Villeneuve-sur-Lot : les chars allemands sont à nos frontières !

Publié le 18 juin 2013 - par - 3 266 vues
Share

Jérôme Cahuzac  était le bienheureux élu de la coquette Villeneuve-sur-Lot. Ex-ministre du budget, qui nous expliquait « droit dans les yeux », qu’il fallait être sage, faire des économies, le pays se porte si mal ! Puis vint « l’affaire Cahuzac ». Le protagoniste nous expliquait de nouveau « droit dans les yeux » qu’il n’avait jamais eu de compte à l’étranger. Et enfin, acculé par certains médias, il revint vers nous, toujours « les yeux dans les yeux » pour avouer ses mensonges perpétrés « les yeux dans les yeux ». Grand numéro qui méritait le César du meilleur acteur.  Il fallait désormais organiser des élections dans son fief afin qu’une nouvelle administration puisse prendre place. Se mirent en lice de « nouveaux » visages déjà anciens de l’UMPS et un jeune FN déjà auréolé par de précédentes élections, afin de conquérir le pouvoir local.

Le rouleau compresseur du bourrage de crâne médiatique commence enfin à se gripper.

Alain_Mercier_logoSuis-je en train de rêver, irréaliste que je suis ? Villeneuve-sur-Lot ! Quelle histoire ! Les chars Allemands sont à nos frontières ! Faut faire front face au Front. Etablir un cordon sanitaire ! Souvenez-vous, comment le FN a géré ses municipalités !  La bête immonde est réveillée ! Les racistes à visages découverts. Les socialos sont sommés d’aller mettre leur bulletin dans l’urne de l’UMP au second tour pour faire perdre le FN !

Il semblerait que le public, les électeurs, se transforment enfin en citoyens qui ne se laissent plus embobiner par les quolibets ! « Comment en est-on arrivé là ?  » s’interrogent les médias valets des pouvoirs. « Quelle leçon en tirer ? » pleurnichent les corrompus tremblants, sentant le coffre fort s’éloigner de leur horizon. Il faut dire que l’UMPS lave plus blanc que blanc. Ils ont, en effet, tellement bien géré le pays, les régions et les villes dont ils avaient la charge, qu’ils méritent assurément de garder leurs jobs. Rappelons que Hollande a mené allègrement sa région de Corrèze au bord de la faillite ! Cela n’est jamais souligné ! Oublié grâce au rouleau compresseur de la manipulation. Terminé !  Ils pètent de trouille que le juteux gâteau se dérobe soudain sous leurs pieds de traitres clientélistes, de menteurs incompétents, de voleurs. Voilà la réalité qu’a bien compris ce « salaud de peuple ».

Et enfin, Hollande, qui suite à ce scandale, promettait qu’on saurait tout sur nos élus. Que nenni, marche arrière toute, les hypocrites, sous pression socialiste, évidemment. Oui, on pourra tout savoir « en toute transparence ». On pourra consulter les dossiers des élus, mais on ne pourra rien divulguer ! Passez votre chemin, il n’y a rien à voir. Et après, ils s’étonnent des scores du FN ?

Sylvia Bourdon

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.