Victime de piqures d’abeilles, Arnaud Montebourg en plein délire pour la Ferromobile

L’ancien ministre PS de l’Economie Arnaud Montebourg a une nouvelle idée à se faire financer :  le pseudo chantre en son temps du Made in France veut faire rouler les voitures aussi bien sur les routes que sur les rails des voies de chemin de fer désaffectées.

Ferromobile

Voici deux ans, Arnaud Montebourg se déguise, en l’absence de ruches et d’abeilles sur la photo, en apiculteur du « 3e type » comme dans le film « les abeilles tueuses » pour vendre, à prix d’or, le miel acheté à prix très bas aux apiculteurs français. Il faut que les clients de son entreprise de négoce « Bleu-Blanc-Ruche » soient persuadés qu’Arnaud Montebourg va récolter, lui-même, le miel au péril de sa vie. Ce qui justifie le prix très élevé du précieux nectar.

Pour vendre son miel « Bleu-Blanc-Ruche », Arnaud Montebourg, grand adepte du partage des richesses, presse les apiculteurs français comme des citrons. Sa manière à lui de les aider.

Quelque peu piqué depuis son aventure « Bleu-Blanc-Ruche » (1) où il voulait acheter les meilleurs miels aux apiculteurs producteurs pour les revendre quatre fois le prix de départ aux consommateurs, Arnaud Montebourg veut désormais mettre les voitures sur les rails. Et sa nouvelle société créée pour la « Ferromobile » à déjà engrangé 10 millions d’euros de subventions versées par « France Relance ». Après les millions de subventions obtenues, notamment auprès de la région Bourgogne-Franche-Comté, pour sa société d’apiculture et de commercialisation des miels français et des pâtes de noisettes fabriquées à l’étranger, l’ancien ministre de François Hollande récidive pour reconstituer ses tirelires à l’approche de Noël.

Pour mémoire, les vrais apiculteurs n’ont jamais perçu un centime de subvention de la région Bourgogne-Franche-Comté, même durant les années de calamités miels. Et pour ces défenseurs et amoureux des abeilles, la pire calamité c’est Arnaud Montebourg qui rackette tous les financements disponibles pour se faire encore plus de blé.

Réincarnation 2.0 de Bernard Tapie, notamment pour sucer les aides, Arnaud Montebourg affirme, sur les chaînes de télévisions de Bouygues et du gouvernement se lancer dans une nouvelle entreprise. L’ancien ministre de l’Économie de François Hollande explique qu’il « mise désormais sur la « Ferromobile », un véhicule électrique pouvant rouler sur la route… comme sur une voie ferrée. L’objectif de ce projet de mobilité multimodale est de remettre en fonction les petites lignes ferroviaires abandonnées. » Ce véhicule polyvalent peut transporter des voyageurs « 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 », promet Arnaud Montebourg, autoproclamé président de la Société d’ingénierie, de construction et d’exploitation de la Ferromobile (Sicef).

Avec le bagout d’une marchande de poisson ambulante, il claironne : « Il n’y a plus d’horaires: on n’attend plus l’autocar ou le train » lundi matin sur le plateau de BFM Business.

Dans le délire Montebourg, « la « Ferromobile » est un véhicule de série Peugeot – électrique – qui se conduit comme une voiture classique sur la route mais circule aussi de manière autonome sur les rails. Concrètement, le passager doit prendre les commandes sur la route, mais il lâche le volant lorsque l’on passe sur la voie ferrée… ».

A priori, Arnaud Montebourg n’invente pas l’eau chaude avec cette voiture électrique sur rail (dont la technologie s’inspire de la Micheline, un véhicule sur pneu qui circulait sur les rails dans les années 1930) « pilotée à distance » lorsqu’elle circule sur la voie ferrée, « de la même manière que les lignes de métro automatique », selon l’ex-ministre socialiste. Il déraille même lorsqu’il mise sur 10 millions de voitures en circulation sur les rails.

Micheline : née des amours d’une automobile et d’un avion ?

Mais le mielleux Montebourg a une idée plus perverse, plus insidieuse. Car il se fout de l’écologie comme de sa première couche culotte. Il veut avant tout ramasser des millions en levée de fonds. L’argent, toujours l’agent. Et pas de la menue monnaie ! A la base, il a construit son projet en partenariat avec Systra, filiale commune de la SNCF et de la RATP, ainsi qu’avec Stellantis et Alstom. Pour sa nouvelle entreprise, il a déjà obtenu un financement de 10 millions d’euros de la part de France Relance, et cherche à lever 30 millions d’euros pour mettre en œuvre ses plans et ses premières lignes.

Pour rassurer les « gogos » ayant une fibre écologiste et prêt à délier leurs bourses, Montebourg annonce, sans étude préalable que « La première ligne sera ouverte aux voyageurs certainement en Occitanie, en tout cas dans le sud de la France en 2024, 2025 ». Ben voyons. Après le « Père Noël soviétique de Staline », voici le « Père Noël ferroviaire et socialiste de Montebourg ».

Hélas pour Arnaud Montebourg, les Français ne sont pas dupes. Après la série « Hélène et les garçons », après « le miel et les amandes d’Italie », après « viens chez moi, j’habite chez Aurélie », après la candidature à la primaire PS de l’élection présidentielle, le  « Buté » de Saône-et-Loire tente de se refaire une santé, une image, car il adore aussi les plateaux télé comme d’autres les huîtres et le foie gras en cette fin d’année.

Francis GRUZELLE

Journaliste et écrivain
Carte de Presse 55411

(1) Avec son entreprise de vente sur internet (Montebourg est très fort sur la toile),  l’ancien ministre se transforme en illusionniste vis à vis de ses clients et consommateurs pour mieux les berner. Sur la plateforme de Montebourg, on constate des prix prohibitifs, pour de petits conditionnements en 125 grammes ou 250 grammes par rapport aux prix pratiqués au kilo par des apiculteurs traditionnels en zone de montagne.

https://www.bleu-blanc-ruche.fr/

ARNAUD MONTEBOURG FAIT SON BEURRE AVEC LES MEILLEURS MIELS DES APICULTEURS DE FRANCE

Mais il est obligé de se fournir en Italie, où il semble avoir de sérieuses attaches. Avec plusieurs apiculteurs de l’Ardèche, j’ai été contacté par l’assistante miel « Bleu Blanc Ruche » d’Arnaud Montebourg. Au nom de ce dernier, l’assistante de « Bleu Blanc Ruche » nous proposait d’acheter nos miels mon floraux (châtaignier, acacia, lavande, tilleul, sapin, etc.), récompensés par des médailles d’or aux concours nationaux ou régionaux du Sud-Est à 3,80 ou 4 euros le kilo. Et son site de vente par correspondance de Montebourg revend les pots de 250 grammes entre 7 et 12 euros, soit 48 euros le kilo pour les miels les plus chers, ou 35,99 euros les 750 grammes sous forme de 3 pots de 250 grammes.

Et cet homme prétend aider les apiculteurs ! Il est aussi nuisible que le frelon asiatique.

Si les matières premières de ses pâtes à tartiner sont importées de l’étranger, l’arnaqueur procède de même pour l’édition de ses livres. Après avoir fait le tour de France, en vantant la réussite de son entreprise « Bleu Blanc Ruche », qui vendrait exclusivement des produits français pour « aider les pauvres producteurs saignés à blanc par la grande distribution », il a dédicacé, villes après villes ses derniers livres intitulés « L’Engagement », et « Le retour de la France » (imprimé en Italie).

image_pdfimage_print
17

27 Commentaires

  1. ce gars fait travailler des abeilles et leur vole leurs provisions de nourriture pour l’hiver ! a t-il jamais travaillé ?

  2. Peut-être que remettre en route les vieilles lignes SNCF qui sont encore à peu près en état et de grands parkings gratuits en gare suffiraient? La plupart des villes sont situées près des cours d’eau, les bateaux mouches pour aller au taf’de l’autre côté de la ville seraient un plus aussi. Mais là par-contre il n’y a pas d’argent. Sète/ Bordeaux en BGV sur le canal du midi. Paris/Lyon en BGV sur le Rhône. Ça éviterait du trafic routier. Ça sert d’avoir un carnet d’adresses. Parce-que nos élus ont du mal à financer des investissements nécessaires sauf pour dilapider nos impôts en achetant des sculptures hideuses ou des hôtels de régions somptueux.

  3. Les ingénieurs des chemins de fer ont du se fendre de la gueule avec cette initiative a la con …une voie ferrée en état coute une fortune et n’est rentable qu’avec du fret ou alors un nombre important voir tres important de voyageurs . Il faut une tonne de ballast au metre voie et des milliers de traverses en beton ( les lignes a l’abandon ont leurs traverses a changer) En 1939 nous avions un magnifique réseau mais apres guerre tout a été mis sur le transport routier . Les lignes reliant la cote ont été toutes supprimées et l’été le sans dent est pris dans les embouteillages pour aller respirer un peu d’air pure
    https://www.bing.com/videos/search?q=Voie+Ferree+Abandonnee&ru=%2fvideos%2fsearch%3fq%3dVoie%2bFerree%2bAbandonnee%26FORM%3dVDMHRS&view=detail&mid=B526F28071FC87EC58DCB526F28071FC87EC58DC&&FORM=VDRVRV

  4. Quand il y a une voie de chemin de fer qui va de A à B il y a toujours aussi un itinairaire routier. Recycler les anciennes voie de chemin de fer en pistes cyclables est largement suffisant.Pas de fortes déclivités , idéal pourles vélos électriques avec un effort très modéré pour aller travailler.Si les automobiles devaient être interdites il n’y aurait qu’à reposer un ballast et des rails pour un retour au 19 ème siècle.

  5. les socialos sont des cons ; c’est même à ça qu’on les reconnait ; celui là n’a même pas vu que sa ferromobile devra être en plus munies de gros ressorts et devra pouvoir sauter pour doubler ou croiser un autre véhicule .

  6. Vu depuis ce côté de l’écran de télé, c’est un sous con bon à rien (même pas bon à rester ministre !) et capable comme sa copine Ségogole de sortir les pires âneries.
    Vu de l’autre côté, celui des ors de la ripoublique, c’est un petit malin qui sait ou faire les bonnes demandes pour pomper le fric des con-tribuables. Et il semble que ça fonctionne.

  7. C’est peut-l’occasion de recaser le milliard d’€ de portiques de sa camarade Ségogol.
    A part ça, si un socialo faisait quelque chose d’utile, ça se saurait.

  8. Quel copinage éhonté. Je ne savais pas ce qu’était France Relance. Renseignement pris, FRance Relance est « Le plan France Relance, qui permet d’accélérer les transformations écologique, industrielle et sociale du pays, propose des mesures concrètes à destination de tous : particuliers, entreprises et associations, collectivités ou administrations »
    Bref un gloubugoulba infâme qui veut tout et rien dire. qui lui-même est piloté par l;ANSSI (L’agence nationale de la sécurité des systèmes d’information …), bref, deux entités qui n’ont rien à voir l’une avec l’autre.
    Mr Gruzelle, au lieu de parler « de millions », avec vous de vrais chiffres ? Après tout, ne je vois pas pourquoi je n’irai pas, à mon modeste niveau, demander des comptes à ces organismes

  9. Le seul véritable entrepreneur est celui qui prend des risques en engageant ses propres économies !

  10. Montebourg ferait mieux de se lancer dans la lutte contre les pesticides tueurs d’abeilles et autres insectes nécessaires à la vie sur Terre puisqu’il s’intéresse au miel !!

  11. Monsieur Arnaud Montebourg oublie un petit détail : les petites lignes désaffectées sont presque toutes à voie unique. La SNCF faisait rouler les trains alternativement dans un sens puis dans l’autre, avec de courts tronçons à double sens permettant de faire des croisements et avec une gestion rigoureuse des horaires. J’imagine le bordel que serait l’utilisation de ces lignes dans les deux sens par des utilisateurs individuels. Doubler les voies est exclu par absence certaine de financements.
    Le point positif de son projet c’est qu’il démontre qu’on peut faire de la politique avec un cerveau dérangé et gagner de l’argent avec des projets plus fous les uns que les autres.

    • Vous avez parfaitement raison concernant la gestion du trafic sur les rails, un non-sens qui semble évident (sauf démonstration contraire, soyons prudents)

      Il y a de la concurrence avec sémongolito ex reine des neiges et son ex-opa régionale sur heuliez et sur ses « routes solaires », ayant entraîné la faillite de sa région poitou-charente.

      Le départage de ces grands cerveaux dérangés va être, certes, très difficile.
      La socialoperie a toujours trouvé de nombreux moyens pour foutre l’argent des cons de tribuables par ls fenêtres.
      Grâce à eux, on ferme les centrales nucléaires et on ouvre St Avold, centrale au charbon..
      ..Mais tout le monde n’a pas la chance de vivre dans un pays communiste !

  12. Si le prix Nobel des idées à la con existait, Montebourre serait le premier à l’avoir!

    • Vous connaissez le « Darwin award » ? Sinon allez faire un tour sur internet pour rigoler un bon coup.
      Pour Sémongolito ex-reine des neiges et montebourre on pourrait créer les Nobel-awards, car ils le valent bien !

    • Il monte, il bourre et il encaisse. Ça c’est très futé quand même, non ?…

  13. montebourg est un melange de frelon asiatique , de varroa et de petit coleoptere de la ruche ! pour ce qui est des subventions , il bouffe tout . c est son cote coleoptere . pour ce qui est des apis , c est le pire des predateurs donc un MANDARINIA …n etant plus abreuve aux prebendes nationales , il montre son vrai visage d un citoyen qui cherche a se servir tout en voulant faire croire qu il veut servir ! DEHORS !

    • Les coléoptères « bousiers » ceux qui roulent la merde et la bouffent ! Sauf qu’eux, ils NOUS roulent dans la merde et ensuite nous obligent à la bouffer, et ceci en toute impunité, voire même avec les félicitations du jury.

    • Ah c’est sûr Dupond que le changement on le sent très fort : pays ruiné, envahi par des parasites, économie détruite, affaissement de l’école, du langage, des comportements et de la pensée.
      Changement réussi aussi pour tous ces zozos qui font un geste ridicule : leur gamelle s’est bien remplie grâce au con-tribuable

Les commentaires sont fermés.