Viol de Nantes : que la victime change d’avocat, vite !

A la suite du viol d’une française à Nantes par trois Soudanais, plusieurs remarques me viennent à l’esprit.
1) Le nouveau « journaliste » idiot qu’est le déjà journaleux Benjamin Duhamel était tout troublé face à Éric Zemmour de dire « trois Soudanais ». Manifestement, ça le dérangeait beaucoup de le reconnaître. Il n’arrivait pas à le prononcer, ça lui restait en travers de la gorge.
Pauvre Benjamin Duhamel. Si jeune et déjà si bête. Pauvre de nous. Nous allons devoir subir ce fils à papa pendant des décennies…
2) On apprend avec « un grand soulagement » et par la bouche de son avocate que la violée de Nantes n’est pas raciste. J’en déduis que si elle avait été une femme de Génération Identitaire, on aurait pu dire « elle ne l’a pas volé… ».
3) Prenons acte. Cette violée n’était pas raciste. Il n’y avait donc aucune raison de l’agresser. C’est bien la preuve que c’est un francocide par pure racisme et haine du blanc. Elle n’est pas raciste, elle est juste française. CQFD
4) Non, c’est probablement au choix des féministes tendance De Haas, Rousseau, Autain, Diallo soit « un enrichissement culturel », soit  « un manque de connaissance des codes français », soit selon la tendance wesh un « qu’est ce qu’elle faisait cette pute seule à cinq heures du matin, à part le tapin ? ».
5) Cette femme ne doit pas être très argentée, elle est probablement traumatisée, et n’est peut-être pas très maligne. Elle est donc facilement manipulable et était donc soulagée lorsqu’une « avocate en vue » est venue « spontanément » lui proposer ses services, probablement à titre gracieux et désintéressé…
En effet, cette « avocate en vue » est probablement payée par des associations et bénéficie d’une importante publicité et visibilité.
Ça permet aux associations féministes gauchistes d’avoir la main sur le dossier et de la manipuler. Bref, de la prendre pour une conne et d’ajouter la perversion à la souffrance.
Je n’ai qu’un conseil à donner à cette victime française : choisir son défenseur elle-même. En effet, à l’audience, on se demande bien « qui ? » et « quelle cause ? » , son « avocate en vue » va défendre…
La victime française ou la lutte contre le racisme ? Les deux sont incompatibles.
Albert Nollet
image_pdfimage_print
15
1

11 Commentaires

  1. Viol d’une femme de 58 ans chez elle par une pourriture d’afghan à soissons dimanche 02.10. Ce déchet a déjà violée une autre femme il y a 2 ans que fesait il en liberté.

  2. ça me fait penser à ces soutiens psychologiques, comme ils disent, apres un attentat.
    J’ai toujours pensé que c’était une façon de controler notre opinion, de nous empecher de déraper, comme ils disent aussi.
    « sontpas tous pareilililils! »qu’on doit se dire.

    • Très juste ! Cela évite « par ricochet » de traumatiser les coupables en leur retirant à la suite d.une constitution de partie civile vigoureuse l’envie de recommencer ,les privant ainsi injustement de leur hobby favori. C.est comme vous le suggérez, sans doute une application de la technique du billard à trois bandes. Pardon aux âmes sensibles…

    • Oui @angora,

      En fait c’est la pratique de l’hypnose suggestive pour amener le sujet à désigner en premier lieu l’influence d’une idée sur le comportement, la pensée, la perception, le jugement ou la mémoire. Une personne peut donc accomplir un acte ou élaborer une pensée de son propre chef, ou encore parce que cet acte ou cette pensée lui sont dictés par une idée.

  3. Si après un viol par 3 sénégalais elle ne nourrit pas de haine à leur égard la réponse est freudienne, c’est qu’elle a ainsi réalisé un fantasme.

  4. pourquoi changer ce qui marche? la violée est surement au courant , le syndrome de stockholm atteint l’europe occidentale entière

    • Musicalement parlant ,il faut deux noires pour « faire »une blanche, donc Il y aurait un noir de trop?

  5. aux Us ils ont déjà commencé à filer en fac des cours de pornographie pour tous ceux qui ont choisi des voies littéraires socio = sûrement de nouveaux boulots en perspective et la mentalité y est prête.

  6. Cette avocate est une envoyée du Paradis pour ne pas que « l’extrême droite » fasse de la récup.
    En fait nous sommes face à un abus de faiblesse et de vulnérabilité caractérisé, ni plus ni moins.

    • Elle a été violee, maintenant on va lui faire les poches .ma concierge dirait qu.elle est tombée sur un « scarabée ancillaire »

  7. Je rappelle aux Nantais un vieux dicton: « Comme on fait son lit, on se couche! » Les électeurs de Nantes, de toutes catégories, commerçants, restaurateurs, clients et
    ,empployé-es ont été, sinon importunés, mais aussi molestés. Depuis des années vous avez choisis vos édiles en vous basant sur votre idéologie soixante-huitarde. N’attendez pas à que je vous plaigne des maux dont vous êtes la cause!

Les commentaires sont fermés.