Villeneuve-sur-Lot : affolée, Belkacem défend la culture de l’échec socialiste

Le désarroi du PS, suite au premier tour de la législative partielle de Villeneuve-sur-Lot, est flagrant. Encore sonné par l’élimination de son candidat, le pouvoir redoute l’élection d’un nouveau député FN. Et bien entendu, diabolisation et mensonges sont toujours au menu pour discréditer le parti de Marine Le Pen, au mépris total des aspirations du peuple, dont les inquiétudes légitimes sont le dernier souci des dirigeants.

C’est ainsi que Najat Vallaud-Belkacem déclare : « Il faut qu’on explique pourquoi il faut faire barrage au Front National. Il faut mieux décrypter ce qu’il y a derrière le discours qui se veut apaisé aujourd’hui du FN, mais qui n’en reste pas moins un discours de rejet de l’autre, un discours en matière économique qui nous mènerait droit dans le mur, un discours en matière de sécurité qui n’a aucun sens ». Entendre de telles énormités laisse pantois. C’est la négation la plus totale d’une réalité quotidienne angoissante que subissent les citoyens. En clair, la porte parole du gouvernement nie l’échec total de l’intégration qui menace la cohésion nationale, elle ignore la faillite économique du pays qui doit emprunter 320 millions par jour pour continuer de fonctionner et elle passe sous silence l’explosion de l’insécurité qui fait que deux Français sur trois ne se sentent en sécurité nulle part !

Alain_Mercier_logoCe qu’elle défend c’est la culture de l’échec. Malgré leur bilan calamiteux, les partis au pouvoir depuis des décennies refusent d’admettre que les citoyens n’adhèrent plus du tout à leur discours mensonger du vote utile ou du front républicain. Est-ce être anti républicain et raciste que de vouloir préserver son identité, sa culture et ses racines ? Est-ce être anti républicain et irresponsable que de vouloir une autre politique que celle qui fabrique mille chômeurs de plus par jour ? Est-ce être anti républicain et insensé que de vouloir une justice qui protège les victimes avant les voyous ? Droite et gauche ont fait des choix suicidaires, celui d’une société multi culturelle qui divise la nation, celui de la mondialisation débridée qui affaiblit nos entreprises et celui du renoncement permanent face aux délinquants.

Cette politique ahurissante a eu pour effet de rétrograder notre pays comme jamais auparavant. En 1980 la France avait le cinquième niveau de vie au monde derrière les Etats Unis, la Suisse, le Luxembourg et la Suède, mais loin devant le Japon et l’Allemagne. Trente ans plus tard elle subit un déclassement sans précédent. A qui la faute ? Au FN qui n’a jamais gouverné ? Au lieu d’égrener ses niaiseries, Najat Vallaud-Belkacem ferait mieux de se demander pourquoi Marine Le Pen obtient 40% d’opinions favorables au dernier sondage. Ce n’est pas un hasard.

Jacques Guillemain

image_pdf
0
0