Vienne-Budapest-Prague : le réveil de l’ancien empire austro-hongrois

Publié le 26 décembre 2017 - par - 39 commentaires - 2 798 vues
Share

Plusieurs événements importants ont eu lieu cet automne en Europe centrale, qui peuvent intéresser également ceux qui, en France, ne veulent pas, non plus, assister passivement à l’islamisation de leur pays.

En Autriche, en octobre dernier eurent lieu les élections législatives. Le parti FPÖ (Friheitliche Partei Österreichs-le Parti de la liberté d’Autriche), qualifié comme d’extrême droite, a gagné 51 sièges de député sur 183. Le parti ÖVP (Österreichische Volkspartei-Le parti populaire autrichien, démocrate-chrétien) en a gagné 61. Le 18 décembre 2017, le nouveau gouvernement de Sebastien Kurz, comportant 7 membres FPÖ sur 22, prêta serment. Le FPÖ a notamment les portefeuilles de l’Intérieur et de la Défense. Il a la haute main sur les trois services de renseignement.

Le Monde a écrit qu’un social-démocrate allemand a ironisé : « L’Autriche-Hongrie est de retour.“ Il aurait fait allusion à la convergence du programme du nouveau gouvernement autrichien et du gouvernement hongrois de Victor Orban, notamment sur la question de l’immigration.

Mais avant de disparaître, il y a 99 ans, l’Empire austro-hongrois comportait non seulement Vienne et Budapest, mais également Prague.

Là aussi, il y a du nouveau. D’abord, les dirigeants de l’Union européenne viennent d’augmenter leur pression sur la République Tchèque pour la forcer d’accepter un quota d’immigrés clandestins. Ils entament contre elle des poursuites judiciaires devant la Cour européenne de justice de Luxembourg.

Mais surtout, le 20 et le 21 octobre 2017 eurent lieu les élections législatives également en République Tchèque. Le parti SPD (Strana svobody a přímé demokracie – le Parti de la liberté et de la démocratie directe) a gagné 10,6% de voix. Il s’est placé en quatrième position. Son fondateur et president Tomio Okamura n’a pas hésité à comparer l’islam au nazisme. Il vient d’être élu président de l’Assemblée nationale tchèque.

Le 16 décembre 2017 eut lieu à Prague le congrès du Mouvement pour l’Europe des nations et des libertés (MENL). Celui-ci comporte également le Front national français. Madame Marine Le Pen a bien participé à ce congrès, de même que le Néerlandais Geert Wilders et, bien entendu, le Tchèque Tomio Okamura.

Je pense que ce sont des nouvelles encourageantes. En Autriche, la coalition ÖVP- FPÖ a déjà été au pouvoir de 2000 à 2005. A l’époque, à en croire Le Monde, 250 000 manifestants hostiles se sont mobilisés contre. Maintenant, il n’y en aurait que 5 500.
Cette différence entre la réaction du public en 2000 et en 2017 me paraît essentielle. L’Europe a trop longtemps été traumatisée par ses souvenirs tragiques. Il y a pourtant un dicton : « En 1940, il ne faut pas faire la guerre de 1914.“ Malheureusement, nombreux sont ceux qui continuent de le faire. Ils sont dominés, obsédés, par le passé. Ils ne veulent pas admettre que chaque époque a sa problématique spécifique, qu’à chaque époque il faut comprendre quelles forces représentent le pire danger.

Tomio Okamura avait bien raison de comparer l’islam au nazisme. En tout cas, pour ce qui concerne leur antisémitisme. Le grand spécialiste britannique de la civilisation musulmane, Bernard Lewis, a écrit déjà en 1986: « Actuellement, il y a des signes que le virus de l’antisémitisme, qui avait atteint la chrétienté presque dès ses débuts, est enfin en voie de guérison. Par un triste contraste, la même profonde haine religieuse a maintenant attaqué le corps de l’islam. Il se peut que le moment du choix soit déjà passé, que le virus soit déjà entré dans le circuit sanguin de l’islam, pour l’empoisonner pendant des générations.“ (Bernard Lewis, Semites and Anti-Semites-An Inquiry into Conflict and Prejudice, New-York, Norton, 1986, p. 259).

Jonathan Sacks, qui avait lontemps été le grand rabbin des pays membres du British Commonwealth, a écrit en 2015 : « L’antisémitisme, inondant aujourd’hui le monde arabe et musulman, est aussi répandu et aussi virulent qu’il a été en Europe dans les années 1880-1945. Et il est en train de se répandre à travers le monde, grâce à l’internet.“

Sacks a réuni un certain nombre de déclarations de dirigeants musulmans. Ainsi, en 2002 Abdallah Mahmoud a écrit : « Les Juifs sont damnés au ciel, comme sur la terre. Ils sont damnés depuis le jour, où le genre humain fut créé, depuis le jour, où leur mère les a portés.(….) Quant à la fraude concernant l’holocauste, de nombreux spécialistes français ont prouvé que ce n’était qu’une fabrication, un mensonge et une supercherie. Mais je plains Hitler. Je l’appelle du fond de mon cœur: « Si seulement tu l’avais fait, mon frère, si seulement cela s’était réellement passé !“

En 2010, l’ancien president de la Malaysie, Dr Mahathir Mahamad, a publié dans le périodique Jakarta Globe : « Les Juifs ont toujours été un problème dans les pays européens. Ils devaient être confinés dans les ghettos et périodiquement massacrés. Mais ils sont toujours là, ils prospèrent et ils tiennent les gouvernements dépendants d’eux. (….) Ils ont survécu même aux massacres nazis en Allemagne et ils continuent à être source de plus grands problèmes encore, pour le monde.“

En 2009, un dignitaire musulman égyptien Muhammad Hussein Yacub a déclaré à la station de la télévision Al-Rahma TV : « Si les Juifs abandonnent la Palestine pour nous, est-ce que nous commencerons à les aimer ? Bien sûr que non ! Jamais nous ne les aimerons ! Ils ne sont pas nos ennemis parce qu’ils occupent la Palestine. Ils seraient nos ennemis, même s’ils n’occupaient rien du tout. Nous les combattrons, les vaincrons et les exterminerons, jusqu’à ce que même pas un seul Juif ne demeure sur la surface de la terre.(….) Vous, les Juifs, vous avez semé la haine dans nos cœurs. Nous l’avons transmise à nos enfants et nos petits-enfants. Vous ne survivrez pas, tant qu’un seul d’entre nous demeure.“ (Jonathan Sacks, Not in God’s Name- Confronting Religious Violence, Holder and Stoughton ltd., Londres 2015, pp. 67-68.).

L’on sait qu’en France les plus hauts représentants de la communauté juive ont encore récemment, lors des dernières élections présidentielles, fait preuve d’une incompréhension complète de la situation présente. L’on a presque le sentiment que le grand rabbin de France ne sait pas que si le judaïsme considère comme important d’honorer la mémoire de nos ancêtres, il considère comme plus important encore d’assurer la survie de nos descendants.

En Europe centrale, la situation évolue autrement. Déjà en 2016, lors des élections présidentielles autrichiennes, Rafi Eitan, l’ancien chef d’Etat major de l’armée d’Israël, l’ancien officier des services secrets qui, en 1960, avait organisé l’enlèvement d’Adolf Eichmann en Argentine, vint à Vienne soutenir Norbert Hofer, le candidat de FPÖ. Actuellement, le dirigent de ce parti Heinz-Christian Strache, devenu vice-chancelier fédéral, veut suivre le président Donald Trump dans la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël. Le président de la République Tchèque Miloš Zeman s’est récemment prononcé dans le même sens, en rappelant que déjà en 2014, il avait demandé le transfert de l’ambassade tchèque de Tel-Aviv à Jérusalem.
Tout politicien avisé sait que les idéaux sont une chose importante, mais que les alliances se font et se défont suivant les intérêts convergents ou divergents des partenaires.

Ainsi, les Tchèques savent que soutenir Israël va dans le sens de leurs intérêts nationaux. Ils savent notamment quel rôle a joué l’Etat juif dans l’affaiblissement de la puissance soviétique. Randolph Churchill, le fils du célèbre Premier ministre britannique, a écrit à propos de la guerre de six jours de 1967 : « L’U.R.S.S. a souffert plus du fait de la victorie d’Israël que du fait de sa retraite des fusées de Cuba. »

Les Autrichiens se souviennent encore qu’une partie de leur pays subissait également l’occupation soviétique, pendant dix ans après la guerre.

A droite, nombreux sont ceux qui se rappellent encore les origines de Karl Marx, de Léon Trotski et de tant d’autres personnes malfaisantes. Le peuple juif dans son ensemble a dû ensuite payer très cher pour les fautes de ces derniers. N’oublions pas alors, non plus, tant d’opposants et de dissidents juifs qui ont contribué d’une manière importante à l’effondrement du totalitarisme marxiste-léniniste.

En formulant le souhait que ceux, qui maintenant peuvent avoir une identité claire, n’auront plus besoin de contester leur identité à ceux qui l’ont toujours eue.

Et qu’ils méditent les propos du rabbin Jonathan Sacks : « La culture globale est une culture universelle et bien que les cultures universelles apportèrent beaucoup de bien, elles apportèrent également d’immenses dégâts.“ Et : « Le besoin du sentiment d’appartenance remonte aux origines même de l’humanité, lorsque la vie elle-même dépendait de l’appartenance à un groupe. Sans lui, l’individu, entouré de prédateurs, ne pouvait pas survivre.“

Cherchons donc à nous identifier à ceux qui peuvent nous aider à survivre face aux prédateurs actuels.

Dr Martin JANECEK

Print Friendly, PDF & Email
Share

39 réponses à “Vienne-Budapest-Prague : le réveil de l’ancien empire austro-hongrois”

  1. quiditvrai dit :

    volquesarecom, ne faite pas l’imbécile en jouant sur les mots.
    Tout le monde ici à part vous onr compris le sens « usuel » de ce mot :antisémitisme.
    Cessez de chercher des poux et de faire dévier le sujet

  2. Eric dit :

    l’antisémitisme existe depuis des siècles, mélange de fanatisme religieux et de besoin de trouver un bouc émissaire pratique. Le sionisme est justement essentiellement le résultat de l’antisémitisme: avoir une terre pour assurer sa protection. Un seul et minuscule état juif: est-ce trop pour certains?

    • le Franc dit :

      qu’on ait 60 passeports israeliens bi-nationaux à l’assemblée nationale en France (meyer habib), oui c’est un problème politique.

  3. Boudry dit :

    Le salut ne s’obtiendra qu’avec l’utilisation de la violence..
    Si le mot vous choque,remplacez le par la force .

  4. laurent k. dit :

    et les prédateurs sont comme dirait ou aurait pu dire Sartre : »l’enfer ce sont les musulmans »!

  5. dufaitrez dit :

    Partant d’une analyse des Pays de l’Est et de Visegrad, on débouche sur le pb Juif !
    Une minorité comme une autre. Surprotégée par l’Histoire.
    Oui ! L’ex Empire de l’Est se reconstitue sous nos yeux, avec Bonheur, face à des Nations, jadis ennemies, qui ont oublié leur identité ! Et l’offre aux « Autres » !

  6. Yves ESSYLU dit :

    iln’y a plus qu’à souhaiter que la Serbie et la Bulgarie rejoignent le VISEGRAD pour distribuer la punition au nid de marxistes de l’UE

  7. Dunois dit :

    Mais nom d’une pipe, pourquoi une ville serait-elle plus sainte qu’un autre ? Tout ça repose sur des écrits et des histoires INVERIFIABLES. C’est donc de la pure foutaise. Par contre, que Israel soit reconnue comme une nation, rien à dire. Le plus merdique, c’est que les musulmans sont un cancer et que cette saloperie de cancer est à éradiquer au plus vite.

  8. josyane dit :

    Jérusalem devrait être une ville ouverte et n’appartenir ni aux Juifs ni aux musulmans car dans tout ce mic-mac, comme d’habitude ce sont les chrétiens qui sont oubliés. Que cette ville appartienne à tous : juifs, chrétiens, musulmans. Que fait l’ONU ? Rien comme d’habitude

    • Adrien dit :

      Ah bon? et si l’ONU vient en France décider su sort de Paris, vous allez réagir comment? Israël serait le seul pays qui n’a pas le droit de décider quelle est sa capitale? Et le seul pays à de pas avoir le droit de garder des territoires conquis lors d’une guerre où leurs adversaires les ont lâchement attaqués lors d’une fête religieuse?

    • Boudry dit :

      Si d’après les chrétiens il y avait ADAM et EVE pour créer l’humanité,il y avait un serpent et un cochon pour créer les musulmans !!!

    • Eric dit :

      Jérusalem est ouverte ! Est-ce qu’une des confessions présentes se voit priver le droit d’y venir en pèlerinage, d’y avoir des lieux de culte? Des millions de chrétiens (catholiques, protestants, orthodoxes), de musulmans (chiites, sunnites) et de juifs y viennent chaque année.

    • Franek71 dit :

      La maison de @Josiane devrait aussi appartenir à tout le monde, on attend la décision de l’onu !

  9. Yves ESSYLU dit :

    Jusqu’à plus ample informé l’antisémitisme des musulmans est inscrit dans leur livre sacré et existe donc depuis la naissance de l’Islam

  10. Joël(1) dit :

    Congrès Juif de Novembre 2013. A écouter et savoir enfin à qui on a affaire! On n’est loin des heures les plus sombres cher à la dite communauté « élue » par qui au juste? on ne sait toujours pas!

    • agathe dit :

      N’importe quoi ! Ce protocole est un faux, c’est bien connu.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Protocoles_des_Sages_de_Sion

    • mosner dit :

      bonsoir robert ,
      pardonnez moi , mais quand je lis vos  » inepties » , je ne peux m’empêcher de réagir . ne tentez pas de diviser pour mieux régner en prétendant que la judée n’est pas juive , que les hébreux ne sont pas juifs ou inversement …marie , joseph , jesus prénoms  » latinisés pour faire oublier leur judaïsme et faire croire au monde qu’ils étaient romains et latins , jesus , de son nom juif yoshua était tout à fait juif et non  » judéen » comme vous le prétendez , sa mère marie s’appelait myryam et joseph yossef , ils étaient tous juifs et absolument pas latins ni chrétiens , les romains se sont appropriés cette très bonne philosophie qu’avait la mouvance de jesus et vous connaissez peut être la suite …. bethleem se trouve en galilée , nord d’israël , bonne soirée et bonne fêtes

  11. patphil dit :

    les européens de l’est nous montrent le chemin!
    il sont encore quelques uns, réacs, qui croient que l’antisémitisme des années 1930 doit continuer!
    les pauvres ne se rendent pas compte que les juifs sont aujourd’hui en première ligne!

  12. Joël(1) dit :

    Pourquoi les Juifs sont sans cesse rejeté là où ils s’implantent? Personne n’en veut, et du reste ils ont des représentant qui les mettent en péril par leurs prises de positions et déclarations politique du genre: L’islamisation de l’Europe est une chance pour Israël. BHL sur la Lybie et la Syrie accompagné par son mentor Fabius « Desch fait du bon boulot! Attali après 60 ans il faut se faire euthanasier (pas lui bien sûr) Les associations qui impulsent une haine viscérale envers les Patriotes à l’invasion! Écoutez la déclaration du (Comité International Juif) sur la répression d’Aube Dorée par le GVT Grecque à la demande expresse du dit comité…

    • BobbyFR94 dit :

      Les Juifs dont vous parlez sont d’abord des GAUCHOS !!! ce sont les pires d’entre les GAUCHOS !!!

      Regardez la gauche israélienne, ici par exemple :
      https://www.dreuz.info/2017/12/25/exclu-dreuz-manifestation-antisemite-bds-a-tel-aviv-organisee-par-des-juifs-dextreme-gauche/

      Les fabius, attali et autres déchets sont les mêmes !!

      Quand au CRIF, il ne représente que lui-même !!!

      Ce serait bien que tout cela soit répété régulièrement dans les articles de Riposte Laïque !!!

    • Eric dit :

      Une chance pour Israel, l’islamisation de l’Europe? Israël doit en effet se réjouir de voir puissance économique, technologie etc… pouvoir passer à son ennemi… il faut arrêter d’être aveuglé par votre antisémitisme! Et les juifs ont souvent été appelés à s’implanter par des dirigeants chrétiens (y compris papes, comme en Avignon) pour le commerce, les qualités de gestionnaires, l’artisanat, la médecine etc… Quitte à leur faire porter le chapeau quand les choses allaient mal et que la population devait trouver sur qui défouler ses frustrations: c’était d’autant plus facile en laissant des métiers impopulaires (mais bien utiles…) être pratiqués essentiellement par des juifs, comme huissiers, prêteurs etc…

      • mosner dit :

        bonsoir eric ,
        je lis plusieurs de vos posts et suis ravi de voir une personne éclairée .
        passez de bonnes fêtes

      • joël (1) dit :

        Désolé, mais je ne me sens absolument pas aniti-machin comme vous le prétendez! Je me pose la question qui est tout à fait prégnante: Pour quelles raisons ces gens se sont fait virer de partout durant toute l’histoire et dans le monde entier? Ne léchez pas le cul du système par esprit de soumission!

        • Éric dit :

          Pour les raisons expliquées dans le message ci-dessus. Et qui furent loin d’être systématiques : certaines communautés juives connurent de longues périodes de paix en terres chrétiennes; mais il advenant toujours un temps où on les accusait de tout et n’importe quoi ; y compris de la peste! Je ne lèche le cul de personne et vous devriez en faire autant: pour l’instant vous vous trouvez en bonne compagnie avec les islamistes.

        • Éric dit :

          Suite: J’ose espérer que vous vous souviendrez de la longue et fructueuse participation des juifs au foisonnement scientifique, philosophique, littéraire, économique etc… de l’Occident. Voudriez renoncer à Einstein à cause d’Attali?

      • quiditvrai dit :

        Bonsoir Eric, je seconde les gentillesses de mosner à votre égard.
        Les juifs servent de boucs émissaires à beaucoup trop de gens y compris , ici, avec certains commentateurs .

  13. PATRIOT dit :

    Ainsi donc ,il faudra toujours un maitre aux francais….

  14. Ami de la France dit :

    Magnifique radiographie de l’Europe. J’suis toujours resté perplexe devant la position politique des associations juives (les plus représentatives) de France par rapport au nouvel antisémitisme.

    • angora dit :

      par rapport au nouvel antisémitisme….
      moi c’est par rapport à l’islamisation que je ne supporte plus ces associations.
      voilà des décennies que, à chaque fois que quelqu’un souhaite limiter l’immigration musulmane « le CRIF monte au créneau »(expression consacrée)suivi des assoss du meme tonneau.ils ont muselé tous ceux qui voulaient empecher l’invasion musul……alors que les musul n’ont jamais caché leur hostilité à l’égard des Juifs.
      dans quel but?????quel deal????

    • BALT dit :

      Ils se voilent la face, de crainte d’irriter les Musulmans. Mais un jour, ils devront voiler leurs femmes.