Villeurbanne : comment rendre incompréhensible ce qui est clair

Publié le 7 septembre 2019 - par - 21 commentaires - 1 410 vues
Traduire la page en :

Villeurbanne, samedi 31 août 2019, vers 4 heures et demie de l’après-midi. Gare routière. Un musulman, armé d’un couteau et d’une pique de barbecue, a égorgé un Français âgé de dix-neuf ans, prénommé Timothy, puis il a attaqué au couteau huit ou neuf passants, qu’il a blessés légèrement ou grièvement. Des victimes, les huit ou neuf personnes blessées, on ne connaît pas l’identité. Cependant, les autorités et les médias ont condescendu à n’indiquer que le prénom, Nicolas, d’un père de famille blessé.

Ces crimes sont habituels depuis une vingtaine d’années ou plus. Tantôt l’arme est un couteau, tantôt une arme à feu, tantôt un véhicule, tantôt une bombe. À Villeurbanne, le tueur est afghan ; ailleurs, quand il n’est pas afghan, il est marocain ; s’il n’est pas marocain, il est tunisien ou algérien ou malien ou tchétchène ou turc ou kossovar ; s’il n’est pas étranger, il est d’origine étrangère et la République lui a accordé les papiers qu’il exigeait. Mais quelle que soit sa nationalité (et la liste des nationalités possibles, simples, doubles ou triples nationalités, est interminable), toujours il est musulman. Il n’y a que les Samis, les Evenks ou les Bororos qui ne soient pas représentés dans la liste de ces tueurs, mais les Samis, les Evenks, les Bororos ne sont pas musulmans – du moins pas encore. Ainsi va la France. De façon claire, ces tueries définissent désormais notre pays. C’est bien le pays de l’égalité, mais dans l’égorgement programmé. En arabe pur et dur, on dit qu’il est dar-el-harb.

À Villeurbanne, l’assassinat et les tentatives d’assassinat, suivant la qualification retenue par le procureur, c’est-à-dire de meurtres avec préméditation, sont cependant singuliers. Ailleurs, le ou les criminels ont été abattus par des policiers du Raid, des gendarmes du GIGN ou des soldats de l’opération Sentinelle. À Villeurbanne, l’assassin n’a pas été exécuté : des individus non armés ont réussi à convaincre le tueur de déposer ses armes, ce qu’il a fait assez rapidement, avant que la police ne l’envoie jouir des houris qui lui étaient promises.

Voilà les faits.

Mais ils ne sont pas racontés ainsi par les médias, les magistrats, les politiciens : en bref par les dominants et autres autorisés de la parole.

Les victimes n’ont ni nom, ni visage, mais les individus qui ont convaincu le tueur de se débarrasser de ses armes ont à la fois nom et visage : Abdelkader et Sofiane, qui ont été présentés comme des courageux et même des héros. Rien n’a été dit des victimes, mais d’innombrables images et interviews ont été diffusées sur deux de ces héros dont la seule parole a désarmé le tueur, mais il n’est pas indiqué dans quelle langue ils lui ont parlé, arabe coranique, pachtoun, anglais, ni de quels mots magiques, Allah, akhi, mouslim, ils ont usé. Et surtout, jamais il n’a été indiqué, ce qui était pourtant évident, qu’ils étaient musulmans, eux aussi, comme le tueur. Il est vrai que cette simple mention aurait pu mettre les Français sur la voie de l’interprétation : ces héros ont été épargnés parce qu’ils étaient musulmans et donc le tueur ne cherchait à égorger que des mécréants, koufars, infidèles, chrétiens, etc. – bref, des non musulmans. Autrement dit, le statut de coreligionnaires ne fait pas de ces individus des courageux, encore moins des héros, sauf pour des journaleux et des dominants dont les références sont cul par-dessus tête et entièrement idéologiques. Selon un témoin, si le tueur a égorgé Timothy et a essayé d’égorger Nicolas et ses trois enfants, c’est qu’ils voulaient tuer « ceux qui ne lisent pas le Coran ». L’emploi du verbe lire atteste que le tueur connaît le Coran, dont le premier mot est l’injonction qu’adresse Allah aux siens : eqra, c’est-à-dire « lis ». Selon le procureur, il aurait invoqué « Dieu » ou expliqué ses crimes par des voix qu’il aurait entendu parler de « Dieu ». Ce musulman n’a pas parlé de Dieu, mais d’Allah, ce qui n’est pas la même chose ; le procureur ou les policiers qui ont procédé à son interrogatoire ou le traducteur (peut-être un Afghan baragouinant un mauvais français) ont traduit Allah par Dieu. En l’occurrence, cette mauvaise et fausse traduction sert les intérêts des dominants : il ne sera pas question d’islam, ni d’Allahu akbar, ni de djihad.

Le procureur a évoqué des propos confus et a trouvé la cause de tout ça : la folie évidemment. Ce tueur mérite un bon internement, sans procès, comme tout détraqué, parano, schizo, malade. L’islam, Allah, le Coran ne sont pour rien dans ses crimes : seulement le haschich consommé sans modération. Dans quelle langue ces propos prétendument confus ont été tenus ? En français langue étrangère ? En français de Kaboul ou en pachtoun ? La confusion tient-elle à la folie du tueur ou à la nullité du traducteur ? Ou bien à la volonté du tueur de masquer ses véritables intentions ? Un point est certain : il n’est pas fou, sauf pour les magistrats et les experts dégénérés. La preuve : quand il a commis ses crimes, il jouissait de sa faculté de discernement, puisqu’il a été capable de distinguer les musulmans, qu’il a épargnés, des non musulmans qu’il a égorgés ou éventrés ou qu’il a tenté d’égorger. Il n’y a pas de meilleure preuve de l’exercice de la raison que le discernement !

Bien entendu, médias et autres dominants de tout poil, commissaires politiques, inquisiteurs, experts, politiciens s’évertuent pour que les faits avérés ne soient surtout pas pensés : il est question d’asile, d’immigration, de l’héroïsme de Sofiane et Abdelkader, qui sont promis au Panthéon des Grands Hommes et à une reconnaissance éternelle de la Patrie, mais surtout pas de ce qui s’est passé. Circulez, il n’y a rien à en dire.

Médias, magistrats, politiciens prennent les Français pour des enfants à qui ils peuvent faire gober n’importe quel mensonge ou pour des bougnoules méprisables à qui ils peuvent raconter n’importe quelle faribole. Qu’ils prennent garde à eux ! Un jour, les citoyens ne supporteront plus d’être tenus pour des débiles ou pour une race inférieure…

Étienne Dolet     

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
saurer

Oui, Etienne Dolet, espérons que le jour ou nous allons prendre les armes se rapproche rapidement.

Marnie

Certains politiques et journalistes ne parlent absolument pas des victimes qui semblent n’avoir concerné que des français. A LCI (et autres médias) les intervenants des discussions ne parlent absolument pas de l’horreur de cet attentat raciste mais sont vent debout pour une prétendue récupération par des partis politiques. Les médias et la justice ne servent pas la démocratie, et donc le peuple, mais le pouvoir en place et l’islamisation en cours.

POLYEUCTE

L’Exigence d’identité des criminels est une nécessité. Pas de discrimination !
Celle des témoins, un peu moins, pour préserver leur futur…
Ethnique d’un côté, Ethique de l’autre.
C’est quand on mélange les deux que le Scandale apparait.
Qui voudra bien comprendre ?

Bravo

je dis donc BRAVO aux socialistes pour le monde incertain qu’ils nous imposent !

Victoire de Tourtour

” Incertain ? Barbare, surtout !

Bravo

C’est pire que l’invasion des Nationals socialistes en 1939 ! le socialisme est l’apogée de la bêtise humaine (comme en 1936, ce qui a conduite à “l’acceptation” de la montée du nazisme… moutons socialistes oblige), aujourd’hui devons nous “accepter” et laisser nos enfants vivre dans un monde d’islamistes de merde !!!

Victoire de Tourtour

Le nazisme était socialiste, ne l’oublions pas . Hitler, cul et chemise avec Staline, du moins pendant un certain temps .
Il existe une vidéo de Hitler en train de braire “oui, nous sommes socialistes!”
Et son âme damnée, Goebbels, monsieur Propagandastaffel ,avait écrit un petit livret intitulé “Pourquoi nous sommes socialistes”.
Laval, chef du gouvernement de Vichy, était un homme de gauche, ainsi que 14 ministres sur 18 dans son gouvernement.
Laval:”J’espère la victoire de l’Allemagne.”
Pétain, 84 ans en 1940, servait d’écran derrière lequel Laval et ses complices manoeuvraient salement , et ce sont les chambres SFIO qui lui ont voté les pleins pouvoirs, sachant bien ce qu’elles faisaient..

plouc

il est clair que c’est un acte terroriste raciste contre des français puisque aucun musulman parmi les passants n’a été inquiété !!! autrement nous aurions eu déjà par les merdias islamo collabo et autres ” associations musulmanes ” que des musulmans avaient été blessés !!! mais rien de tout cela ! que des ” mécréants ” que l’on a passé sous silence !!! et ouais y avait pas de musulmans !!!! par contre à Nice lors de l’attentat au camion ces organisations musulmanes s’étaient empressées de faire un fichage ethnique sur le nombre de victimes musulmanes pour faire croire que tout le monde était visé !!!! je ne pense pas que le conducteur du camion pouvait savoir qu’il y avait tant de musulmans de plus la nuit !!!!

Marnie

Le modo du matin est brouillé avec moi. S’il laisse s’exprimer les musulmans il supprime les miens à tout va.

Fleur de Lys

Que révèle l’attentat de Villeurbanne ? (VIDEO)

Gilles Lebreton, Député français au Parlement européen : Que révèle l’attentat de Villeurbanne ?

https://rassemblementnational.fr/videos/que-revele-lattentat-de-villeurbanne/

ven85

ce que les journalistes ne disent pas,mais parceque ceux qui ont faient lacher le couteau au tueur,s’appelait mohamed et yacine, etaient des musulmans patiquant,ils l’ont dit dans les mediats et dans le coron on ne tue pas un musulman,c’est pour cela qu’il a lacher le couteau,cela aurait ete un mecreant ,il aurait certainement recu un coup de couteau

Jonathan

Quand on s’aperçoit que le Français pris en excès de vitesse avait bu un verre de trop, c’est une circonstance agravante. Mais quand un terroriste étranger a fumé une paire de joints avant de commettre son massacre, ce n’est même plus une circonstance atténuante, c’est l’excuse toute trouvée !

Bravo les magistrats et les procureurs, bravo les journaleux, bravo les flics qui entrent dans le jeu, bravo à tous ces connards qui sont aussi criminels si ce n’est même plus que les terroristes qu’ils protègent !

.Dupond 1
.Dupond 1

Les médias sentent le vent tourner depuis que le chiffre des cartes vitales a été dévoilé et le nombre de centenaires qui y sont affiliés ……Comme par hasard on a pas entendu le collabo hervé le bras venir démentir les chiffres sur les plateaux TV ou les journalputes se le disputaient pire que s’il était le champion des chercheurs de truffes !!!
Allo hervé ….tu as honte de tes chiffres erronés? ignoble personnage!!!

Alain Bobo

Je dirais même +, la faute est à l’éducation nationale . Si De Gaulle avait obligé les écoles à apprendre l’arabe aujourd’hui le procureur et les juges n’auraient pas eu recours à un interprète pas fiable, ils auraient pu faire le procès tout en arabe.
L’école n’a pas suivi la politique, ce qui fait qu’aujourd’hui nous ne sommes même pas capables de parler la langue des immigrés, comment voulez vous qu’ils s’intègrent ?

Philippe DRU

De Gaulle faire apprendre l’arabe, mais vous en connaissez quoi, de cet homme exceptionnel ? Vous êtes encore pire que les plus radicaux des islamistes. Si vous voulez parler arabe, partez donc vous installer dans une de ces démocraties d’Afrique du Nord ou du Moyen-Orient, ma parole mais vous êtes un grand malade…

Ilona

Il fallait comprendre ce commentaire comme ironique. Relisez le !

BERNARD

@Alain
EXCELLENTE REMARQUE !

patphil

vous avez bien compris qu’il fallait utiliser l’ironie en macronie!
certains lecteurs ne savent pas que parfois il faut prendre l’inverse de ce qui est dit, l’humour de votre conclusion me saute aux yeux d’ailleurs

doido 5

Un immigré a l ‘obligation d’apprendre la langue locale , ou sinon, ça s’appelle un refus d’intégration ! En france , dans les villes surtout , à chaque coin de rues , on entend des gens parler , dans la langue de leur pays d’origine , partout : alors que ces gens habitent içi depuis longtemps ?!
J ‘ai vécu en amsud , où , dans certains pays , on va vous regarder de travers , si vous ne parlez pas la langue locale , surtout , si ça fait 5, 6 ans que vous êtes installés dans le pays !
En france ? au bout de 15ans de vie en france , des gens parlent encore dehors , dans la langue de leur pays d’origine ! Anormal , anormal !
En amsud , ça n ‘existe pas ! on parle une aure langue , chez soi !
Sauf le touriste de passage , bien sûr …….

Victoire de Tourtour

Et nous ne nous sommes pas encore tous convertis à l’islam, mais tous les espoirs nous sont permis !

Lire Aussi