Marc Rousset : « Victoire de la Russie et non pas de l’Amérique contre le nazisme en 1945 ! »

La vérité historique. Marc Rousset : « Victoire de la Russie contre le nazisme en 1945 ! »

Assez de cette propagande hollywoodienne qui falsifie l’Histoire de la Seconde Guerre mondiale depuis 77 ans !

Les grands vainqueurs de ce sanglant conflit planétaire qui fit 60 millions de morts sont avant tout les Russes.

« En Union soviétique, l’Allemagne allait perdre pas moins de 10 millions d’hommes sur un total de 13,5 millions de tués, de blessés ou de prisonniers, durant toute la durée de la guerre. Et l’Armée rouge est responsable de 90 % de tous les Allemands tués au cours de la Seconde Guerre mondiale. » 

https://www.solidaire.org/articles/comment-l-armee-rouge-vaincu-l-allemagne-nazie

Récemment, j’ai écrit un article sur Riposte Laïque, soulignant les remarquables qualités du dernier livre de Marc Rousset, ouvrage qui possède tous les atouts pour devenir un best- seller.

https://ripostelaique.com/comment-sauver-la-france-le-futur-best-seller-de-marc-rousset.html

En effet, « Comment sauver la France : Pour une Europe des nations, avec la Russie« , est une bible de géopolitique unique en son genre. Remarquablement documenté, ce livre se dévore en quelques heures, tant il accroche tout lecteur passionné par les évènements qui façonnent notre monde.

Je pense sincèrement qu’il devrait être lu par toutes les élites de la nation et faire partie du programme de nos grandes écoles, notamment l’ENA. Ce qui ne serait pas un luxe quand on mesure la sidérante ignorance de nos politiques dans la plupart des domaines.

Soulignons que si ce livre est avant tout axé sur la géopolitique, c’est au sens le plus large possible. Il traite en fait de tout ce qui fait notre monde depuis 1945. Économie, histoire, défense, société, écologie, civilisation…

Mais revenons sur le sujet qui nous intéresse, la victoire sur le nazisme.

Au cours d’un entretien avec JSF, Marc Rousset tord le cou à cette fable qui a la peau dure et qui voudrait que les grands vainqueurs de 1945 soient les seuls Alliés, la Russie étant systématiquement aux abonnés absents lors de toutes les commémorations célébrant la victoire sur le nazisme.

https://www.jesuisfrancais.blog/2022/01/11/marc-rousset-parle-avec-charles-gave-de-son-livre-comment-sauver-la-france-pour-une-europe-des-nations-avec-la-russie-debat-et-entretien-avec-jsf/?

Ce mépris des Américains envers les Russes, alors que la guerre froide est enterrée depuis plus de 30 ans, est insupportable. En mai 2020, la Maison Blanche osait twitter que les vainqueurs des nazis étaient les États-Unis et la Grande-Bretagne, effaçant d’un coup le colossal effort de guerre des Russes et leurs 27 millions de morts, comme l’a rappelé amèrement Poutine.

http://lhistoireenrafale.lunion.fr/2020/05/10/commemoration-de-la-capitulation-nazie-la-colere-de-moscou-envers-washington/

La remarquable fresque hollywoodienne « Le jour le plus long« , petit chef-d’oeuvre il est vrai, ne doit pas pour autant être instrumentalisée pour falsifier l’Histoire, et faire de l’Armée Rouge un acteur négligeable de la Seconde Guerre mondiale. Tout comme Napoléon, Hitler a englouti les 3/4 de son armée et ses meilleures troupes dans les steppes russes. Nul ne peut contester ce fait.

Mais la grande différence est que Napoléon est allé jusqu’à Moscou et que ses grognards ont été vaincus par le général Hiver, alors que la Wehrmacht n’a jamais atteint Moscou et qu’elle a été vaincue par l’Armée Rouge, largement sous-estimée par Hitler.

Sans la fabuleuse victoire de Stalingrad (jamais relayée par Hollywood, un oubli sans doute ?), jamais les Alliés n’auraient pu débarquer en Normandie. En juin 1944, l’armée allemande n’avait plus d’avions.

Les Américains ont parfaitement compris la puissance de feu que représente le cinéma pour retourner l’opinion. La preuve :

En 1945, à la question : Qui a vaincu le nazisme, 57 % des Français répondaient la Russie et 20 % les USA.

En 2015, c’était l’inverse. 23 % des Français répondaient la Russie et 54 % les États-Unis.

Le lavage de cerveau a parfaitement fonctionné, du moins chez l’homme de la rue. Car chez les élites qui s’intéressent un peu à l’Histoire, la cause est entendue. Un sondage chez les lecteurs d’Hérodote donne :

Enquête Herodote.net (6-17 juin 2019) : Qui a vaincu le nazisme ? Résultats sur 1806 votes :
Réponse
Nombre%
Russie (URSS)
934
51,72 %
Les trois pays
591
32,72 %
Angleterre (Empire britannique)
155
8,59 %
États-Unis (USA)
122
6,98 %

https://www.herodote.net/Resultats_de_notre_sondage_juin_2019_-synthese-2566-165.php

C’est pour cela qu’il me plaît de rappeler les chiffres de Marc Rousset sur ce sujet.

JSF : Vous êtes pour une Europe des nations avec un partenariat avec la Russie. Cependant, l’alliance russe, dans l’Histoire moderne, nous a au moins deux fois trahis : en 1917 et en 1939. Quel degré de confiance accordez-vous à la Russie d’aujourd’hui ?

MR :

 (Je retranscris intégralement la réponse, tant elle est riche d’enseignements et qu’il me serait difficile de la tronquer )

« Il est archi-faux de dire, c’est un mensonge d’État, que l’Alliance russe nous a deux fois trahis en 1917 et en 1939 ! La vérité historique est exactement le contraire. Foch a dit que sans l’Alliance avec la Russie,  « la France n’aurait jamais tenu de la Marne à l’Yser de 1914 à 1917″. La Russie a eu 1 700 000 tués de 1914 à 1917, soit davantage que la France (1 500000) et légèrement moins que l’Allemagne (1 800 000) jusqu’en 1918, contre à peine 100 000 pour les États-Unis ! »

« D’autre part, et de Gaulle en était conscient, c’est la Russie et non pas les États-Unis qui ont gagné la guerre contre l’Allemagne nazie ! Après la contre-offensive de Koursk (1943) , rien ne pouvait plus arrêter le bulldozer russe jusqu’à l’Atlantique (voir les détails dans mon livre « La Nouvelle Europe Paris-Berlin-Moscou » où tout cela est indiqué d’une façon complète, accablante avec des chiffres précis et des références pages 96 et 97) » La Russie a eu 25 millions de morts pendant la Seconde Guerre mondiale dont 7 millions de soldats. Les Américains ont eu « seulement » 292 000 tués en tout dont 182 700 en Europe et 110 000 en Asie-Océan Pacifique ! Rien que pour prendre Berlin, les Russes ont eu autant de tués que l’Amérique pendant toute la Seconde Guerre mondiale (300 000) ! »

« La Bataille de Normandie (6 juin 1944) comme disent les Russes, chez nous, c’était tous les jours depuis l’offensive allemande Barbarossa en 1941 ! Le nombre de GI américains tués en héros lors du Débarquement et de la Bataille de Normandie est de « seulement » 8 000 à 10 000 ! »

« Il y avait, en 1944, 26 divisions allemandes sur le front de l’Ouest et 170 divisions sur le front de l’Est ! »

« Les Américains ne sont pas venus pour nous « libérer », comme le répète la Pensée unique », mais seulement pour empêcher que l’Europe devienne soviétique ou allemande. Même chose pour le plan Marshall ; l’aide américaine n’est pas venue gratuitement pour nos beaux yeux, mais pour défendre les intérêts stratégiques de l’Amérique face à l’URSS !! »

« Philippe de Gaulle écrit dans son ouvrage De Gaulle, mon père : « Le Général a maintes fois répété qu’il était écrit noir sur blanc dans le livret des GI avant de débarquer en Normandie qu’ils allaient se battre pour les seuls États-Unis, afin d’éviter que l’Allemagne devienne une grande puissance menaçante pour leur pays !..» »

« Tout cela est traité, je répète d’une façon complète, explicite et précise avec références exactes dans mon ouvrage La Nouvelle Europe Paris-Berlin-Moscou. »

« De même, pour ouvrir davantage les yeux des naïfs, la France n’est pas intervenue pour défendre avec Lafayette la liberté des insurgés d’Amérique sous Louis XVI, mais pour prendre sa revanche géopolitique du calamiteux et catastrophique Traité de Paris en 1763 qui lui avait ait perdre l’Amérique (l’immense Louisiane, un tiers des actuels États-Unis, plus le Canada) et les Indes ! »

« Quant à la soi-disant trahison par la Russie en 1939, c’est aussi archi-faux ! Staline n’a pas voulu être le dindon de la farce après la veulerie de la France et de l’Angleterre en 1938 à Munich. Ces deux pays souhaitaient que l’Allemagne attaque et règle son compte à la Russie pour ensuite en tirer les marrons du feu !. Ce que je décris d’une façon précise dans le chapitre « La Russophobie de la Pologne » de mon dernier livre « Comment sauver la France » est accablant historiquement pour la France et l’Angleterre qui sont cependant finalement devenus les dindons de la farce ! Jusqu’en août 1939, le général Doumenc a tout fait pour signer à Moscou avec Staline, mais des erreurs grossières inadmissibles que je décris également en détail (neutralité maintenue de la Belgique et refus du droit de passage en Pologne des troupes soviétiques) ont été commises par la France et l’Angleterre ! Staline n’avait pas d’autre choix que de signer avec l’Allemagne ! »

« Quant au degré de confiance, je crois au rapprochement entre l’Europe et la Russie car c’est l’intérêt à la fois de l’Europe et de la Russie ! Plusieurs chapitres de mon livre justifient ce rapprochement d’une façon rigoureuse, rationnelle et inéluctable ! La Russie n’a aucun intérêt à attaquer l’Europe ! Elle a trop de chats à fouetter avec la Chine, le Caucase, la Turquie, l’Asie centrale, les 20 millions de musulmans, descendants de la Horde d’Or, à l’intérieur de la Russie ! Les évènements actuels au Kazakhstan en sont une preuve supplémentaire. C’est la seule Amérique qui veut faire de la Russie l’ennemi de l’Europe pour nous diviser et nous dominer avec l’OTAN (« Divide ut regnes ») »

« Je souhaite, au nom de l’équité historique et de l’équilibre géostratégique, que la Russie récupère toute l’Ukraine, sauf la Galicie antirusse pour des raisons historiques car, depuis 1654, la Russie est en fait, chez elle, en Ukraine ! De plus l’Ukraine, c’est le berceau de naissance historique et religieux de la Russie de Kiev ! L’Ukraine, c’est l’Alsace-Lorraine de la Russie ! Les États-Unis ont toujours rêvé de dépecer la Russie en trois ; c’est écrit noir sur blanc dans le livre « Le grand Échiquier » de Zbignew Brezinski ! Comme je l’ai déjà dit publiquement devant des diplomates russes : la Russie ne serait une puissance impérialiste que si elle attaquait aujourd’hui la Pologne, ce qui est le dernier de ses soucis, de ses souhaits et de son intérêt ! La Russie a beaucoup mieux à faire chez elle et souhaite à terme se rapprocher sur les plans économique et géostratégique de l’Europe ! C’est l’intérêt mutuel de l’Europe et de la Russie! Les Européens et les Américains ont stupidement poussé la Russie dans les bras de la Chine alors qu’au départ Gorbatchev et Poutine souhaitaient  » la Maison commune Europe  » !

Conclusion

Il est bon de rétablir la vérité face à la désinformation permanente que nous subissons de la part des Américains.

Ils ne sont pas nos amis. « Les États n’ont pas d’amis, ils n’ont que des intérêts » disait de Gaulle. Ce que veulent les Américains depuis 1945, c’est que nous partagions leurs seuls intérêts, stratégiques et économiques.

Depuis toujours, nos « amis » ont tout fait pour détruire notre industrie d’armement.

La perte du contrat des sous-marins australiens est un coup bas parmi d’autres. Ce n’est ni le premier ni le dernier. Et n’oublions pas que la NSA met sur écoute les pays européens, et principalement la France depuis de Gaulle. Comme alliés, on a vu mieux.

Les Américains veulent qu’on les aime, alors qu’ils trahissent de tout temps leurs alliés. Ils divisent l’Europe en diabolisant la Russie, par peur de cette vaste Europe de l’Atlantique à l’Oural.

Hélas, Macron s’est misérablement couché devant l’affront, alors qu’il fallait claquer la porte de l’Otan et coopérer avec Moscou. Zemmour le sait. Les Américains ne respectent que la force. Lui seul saura leur tenir tête.

Jacques Guillemain

image_pdfimage_print
18
4

49 Commentaires

  1. Dans votre article vous oubliez à mon avis un élément important, c’est dans la contrainte et la terreur que de nombreux soviétiques (pas seulement des russes) sont morts.
    Donc il ne faut pas oublier que cette victoire est le fruit du martyr du peuple russe par un régime criminel qui lui a été imposé.
    Soutenir indirectement ce régime n’est pas une bonne chose.
    La seule victoire aurait été d’éviter cette guerre et c’était possible.

    • Le même régime criminel mais en Allemagne a lui aussi envoyé sous la contrainte des milliers d’Allemands à la guerre et à la mort.

      • Vous faites une symétrie qui n’a pas lieu d’être. Je ne suis pas un expert en histoire mais si l’on compare les des deux régimes de 33 à 39 pour l’un et de 17 à 23 pour l’autre je pense que c’est assez instructif sur le soutien populaire très différent qu’ont eu ces deux régimes.

    • Un autre élément important sur la république juive des soviets c’est la victoire implacable de la judapo et la mort du monde traditionnel blanc le 8 mai 45.Nous en payons le prix aujourd’hui avec la gauche culturelle.
      La grande guerre patriotique lui permet de se blanchir de l’entière responsabilité de l’assassinat de 200 millions d’etre humain.De 1917 à 1940 l’hydre judéo bolchevique a attaqué et massacré tous ses voisins et sa propre population.Le seul pays qui a résisté et compris qu’il allait passé à la casserole comme tous ses voisins finira jugé à Nuremberg.Le fait d’avoir du jour au lendemain massé des millions d’hommes face à l’Allemagne engagée à l’ouest malgré ses accords de paix est la preuve de l’ultime crapulerie de l’URSS!!!!Ni pardon! Ni oublie! Devoir de Mémoire!

    • A Stalingrad, plusieurs milliers de soldats « russes » auraient été fusillés pour « indiscipline ».
      Beaucoup de « Soviétiques » (pas seulement baltes) ont combattu aux côtés des Allemands. Qu’ils aient eu tort ou raison, c’est un autre problème.

    • Ce que vous dites est à prendre en compte mais ça n’empêche pas que l’article de Marc Rousset soit remarquable. Si les russes n’étaient pas là, aurait pu chanter sardou, nous serions tous en Germanie. La désinformation marche depuis plus longtemps qu’on ne le crois.

  2. et pour le mois d avril ; les RUSSES n auraient pas quelques divisions pour collecter et transporter les bulletin de votes ? je ne sais pas vous mais moi , j ai un vilain petit pressentiment quand j apprend que darmalin rencontre fafa pour causer elections … y a t il de l ADREXO dans l air ? JUSTE UN SENTIMENT … qu on est en train de nous preparer la vaseline et la xylocaine …

    • Darmanin nous a déjà dit qu’on votait toujours comme au XIXe siècle. Ce n’était certainement pas innocent !

  3. Ce n’est pas un secret que l’Union Soviétique a été le premier acteur de la défaite d’Hitler.
    Que les plus jeunes générations soient ignorantes de l’Histoire n’est hélas pas une révélation mais pas ceux qui sortent de l’Ena qui ont, n’en déplaise à monsieur Guillemain un excellent niveau culturel.

    • Monsieur Guillemain n’a aucune culture générale. Il recite le mantra anti-fasciste par coeur …comme toi d’ailleurs…Comme les anes en général…

    • « L’union Soviétique a été le premier acteur de la défaite d’Hitler ».
      Exact mais après avoir été l’allié non belligérante (sauf contre la Pologne) de l’Allemagne et avoir fourni son pétrole à la Wehrmacht.

    • Excellent niveau culturel à l’ENA…mouhahaha, oh putain la marrade d’enfer !
      T’es sérieux la « samaritaine » ?

  4. En effet les américains ne sont pas venus pour nous libérer mais pour défendre leurs intérêts, c’est une évidence. Il en est de même pour les russes, on a vu ce qu’ils ont fait des pays de l’Est en imposant la dictature communiste, et finalement la France a eu de la chance que les américains débarquent en Normandie, sinon les russes seraient arrivés à Paris, les français auraient subi l’occupation soviétique et fini par regretter l’occupation allemande ! Soulignons pour terminer que si l’opération « Barbarossa » a échoué c’est surtout parce qu’elle a été retardée de plusieurs mois, Hitler ayant dû se porter au secours de son allié Mussolini en difficulté en Grèce. Sinon le sort de la Russie aurait été réglé avant l’arrivée de l’hiver. Hitler regretta à la fin de la guerre de ne pas avoir laissé l’Italie s’allier avec l’Angleterre: « c’est Churchill aujourd’hui qui trainerait ce boulet » dit-il à ses proches.

  5. MR est aussi bon que Fabien Roussel avec qui l’URSS avait conclu un pacte de « non agression ».. c’est qu’il était très futé le bon et gentil Staline.

    Effectivement, je ne vois que l’ENA pour acheter le bouquin de MR, surtout lorsqu’on voit où les énarques ont mené la France, ils peuvent donc acheter son bouquin histoire qu’il en vende quand même quelques centaines d’exemplaires, ça payera l’encre.

  6. Les russes n’ont pas démérité c’est sûr dans la victoire finale contre le nazisme et ce sont eux qui ont payé le plus lourd tribu en vies humaines. Ceci dit, à mon humble avis, Hitler a perdu la guerre lors de la bataille d’Angleterre. S’il avait envahi l’Angleterre, il aurait gagné ensuite en Afrique et aurait pu concentrer toutes ses forces contre la Russie. Il n’y aurait pas eu les convois de Mourmansk essentiels pour ravitailler les armées russes depuis l’Angleterre et qui se seraient fort probablement inclinées. La victoire finale fut bel et bien un travail d’équipe porté collectivement essentiellement par les britons, l’Oncle Sam et les popovs. J’adhère donc pleinement au mot de Churchill pour rendre hommage aux pilotes de la RAF: « Jamais un aussi grand nombre d’hommes ne devra autant à un si petit nombre » (parmi lesquels des polonais, des français, des belges, des australiens …)

    • Je partage en grande partie votre avis.
      Et c’est l’addition des forces de l’ouest et l’est qui a vaincu l’Allemagne. Stalingrad a Été un tournant sans être déterminant.

    • Au cours des deux guerres mondiales, la Russie a perdu à chaque fois beaucoup plus d’hommes que l’Allemagne. Il faut croire que ses stratèges étaient beaucoup moins bons.
      Elle ne s’en est tirée que grâce à sa profondeur géographique et à son réservoir démographique inépuisable. Heureusement pour les Russes, leurs généraux sont maintenant bien meilleurs (voir la récente campagne de Syrie).

  7. hollywood a gagné la guerre de la propagande; les soldats russes avaient le révolver des commissaires politiques dans le dos mais les russes qui aujourd’hui ne se plie pas aux diktats des gendarmes du monde, sont des infames

  8. Bravo et merci d’avoir rappelé la Victoire de Stalingrad.
    Après deux années « d’opération barbarossa », l’Union Soviétique, qui n’avait jamais cessé de combattre le fascisme nazi en reculant, l’Armée Rouge AVANÇAIT.
    La bataille de Stalingrad, l’armée de von paulus éliminée, marquait le tournant de la guerre. Au point que les « alliés » de l’URSS allaient immédiatement engager les préparatifs d’un 2nd front pour contrer… l’URSS!
    Jusque là, le 2nd front réclamé par Staline se résumait à des boites de « corned beef » envoyées aux Russes.
    Quand vous avez un « coup de blues », lisez et relisez « Stalingrad:la Bataille du siècle », du Maréchal Tchouikov, commandant, et resté DANS Stalingrad durant toute la bataille.
    Vous retrouverez la pêche pour combattre la macronie!

  9. Tout à fait d’accord sur vos recentrages historiques et vos propositions de rapprochement avec la Russie que la France a tenté depuis des siècles, mais qui a toujours été saboté par les Anglais.

  10. Cette version n’est pas juste non plus ;sans l’aide matérielle des Américains, les soviétiques auraient Été vaincus sur leur sol.
    Une victoire ne se mesure pas au nombre de morts, mais à ses conséquences. Ou alors, Dien-Bien-Phu a Été gagné par les Français.
    Ce sont les occidentaux qui ont écrasé l’Allemagne sous les bombardements. Disons que l’apport des uns et des autres a Été déterminant dans la victoire finale. Une défaillance à l’est ou à l’ouest aurait mis en cause la victoire ou l’aurait retardée considérablement.

    • C’est juste. Et ce sont quand-même les boys qui sont venus mourir sur les plages de Normandie et qui ont libéré les pays d’Europe occidentale. Il a fallu encercler l’Allemagne à l’Est et à l’Ouest pour finir par la réduire. C’est risqué d’interpréter l’histoire pour vouloir défendre une théorie partisane. N’oublions pas non plus que l’URSS était sous dictature stalinienne. Les choses ont quand-même évolué depuis et il serait sage en effet d’arrêter de diaboliser systématiquement les russes en fonction de leur passé et rétablir des alliances avec eux. Et nous pourrions aussi, bien sûr, réviser notre alliance avec les USA (sans oublier les chinois, les indiens et les africains). Je suis favorable à une Europe de nations fortes après en avoir fini avec la dictature de Bruxelles téléguidée par Davos …

  11. Vous venez de découvrir l’eau chaude. Bien sur que ce sont les soviétiques qui ont repoussé les nazis. Si les américains ont débarqués (pas seuls, il y avait des alliés et des français) c’est pour empêcher les russes d’arriver jusqu’à l’Atlantique et ne pas perdre leur part du gâteau. Les américains sont même arrivé avec les dollars français déjà imprimés. Dans nos écoles primaires nous avons appris l’histoire écrite par l’OTAN. Les petits russes ont eux appris une autre version. Le simple fait que les français fêtent le 8 mai et les russes fêtent le 9 mai devrait interroger. Peu, savent que les soviets sont arrivés à Berlin les premiers et que pourtant ils n’ont pas été avisés (ni invité) à la signature de l’armistice le 8 mai. Ils ont alors exigés que l’on recommence le 9 mai en leur présence, ce qui fu fait.

    • Il est quand-même normal que les américains qui ont versé du sang des leurs chez nous pour nous aider à nous libérer du joug nazis aient cherché aussi à établir leur influence chez nous non? J’avoue quand-même avoir préféré vivre 70 ans sous influence libérale US plutôt que sous la dictature des soviets.

      • Les Américains ne voulaient pas seulement une influence, ils voulaient faire de la France un État satellite (comme la Corée du Sud ou le Honduras).

      • gigobleu,
        un cherbourgeois dont j’ai hélas perdu le nom a écrit un unique bouquin dans lequel il explique que les fameux « boys » étaient souvent des repris de justice à qui les ricains avaient dit : tu as le choix, tu restes en cabanne ou tu vas tenter ta chance d’être libre en partant « libérer » l’Europe.
        D’où les nombreuses exactions commises par ces « braves garçons » en Normandie. Comme des viols par exemple.
        Mais ça, c’est caca, on en parle pas…

        • sruls les soldats americains qui ont pris la pointe du oc en normandie etaient des anciens voyous et repris de justice qui ont signé un accord qui a la fin de la guerre laverait leur casier judiciaire, les autres etaient des engagé ou des volontaires

  12. J’avais envoyé un message à une internaute sur Dreuz.info voici 2 ou 3 mois qui soutenait mordicus que la 2nde G.M. avait été gagnée par les américains; elle insistait sur le fait que ce sont les américains qui avaient équipé en armes les russes. La provenance des armes était donc pour elle un argument rédhibitoire que la résistance russe (connue aussi sous le nom de Grande Guerre Patriotique) devait être considérée comme secondaire voire illégitime. Mon message où je réfutais point par point son analyse n’a jamais été publié évidemment. Cette provenance des armes revient d’ailleurs en boucle sur la toile comme si une arme ne détenait une valeur que si elle est fabriquée dans le pays concerné et non grâce à celui qui s’en sert.

  13. Je ne lis pas tout dans Riposte Laïque mais j’avoue que les commentaires de Jacques Guillemain me séduisent particulièrement.Ce que je viens de lire correspond totalement à ce que je savais. Il est évident que nous sommes depuis 1944 sous domination américaine et même plus avec leurs toutous britanniques. Seul, De Gaulle avait compris, voir l’épisode « AMCOT ». La couille molle qui office à l’Élysée en ce moment tout comme l’épave que la précédait ne sont que des destructeurs de l’identité française et de son indépendance. Vous m’avez compris : Je ne vois comme porte de sortie, malgré les peaux de bananes qu’on lui met sous les pieds, que Zemmour. Encore bravo pour l’auteur de cet article.

  14. L’histoire est une chose, la réalité une autre. Aujourd’hui, après avoir délocalisé nombre de nos fleurons industriels en Chine, ce sont ces derniers qui cherchent, au travers de la plandémie, à imposer leur abominable régime de crédit social chez nous. C’est cela que nous voulons? Une grande Europe solidement arrimée aux russes serait une bonne façon de pouvoir résister à la dictature montante chez nous. La défaite de Trump a signé la fin (provisoire?) de l’influence US chez nous.

  15. Depuis l’entrée en guerre des États-Unis en décembre 1941, tous les offices diplomatiques au monde prennent conscience que c’est plié pour Berlin. Avec ou sans Moscou. En outre, le sacrifice de 27 millions de citoyens soviético-russes se battant contre deux armées (la Wehrmacht devant, le NKVD derrière) avait pour but une expansion territoriale ultérieure « le plus à l’Ouest possible ». Déjà dans les années 1930 l’état-major bolchévico-soviétique réclamait des armes offensives et non défensives.

    « Les Américains ne sont pas nos amis ». Exact. Aujourd’hui, quelques méga multinationales californiennes disposent des données personnelles commercialisables de la majorité des Terriens, faisant passer le 1984 de George Orwell pour un simple chahut version Fantomas. En ce sens, les USA ont remporté les prolongements de la WW2.

  16. Sans la livraison d’armement américain et anglais a Staline au début de la guerre, les nazis aurait facilement annexé la Russie et il leur aurait été impossible de contre attaquer. Il est important d’avoir lu les mémoires de guerre de Winston Chrurchill pour avoir une idée plus large et plus complète de la réalité.

    De mon point de vue sans les Américains aidé par les Anglais, le régime Nazi se serait implanter dans toute l’Europe de l’Oural à l’Atlantique.

    Je ne dis pas bien entendu que les Russes n’ont pas joué un rôle important dans la défaite des nazis, mais ils ont ensuite asservit au communisme les pays d’Europe de l’est, pendant 40 ans, ce qui ternit entièrement leur rôle dans la défaite des Nazis.

    Communisme et nazisme sont deux formes de socialisme : Menteur, voleur et tueur, sont leurs seuls qualités.

    • Faux, stoppé fin 41 à Moscou

      L’URSS a produit plus de chars (et des T34…) que tous les autres réunis

      Ribbentrop n’a pas réussi à convaincre Molotov de filer une partie de l’URSS (Ukraine) contre des territoires anglais coloniaux (Inde, Iran etc.). C’est ça qui a fait foiré le projet nazi.

  17. Très bon article ! Toutefois, notre très merdiatique TV publique, recycle la nuit, d’excellentes productions, datant souvent, d’avant le début du déclin accéléré. Toute une série était consacrée à la folie du meneur nazi qui a décidé seul, de faire détruire son armée par les Russes. Très modestement, j’ai toujours apprécié l’importance de la Russie dans la WW2. Mais, pour le grand public, c’est dommage que ces excellents et très instructifs documentaires ne soient diffusés que la nuit.

  18. Si l’on se réfère au livre de propagande de Victor Souvorov le Brise Glace Staline prévoyait d’envahir l’Allemagne ce qui a mis la puce à l’oreille d’Hitler qui décida d’attaquer l’URSS en premier pour protéger l’Europe d’une éventuelle invasion soviétique par l’armée rouge de Gueorgui Joukov qui plus tard combattra les Japonais en Mandchourie.

  19. Le 23 aout 1939, Molotov et Ribbentropp se partageaient l’Europd de l’Est, de la Baltique à la mer Noire. En septembre, ils attaquaient la Pologne et le 30 novembre les Soviets attaquaient la Finlande. En 103 jours de cette « Guerre-d’Hiver », les Finlandais allaient tuer plus de 400 000 RusSoviets, ne perdant eux-mêmes que 23 000 tués et disparus. Les Finlandais, isolés, en sous-nombre et mal équipés devaient quand même céder Vyborg et la Carélie. Les Ruskis ont ensuite adopté la tenue blanche des fusiliers-skieurs Finnois et copié le pistolet- mitrailleur KM-31 des Finlandais que l’on voit partout de Stalingrad à Berlin, sur les reportages de guerre. Poutine n’osera pas attaquer la Finlande si elle rejoint l’OTAN !

  20. mais bien sûr que c’est l’évidence même que ce sont les Russes (Soviétiques)
    qui ont supporté tout le poids de la 2ème guerre mondiale en général
    et en particulier contre le Nazisme dont les Russes en sont sortis vainqueurs
    et les Américains qui sont les champions du monde de poker menteur et du bluff
    eux qui veulent rafler la mise en se faisant passer pour les libérateurs
    mais tout ça ce n’est que de la propagande Hollywoodienne mondialiste
    dont les Américains en sont les spécialistes comme les experts … et les NAZIS !

  21. Qu’est-ce qu’on s’en fout !
    Pour ce qui est des soviétiques, le communisme à fait 100 millions de mort. Et Katyn, vous en faites quoi ?
    Et les dizaines de milliers d’allemandes violées…des gens tout a fait fréquentables ces soviétiques et non « russes », qui n’était qu’une des républiques de l’URSS. Combien de temps encore des écrivaillons vont ils nous faire chier à remuer les remugles de faits s’étant déroulés il y a près de 80 ans!
    Il faut tourner la page et tendre la mains à la Russie de Poutine.

  22. Franchement, est-ce si important de savoir qui a gagné la WWII ? Il me semblait que c’étaient les Alliés, y compris l’URSS. Pourquoi se chamailler pour savoir qui a le plus contribué à cette victoire ?
    Je rappelle quand même, à toutes fins utiles, que l’URSS de l’époque a signé avec l’Allemagne nazie le pacte Ribbentrop-Molotov, selon lequel les deux pays se partageaient la Pologne. Pas très glorieux de la part de l’URSS, pas plus que de la part des cocos français, alignés sur le PC soviétique.
    Je rappelle aussi que l’URSS, sitôt la victoire remportée, a imposé son joug d’airain à toute l’Europe de l’est. Bref, l’URSS ne valait pas mieux que l’Allemagne nazie.
    Attention à ne pas tomber dans l’anti-américanisme primaire, car j’ai un peu l’impression qu’il y a de ça ici… cela, même si les Américains ne sont pas exempts de tout reproche non plus.

  23. Vous oubliez que c’est l’aide militaire américaine déterminante qui a permis aux soviétiques de ne pas être submergés par les allemands.
    Cela n’enlève rien à leur sacrifice.

    • @contre-vérité alias mensonge
      faux et archi-faux les Américains ont sciemment laissé tout le poids de la guerre
      sur l’URSS alors que Staline pendant des années
      avait demandé à Roosevelt d’ouvrir un deuxième front à l’Ouest
      et les millions de soldats Russes et Soviétiques tombés pour la mère Patrie Russe
      en combattant le IIIème Reich et les nazis
      sont combien hélas là pour malheureusement bien le prouver !

  24. Les armées US de Dwight D. Eisenhower ont stoppé leur avance sur territoire allemand afin d’offrir aux troupes soviétiques le privilège historique mérité de prendre Berlin,capitale du Reich à jamais non millénaire.

  25. Barbarossa : 220 divisions (avec les alliés)
    Front de l’Ouest : 20 combattantes

    L’URSS a produit plus de chars que tous les autres belligérants réunis

    L’aviation de l’URSS a envoyé plus de bombes sur l’Axe que les Alliés.

    Avant l’entrée en guerre des US (à cause des japonais qui ont trahi Hitler, mais qui avaient reçu une raclée en Mandchourie par Jukov, ce qui les avait calmés…) l’armée allemande avait DÉJÀ été arrêtée à Moscou.

    Le Japon s’est rendu non à cause des bombes A (les militaires s’en foutaient des civils, le bombardement classique de Tokyo a fait plus de dégats) mais à cause du risque d’invasion par l’URSS (prise des îles Kouriles)

  26. Mr ROUSSEL COMMUNISTE SURVIVENT OUBLI OU NE SAIT PAS QUE LE PART COMMUNISTE FRANCAIS ETAIT AVEC LES ALLEMANDS AVANT QUE LA RUSSIECENTRE EN GUERRE CONTRE L’ALLAMAGNE EN JUIN 1941ET QUE LE PARTI A TOURNE SA VESTE ET RALLIE ES RUSSES de PLUS LE 1ER SECRAITAIRE DU PARTI COMMUNISTE MR THORES C’EST SAUVE EN SECURITE A MOSCON EST REVENU EN FRANCE EN 1945

1 Rétrolien / Ping

  1. Ce sont bien les Russes qui ont gagné la guerre, et avec l’aide des Alliés ! – Riposte Laique

Les commentaires sont fermés.