erreur et c’est diabolique. Tu le sais, ça, toi qui a été élevé chez les jésuites. Ainsi, sur le même ton que lorsque tu causes des coupures d’électricité ou du port du masque quand on va pisser, tu nous mets en garde : « Sachons ouvrir les yeux devant la montée de la xénophobie et de l’antisémitisme. Tendons l’oreille aux résurgences du racisme. »

Et de bomber le torse et promettant d’être « intraitable » avec « ceux qui ne respectent pas les lois de la République ». Eh gros – pour parler comme tes copains de cités multi-tout sauf français –, c’est ta République qui a jugé irresponsable de ses actes un diversitaire, après qu’il a torturé et défenestré une vieille dame juive en la traitant de « Sheitan » (démon) ! Ce sont encore tes protégés islamiques qui, massivement, perpétuent des actes antisémites allant de la « simple » agression au meurtre de masse ! Sors-toi les doigts du… nez, Manu, et regarde le réel dans toute sa triviale vérité. Si j’osais, je dirais même que l’antiracisme est antisémite…

Pas la peine de fustiger Zemmour ou je ne sais qui d’autre en balançant : « Pour résister à cet engrenage, il nous faut rappeler un passé que certains falsifient. » L’antisémitisme d’extrême droite c’est devenu du folklore, aujourd’hui en France. L’antisémitisme islamique, quant à lui, recèle les germes génocidaires que tu prétends dénoncer.

Bon, c’est pas le tout, mais là je dois te laisser. Je te demande juste d’éviter de raconter trop de bêtises, parce qu’avec mes copains et copines de la rédaction on n’arrive plus à suivre, nous. On frôle les cadences infernales à devoir rapporter toutes tes perles à nos lecteurs. Perles que tu enfiles avec une gourmandise sensuelle, je n’en doute pas !

Sinon, je viens de terminer une biographie de Raymond Poincaré, écrite par l’excellent et regretté Pierre Miquel. On y trouve dedans une phrase d’Édouard Herriot évoquant Poincaré juste après sa mort, et qu’on ne trouvera sans doute pas dans tes biographies, sauf à mentir comme un musulman modéré : « Une vérité sur laquelle rien ni personne ne pourra mordre, c’est qu’il a servi son pays et le régime de toutes ses forces, au-delà de ses forces. »

Nous, ce sont nos forces que tu épuises, Manu !

Charles Demassieux

https://video.lefigaro.fr/figaro/video/emmanuel-macron-au-camp-des-milles-ici-la-france-a-ete-telle-quelle-ne-doit-plus-jamais-etre/

image_pdfimage_print
26

17 Commentaires

  1. Je n’ai même plus la force de le critiquer.
    Il est épuisant,ce morveux ignare que d’aucuns considèrent comme un fin lettré!
    Depuis l’île de Guyane,en passant par un nombre incalculable de bêtises,d’erreurs historiques en tous genres,ce crétin atteint le summum dans la dysenterie buccale!
    Mais ce qui est encore plus grave,c’est l’attention que lui portent les moutons français et qui donnent du crédit à ses fantasmes.
    La connerie,ça se partage aussi!

  2. Pfffff de toutes façons, il croit qu’il parle à sa mère lorsque que c’est sa « femme ».
    Tout est fichu à partir de là.

  3. d’une inculture grave sur notre pays dont il n’a que faire, si ce n’est pour le démolir par nombre de contre-vérités et d’accusations mensongères, il est insupportable à écouter : c’est bien pour cela que nous l’avons débranché

  4. Macron, j’aimerai bien connaitre la biographie de ses grand parents. Je serais fort surpris qu’on y trouve un médaillé de la France Libre !

  5. L’affirmation de certains que la Révolution Nationale de Philippe Pétain doit son essor
    à beaucoup de personnalités de gauche est parfaitement exacte. De dire que les gauchiasses d’aujourd’huit on du mal à le reconnaître, c’est parfaitement exact. C’est vrai aussi que ce n’est plus la même gauche.
    Mais pourquoi ceux qui font cette remarque justifiée, font la sourde oreille lorsqu’on leur rappel que Zemmour a appelé François Mitterand?

  6. Soit Macron est un provocateur, soit c’est le dernier des imbéciles et un ignare qui s’ignore!
    Comme le disait je ne sais plus qui, « nous avons découvert que la vitesse de la lumière était supérieure à la vitesse du son, lorsque des crètins qui paraissaient brillants ont ouvert la bouche pour raconter des inepties »!

  7. Excellent, Charles ! Merci pour cette incision chirurgicale, mâtinée d’humour…

  8. Ce n’est pas une connerie (comme il dit , et se langage dans la bouche d’un président , ça laisse à désirer )c’est sans arrêt qu’il en dit des conneries , le lundi il dit blanc et comme le mardi il ne se souviens pas ce qu’il a dit le lundi il dit le contraire , alors comment si retrouvé dans tout ça

  9. Si, au lieu du simple soufflet dans sa tronche de paltoquet nuisible que Damien Tarel lui a généreusement octroyé, il se prenait toutes les tartes dans la gueule que nous devons être des milliers, sinon des millions, à rêver de lui coller sans discontinuer dans sa face de merdeux infâme depuis cinq longues années déjà, il n’aurait plus de tête !

  10. a vérifier mais Vichy à fait fusiller de nombreux espions, allemands comme français

    • Les Allemands avaient exigé la dissolution des services de renseignement et de contre-espionnage. Ils ont été toutefois recréés en zone libre, derrière la façade des Travaux Ruraux (TR), auxquels on peut ajouter la police de répression des menées antinationales (ces dernières ont par la suite mis beaucoup de zèle dans la traque des Juifs et des résistants) et les groupes de Protection du colonel GROUSSARD.
      Jusqu’à l’invasion de la zone libre, les TR ont mené une lutte sans merci contre l’Abwher (un certain nombre d’agents infiltrés en zone libre ont été jugés et fusillés) mais aussi contre les agents gaullistes.
      Toutes les contradictions de cette époque!

  11. Et en plus, c’est la chambre issue du front populaire qui a voté les pleins pouvoirs au Maréchal. Mais pour entendre cela, les gauchos d’aujourd’hui sont un peu durs d’oreille…

  12. le massacre de la victoire de de carbuccia devrait être offert à tous les Français

  13. qui va choper sa perruque pour la balancer sur une éolienne ?
    Quel louc il aurait avec son crâne chauve scalpé !

Les commentaires sont fermés.