Victoire de Macron : les dix commandements des médias

Ainsi la pièce est jouée. Comme prévu, le deuxième tour de l’élection présidentielle a vu s’affronter Marine Le Pen et Emmanuel Macron, permettant au Grand Liquidateur d’être réélu malgré l’immense rejet qu’il suscite par son arrogance et son mépris. Du début de la campagne jusqu’à sa clôture, les médias de propagande sont parvenus à garder la situation sous contrôle. Jean-Yves Le Gallou raconte l’histoire en 10 séquences.

1- Le duel Macron-Le Pen tu installeras

Dès le printemps 2021, le scénario de l’élection présidentielle de 2022 a été mis en place. Sur fond de gauche explosée et de LR divisé, les premiers sondages ont annoncé un duel Macron/Le Pen pour le second tour. Or les sondages ne sont pas des simples photographies, ce sont aussi des prophéties auto réalisatrices : si deux postulants sortent en tête on en parle, et en parlant on les conforte dans leur position dominante, et ainsi de suite. C’est le cercle vertueux de la notoriété. Et au cas particulier le schéma idéal pour la réélection de Macron… .

2- Les limites du politiquement correct tu imposeras

En principe les débats sont libres en France. En réalité il est seulement permis de débattre tranquillement à l’intérieur du cercle des convenances politiquement correctes. Si vous êtes pour la « transition énergétique », le progressisme sociétal, l’ouverture des frontières et le « vivre ensemble », tout ira bien pour vous : vous obtiendrez facilement la parole et vous serez interrogés courtoisement. Mais attention ! Toute tentation transgressive vous voudra invisibilisation ou diabolisation. Toute prise de parole dissidente ne pourra se faire que sur un fond d’hostilité dans le but de vous faire passer pour agressif. Avec le risque permanent d’être accusé de « dérapage ». Comme l’exprime François Bousquet : « Le vrai pouvoir, c’est la production de la parole autorisée. Il n’y en a pas d’autre. Cela s’appelle la fenêtre d’Overton. »

3- Du Covid tu parleras un peu, beaucoup, passionnément…

2000 morts (le nombre de décès journaliers en hiver), c’est de la statistique ! Mais cent morts dû au ou avec le Covid, cela émeut à coup de déclarations ministérielles, de Une du JT de 20 heures et de bandeau défilant sur les chaines en continu. Une vraie technique d’ahurissement monopolisant les conversations, soudant derrière le « chef de guerre » et marginalisant tout vrai discours politique. Avec la complicité des médias l’exécutif a calé les mesures sanitaires sur ses intérêts électoraux, en sidérant et en enfermant d’abord, en libérant ensuite à deux mois de l’échéance électorale.

4- Zemmour tu diaboliseras

A l’automne, Eric Zemmour est entré dans ce dispositif comme un chien dans un jeu de quilles. Avec la ferme volonté d’inviter dans la campagne les thèmes de la survie de la France et des mesures à prendre face au Grand Remplacement et au Grand Déclassement. Après une entrée en fanfare et en seulement quelques semaines les médias sont passés du léchage au lâchage puis au lynchage. A chaque fois qu’il approchait les 15% dans les sondages, Zemmour était victime d’un intense bombardement médiatique : en octobre/ novembre pour sa prétendue misogynie et son pétainisme supposé, en janvier pour une cabale autour du handicap, fin février pour un procès en poutinophilie et en inhumanité.

5- Marine Le Pen tu ménageras (provisoirement…)

La présence de Zemmour a servi à Marine Le Pen de paratonnerre : puisqu’il y avait plus méchant qu’elle on pouvait expliquer qu’elle avait changé, de style, d’idées, de comportement (y compris en « Une » de VSD) et lui permettre de faire campagne tranquillement pendant que les milices violentes d’extrême gauche s’acharnaient sur Zemmour, sous l’œil attentif de la caste journalistique.

6- Le thème du pouvoir d’achat tu imposeras

Très vite, il est apparu nécessaire d’évacuer les thèmes civilisationnels et identitaires de même que celui du Grand Déclassement (industriel, éducatif, stratégique) : trop dangereux, pire trop politique. Et c’est ainsi qu’avec l’aide des sondeurs, le thème du pouvoir d’achat a été imposé dans la campagne. Facile pour le pouvoir d’achat de sortir en tête des préoccupations des Français : ce n’est pas clivant (cela ne mange pas de pain, si l’on peut dire…) et cela concerne tout le monde, depuis le gilet jaune qui doit renoncer à un plein d’essence jusqu’au communicant qui doit se priver de sa deuxième Rolex. C’est ainsi qu’à partir de janvier tous les débats électoraux tournent autour de cette question : les trois M – Macron, Mélenchon et Marine – sortant le chéquier plus vite que leur ombre. Sans que jamais un journaliste ( ?) ne s’avise de poser la question suivante : « comment financez-vous cela ? » Alors que quiconque s’aventure à parler de protectionnisme, de contrôle de l’immigration ou de vraies mesures sécuritaires se heurte à une rafale d’objections.

 

7- Macron tu ne questionneras pas

Après 5 ans de pouvoir les Français étaient en droit d’attendre un débat sur le bilan d’Emmanuel Macron. Mais le candidat sortant a choisi une stratégie d’évitement en utilisant le Covid jusqu’à mi-février puis la guerre russo-ukrainienne lorsqu’elle survint. Les médias se sont prêtés à ce sujet en étant monothématiques, sinon obsessionnels. Et en se gardant d’aborder les sujets qui fâchent : la dette, le déficit commercial astronomique, les scandales (Mac Kinsey, Alstom, etc.), l’insécurité, l’immigration hors de contrôle. Et le moins qu’on puisse dire c’est que lors des rares fois où Macron fut face à des journalistes ceux-ci se gardèrent bien d’être incisifs.

 

8- Macron tu protègeras

Les médias sont même allés plus loin. Ils ont considéré toute attaque un peu vive de Macron comme un « dérapage ». A l’issue de son meeting de Villepinte (novembre), Éric Zemmour fut accusé « d’attaques d’une rare violence » ‪pour avoir qualifié, Macron de « mannequin de plastique », de « masque sans visage », d’ »automate dans un labyrinthe sans fin » et d’ »adolescent qui se cherche » ». Et le succès de son rassemblement au Trocadéro (mars) fut médiatiquement occulté par quelques cris de « Macron assassin » lancés par des militants (légitimement) indignés par sa politique sécuritaire.

9- La guerre d’Ukraine tu exploiteras

Le 24 février, la Russie envahit l’Ukraine et l’épidémie de Covid disparaît des écrans. La guerre russo-ukrainienne porte le « chef de guerre » Macron au pinacle et place la campagne entre parenthèses. On n’en parle plus et quand un candidat est invité dans un média c’est pour être interrogé sur l’Ukraine sachant qu’une seule position est permise: la reprise du point de vue de l’OTAN et des éléments de langage du gouvernement ukrainien. A ce petit jeu le maintien d’un peu de dignité gaulliste coûtera cher à Éric Zemmour qui décrochera dans les sondages avant d’être frappé par le « vote utile ». Bien sûr, la guerre est un grand malheur mais pas pour ses grands profiteurs, y compris électoraux.

 10- Marine Le Pen tu rediaboliseras

Si l’on pouvait encore nourrir un doute sur l’existence d’une véritable stratégie de campagne de la part des médias, ce qui s’est passé pour le second tour le dissiperait. Avant le 10 avril Marine Le Pen est une «  candidate qui a changé », « sensible aux préoccupations des Français et à la question de leur pouvoir d’achat », «  qui mène une belle campagne » et pour laquelle somme toute on peut voter. Tout change au soir du 10 avril. La diabolisation revient : au petit trot d’abord, au galop ensuite. La seule nouveauté c’est que l’élément diabolisateur n’est pas Pétain mais Poutine, le «  nouvel Hitler », il est vrai. Oubliés avant le premier tour le prêt russe accordé au Rassemblement national et la poignée de main de la candidate avec le président russe sont à la une. Dès lors rien n’est épargné à la «  candidate d’extrême droite » dont les propositions sont désormais disséquées. Lors du débat du 20 avril des armées de «  fact checkers » traquent la moindre imprécision de Marine Le Pen tandis que les gros bobards (sur les travailleurs frontaliers par exemple) et les gros nanards du président sortant passent chrême. Les médias sont univoques. Au fait comment appelle-t-on un pays où lors d’une élection TOUS les journaux donnent la même consigne de vote?

Conclusion : post démocratie et société de propagande

Bien sûr cette description sombre de la pensée unique médiatique n’exclut pas de petits coins de ciel bleu : des journalistes s’efforçant à un minimum d’objectivité et des débats parfois ouverts sur certaines chaînes d’info en continu. Mais pour une élection présidentielle à forte participation électorale l’essentiel se joue ailleurs : sur les grands médias, les médias de grand chemin, TF1, France2, France3, M6, dont l’ensemble des JT touchent 16 millions de spectateurs. Des spectateurs-électeurs par ailleurs conditionnés par des publicités, des feuilletons et des séries d’inspiration progressiste, sinon wokiste…

Nous vivons en post-démocratie, dans une société de propagande où l’appareil de contrôle sur les esprits n’a jamais été aussi puissant. On peut douter dans ces conditions de la possibilité d’un quelconque réel changement par les urnes tant il y a une maîtrise du calendrier et des sujets de l’élection, par les grands médias et les organes de communication. Comme l’a exprimé, le 2 avril 2022, l’hespérialiste David Engels au IXe colloque de l’Institut Iliade : « Ne nous trompons pas : ce n’est pas par le biais de processus démocratiques conventionnels que nous obtiendrons la victoire […] parce que l’ensemble du système politique actuel, malgré le pluralisme formel, est si unilatéralement dominé par le libéral-gauchisme qu’il rend une victoire électorale globale de la “droite” impossible dans les faits et ne peut donc être qualifié de démocratique que dans une mesure limitée. Qu’il s’agisse de l’orientation gauchiste des médias, de l’école, de l’université, du monde professionnel, des institutions de l’État ou des fonctions politiques : partout, la synchronisation idéologique est telle que seules des infimes nuances de gauchisme semblent être tolérées, tandis que tout mouvement patriotique culturel est soit étouffé, soit désintégré de l’intérieur, soit discrédité ou éradiqué. »

Jean-Yves Le Gallou

https://www.polemia.com/

image_pdfimage_print
46

65 Commentaires

  1. Vous avez réellement cru que Macron avait remporté l’élection présidentielle ?
    Pourtant, hier sur France 2 « en direct avec le Ministère de l’Intérieur », on a vu à un moment donné du dépouillement 14 214 825 voix pour Macron et 14 432 396 pour Marine Le Pen. Or le résultat final, officiel accorde à Marine Le Pen 13 297 760 voix, soit 1 134 636 de voix en moins. C’est marrant, il s’est passé la même chose aux Etats-Unis, avec les mêmes machines Dominion Voting Systems.

    • Est-ce exact ? Personnellement je ne l’ai pas vu, mais la tricherie habituelle au dépouillement aurait été exagérée, ce qui expliquerait la relative modération de l’exhibition au Champs de Mars : pas trop de vague devant un écart tel qu’il susciterait un étonnement susceptible d’engendrer des questions.

    • Bonjour, je ne suis pas loin de partager ce sentiment que quelque chose cloche, il y a bien trop d’écart avec l’excellent score réalisé dans les DOM et la Métropole, ou Marine est arrivée en tête dans 22.000 communes, si triche il y a elle a été réalisée dans les grandes villes et croyez moi, plus d’un million de voix à faire disparaitre, ce n’est pas bien compliqué, il suffit de voir comment ils ont procédé pour D. Trump… https://actucourses.blogspot.com/2022/04/presidentielle-vous-avez-vote-macron.html

    • D. Si vous avez la certitude d’un deuxième truandage aux dépouillements comme en 2017, qu’est ce qu’attendent les français pour descendre dans la rue et le contester ??? Demain il sera trop tard, il faut battre le fer lorsqu’il est chaud. Là Macron et la droite sont en train de s’entendre pour à nouveau mettre une dictature sur les français pendant 5 ans. Il va choisir un nouveau gouvernement de soumis, de carpettes qui ayant trop peur de lui et de ses réactions vont être constamment à plat ventre devant lui. C’est ça que vous voulez à nouveau = NON, alors tous dans la rue rapidement !

    • En France ils ont commencés à installer les Machines à voter EIREL supprimant plus d’1 Million de votes Marine qui dépassait Macron à 21 heures La Fraude Électronique est en Marche.

  2. Vous inquiétez pas les crétins du RN pensent qu ils ont gagné. C est encore une fois une gamelle.La mère Le Pen est nulle et tous le monde le dit partout. Si on ne change pas de cheval en 2080 elle continuera de croire en ces chances .Il faut la dezinguer

    • ce sont les franCONS les grands perdants, quand ils devront choisir entre la valise et le cercueil…..ils diront betement « ben moi, ch’savais pas »

    • Tout à fait d’accord, cette grosse gauchiste est une machine à perdre.
      Elle n’a jamais voulu le pouvoir. Ce qui l’intéresse c’est atteindre le second tour pour palper les 16 millions pour gérer sa PME familiale. Et les concurrents du système s’arrangent eux aussi afin qu’elle parvienne au second tour, car c’est l’assurance pour eux de gagner l’election. Bref la poissonnière n’en a rien à foutre de la France seul le fric l’intéresse, et c’est pourquoi elle continuera à se présenter en 2027, 2032, 2037 etc… jusqu’a La fin de sa vie pour continuer à bénéficier des subventions d’état. Comme vous dites, pour se débarrasser de cette nuisible il faut la dezinguer.

    • @ Fillon… Tu es peut-être le fils ou petit fils du FION? ça ne m’étonne pas… Mais c’est plutôt toi qu’il faut dézinguer… Encore un vendu à la Macronie du freluquet… Mais attendons, il y a beaucoup de choses qui sont en train de venir et d’éclater au grand jour, surtout concernant la triche, la même qu’il y a eue en 2017… Et toi le Fion planque toi, et vite…

    • Fillon ça commence à bien faire les commentaires de ce type! Vous vous trompez de site. IL est élu ça vous suffit pas? Il faut encore que vous crachiez votre frustration en élucubrant des conn…ies? Allez vous en !

  3. Désolé pour tous ceux que la manière forte rebute, mais il va vraiment falloir envisager de faire le ménage dans ces écuries d’Augias que sont les médias…
    Peut-être que certains journalistes pourraient avoir une bête panne de freins dans une descente, ou glisser stupidement sur une savonnette dans leur salle de bains ?

    • ce que je trouve quand meme très très bizarre, c’est le score de certaines grandes villes, à commencer par Paris; il y a encore pas mal de vrais Français qui en ont plus que marre de ce qu’il s’y passe ;alors quand je vois le score de macron, là j’ai quand meme un doute serieux et je me dis qu’ils ont peut-etre tiré un peu fort sur la ficelle.

  4. Bien vu, efectivement nous sommes dans un souvenir de democratie.
    S’y ajoute le fait que sur les cinq millions de voix qui séparent MAcron de Marine on peut estimer que 3 millions sont des voix de Nazo-Muzz.
    La marge de rebond pour 2027 s’annonce difficile apres 5 ans de plus d’immigration massive a venir.

  5. Moi je dis DEMOCRATURE !
    Ceci depuis 2008 quand Sarko, ce connard, a fait voté le 4 février pour le traité de Lisbonne, puis après, le 23 juillet le RIP qui rend impossible un référendum en imposant 10% de signatures d’inscrits !
    Dès lors, le pouvoir été remis à une nomenklatura !
    Bien sûr, il faut enfumer le peuple, alors s’organise le spectacle de la démocratie, mais tout est verrouillé, presse de la pensée dominante (jusqu’à Marianne), justice partiale et idéologique !
    Si nécessaire, interviennent des pouvoirs extérieurs, l’UE, la CEDH (et ses juges Soros)… Des politiques étrangers se sont prononcés même !

  6. Vous oubliez « La droite Nationale tu ne diviseras pas » !
    En suffrages exprimés si on additionne le score de Zemmour et Dupont Aignan à MLP, le résultat du premier tour aurait été
    Macron : 27,85 %
    le Pen : 32,28 %

    • Voilà ce que c’est que de ne pas vouloir partager ! Le Pen et Dupont-Aignan ont préféré la jouer perso chacun de leur côté, et on voit le résultat.

  7. Victoire ??? Rejeté par 70% des inscrits mais malgré tout ‘élu’ !!! C’est formidable la ‘démocratie’ !!!

  8. Les médias mr sont bien évidemment responsables du racisme et du fachisme qu’il y a en france, ainsi que de lesclavage de son peuple, et le contrôle de la population est très important, voir même total. Cependant les médias font parti du peuple, ils en sont un reflet une photocopie , et pour pouvoir contourner cette union fatale, il faut un grand remplacement de vision de stratégie, il faut que l’intelligence du peuple français se détourne de la possibilité quil n’y en ai pas

  9. macron a perdu 2 millions de voix par rapport à 2017, graves questions sur le score de Le Pen

    Le cartel de la presse subventionnée a décrété qu’Emmanuel Macron avait remporté une victoire nette, hier soir, sur sa rivale.

    La lecture des résultats impose pourtant une lecture emplie de fortes nuances, car les pourcentages pris hors abstention ne donnent qu’une vision très partielle de la réalité. L’analyse des chiffres bruts, à commencer par le nombre de voix recueillies par le gagnant, pose de sérieuses questions sur la portée réelle de sa victoire. Et les circonstances dans lesquelles les résultats de Marine Le Pen ont été révélées au public soulèvent des questions sérieuses. suite :

    https://by-jipp.blogspot.com/2022/04/macron-perdu-2-millions-de-voix-par.html

  10. Si quelqu’un pouvait m’expliquer?

    1. Donc là le journaliste affirme qu’il est connecté en direct avec le Ministère de l’Intérieur et on aperçoit qu’à ce moment là Marine le Pen possède 13.899.494 voix

    Comment expliquer que le nombre de voix diminue au fil du dépouillement?

    1 134 636 votes qui disparait sans laisser de traces?

    Peut être pouvons nous parler d’opposition contrôlée?
    Marine avait un grand sourire pour une perdante.

    https://by-jipp.blogspot.com/2022/04/si-quelquun-pouvait-mexpliquer.html

    • oliv oliv c’est lui qui met le doigt dans son cul pour ecouter la radio. alors normal qe ca pue ce qu’il raconte

  11. —-Très bonne analyse, le changement ne passera plus par les urnes car le système médiatique/politique contrôle tout.—–
    —-Ce changement ne pourra s’obtenir que par la force: Emeutes, manifestations de masses, grèves, attentats etc ou/et un événement extérieur majeur.——
    —-On observe que 2 jours seulement après la réélection de l’autre taré les prix des carburants augmentent, la violence de rue explose, et le risque d’une troisième guerre mondiale se concrétise.——

  12. ll y a le 11ème commandement, Le Gallou : le camp populiste, tu ne diviseras pas ….car, sans le Zemmour piloté par Bolloré, Marine dépassait les 30% au premier tour et le second en était changé. Le poulain de Bolloré CAC 40 n’a pas servi de paratonnerre à MLP: en juin 2021, les sondages donnent 32% (en moyenne) au camp populiste sans Zemmour, ce 10/04, ce camp obtient 32% : il a fait gagner quoi, le Zemmour?

  13. On va recommencer le scénario des élections américaines, RL a déjà coulé Zémmour par son soutien sans faille à l’agression russe sur l’Ukraine, puis retournement de veste, vive Le Pen qui était dénigrée par rapport à Zémmour, maintenant on va nous resservir que Le Pen a gagné bien sur…

  14. Entre Marine Le Pen qui n’a pas le niveau, incapable de gérer un débat, d’aborder des thèmes essentiels que l’insécurité et l’immigration, refusant de s’allier avec Reconquête, et Eric Zemmour trop instruit et intelligent pour diriger un pays comme la France où les abrutis et collabos sont légion, nous sommes dans la mouise pour une éternité. Je ne parle même pas des médias et de leur haine envers le camp national, une page entière n’y suffirait pas.

  15. Tout petit observateur a pu remarquer ça. C’était si gros que même un aveugle l’aurait vu. Quel matraquage !!!! Fusillés à bout portant Éric et Martine. Tout ces journaleux lèches bottes au service de ceux qui les gâte avec des avantages fiscaux. Triste France….. Et l’avenir est sombre avec ce président. Alors révolution !!!!!!!!!

  16. RTL et la matinale de Calvi avec toute sa clique sont aux commandes. Et on repart pour une superbe propagande en faveur de Macron qui d’après Calvi et tous ces experts vont remporter une victoire « raz de marée » à l’Assemblée. Un record de députés.. Des personnes aussi exceptionnelles que celles qui se sont présentées en 2017 et qui ont été élues…
    RTL et la clique Calvi : champions de la propagande.

  17. Je tiens a remercier tous ceux qui vont voter MACRON ce dimanche
    Gilets jaunes, mélenchonistes, etc ….
    Grace a eux je ne paierais pas l’ISF pendant encore 5 ans.
    De très grosses économies
    Je les remercie aussi de travailler jusqu’à 65 ans pour me payer ma retraite dont je profite pleinement sous le soleil d’Espagne.
    MERCI LES AMIS !
    MERCI LES MOUTONS !

  18. Quelle magnifique analyse, il n’y a rien à ajouter. Merci. Philippe Decousset

  19. 10 commandements plus vrais que nature ! mais la majorité de la population a gobé le pire ! l’extrême gauche et le centre ont les medias toujours à leurs bottes, sont plus forts que jamais et sont loin de vouloir disparaitre : rude combat a mener par la droite patriote/résistante si on ne veut pas voir la france sombrer totalement

  20. J’espère qu’au moins une fois dans ma vie, j’aurai le bonheur de très longuement torturer une déjection propagandiste…

  21. Il faut absolument que Marine et son équipe déposent un recours et demandent tout de suite à ce qu’il y est un recomptage des bulletins de votes. Cà ne va pas recommencer avec les mêmes magouilles qu’en 2017 !

    • Elle fait l objet de poursuites pénale. Ce matin un auditeur sur Sud Radio expliquait que lui et tous ses amis avaient rassurés après le 1er tour.MLP était la candidate la plus facile à battre pour Macron. Tout le monde le dit et le savait.Donc on connaissait le résultat à l avance. Certes c est une grosse gamelle. Plus dex16 points d écart. Il faut se trouver face à MLP pour réussir une telle performance ce qui relativise l exploit de Macron

  22. Les lapsus révélateurs qui ont marqué le 1er quinquennat de macron

    Un des extraits d’un des lapsus TRES révélateurs sur ce va-t’en-guerre

    Interrogé sur la situation en Ukraine et sur les relations diplomatiques entre la France et la Russie, lors d’une émission de télévision, le 6 avril, le président macron n’a pas pu empêcher la vérité de s’éclater sur les véritables buts qu’il poursuivait par sa dite diplomatie : « J’assume totalement d’avoir constamment, au nom de la France, parlé au Président de la Russie POUR EVITER LA PAIX éviter la paix », a-t-il déclaré.

    macron s’est rapidement repris, présentant ses excuses et se corrigeant : « Pour éviter la guerre ».

    https://resistancerepublicaine.com/2022/04/26/les-lapsus-revelateurs-qui-ont-marque-le-1er-quinquennat-de-macron/

  23. La présidentielle est une escroquerie en bande organisée.
    personne n’attaque les faits: annulation de l’élection de 2017 et de 2022 pour déclarations de patrimoine mensongères financements de Bouteflika, de McKinsey, de Rothschild, etc.

  24. Ils n’arrêtent pas de parler d’une 3e guerre mondiale, Macron suit les américains, il faut absolument que Marine et son équipe dépose une demande de recomptage des votes et ensuite une fois la preuve établie virer Macron !

    • Elle fête sa victoire . Elle croit qu elle a gagné . Donc laissez la cuver son champagne

  25. ° Si fraude il y a elle peut être lors de la transmission au ministère de l’Intérieur, surtout à la réception dans le dit Ministère. Je ne crois pas à la fraude au dépouillement.

    ° A quoi ça sert d’avoir UN président et UN premier ministre ??? Pourquoi ce doublon ? Il y en a un de trop.

  26. C’est excellemment résumé de la part d’Yves Le Gallou.
    Le problème de fond est effectivement l’absence de médias vraiment pluralistes, et une information monolithique biaisée en faveur du pouvoir et de la caste progressiste et mondialiste.
    Mais je le répète, les Français qui à l’ère d’internet tombent dans le panneau de la désinformation des médias aux ordres, par fainéantise ou par manque de courage, ont aussi leur part de responsabilité : ils se sont bien déplacés personnellement jusqu’aux bureaux de vote et ont bien glissé le bulletin « Macron » dans l’urne, personne ne les y a formellement obligés : la preuve, plus de 13 millions ont voté Le Pen au 2nd tour.
    Ce qui se passe, c’est surtout un suicide collectif des Français – de certains plus que d’autres certes, mais globalement ça revient au même.

  27. Macron va aider les français à acheter une voiture électrique avec des crédits à 0 % MAIS il ne leur dit pas qu’avec la hausse vertigineuse de l’augmentation de l’électricité ils ne pourront plus recharger leur batterie. Tout comme il ne dit pas comment il a prévu de recycler les batteries hyper polluantes en fin de vie ? Il se garde bien de dire qu’il y a des gens qui sont payés 0,50 E / jour pour travailler dans les mines et finissent avec un cancer pour pouvoir fournir les métaux pour ces batteries. Que ceux qui achètent une voiture électrique ne peuvent pas partir loin, il faut recharger et il n’y a pas assez de bornes. La question est combien cela rapporte à Macron et ses amis cette vente de voiture électriques ????

  28. Erreur majeur de diagnostic. L’union des droites est une imposture. Les élections montrent qu’il y a 2 blocs populaires face à un bloc élitaire. Il n’y a que l’union des 2 premiers blocs qui compte contre la bourgeoisie de droite et de gauche qui ne veut pas être ramenée à une vision rabougrie nationale, qui sera partout chez elle et tirera toujours profit des petites mains où qu’elle soit. Le vote contre le TCE en 2005, le Brexit, le rejet plus général de l’UE, le rejet de l’empire russe et des impérialismes en général, … tout montre que les peuples ne veulent pas être manipulés par des oligarques. MLP a échoué mais elle a raison. Seul le peuple rassemblé peut l’emporter. Même s’il ne franchit pas le rubicon, uni, il a compris qui l’étouffe et l’asservit. Ce n’est pas MLP qui est diabolisée mais le discours souverainiste comme le dit Guilluy. Les Mélenchon, les Macron, les Zemmour polarisent et divisent le peuple.

  29. 11- Les pots-de-vin patiemment tu attendras.
    Pas besoin d’explication, tout le monde a compris.

  30. Ce qui me choque le plus ,c’est que tout s:est déroulé comme prévu ,au pourcentage près .On nous a asséné la large réélection depuis belle lurette , mais comment font-ils ….A part la tricherie,je ne vois pas .Une vaste escroquerie…

  31. Un véritable régal votre papier ! Bravo monsieur ! Un plaisir de vous suivre sur Polémia et sur TV Libertés quand vous y êtes, suis abonné et donateur ! Pas de TV, pas de redevance, que je donne à TV Libertés avec plaisir! Un don, modeste, vu mes revenus, mais sans réticence, et cinq euros + cinq euros font dix, etc ….Merci Mr Le Gallou !

2 Rétroliens / Pings

  1. Victoire de Macron : les dix commandements des médias – PAGE GAULLISTE DE RéINFORMATION . Les médias nous manipulent et nous mentent, sachons trier le bon grain de l ivraie
  2. Victoire de Macron le petit chefaillon haineux : les dix commandements des médias | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Les commentaires sont fermés.