Victoire incontestable d’Oskar Freysinger en Valais

Voilà, les jeux sont fait et Oskar Freysinger a plus que confirmé sa victoire au premier tour des élections valaisannes pour le Conseil d’Etat. Au premier tour il cartonnait et se retrouvait en pôle position.  Ce week-end, il a été largement plébiscité par la population en arrivant à nouveau en première position. Non seulement il arrive en tête, mais il obtient 3’ooo voix de plus qu’au premier tour et devance de 8’311 voix la socialiste Esther Weber-Kalbermatten, deuxième.

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/da92aab8-8ed5-11e2-ba41-b448d514e21c/Le_sacre_dOskar_Freysinger#.UUa8sxjLRdg

La victoire éclatante d’Oskar Freysinger est un nouveau camouflet pour le système politico-médiatique qui l’a insulté, calomnié, sali. Après s’être fait connaître par la votation suisse sur les minarets, qui lui a valu les foudres de la bien-pensance suisse et française, il a toujours su, avec une grande liberté de ton, parler des vrais problèmes des Suisses (immigration, insécurité), et montrer, par son opposition résolue à l’entrée dans l’Union européenne, son attachement à la spécificité du modèle helvétique. C’est pour cela que les électeurs ont plébiscité celui qu’ils ressentent comme un des leurs.

Je tire mon chapeau à tous les Valaisans qui ont compris qu’ils avaient sous la main un homme de très grande qualité qui apportera certainement beaucoup à leur canton.

En ces temps troublés où, à Lausanne, les ambulanciers sont contraints de porter des gilets pare-balles : http://www.lematin.ch/suisse/Agresses-les-ambulanciers-romands-se-protegent/story/12347317

où de plus en plus de personnes âgées se font attaquer dans leur logement : http://www.24heures.ch/vaud-regions/arnaque-cible-seniors/story/13382642

où, à Nechâtel entre autre, le trafic de drogue tenu par les Africains de l’Ouest prend une ampleur inacceptable : http://www.lematin.ch/faits-divers/Neuchtel-durement-touche-par-le-trafic-de-cocaine/story/29804157

Nous avons besoins dans TOUS les cantons d’hommes d’Etat* de ce calibre.

A Neuchâtel nous avons aussi un homme de grande qualité qui n’a jamais cédé aux sirènes de la bien-pensance et qui ne porte pas de lunettes roses quand il regarde autour de lui.

Cet homme s’appelle Yvan Perrin, ancien vice-président de l’UDC :

Ces dernières semaines, rien ne lui aura été épargné pour essayer de le couler et de le salir.

Il a tenu bon (chapeau) et a reçu beaucoup de messages de soutien de la population.

Lui aussi, comme Oskar, est candidat au Conseil d’Etat, lui aussi, comme Oskar a la carrure d’un homme d’Etat*.

Alors, encore mille bravos à Oskar et bonne chance à Yvan.

La population valaisanne a compris qu’Oskar Freysinger fait partie des grands et j’espère que les Neuchâtelois sauront reconnaître les mérites, les grandes compétences et la droiture d’Yvan Perrin.

Rendez-vous le 14 avril pour les résultats du premier tour des élections neuchâteloises.

Danielle Borer

* Citation : « La différence entre l’homme politique et l’homme d’Etat est la suivante : le premier pense à la prochaine élection, le second à la prochaine génération » (James Freeman Clark 1810-1888)

 

 

image_pdf
0
0