Violences à Bordeaux : Hurmic ouvre un bureau pour que les bandes se parlent…

On se souvient de la fusillade, il y a un mois, qui a laissé un mort et 2 blessés sur le bitume de la cité HLM des Aubiers, à Bordeaux. En réponse, le maire vient d’inaugurer « un bureau municipal » dans cette cité construite il y a 50 ans. Un bureau qui « ne servira à rien » explique un jeune du quartier. Une « petite dépense » : un local, des salaires et des moyens matériels, pour tenir une permanence 2 jours et demi par semaine. À la louche, 100 000 €/an. Pas cher, à peine ce que coûtent 2 mineurs non accompagnés par an. Ce bureau occupera l’ancienne « Maison du Projet  des Aubiers », qui était restée ouverte, des années durant, sans aucune utilité, elle non plus. Les employés municipaux qui tenaient la permanence ne voyaient jamais venir personne « se renseigner sur les projets de rénovation du quartier ».

Faire semblant d’intervenir

Comme d’habitude, les élus, maintenant Hurmic, mais avant c’était Juppé, dépensent pour faire semblant de faire quelque chose. Un bureau ouvert : mardi, mercredi, et samedi matin (pendant que les racailles se reposent) pour résorber la délinquance, pour contenir les violences des voyous du quartier. Qui peut croire à l’utilité de cette dépense ? Les habitants des Aubiers ne sont pas dupes. Toutes origines, tous âges confondus, ils répètent, « ça ne sert à rien ». Pas tout à fait. Les seuls bénéficiaires seront les élus. D’abord en terme d’image. Sud-Ouest, la Pravda locale, a d’ailleurs donné le ton en titrant : « La Mairie veut réinvestir le terrain aux Aubiers ». Les élus seront également bénéficiaires à travers la clientèle électorale créée : les petits copains placés dans ces nouveaux emplois « sociaux ». Les rôles des salariés installés dans cette permanence ont été présentés par Pierre Hurmic dans son discours d’inauguration : « agents de proximité », « médiateurs sociaux », « conseillers citoyens »… Comme disent les habitants du quartier, « ils n’habitent pas ici et seront vite partis après la fermeture… Et il vaut mieux pour eux, s’ils tiennent à leur intégrité physique ! »

Corruption

Quelle qualification pénale donner au fait de dépenser de l’argent public, celui qui est pris de force aux travailleurs, pour son intérêt personnel ? Ou celui de sa petite bande ? En français, cela s’appelle de la corruption. Nous sommes habitués à ce type de corruption. Cette petite opération de « com’ » sur une dépense sans aucun intérêt public n’est faite que pour l’image de l’équipe municipale. Elle vient s’ajouter aux millions d’euros des dépenses en faveur de ce quartier. Dans le même discours, le maire a annoncé : la réouverture du bureau de poste et la création d’une maison : « France Service », qui regroupera la Caf et Pôle Emploi. Du très utile, comme on voit. Ce n’est pas tout, le maire a annoncé que le quartier va bénéficier d’une opération de « renouvellement urbain » dans le cadre de l’ANRU. En gros, des centaines de millions vont être déversés sur le quartier pour « rénover ». Travaux payés toujours par les mêmes, et au bénéfice des mêmes. Parce que le modèle économique des HLM n’est pas viable, surtout avec des populations qui ne payent pas à la société HLM le complément de loyer en plus des APL versées par la Caf, qui ne payent pas les charges, qui ne payent pas les fluides, ni même l’entretien des parties communes. Au contraire, des personnes qui considèrent les espaces communs et publics comme des décharges… À ce propos le maire a annoncé un renforcement de l’entretien du quartier… encore une couche de dépenses.

Le business électoral du socialisme municipal

Au cours des discours, nous n’avons pas entendu les mots entreprises, travail, patrons… Ne soyez pas surpris, ce n’est pas dans l’ADN des élus Europe Écologie Les Verts. Ce n’est pas leur fonds de commerce. Nos écolos-socialistes ne parlent que d’aides, d’allocations, de redistributions, de droits, de services publics etc. Ils encouragent l’oisiveté et la dépendance de la population aux services sociaux. Ils ne s’intéressent pas aux conséquences de leur politique : la délinquance, la misère sociale, les addictions à la drogue, les trafics, le communautarisme religieux ou ethnique, les violences… sauf à travers le bénéfice électoral qu’ils pourront en tirer. Ce qui les préoccupe, c’est profiter de toute cette misère pour organiser, aux frais des contribuables, une clientèle qui assurera leur réélection.

François Jay

image_pdf
0
0

17 Commentaires

  1. hurmic préfère s’occuper ‘interdire la pêche sur les rives du Lac ou de transformer certains quartiers en zones sans voitures.
    Les malades escrologistes khmers verts n’ont pas de limites.
    Pleurez Bordelais, pleurez !

  2. Les bordelais payeront bien fait pour ces illuminés . daltoniens ils voyent Vert du rouge intense

  3. Mon dieu la blague ! Ça s’emmerde sévère dites donc ! Mais c’est quoi ces dégénérés !? « Pour que les bandes se parlent » on a touché les sous-sols du fond ! Abrutis ! Ils n’ont même plus de pays . N’importe où Ailleurs (là où ce n’est pas l’anarchie) il y a la police , le juge et la prison , seulement en France , on ouvre des maisons de passes gratuites pour mieux sucer ces suppos de Satan .

  4. Avant de mettre le bulletin dans l’urne il faut réfléchir ! Et les bordelais ont décidé n’importe quoi …tant pis pour eux …il faut assumer …les bêtises ‘.et supporter ….et digérer la mauvaise couleur .

  5. Bordeaux s’enfonce dans une misère sociale et intellectuelle, pilotée par un maire d’une nullité sans nom. Cette ville deviendra bientôt un ghetto où les bandes et les clandos feront la loi… Une ville si belle et si riche deviendra le repaire de la honte, un déclin qui va s’accentuer au fil des années et qui va devenir la Seine St Denis de l’Aquitaine… Les Bordelais ont les politiques qu’ils méritent et merci aux abstentionnistes qui ont permis l’élection d’un fou à la tête de leur ville !

  6. pathétique!
    il va quand même raquer un pognon de dingue pour ces bandes de malfrats
    les bordelais qui se sont abstenus doivent boire le calice jusqu’à la lie

  7. si malgré ses beaux bureaux la situation ne change pas (on parie ?) pour hurmic ce sera la faute de l’extrême droite (rire)

  8. Les bordelais qui sont si arrogants ont choisi le ravi de la creche comme étendard (mdr) …Je voudrai qu’il transforme cette ville en poubelle pour leur rabattre le caquet

    • Et bien Monsieur je ne sais pas ce que les Bordelais vous ont fait mais je ne vois pas en quoi avoir un maire à la con pourrait avoir à faire rabattre le caquet. Bordeaux est une très belle ville, malheureusement tout comme Paris et tant de nombreuses grandes villes, il n’y a plus d’autochtones et c’est cela qui fait que des cons les dirigent.

    • Pour le coup, je suis d’accord. C’est vraiment un crétin et à ce stade c’est congénital. Même un centre de rééducation ne pourra en venir à bout. Trappes devrait mis sous tutelle mais aussi quantité de villes comme Bordeaux, Grenoble ou même Paris. Les ecolos gauchos sont finis à la pisse. Ils collaborent à leur propre perte et nous entraînent dans leur chute.

      • Vision court termiste. Hurmic comme d’autres scie la branche sur laquelle il est assis et sera grand remplacé. On parle de l’affaire du prof de philo à Trappes. Mais on oublie que son ancien maire, Guy Malandain (PCF), s’est d’abord fait baiser par son ex adjoint, Rabeh et a dû lui céder son fauteuil, après 19 ans de règne. Voilà les conséquences d’une immigration afro musulmane incontrôlée que l’on ménage et même cajole. C’est la stratégie du coucou : « je me concentre sur un territoire en expulsant la population native puis j’évince les élus qui auront cédé à toutes mes revendications communautaristes, dans l’intervalle ». Les français sont totalement manipulés par des élites sans foi ni loi qui ont réalisé un pacte faustien avec l’étranger.

  9. Les écologistes ne tireront aucun bénéfice, même, et surtout électoral, pour la simple et bonne raison que ce local va partir en flammes. On parie ?

  10. comme au bresil societes multiculturelles plus islam resultat le bresil devenant un pays de plus en plus violent les commissariats des favelas sont fermes place a l armee seule solution le reste pipeau sinon remplacer les populations allogenes par des japonais ou asiatiques voir homicides par pays la france progresse seconde place en europe derriere la suede fin du systeme pour bientot

Les commentaires sont fermés.