Victime d’un cambriolage, le député UMP Jacques Myard découvre la justice Taubira

Publié le 18 août 2012 - par - 6 066 vues

Le député UMP Jacques Myard fait partie de ces élus qu’apprécie Riposte Laïque. Il a été à l’origine de la loi sur le voile intégral, votée en 2009, et représente, au sein de l’UMP, une tendance pour qui le mot Nation et République veulent encore dire quelque chose. Il avait voté, en 2005, contre le Traité constitutionnel européen, et a eu le courage de s’opposer, en 2008, au traité de Lisbonne. Il a été, à notre connaissance, le seul député, l’an passé, à s’opposer aux festivités de Delanoé à la mairie de Paris, célébrant la rupture du jeûne du ramadan.

Il a été réélu député, assez facilement, dans sa circonscription des Yvelines, aux dernières législatives. Lors de cette campagne, sur le marché de Sartrouville, il avait été menacé de mort, ainsi que des commerçants, par un sympathique disciple de la religion d’amour, de tolérance et de paix, qui estimait que cet endroit était terre d’islam.

Il lui est arrivé une mésaventure qui arrive, hélas, en période de vacances, à de plus en plus de Français : le cambriolage de sa résidence. Les policiers, comme souvent, ont fait remarquablement leur travail, puisque le coupable, étranger âgé de 17 ans, a été arrêté sur le fait, et traduit rapidement devant le Tribunal de Grande Instance de Versailles… d’où il est ressorti libre, sans aucune inculpation, ni la moindre sanction !

Dans la France de Taubira, qui a supprimé les tribunaux correctionnels pour mineurs multi-récidivistes, et veut en finir avec les centres fermés, avec des juges de l’idéologie de  Taubira, on peut donc impunément cambrioler une résidence, se faire arrêter, se faire juger, et repartir libre, sans la moindre inculpation.

La plupart du temps, ces faits sont ignorés du grand public. Cette fois, le fait que la victime soit le député Jacques Myard fera peut-être réagir, surtout au lendemain des émeutes d’Amiens, d’où les premiers inculpés sont ressortis libres.

On se souvient qu’au détriment de toute déontologie, le Syndicat de la Magistrature a appelé à voter Hollande. On peut donc penser que nombre de juges, influencés par son idéologie, se croient encore plus intouchables qu’avant, d’où la multiplication de verdicts scandaleux, depuis trois mois, avec un deux poids deux mesures qui crève les yeux.

Les citoyens vont-ils supporter encore longtemps la justice de Taubira ? Les patriotes comptent sur Jacques Myard et sur tous les députés républicains pour sonner le tocsin au plus vite, à la prochaine rentrée parlementaire !

Paul Le Poulpe 

 

Communiqué de Jacques Myard : banale histoire d’une justice LAXISTE et INEXISTANTE !

Le 12 Août dernier profitant de quelques jours de repos et à 600 km de Maisons-Laffitte je suis alerté par le commissariat qu’une personne s’est introduite à mon domicile par effraction. Fort heureusement un voisin ayant aperçu cet individu, appelle la police qui intervient et l’arrête alors qu’il prenait la fuite ! Il n’a pas eu le temps de voler, sauf une médaille.

Pour pénétrer dans mon domicile, cette personne a forcé un volet et brisé des fenêtres “sécurit” de double épaisseur, elle s’est d’ailleurs blessée dans l’action. Les dégâts sont importants !

L’enquête permet d’établir que cette personne est mineure et d’origine étrangère, mineure car il a fallu recourir à une analyse radiographique des os pour établir son âge.

L’individu agé, semble-t-il de 17 ans , est presenté en comparution immédiate au juge pour enfants du TGI de Versailles. Ce qui signifie que le Parquet de Versailles fait son travail avec diligence !

La sentence est tombée : LIBRE ” laissé libre sous la responsabilité du juge pour enfants “en l’absence de sa remise à une personne civilement responsable, ses parents seraient à l’étranger ! Aucune sanction, même avec sursis, n’a été prononcée, même pas un travail d’intérêt général !

Un tel laxisme n’est pas acceptable et en premier lieu cette justice ne rend pas service à l’auteur des faits, qui ne peut pas comprendre une telle impunité ; cette justice fait de ce jeune délinquant du “gibier de récidive” jusqu’au jour où il franchira une ligne trop rouge qui fera de lui un cheval de retour sans avenir !

Quant aux policiers ils sont désespérés face à cette justice qui ruine leur travail au quotidien ! A quoi servira l’augmentation des effectifs de la police et de la gendarmerie si la justice joue les Ponce Pilate ?

Jacques Myard saisit la Garde des Sceaux de ces faits qui sont trop courants et provoquent l’incompréhension des Français et aboutissent à l’Etat de non droit, porte ouverte à tous les désordres !

Il est déterminé à oeuvrer au Parlement pour que la Justice , service public régalien au coeur du Pacte Républicain , assure ses missions avec certes lucidité et magnanimité mais aussi avec fermeté. Il en va de la Paix civile !

 

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi