Vidéo de l'agression du bus : le gouvernement réagit, un policier est en garde à vue !

Vous avez été très nombreux à visionner l’agression raciste commise dans un bus parisien, en décembre 2008, et mise en ligne la semaine dernière. Malgré la volonté de censure, notamment par Dailymotion et youtube, quelques sites, en sauvegardant la précieuse vidéo, ont permis, une fois encore, que la liberté de l’information l’emporte, grâce à Internet, contre la dictature du politiquement correct.
L’article écrit par notre amie Jeanne Bourdillon (1) a également été très lu. On attendait donc avec impatience quelle allait être l’attitude des médias, du gouvernement, et de l’opposition.
Les médias allaient-ils, dans la course à l’audimat, faire l’ouverture d’un journal de 20 heures sur la-dite vidéo ? Allaient-ils inviter l’ineffable ministre de l’Intérieur, Michèle Alliot-Marie, dont Jeanne pensait qu’elle devrait être virée pour incompétence, à s’expliquer (2) ?

Le gouvernement allait-il nous annoncer que ce que révélait une telle vidéo était très grave, et que de nouvelles mesures s’imposaient ? Allait-on nous dire que les agresseurs avaient été arrêtés, jugés, et sévèrement condamnés ?
Allait-il faire un parallèle entre cette agression raciste et certaines
chansons (3) qui circulent dans les quartiers, et sur le net ? Allait-il nous dire que certains rappers, appelant au viol des Françaises, au meurtre des policiers, et vomissant notre pays, allaient être inculpés pour incitation à la haine raciale et à la violence ?
L’opposition de gauche, si souvent brocardée par la droite pour son incapacité à résoudre les problèmes de sécurité des Français, allait-elle interpeller le gouvernement, au Parlement, pour exiger des explications sur cette vidéo, et dénoncer le trucage des chiffres officiels ?
Le Mrap et la LDH, qui ont traîné devant les tribunaux Fanny Truchelut, et bien d’autres, pour racisme, allaient-ils saisir la justice, face aux propos anti-français proférés par un agresseur ?
Dans un pays normal, on peut penser que c’est ce qui se serait passé. Mais nous sommes dans la France dirigée par l’UMPS depuis plus de 25 ans, et cela laisse des traces !
Jean-Pierre Pernaud, dans le journal de TF1, ce mercredi, a consacré, au bout d’un quart d’heure, 15 secondes à l’événement. Certains diront que cela est mieux que rien. Mais nous n’avons eu aucune image. Mieux, il nous a appris l’incroyable nouvelle : un policier était en garde à vue, suspecté d’avoir permis les fuites !
Le Figaro nous confirmait l’information ! (4) Une pétition se met en place, pour défendre ce policier. (5) Pour le gouvernement, il ne s’agit surtout pas de permettre la contestation des statistiques officielles : les agressions diminuent en France, grâce à son action efficace. Et tant pis si le peuple, dans son quotidien, constate le contraire (6), la propagande officielle, et les médias doivent relayer cette version. Donc, première mesure, un « salaud » de policier en garde-à-vue, pour avoir « favorisé les fuites ». C’est à la mode, sous l’UMPS, de criminaliser les policiers, et les enseignants, comme le notait, dans une vidéo, Christine Tasin (7). Un enseignant a le malheur d’être politiquement incorrect, et de secouer un gamin qui n’obéit jamais : en garde à vue ! Un policier a le malheur de tirer sur une voiture qui force plusieurs barrages : au mieux en garde à vue, au pire inculpé ! Dans la France de l’UMPS, les parents d’élèves ont raison contre les enseignants, les délinquants ont raison contre ceux qui défendent l’ordre, et c’est un policier qui est en garde à vue, et pas les agresseurs du bus !

Quant à la gauche, elle mobilise dur… et interpelle Besson (son bouc-émissaire préféré) pour que ceux qui hébergent des sans-papiers puissent le faire en toute impunité ! En voilà une grande cause, en période de chômage de masse, qui va lui faire reconquérir le peuple !
La droite se montre incapable de faire ce pour quoi Nicolas Sarkozy a été élu : permettre aux citoyens de ce pays de vivre paisiblement, sans que leurs enfants, ni eux, ne soient agressés, insultés, rackettés, au quotidien, par des racailles racistes. La gauche se montre incapable de comprendre pourquoi le peuple a viré Jospin et ses copains dès le premier tour, en 2002, et pourquoi, malgré le mauvais bilan de la droite, il n’a pas massivement voté pour la candidate de gauche, en 2007.
Il y a par contre des choses que l’UMPS sait faire remarquablement, de concert : nous faire accepter les règles libérales de l’Europe de Bruxelles, depuis vingt-cinq ans. Violer le vote de 2005 du peuple, et voter ensemble le traité de Lisbonne. Mais là où ils sont les meilleurs, c’est pour augmenter nos impôts, en multipliant des structures inutiles, qui permettent de caser leurs petits copains, et de faire payer l’ardoise aux contribuables, l’augmentation spectaculaire des impôts locaux en est encore une preuve !
Ce qu’ils savent faire remarquablement, également de concert, c’est trouver de l’argent pour financer les constructions de mosquées, et brader le patrimoine communal. De Juppé à Gaudin, de Delanoë à Guérini, ils sont égaux dans la dhimmitude.
Incapables de protéger les Français dans leur vie quotidienne, incapables de gérer correctement les finances publiques sans augmenter régulièrement la pression fiscale, ils sont par contre parfaits pour continuer à fermer les yeux sur la violence des racailles, et pour favoriser l’implantation de l’islam en France.
Le pas de deux racailles-islamistes est d’ailleurs parfaitement orchestré. Les racailles, de plus en plus jeunes, souvent enfants de l’immigration post-coloniale, de plus en plus islamisés, usent de violences, et terrorisent la population, comme le montre la vidéo de l’agression du bus. La gauche compassionnelle, les sociologues bobo et autres les font passer pour des victimes, parle de prévention, et s’opposent à toute sanction. La droite, au-delà des mots, laisse faire. On arrose les banlieues de milliards d’euros de plans bidons, depuis vingt-cinq ans, qui permettent, cerise sur le gâteau, d’acheter la paix sociale, de financer des associations, parfois bidons, comme à Marseille dernièrement, et les petits copains. Cela ne change rien, bien sûr, puisqu’on laisse les racailles continuer à faire leur loi, et on ne regagne pas les Territoires perdus de la République.

Photo prise par un lecteur, dimanche 22 mars 2009, à 6h40, sur une bande d’arrêt d’urgence de l’autoroute A 35 Bâle-Mulhouse.
Les islamistes, eux, vendent leur religion d’amour, de tolérance et de paix, et racontent que s’il y avait des mosquées, il y aurait moins d’intégristes et de délinquants. Et nos élus financent, avec nos sous (8), il y avait 5 mosquées en 1985, il y a en aujourd’hui 2100, avec 200 projets en attente, dont des méga-mosquées !
Qu’est-ce qu’ils doivent rigoler, les racailles et les islamistes !
Heureusement, il y a les grains de sable, qui se multiplient : Internet, symbole de la résistance citoyenne, un film comme « La journée de la jupe », une vidéo comme celle qui circule, malgré la censure…
Les yeux s’ouvrent, l’imposture du discours de l’UMPS et de toute la bien-pensance médiatique apparaît de plus en plus au grand jour. C’est la seule chance pour créer le sursaut républicain dont notre pays a un grand besoin.
Cyrano
(1) http://www.ripostelaique.com/Une-agression-filmee-qui-resume.html
(2) http://www.ripostelaique.com/Qu-attend-Sarkozy-pour-virer.html
(3) Echantillons de chansons de rappers appelant à la violence
http://www.youtube.com/watch?v=amQqXuktHUM&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=3bVbK7-L3M0&feature=related
http://www.youtube.com/watch?v=2mrb3v2s64o&feature=related
http://www.youtube.com/watch?v=BE65axSnqL8&feature=related
4) http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/04/08/01011-20090408FILWWW00475-busvideo-violente-un-policier-inquiete.php
(5) http://www.mapetition.ch/signatures.php?idsig=LaJZ3Mr4cX9EVZZ4VY47
(6) http://www.politique.net/2009040702-alain-bauer-statistiques-delinquance.htm
(7) http://www.ripostelaique.com/Tout-tout-tout-vous-saurez-tout.html
(8) http://www.ripostelaique.com/Guerin-Guerini-et-la-grande.html

image_pdf
0
0